En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Classement de la course

Dimanche 10 Septembre 2000
14h00 - 15h30
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h27'31"638 210,287 km/h
2 1 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 53 1h27'35"448 + 0'03"810 210,134 km/h
3 9 Ralf Schumacher Williams BMW 53 1h28'24"070 + 0'52"432 208,208 km/h
4 19 Jos Verstappen Arrows Supertec 53 1h28'31"576 + 0'59"938 207,914 km/h
5 12 Alexander Wurz Benetton Playlife 53 1h28'39"064 + 1'07"426 207,621 km/h
6 23 Ricardo Zonta BAR Honda 53 1h28'40"931 + 1'09"293 207,548 km/h
7 17 Mika Salo Sauber Petronas 52 1h27'36"486 + 1 tour 206,125 km/h
8 16 Pedro Diniz Sauber Petronas 52 1h27'42"359 + 1 tour 205,895 km/h
9 20 Marc Gené Minardi Fondmetal 52 1h27'48"796 + 1 tour 205,644 km/h
10 21 Gaston Mazzacane Minardi Fondmetal 52 1h28'05"645 + 1 tour 204,988 km/h
11 11 Giancarlo Fisichella Benetton Playlife 52 1h28'31"870 + 1 tour 203,976 km/h
12 14 Jean Alesi Prost Peugeot 51 1h27'52"710 + 2 tours 201,536 km/h
AB 15 Nick Heidfeld Prost Peugeot 15 tête-à-queue
AB 22 Jacques Villeneuve BAR Honda 14 électronique
AB 10 Jenson Button Williams BMW 10 accident
AB 8 Johnny Herbert Jaguar Ford Cosworth 1 accrochage
AB 4 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 0 carambolage
AB 2 David Coulthard McLaren Mercedes 0 carambolage
AB 6 Jarno Trulli Jordan Mugen Honda 0 carambolage
AB 5 Heinz-Harald Frentzen Jordan Mugen Honda 0 carambolage
AB 18 Pedro De la Rosa Arrows Supertec 0 carambolage
AB 7 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

M. Schumacher retrouve la victoire sur ses terres

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
M. Häkkinen (McLaren)M. Häkkinen (McLaren)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
J. Verstappen (Arrows)J. Verstappen (Arrows)
Grosse tension au moment de la mise en place de la grille. En cause? Le resserrement de la première chicane. Une Prost reste sur la grille, celle d'Alesi. Barrichello manque son départ et est dépassé par les deux Jordan et Coulthard. Villeneuve reste en revanche bloqué par le Brésilien. Heidfeld, en travers, accroche à la première chicane Irvine, Salo et Diniz. Heidfeld touche aussi les deux Arrows. A la chicane de la Roggia, Frentzen bouscule Trulli qui en travers provoque un carambolage général. Coulthard, Trulli, Barrichello et Frentzen sont touchés. Derrière, De la Rosa surpris par le chaos, entre en collision probablement du fait de débris sur la piste, et part dans un nombre impressionnant de tonneaux, latéraux puis longitudinaux, l'un d'eux, museau vers le ciel. Trulli est le plus furieux. Dans l'incident un commissaire de piste est blessé. On lui pratique un massage cardiaque.

La voiture de sécurité entre en piste afin de nettoyer la trajectoire mais aussi pour permettre l'entrée de l'ambulance. Herbert rentre au stand aileron et train arrière gauche détruits. Diniz et Zonta rejoignent eux aussi le garage, mais il vont parvenir à repartir. Sont donc définitivement éliminés de la course Coulthard, Barrichello, Trulli, Frentzen, De la Rosa, Herbert et Irvine. Alesi a pu prendre le départ avec près de 2 tours de retard, mais rejoignant le peloton, il se trouve à un tour, devant Pedro Diniz. Après 10 tours de neutralisation, soit à l'entame du 11ème passage, la voiture de sécurité se retire.

Surpris par le ralentissement du peloton, provoqué par un freinage intempestif de Michael Schumacher, son frère Ralf, donne un énorme coup de frein qui oblige en particulier Fisichella et Button à essayer de l'éviter. Le Britannique dépasse tout le peloton dans l'herbe et heurte le rail. Ayant repris son rang, il sortira à la Parabolica, suspension arrière cassée. Salo se manque au tour suivant à la première chicane. Zonta prend l'avantage sur Fisichella. Festival de Zonta qui réalise 4 ou 5 dépassements en quelques tours. Le Brésilien est 6ème au 15ème tour.

Le troisième, Villeneuve abandonne hélas pour lui dans ce même tour, laissant la 3ème place à Verstappen. Nick Heidfeld est 9ème mais doit abandonner. Zonta poursuit son festival en passant Ralf Schumacher, et pourtant le brésilien est déjà passé par les stands. Après 19 tours, Schumacher possède 4 secondes d'avance sur Häkkinen. A 14 secondes, on trouve Verstappen et Zonta. Six secondes derrière ces deux hommes, Ralf Schumacher et Fisichella sont en bataille. Zonta passe Verstappen à la première chicane, au prix d'une touchette au 20ème tour. Le Brésilien, sur une stratégie exotique de ravitaillement, passe au stand au 23ème passage ressortant au 11ème rang derrière Diniz, Alesi est 12ème et dernier. Le Brésilien lui prend un tour à la 26ème boucle et reprend son festival.

Schumacher prend le large sur Häkkinen à la cadence de 2 à 3 dixièmes par tours, possédant 8.5 secondes d'avance au 30ème passage. Alesi s'arrête dans le même tour. Au 32ème tour, c'est Verstappen, 3ème à 18 secondes d'Häkkinen qui passe au ravitaillement. Salo est comme Zonta sur une stratégie à 2 arrêts, sans compter l'arrêt dû à l'incident du départ. Il passe à son tour au stand. Zonta est d'hors et déjà remonté au 6ème rang, menaçant Wurz. Schumacher, gêné par le trafic perd quelques dixièmes. Il domine toujours Häkkinen et mène devant Ralf Schumacher, Fisichella, Wurz et Zonta.

Les 5 premiers n'ont pas encore ravitaillé, tandis que le 6ème doit passer pour un second ravitaillement. Il le fait justement au 36ème passage. Schumacher sort large à Lesmo, sans conséquence. Diniz ravitaille dans un arrêt qui s'éternise quelque peu au 28ème passage. Il ressort devant Häkkinen. Marc Gené se manque devant ces deux hommes, et se fait dépasser par les deux pilotes. Schumacher ravitaille enfin au 39ème tour. Häkkinen prend donc provisoirement la tête du Grand Prix et va forcer le rythme, plus léger en essence que Schumacher.

Le pilote allemand hausse aussi le rythme lors de son tour de retour en piste. Mika passe l'autre Mika, Salo sans problème. Le pilote Sauber évolue au 8ème rang. On se prépare chez McLaren. Le Finlandais passe au ravitaillement au 42ème tour. La Ferrari reprend la tête. Incompréhension dans le retour vers la Parabolica entre Mazzacane et Häkkinen. Fisichella et Ralf Schumacher ravitaillent. Mais l'Italien cale, et boîte bloquée ne parvient pas à redémarrer. Il n'a apparemment pas de première, et malgré la poussette de ses mécaniciens, la Benetton va mettre près de 2 minutes à reprendre la piste. Son stand lui demande de pomper sur les freins pour les remettre en température.

Outre le commissaire dans un état critique à Bologne, on apprend que le Ministre Italien de l'Intérieur qui devait remettre la coupe au vainqueur s'est envolé pour le sud de l'Italie où une catastrophe vient de faire 8 morts. L'avance de Schumacher est de 6 secondes à 3 tours de l'arrivée. Le troisième est Ralf Schumacher devant Verstappen, Wurz et Zonta. Schumacher remporte finalement sa 41ème victoire, 3.8s devant Häkkinen. Les clameurs, les klaxons et le public envahissent le circuit. Michael Schumacher est chaudement félicité par Häkkinen, son frère Ralf et Jean Alesi. Il se jette dans les bras de son équipe. Moment cocasse lorsqu'il embrasse la caméra de la télévision digitale. Lors de la conférence, Schumacher ne pourra contenir son émotion, mais il est réconforté par son fabuleux rival, Mika Häkkinen.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.