En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats de la course

Dimanche 16 Septembre 2001
14h00 - 15h20
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 53 1h16'58"493 239,103 km/h
2 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 53 1h17'03"668 + 0'05"175 238,836 km/h
3 5 Ralf Schumacher Williams BMW 53 1h17'15"828 + 0'17"335 238,209 km/h
4 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h17'23"484 + 0'24"991 237,816 km/h
5 19 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 53 1h18'13"477 + 1'14"984 235,283 km/h
6 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 53 1h18'20"962 + 1'22"469 234,909 km/h
7 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 53 1h18'21"600 + 1'23"107 234,877 km/h
8 12 Jean Alesi Jordan Honda 52 1h17'12"687 + 1 tour 233,869 km/h
9 9 Olivier Panis BAR Honda 52 1h17'16"406 + 1 tour 233,681 km/h
10 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 52 1h17'25"368 + 1 tour 233,231 km/h
11 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 52 1h17'35"116 + 1 tour 232,742 km/h
12 23 Tomas Enge Prost Acer 52 1h17'54"384 + 1 tour 231,783 km/h
13 21 Fernando Alonso Minardi European 51 1h17'57"142 + 2 tours 227,187 km/h
AB 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 46 électronique
AB 20 Alex Yoong Minardi European 44 tête-à-queue
AB 22 Heinz-Harald Frentzen Prost Acer 28 transmission
AB 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 25 pression d'essence
AB 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 19 transmission
AB 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 14 moteur
AB 4 David Coulthard McLaren Mercedes 6 moteur
AB 8 Jenson Button Benetton Renault 4 moteur
AB 11 Jarno Trulli Jordan Honda 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Première victoire de Montoya

A-
A
A+
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
C'est dans une certaine confusion que le départ de ce GP d'Italie va être donné. Ce matin, Michael Schumacher a demandé à ses collègues de ne pas tenter de dépassement lors des passages des deux premières chicanes. BAR, Benetton, Arrows et Williams ont refusé... L'atmosphère est lourde.

Les 20 concurrents viennent s'aligner sur la grille de départ étant donné que Nick Heidfeld et Giancarlo Fisichella partiront des stands. Les feus rouges s'éteignent et le départ est donné. C'est Montoya qui prend la tête au premier freinage devant Barrichello, Ralf et Michael Schumacher. Trulli a été touché par Button dans la première chicane. Michael Schumacher attaque son frère dès le premier passage dans Lesmo et le passe.

Le classement au 3ème tour: Montoya, Barrichello, M. Schumacher, R. Schumacher, Coulthard, De la Rosa, Verstappen, Räikkönen, Irvine, Alesi, Bernoldi, Villeneuve, Häkkinen, Panis, Frentzen, Alonso, Enge, Heidfeld, Fisichella, Yoong et Button. Trulli a été obligé d'abandonner. Button le suivra peu après sur casse de son moteur Renault. Même sanction pour Coulthard deux tours plus tard.

Montoya semble avoir des problèmes techniques. Il doit laisser passer Barrichello au 8ème tour et voit revenir Michael Schumacher dans ses rétroviseurs mais le Colombien résiste et ses problèmes techniques (pneus?) semblent ne pas être trop importants.

Le classement à 14h20: Barrichello, Montoya (-7), M. Schumacher (-7,2), R. Schumacher (-18.4), Verstappen (-36), Alesi (-39), Räikkönen (-39), De la Rosa (-42), Villeneuve (-43) et Häkkinen (-48). Ce dernier devra abandonner au 19ème tour. Comme nous l'avions prévu, Jean Alesi fait une course agressive et de toute beauté.

Mais alors que les deux Ferrari rentrent aux stands aux alentours du 20ème tour, ce n'est pas le cas de Montoya. Le Colombien récupère donc sa première place devant Ralf Schumacher, Rubens Barrichello et Michael Schumacher. Barrichello, qui a été fortement retardé dans les stands, a pu malgré tout sauvegardé sa position.

Montoya rentre aux stands au 28ème tour et laisse provisoirement le leadership à son équipier Ralf Schumacher. Frentzen abandonne au 30ème tour sur panne mécanique.

Le classement au 31ème tour: R. Schumacher, Barrichello (-4), Montoya (-10), M. Schumacher (-13), De la Rosa (-36) et Villeneuve (-38). La stratégie à deux ravitaillements des Ferrari n'était pas la meilleure aujourd'hui. Malheureusement, c'est la stratégie de course que Jean Alesi a lui aussi choisi.

Il reste 19 tour de course lorsque Ralf Schumacher rentre pour son seul ravitaillement. C'est Barrichello qui hérite du commandement mais celui-ci doit encore faire un passage par les stands, ce qui n'est pas le cas de son poursuivant Montoya. L'écart entre Barrichello et Montoya est de 12 secondes, ce qui est trop peu pour que le Brésilien puisse prétendre jouer victoire au Colombien. Chez Ferrari, on doit commencer à regretter les 6 ou 7 secondes que Barrichello a perdu lors de son premier ravitaillement.

Le classement alors qu'il reste 18 tours: Barrichello, Montoya (-12), M. Schumacher (-13) et R. Schumacher (-20).

Rubens Barrichello s'arrête pour son deuxième ravitaillement et malgré un arrêt très court, il doit laisser passer Juan Pablo Montoya et Ralf Schumacher. Au 42ème tour, Montoya possède 4.5 secondes d'avance sur Ralf et 6 sur Barrichello mais ces deux-là sont plus rapide que le leader. Les 10 derniers tours seront chauds.

Montoya ayant senti la double menace fondre sur lui, a augmenté la cadence. Le Colombien contrôle la course et seul un problème technique devrait l'empêcher de signer sa première victoire en F1, la quatrième de Williams-BMW. La seule bataille de ces deux derniers tours, se passe entre Ralf Schumacher et Barrichello. C'est le Brésilien qui est clairement le plus rapide mais il doit doubler l'Allemand et ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile. Pourtant, Barrichello y parvient et il reste 7 tours.

Le classement à 6 tours de l'arrivée: Montoya, Barrichello, R. Schumacher, M. Schumacher, De la Rosa, Villeneuve, Räikkönen, Alesi, Panis, Fisichella, Heidfeld, Enge et Alonso.

C'est finalement Juan Pablo Montoya qui remporte ce GP d'Italie. C'est sa première victoire en F1 et elle devrait en appeler bien d'autres. Seul Barrichello aurait pu prétendre lui contester la victoire sans un problème lors de son premier ravitaillement. Michael Schumacher qui a été en retrait durant tout le week-end doit se contenter de la quatrième position.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.