En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Europe » Classement

Grand Prix d'Europe

Nürburgring - Résultats de la course

Dimanche 24 Juin 2001
14h00 - 15h30
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 67 1h29'42"724 204,143 km/h
2 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 67 1h29'46"941 + 0'04"217 203,983 km/h
3 4 David Coulthard McLaren Mercedes 67 1h30'07"717 + 0'24"993 203,200 km/h
4 5 Ralf Schumacher Williams BMW 67 1h30'16"069 + 0'33"345 202,886 km/h
5 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 67 1h30'28"219 + 0'45"495 202,432 km/h
6 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 67 1h30'47"592 + 1'04"868 201,712 km/h
7 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 67 1h30'48"922 + 1'06"198 201,663 km/h
8 19 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 66 1h29'56"946 + 1 tour 200,566 km/h
9 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 66 1h29'58"681 + 1 tour 200,502 km/h
10 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 66 1h30'18"487 + 1 tour 199,769 km/h
11 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 66 1h31'03"678 + 1 tour 198,116 km/h
12 23 Luciano Burti Prost Acer 65 1h29'47"681 + 2 tours 197,867 km/h
13 8 Jenson Button Benetton Renault 65 1h30'09"667 + 2 tours 197,063 km/h
14 21 Fernando Alonso Minardi European 65 1h30'33"817 + 2 tours 196,187 km/h
15 22 Jean Alesi Prost Acer 64 1h27'35"567 + 3 tours 199,720 km/h
AB 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 58 moteur
AB 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 54 transmission
AB 11 Heinz-Harald Frentzen Jordan Honda 48 électronique
AB 12 Jarno Trulli Jordan Honda 44 pression d'huile
AB 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 29 boîte de vitesses
AB 9 Olivier Panis BAR Honda 23 boîte de vitesses
AB 20 Tarso Marquès Minardi European 7 électricité
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Alesi (sortie de piste) est classé mais non arrivé

M. Schumacher mate les Williams

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
Les voitures sont alignées sur la grille de départ et comme on peut le constater les deux Schumacher monopolisent la première ligne. Mais cela a failli ne pas être le cas car Michael Schumacher qui voulait tester une dernière fois sa voiture de réserve est tombé en panne sur le circuit. Gros moment de panique pour trouver une moto et rejoindre les stands avant 13h45, l'heure à laquelle les voitures ne peuvent plus sortir pour rejoindre leur position de départ. Heureusement pour Michael, sa voiture de course (il était parti avec le mulet) était prête et il put sortir à temps pour se placer sur la grille devant son frère...

Il est 14h00 et les voitures viennent s'aligner après leur tour de mise en grille. Les feux rouges s'allument les uns après les autres, ils s'éteignent et la meute est lâchée. C'est Michael Schumacher qui prend le meilleur départ mais Ralf qui est pratiquement à sa hauteur est copieusement tassé et Michael garde l'avantage. Montoya est troisième devant Coulthard et Häkkinen.

Le classement au 2ème tour: M. Schumacher, R. Schumacher, Montoya, Coulthard, Häkkinnen, Trulli, Barrichello, Heidfeld, Räikkönen, Frentzen, Irvine, Villeneuve, Fisichella, Verstappen, De la Rosa, Bernoldi, Panis, Button, Alesi, Burti, Alonso et Marquès.

C'est Michael Schumacher qui est le plus rapide en piste. Il est environ 3/10 plus rapide que son frère et 7/10 sur le duo Montoya-Coulthard. Au 6ème tour Michael à près de 3 secondes d'avance sur son frère et 7,5 sur Montoya et Coulthard. Mais 3 tours plus tard, Ralf est remonté dans les mêmes chronos que ceux de son frère. Montoya s'est mis une petite sécurité de 2 secondes par rapport à Coulthard.

Alors que Burti rentre aux stands pour qu'on lui nettoie les pontons, Ralf revient très fort sur son frère. Au 15ème tour, il n'est plus qu'à 1,5 secondes du leadership. Les Michelin sont maintenant à la bonne température et Ralf va bientôt s'attaquer à son frère. Belle lutte aussi pour la 10ème position entre Frentzen et Irvine. Barrichello qui est à une anonyme 7ème position n'arrive même pas à menacer Trulli.

Nous sommes au 18ème tour et Ralf est dans les roues de Michael mais celui-ci ne lui fait aucun cadeau et la tâche de Ralf ne sera pas simple.

Les mécaniciens de Williams sortent tout le matériel pour un ravitaillement au 20ème tour mais c'est de l'intox et personne ne s'arrête. Ralf est bien plus rapide que Michael mais il n'arrive pas à passer ni à vraiment l'attaquer. Pendant ce temps, Montoya revient à moins de 8 secondes des deux leaders. Il reste 46 tours à couvrir alors que Mika Häkkinen coupe une chicane.

Fisichella est le premier à ravitailler au 22ème tour alors que Montoya vient de prendre 7/10 aux leaders: 1:18.646 pour le Colombien et 1:19.3 et 1:19.333 pour les deux premiers. Olivier Panis vient planter sa BAR-Honda dans un bac à gravier. Triste sortie pour son 100ème GP.

Au 28ème tour, les deux frères Schumacher s'arrêtent pour ravitailler et ils resortent dans le même ordre. Montoya est en tête mais il rentre au stand au tour suivant et reprend la course en 4ème position derrière Michael Schumacher, David Coulthard et Ralf Schumacher. Coulthard est probablement dans une stratégie à un seul arrêt mais Ralf ne se pose pas trop de question et il ne met que deux tour pour renvoyer Coulthard derrière lui. Alors que Barrichello passe Häkkinen pour la 5ème place, Montoya attaque Coulthard mais rate son freinage et coupe une chicane.

Nous sommes au 38ème tour et Coulthard rentre enfin pour un ravitaillement mais stupéfaction dans le paddock lorsqu'on annonce une pénalité de 10 secondes pour Ralf Schumacher. Celui-ci a coupé la ligne blanche qui se trouve à la sortie des stands mais à peine et sans créer le moindre danger puisqu'il n'y avait personne derrière lui. Par contre, Michael a brutalement coupé la ligne rouge à l'entrée des stands pour rester devant son frère, mais cela semble autorisé?! C'est une fois de plus incompréhensible comme décision...

Après sa pénalité de 10 secondes, Ralf Schumacher reprend sa course en 4ème position derrière Michael Schumacher, Montoya et Barrichello. Cette pénalité fantaisiste a décapité la course. Barrichello rentre à son tour pour son seul ravitaillement alors qu'il reste 22 tours de course. Il laisse sa 3ème position à Ralf Schumacher. Trulli abandonne une fois de plus...

Jean Alesi qui profite de la bonne fiabilité de sa Prost et la bonne santé de ses Michelin, attaque Heidfeld et le passe. Alesi est 12ème.

Il reste 20 tours lorsque Michael Schumacher et Montoya, les deux premiers de la course, décident de rentrer aux stands pour leur second ravitaillement et ils restent bien évidement à leur position. Schumacher a un avantage de 10 secondes sur Montoya. Frentzen abandonne à son tour et il n'y a plus de Jordan en course. Ralf Schumacher rentre aux stands et il doit laisser sa troisième place à Coulthard.

Jean Alesi est déchaîné et il est l'un des plus rapide en piste en cette fin de course. Il est maintenant dans les roues de Räikkönen et le Français démontre qu'au Nürburgring, les Prost valaient mieux que les Sauber, ce qui est très encourageant. Heidfeld rentre d'ailleurs aux stands à 12 tours de l'arrivée alors qu'il semble être victime d'un début de panne d'essence.

Il reste 9 tours de course et Ralf Schumacher revient sur la 3ème position de Coulthard au rythme de 1 seconde au tour. Ce sera donc un peu juste pour que Ralf puisse passer devant l'Ecossais. Barrichello fait une grosse sortie de piste mais revient miraculeusement sur la piste et dans le bon sens. Le Brésilien garde sa 5ème place. Il reste deux tours de course lorsque Jean attaque furieusement Räikkönen mais un excès d'optimisme le fait sortir de la piste et malheureusement, il abandonne.

Les positions ne bougent plus en fin de course et Michael Schumacher remporte ce GP d'Europe de manière autoritaire. Le Champion du monde fut bien aidé par une décision surprenante des commisaires sportifs, bien que justifiée par l'application stricte du règlement. Montoya arrive second devant Coulthard.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.