En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix des Etats-Unis » Classement

Grand Prix des Etats-Unis

Indianapolis - Classement de la course

Dimanche 24 Septembre 2000
21h00 - 22h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 73 1h36'30"883 190,240 km/h
2 4 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 73 1h36'43"001 + 0'12"118 189,843 km/h
3 5 Heinz-Harald Frentzen Jordan Mugen Honda 73 1h36'48"251 + 0'17"368 189,671 km/h
4 22 Jacques Villeneuve BAR Honda 73 1h36'48"818 + 0'17"935 189,653 km/h
5 2 David Coulthard McLaren Mercedes 73 1h36'59"696 + 0'28"813 189,298 km/h
6 23 Ricardo Zonta BAR Honda 73 1h37'22"577 + 0'51"694 188,557 km/h
7 7 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 73 1h37'41"998 + 1'11"115 187,932 km/h
8 16 Pedro Diniz Sauber Petronas 72 1h36'31"504 + 1 tour 187,614 km/h
9 15 Nick Heidfeld Prost Peugeot 72 1h36'37"315 + 1 tour 187,426 km/h
10 12 Alexander Wurz Benetton Playlife 72 1h36'38"738 + 1 tour 187,380 km/h
11 8 Johnny Herbert Jaguar Ford Cosworth 72 1h36'39"931 + 1 tour 187,341 km/h
12 20 Marc Gené Minardi Fondmetal 72 1h37'04"645 + 1 tour 186,546 km/h
AB 14 Jean Alesi Prost Peugeot 64 moteur
AB 21 Gaston Mazzacane Minardi Fondmetal 59 moteur
AB 9 Ralf Schumacher Williams BMW 58 moteur
AB 18 Pedro De la Rosa Arrows Supertec 45 boîte de vitesses
AB 11 Giancarlo Fisichella Benetton Playlife 44 moteur
AB 19 Jos Verstappen Arrows Supertec 34 freins
AB 1 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 25 moteur
AB 17 Mika Salo Sauber Petronas 18 accident
AB 10 Jenson Button Williams BMW 14 moteur
AB 6 Jarno Trulli Jordan Mugen Honda 12 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Première américaine pour M. Schumacher

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
H.-H. Frentzen (Jordan)H.-H. Frentzen (Jordan)
J. Villeneuve (BAR)J. Villeneuve (BAR)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
R. Zonta (BAR)R. Zonta (BAR)
La piste est humide lors de l'arrivée sur la grille des monoplaces un peu avant 12h45. Toutes les voitures s'immobilisent à 13h01 à leur emplacement après le tour de mise en grille. Herbert est le seul en pneumatiques secs. David Coulthard fait un excellent départ et passe Schumacher. Le départ se déroule sans encombre. On signale un départ anticipé, et le directeur du directoire de Mercedes parait inquiet. Button frôle Trulli au 2ème tour. Ils sortent tous les deux dans le S, l'un au premier virage, l'autre au second. Il semble que cela soit Coulthard qui ait pris le départ anticipé, le ralenti est formel. Button, pneu arrière crevé lors de son escapade dans le gazon, passe dans les stands et chausse des secs. Schumacher se trouve à 7 dixièmes de Coulthard, tandis que Häkkinen a déjà 3 secondes de retard.

Alesi chausse des secs au 4ème passage. Coulthard bloque par deux fois le passage à une attaque de Schumacher. L'Ecossais semble en perdition. Le pilote allemand tente toutes les trajectoires. Cela joue en faveur d'Häkkinen qui a rejoint les deux hommes. C'est la panique dans le stand Ferrari où l'on se prépare à un changement de pneus. Ils choisissent les pneus pluie, puis les secs. Dans le même temps, Schumacher passe Coulthard au bout de la ligne droite et les deux pilotes se frôlent ou se touchent au bout du premier virage. Le public américain se lève. Barrichello est passé au stand dans ce tour. Schumacher s'envole tandis que Coulthard est doublé par Häkkinen. Ce même Häkkinen change de pneus au tour suivant, et en ressortant manque d'accrocher Ralf Schumacher.

Coulthard apprend juste avant son arrêt au stand que celui-ci est en fait une pénalité. Il devra repasser par les stands au tour suivant pour changer de pneumatiques. On se contente de changer la monte pneumatique, sans ravitailler en carburant. Schumacher n'a toujours pas ravitaillé et il est devant Frentzen et le surprenant Diniz. Quelques rares gouttes tombent sur le circuit. Häkkinen est ralenti par Mazzacane, 4ème, qu'il ne parvient pas à dépasser. Diniz passe d'ailleurs au stand lors du 12ème tour, laissant la 3ème place à Mazzacane alors que Button signe le meilleur temps, confirmant qu'enfin après 12 tours, les pneus secs commencent à être efficaces.

Trulli, de passage au stand, prolonge son arrêt: on lui a monté les pneus pluie alors qu'il veut des secs. Enfin sorti il abandonne sur incident mécanique peu après la sortie des stands. Mazzacane s'arrête enfin après 14 tours, laissant Häkkinen second. Schumacher s'arrête enfin au 16ème tour, et ressort avec une dizaine de secondes d'avance. Herbert qui n'a pas eu à s'arrêter est 7ème devant Villeneuve et Barrichello. Ralf Schumacher confirme la bonne forme des Williams au 3ème rang, signant le record du tour au 17ème passage. Diniz, 6ème, sort trop large dans le S et perd 2 places. Häkkinen signe au 18ème passage le record du tour, menacé par Ralf Schumacher. Mika Salo abandonne au 19ème tour sur une sortie de piste.

Häkkinen aligne les records du tour et revient à 7.2s au 20ème tour. Le classement est alors le suivant: M. Schumacher, Häkkinen (-7.2), R. Schumacher (-9.9), Frentzen (-20.9), Verstapeen (-26.5), Herbert (-27.8), Villeneuvee (-30.6) et Barrichello (-32.2). Coulthard est 13ème à 40.2s, Alesi 15ème à 44.6s devant Heidfeld 3.8s derrière. Si Schumacher reprend le record au 21ème tour, c'est de courte durée, puisqu'Häkkinen poursuit son festival dans les tours suivants. Il revient après 24 tours À 5.0s de Schumacher. Herbert est au 6ème rang, à l'attaque de Verstappen. Mais le moteur d'Häkkinen prend feu dans le gauche précédant le droite vers le virage relevé (le banking) au 26ème tour. La bataille pour la victoire semble alors devenir fraternelle. Belle passe d'armes entre Eddie Irvine et David Coulthard qui s'empare de la 9ème place, alors qu'Herbert, qui a endommagé son museau dans sa bataille avec Verstappen décide de ravitailler. Häkkinen indique n'avoir pas eu d'avertissement dans le comportement du moteur, et est assez désolé car il pensait avoir la capacité de faire la jonction avec Schumacher.

Coulthard menace à présent De la Rosa. Son coéquipier Verstappen tire hélas tout droit au 35ème tour au bout de la ligne droite opposée, heurte le mur de pneus et doit renoncer, alors qu'il se trouvait au 4ème rang. Coulthard réussit au 37ème tour à profiter d'une légère faute de De la Rosa pour prendre la 7ème place et s'attaque à Diniz. Le classement après 38 tours est donc le suivant: M. Schumacher, R. Schumacher (-18.9), Frentzen (-36.7), Villeneuve (-37.7), Barrichello (-38.5), Diniz (-49.1) et Coulthard (-49.2). Schumacher prend le record du tour dans ce même 38ème tour. Coulthard est obligé de soulager dans la ligne droite car il ne trouve pas l'ouverture et se rapproche de la boite de vitesse de Diniz. Ralf Schumacher ravitaille au 39ème passage.

Villeneuve 3ème, est piégé par un tête-à-queue dans la partie sinueuse et laisse cette excellente position à Barrichello. Coulthard ravitaille au 41ème passage, et ressort juste derrière Barrichello, qui lui prend un tour. Ralf Schumacher a des soucis. Il repasse au stand et refuse de reprendre la piste dans ces conditions. Finalement convaincu, il revient sur le circuit. Mazzacane sort large dans le S et perd quelques secondes. Barrichello est de plus en plus proche de Frentzen, lui reprenant pratiquement 6 dixièmes au tour. Villeneuve se trouve lui à 3 secondes de Barrichello. Alesi qui n'a pas encore ravitaillé est au 8ème rang au 46ème tours. De la Rosa abandonne dans la ligne droite pratiquement devant son stand. Barrichello fait un semblant d'attaque au bout de la ligne droite. Fisichella, plus loin, abandonne moteur explosé à l'entrée des stands.

Marc Gené freine trop tard lors de son ravitaillement, provoquant la frayeur de ses mécaniciens. Alors qu'Heidfeld est aux prises avec Ralf Schumacher, Alesi ravitaille lors de son 47ème passage. Schumacher passe, lui aussi, au ravitaillement au 48ème tour, sans incident. Zonta fait de même. On se prépare chez Ferrari pour accueillir Barrichello, et Jordan fait immédiatement de même pour Frentzen. Le pilote Allemand rentre au 50ème tour, au contraire de Barrichello. On a joué l'intox chez Ferrari, puisque les mécaniciens rentre dans le garage. Le but était de faire croire à Jordan que Barrichello allait rentrer pour ravitailler.

Mazzacane manque lui aussi son freinage lors de son ravitaillement, mais cette fois-ci, un mécanicien est blessé à la jambe. La piste semble glissante devant le stand Minardi. Barrichello ravitaille au 53ème passage, et après avoir cravaché dans les 3 tours précédents, reprend bien la piste devant Frentzen à la seconde position. L'Allemand est menacé par Villeneuve pour le podium. Ralf Schumacher passe une fois de plus par les stands. Diniz ravitaille au 59ème passage. La bataille est intense entre Frentzen et Villeneuve, le Mugen-Honda contre le Honda. Zonta est dans les points à 12 secondes de Coulthard. Ralf passe à nouveau par les stands, cette fois pour l'abandon. A chaque passage, on rechargeait en air le système pneumatique de sa monoplace. Mazzacane abandonne dans la petite ligne droite, on lui envoie sur le museau un projectile, une cannette de bière, alors qu'il remet son volant.

A 9 tours de l'arrivée, Villeneuve attaque Frentzen au bout de la ligne droite, mais trop optimiste, sort large et coupe par le gazon. Il doit tout faire désormais pour recoller à la Jordan. Alesi 8ème est victime d'une casse moteur. Le pilote veut se ranger à l'intérieur du virage au bout de la ligne droite intérieure, mais l'herbe et l'huile le piège, il traverse le virage, juste devant le museau d'Heidfeld, qui le suivait.

Michael Schumacher part en tête-à-queue à moins de 5 tours de l'arrivée en mordant le vibreur du S. Après quelques frayeurs, il reprend la bonne marche de sa course, avec une avance de 15 secondes. Jacques s'est rapproché de la Jordan, à quelques dixièmes. Frentzen fait une légère faute, et les deux hommes se retrouvent dans un mouchoir. Tous les deux partent à la faute avant la ligne droite intérieure, se neutralisant. Schumacher entame son dernier tour. Il entre dans le banking et remporte la victoire. Barrichello passe la ligne quelques secondes plus tard, offrant le doublé à Ferrari. C'est Frentzen qui finalement complète le podium juste devant Jacques Villeneuve, pour la plus grande joie d'Eddie Jordan. C'est la liesse habituelle chez Ferrari pour ce beau doublé. Exceptionnellement, le parc fermé est accessible à quelques proches des pilotes.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.