En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2000 » Grand Prix de Malaisie » Classement

Grand Prix de Malaisie

Sepang - Résultats de la course

Dimanche 22 Octobre 2000
09h00 - 10h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 56 1h35'54"235 194,199 km/h
2 2 David Coulthard McLaren Mercedes 56 1h35'54"967 + 0'00"732 194,175 km/h
3 4 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 56 1h36'12"679 + 0'18"444 193,579 km/h
4 1 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 56 1h36'29"504 + 0'35"269 193,016 km/h
5 22 Jacques Villeneuve BAR Honda 56 1h37'04"927 + 1'10"692 191,843 km/h
6 7 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 56 1h37'06"803 + 1'12"568 191,781 km/h
7 12 Alexander Wurz Benetton Playlife 56 1h37'23"549 + 1'29"314 191,231 km/h
8 17 Mika Salo Sauber Petronas 55 1h36'00"705 + 1 tour 190,517 km/h
9 11 Giancarlo Fisichella Benetton Playlife 55 1h36'04"755 + 1 tour 190,383 km/h
10 19 Jos Verstappen Arrows Supertec 55 1h36'11"386 + 1 tour 190,165 km/h
11 14 Jean Alesi Prost Peugeot 55 1h36'57"472 + 1 tour 188,658 km/h
12 6 Jarno Trulli Jordan Mugen Honda 55 1h37'16"293 + 1 tour 188,050 km/h
13 21 Gaston Mazzacane Minardi Fondmetal 50 1h29'37"019 + 6 tours 185,556 km/h
AB 8 Johnny Herbert Jaguar Ford Cosworth 48 accident
AB 23 Ricardo Zonta BAR Honda 46 moteur
AB 9 Ralf Schumacher Williams BMW 43 hydraulique
AB 20 Marc Gené Minardi Fondmetal 36 roue
AB 10 Jenson Button Williams BMW 18 moteur
AB 5 Heinz-Harald Frentzen Jordan Mugen Honda 7 électricité
AB 18 Pedro De la Rosa Arrows Supertec 0 accrochage
AB 15 Nick Heidfeld Prost Peugeot 0 accrochage
AB 16 Pedro Diniz Sauber Petronas 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Mazzacane (moteur) est classé mais non arrivé

Neuf pour M. Schumacher, dix pour Ferrari

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
M. Häkkinen (McLaren)M. Häkkinen (McLaren)
J. Villeneuve (BAR)J. Villeneuve (BAR)
Dernier GP de la saison 2000. Le titre des pilotes est déjà la propriété de Michael Schumacher, reste celui des constructeurs à remettre. C'est l'enjeu principal de ce GP de Malaisie.

Michael Schumacher est en pole position, pour la neuvième fois cette année. Les feus rouges s'éteignent et les deux McLaren s'élancent en tête, Schumacher ayant raté son départ. En queue de peloton, les deux Prost s'accrochent, l'une avec une Sauber (Diniz) et l'autre avec une Arrows (De la Rosa). Le safety car entre en piste pour un petit moment alors que la direction de course lance une enquête sur le départ de Mika Häkkinen.

Dès que le safety car s'efface, Coulthard double Häkkinen et passe en tête. Schumacher et Barrichello en font de même dans la foulée. La MP4/15 de Mika n'a pas l'air au mieux de sa forme (en fait il s'efface volontairement devant les deux Ferrari, le reste de sa course montrera que sa McLaren est au mieux de sa forme). Häkkinen est prévenu par la direction de course qu'il aura une pénalité de 10 secondes. Il doit la faire lors des 3 tours suivant. Ferrari est virtuellement Champion du monde.

Häkkinen s'arrête au 5ème tour pour purger sa peine, au grand étonnement du public malaisien qui, peu habitué à ce genre de chose, s'interroge sur l'utilité ou la cause de cet arrêt.

Classement au 7ème tour: Coulthard, Schumacher, Barrichello, Wurz, Villeneuve, Irvine. Au tour suivant Frentzen abandonne la course. Triste fin de saison pour le pilote allemand. Häkkinen est remonté en piste en 18ème position. Alesi est encore en course malgré son accrochage et il est 15ème au 8ème tour.

Coulthard est impérial. Au 10ème tour, il possède déjà près de 5 secondes d'avance sur le nouveau Champion du monde. Barrichello peine à suivre son chef de file alors que Wurz, Villeneuve et Irvine luttent pour la quatrième place et dans cet ordre. Zonta est 7ème et se rapproche de Irvine. Alesi est 13ème et Häkkinen est 16ème alors que 13 boucles ont été couvertes. Le Finlandais est en lutte féroce avec... Marc Gené qui ne lui fait aucun cadeau. Finalement, Mika trouve l'ouverture, non sans mal.

L'écart entre Coulthard et Schumacher est de près de 6 secondes au 16ème tour. Salo et Alesi inaugurent la valse des ravitaillements dans ce même tour, imités par Coulthard dès la boucle suivante. L'écossais remonte en piste au 6ème rang devant Zonta. Pour être Champion du monde, l'écurie McLaren doit placer ses deux voitures aux deux premières places. Autant dire qu'ils peuvent dire adieu au titre constructeurs.

Au 20ème tour, c'est Wurz, alors troisième qui rentre pour son premier ravitaillement. Il remonte en piste au 8ème rang alors que Häkkinen double Fisichella et se retrouve en 10ème position. Le Finlandais va maintenant s'attaquer à Irvine. Villeneuve passe par les stands et remonte en piste au 8ème rang, juste derrière Wurz. L'écart entre Schumacher et Barrichello est de 9 secondes au 23ème tour. La boucle suivante, Schumacher passe pour la première fois par les stands et remonte en piste devant Coulthard et en seconde position. Au tour suivant, c'est Barrichello qui passe par les stands mais il doit reprendre la course au troisième rang derrière Schumacher et Coulthard. Häkkinen est déjà 8ème. Häkkinen passe Wurz pour la septième position alors que Villeneuve est juste devant le Finlandais. Le Québécois a déjà ravitaillé une fois alors que Mika semble être dans une stratégie à un seul arrêt.

L'écart entre Schumacher et Coulthard diminue un peu et est de moins de 4 secondes au 30ème tour. Dans ce même tour, il y a une lutte de toute beauté entre Villeneuve et Häkkinen et c'est ce dernier qui prend l'avantage et se positionne au 4ème rang à 22 secondes du troisième, Barrichello.

Häkkinen est le plus rapide en piste alors que Coulthard n'est plus qu'à 2 secondes du leader Schumacher, nous en sommes au 35ème tour. C'est le moment que choisi Häkkinen pour faire son seul ravitaillement. Le Finlandais remonte en piste au 6ème rang derrière Irvine et Villeneuve. Il reste 20 tours avant l'arrivée qui sans surprise devrait donner le titre à la Scuderia même si la victoire doit encore se jouer entre Coulthard et Schumacher.

Coulthard entre aux stands au 37ème tour, tout comme Villeneuve. Schumacher l'imite au tour suivant et garde la tête de la course. Les quatre mousquetaires sont aux quatre premières place dans cet ordre: Schumacher, Coulthard, Barrichello et Häkkinen. Il reste 15 tours et l'écart entre Schumacher et Coulthard est à peine supérieur à 1,5 seconde. Villeneuve est 5ème devant Irvine. Si Villeneuve garde sa position, BAR égalisera avec Benetton au championnat mais l'écurie de Flavio Briatore gardera l'avantage grâce au podium de Fisichella au Brésil. Un podium que BAR n'a jamais réussi à gravir.

Nous en sommes dans les dernières boucles de la course et Coulthard est dans les roues de Schumacher. Barrichello est à 11 secondes et ne jouera plus la victoire. Il n'y a plus d'enjeu mais c'est sans aucun doute l'une des plus belle lutte de la saison. Alors que le moteur de Zonta rend l'âme, Coulthard n'est plus qu'à 6 dixième du bonheur. Il reste 8 tours.

Deux boucles plus tard, alors que la bataille fait rage pour la victoire, la Jaguar de Johnny Herbert, dont c'est le dernier GP, casse une suspension arrière en bout de ligne droite. Le malheureux britanique tape le mur de pneus et il semble blessé aux jambes. Une fin de carrière agitée et douleureuse pour ce sympathique pilote...

Lors des dernières boucles, Coulthard ne trouve pas l'ouverture et c'est une neuvième victoire pour Schumacher qui offre le titre à Ferrari. Barrichello termine troisième et contribue au triomphe de son écurie de manière significative. Häkkinen se place au 4ème rang devant Villeneuve et Irvine. Une belle dernière manche, malheureusement dépapitée par le faux départ de Mika qui aurait bien joué le rôle du troisième homme.

Bravo à Ferrari pour ce second titre consécutif. Bravo à Schumacher pour cette neuvième victoire de la saison. Le pilote allemand et son écurie ont vraiment marqué cette dernière année du siècle.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.