En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix de Belgique » Classement

Grand Prix de Belgique

Spa-Francorchamps - Classement de la course

Dimanche 27 Août 2000
14h00 - 15h30
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 44 1h28'14"494 208,468 km/h
2 3 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 44 1h28'15"597 + 0'01"103 208,424 km/h
3 9 Ralf Schumacher Williams BMW 44 1h28'52"590 + 0'38"096 206,978 km/h
4 2 David Coulthard McLaren Mercedes 44 1h28'57"774 + 0'43"280 206,777 km/h
5 10 Jenson Button Williams BMW 44 1h29'04"408 + 0'49"914 206,521 km/h
6 5 Heinz-Harald Frentzen Jordan Mugen Honda 44 1h29'10"478 + 0'55"984 206,286 km/h
7 22 Jacques Villeneuve BAR Honda 44 1h29'26"874 + 1'12"380 205,656 km/h
8 8 Johnny Herbert Jaguar Ford Cosworth 44 1h29'42"302 + 1'27"808 205,067 km/h
9 17 Mika Salo Sauber Petronas 44 1h29'43"164 + 1'28"670 205,034 km/h
10 7 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 44 1h29'46"049 + 1'31"555 204,924 km/h
11 16 Pedro Diniz Sauber Petronas 44 1h29'48"617 + 1'34"123 204,826 km/h
12 23 Ricardo Zonta BAR Honda 43 1h28'25"988 + 1 tour 203,289 km/h
13 12 Alexander Wurz Benetton Playlife 43 1h28'49"187 + 1 tour 202,404 km/h
14 20 Marc Gené Minardi Fondmetal 43 1h29'14"181 + 1 tour 201,459 km/h
15 19 Jos Verstappen Arrows Supertec 43 1h29'51"118 + 1 tour 200,078 km/h
16 18 Pedro De la Rosa Arrows Supertec 42 1h28'18"271 + 2 tours 198,850 km/h
17 21 Gaston Mazzacane Minardi Fondmetal 42 1h29'31"821 + 2 tours 196,127 km/h
AB 4 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 32 pression d'essence
AB 14 Jean Alesi Prost Peugeot 32 pression d'essence
AB 15 Nick Heidfeld Prost Peugeot 12 boîte de vitesses
AB 11 Giancarlo Fisichella Benetton Playlife 8 électricité
AB 6 Jarno Trulli Jordan Mugen Honda 4 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Häkkinen en grand champion

A-
A
A+
M. Häkkinen (McLaren)M. Häkkinen (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
J. Button (Williams)J. Button (Williams)
La direction de course prend la décision 5 minutes avant le départ du tour de formation, à 14h, au vu des montes pneumatiques, d'opter pour le départ sous voiture de sécurité. La pluie a cessé et la piste est en phase d'assèchement. Dès la fin du premier tour, la voiture de sécurité se retire, et les monoplaces sont libérées. Au début du troisième tour, Button attaque Trulli, le passe à la Source, mais est piégé par l'italien à l'accélération qui reprend l'avantage. A la fin du tour suivant, Schumacher profite de la bataille entre Trulli et Button pour surprendre le Britannique. Il enchaîne à la Source passant Trulli. Button s'infiltre lui aussi et touche l'Italien qui part en tête-à-queue. La course est terminée pour l'Italien, et Jenson se fait dépasser à l'Eau Rouge par son coéquipier.

Après 4 tours, les premiers changements pneumatiques commencent, débutés par Alesi puis Heidfeld. Au 6ème tour ce sont notamment les deux frères Schumacher qui changent leurs pneus pluie pour des slicks. Alesi est l'homme le plus rapide en piste. McLaren attend le 7ème tour pour ravitailler avec Häkkinen, accompagné par Button.

A cet instant, la plupart des pilotes sont passés par les stands. Alesi a énormément profité de ces 3 tours en slick, le Français se trouve au 5ème rang et détient le record sur le second secteur! Coulthard ressortant des stands au 9ème rang. Häkkinen mène au 9ème tour donc, devant Michael Schumacher (+6.2), Ralf Schumacher (+13.4), Alesi (+18.6), Button (+24.9), Villeneuve (+26.6) et Barrichello (+27.7). Fisichella se fait percuter par Verstappen à l'Arrêt de Bus, et doit renoncer, mais sa monoplace est rapidement dégagée. Schumacher remonte au rythme d'une demi-seconde par tour sur Häkkinen.

Häkkinen perd le contrôle de sa monoplace au 12ème tour, partant en tête-à-queue, peut-être sur un incident de différentiel ou du fait d'une adhérence surprise pour lui et Schumacher prend la tête. Le Finlandais a perdu dans l'affaire une dizaine de secondes. Les 3 hommes les plus rapides en course sont Michael Schumacher, Mika Häkkinen et Jean Alesi. Nick Heidfeld casse sa transmission dans les Fagnes au 13ème tour. Pedro De la Rosa est contraint à une pénalité de 10 secondes.

C'est au tour d'Häkkinen d'être plus rapide que le champion allemand. 2 des 4 hommes candidats au titre, Barrichello et Coulthard perdent beaucoup avec leurs respectives 7ème et 9ème places. Coulthard menace Frentzen, 8ème mais ne parvient pas à trouver l'ouverture. Schumacher reprend à nouveau du champ, perdant 1 seconde au tour lors des 15ème et 16ème tour. Il a donc désormais 7 secondes de retard sur le pilote Allemand, qui est à quelques dizaines de kilomètres de ses bases de Kerpen.

On se prépare au ravitaillement dans l'écurie Prost, pour Alesi, le premier à s'arrêter du fait qu'il ait chaussé des pneus "secs" le premier. L'écurie interrogée affirme qu'elle s'attendait à une telle compétitivité après le warm-up. Le Français ravitaille au 18ème tour, reprenant la piste au 9ème rang. Il est dépassé par Diniz avant les Combes. On se prépare justement chez Sauber à l'arrêt. On fait de même chez BAR et Ferrari. Barrichello pénètre dans les stands au 20ème tour, pour un arrêt court. Salo le passe avant le Raidillon, mais Barrichello reprend son bien aux Combes. On se tient prêt à nouveau chez Ferrari pour Schumacher. Diniz passe a son tour aux stands mais est un peu ralenti par un incident avec le lève-vite, le pilote Brésilien perdant dans cette opération 3 à 4 secondes. Schumacher ravitaille au 22ème tour, pour un long arrêt (11s). Les mécaniciens en profitent pour retirer les cornières sur les ailerons. Salo et Zonta ravitaillent à leur tour. Barrichello passe Herbert aux Combes. Coulthard se fait menaçant sur Frentzen à Malmedy. Villeneuve passe aux stands au 24ème tour.

Le soleil revient peu à peu sur le circuit. C'est au tour du 2ème d'alors, Ralf Schumacher de s'arrêter 8.9s pour chausser de nouvelles gommes et de faire le plein de carburant. Button passe à son tour dans la voie des stands au 26ème tour, ressortant derrière Alesi (6ème) et Barrichello (7ème). Häkkinen cède le commandement au 27ème passage pour un arrêt de 8.8s, ses pneus étant à la corde avant le ravitaillement. Alesi est désormais talonné par Barrichello. Frentzen et Coulthard s'arrêtent simultanément au 28ème tour, et le dépassement s'effectue dans les stands, au prix d'une grande célérité des mécaniciens de McLaren. Lorsque les deux hommes reprennent la piste, Herbert s'insère entre les deux hommes au 8ème rang. Une Minardi ne parvient pas à reprendre la course après son arrêt.

Barrichello a passé Alesi, les deux hommes se trouvant désormais aux 4ème et 5ème rangs. Après 30 tours, Schumacher possède 3.4s d'avance sur Häkkinen, 20s sur Ralf Schumacher, 29.6s sur Barrichello et 35s sur Alesi, 2 secondes devant Button. On se prépare chez Prost pour le dernier arrêt de l'Avignonnais. Le Français rentre au 31ème tour. Le ravitaillement se déroule sans incident, il reprend la piste en 9ème place derrière Villeneuve, 8ème. L'écart se resserre en tête de la course entre Schumacher et Häkkinen, l'Allemand perdant 7 à 8 dixièmes par tour.

On se prépare chez Ferrari pour Rubens Barrichello. Mais le Brésilien semble en panne sèche à l'entrée de la voie des stands, à 12 tours de l'arrivée. L'élan lui manque pour pénétrer jusqu'à son stand. Alesi s'arrête à l'Arrêt de Bus dans le même tour sur panne de pression d'essence, et range sa monoplace à l'entrée des stands, poussé ensuite par les commissaires pour dégager la voie. Barrichello poussé par ses mécaniciens jusqu'à son stand abandonne, victime en fait d'un problème informatique que le garage Ferrari n'a pu résoudre. A 8 tours de l'arrivée, alors qu'Häkkinen se fait de plus en plus pressant, Schumacher se fait une frayeur en refroidissant ses pneus, le train arrière décrochant légèrement au bout de Blanchimont.

Schumacher se manque aux Combes et se retrouve à 6 tours de l'arrivée, dans un mouchoir avec Häkkinen. Häkkinen tente un dépassement aux Combes alors que son adversaire va prendre l'avantage sur une Minardi, mais Schumacher ferme la porte, les deux roues manquant de se toucher à quelques centimètres près. Schumacher passe à gauche de Zonta et Häkkinen passe de justesse à droite juste avant Combes, réussissant le dépassement à 4 tours de l'arrivée. Ross Brawn, Ron Dennis et Alain Prost, devenu simple spectateur, n'en reviennent pas. Les deux hommes de tête s'attaquent à Pedro De la Rosa peu avant l'entrée du dernier tour. L'ensemble de l'équipe s'approche du muret pour fêter Häkkinen.

Le Finlandais passe la ligne 40 mètres devant Schumacher. Le pilote Ferrari bon joueur lui montre le pouce et lui fait signe que le Parc Fermé est juste après la Source, sans tour d'honneur. Ils terminent devant l'autre Schumacher, Ralf. Dans le parc fermé, les deux pilotes s'expliquent avec sérieux sur la première tentative de dépassement, bloquée par Schumacher, mais la discussion se termine dans la bonne entente, avant que les trois pilotes du podium pénètrent dans le monospace qui les emmène vers la cérémonie.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.