En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix des Etats-Unis » Classement

Grand Prix des Etats-Unis

Indianapolis - Résultats de la course

Dimanche 28 Septembre 2003
20h00 - 21h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 73 1h33'35"997 196,164 km/h
2 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 73 1h33'54"255 + 0'18"258 195,529 km/h
3 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 73 1h34'13"961 + 0'37"964 194,847 km/h
4 7 Jarno Trulli Renault Renault 73 1h34'24"326 + 0'48"329 194,491 km/h
5 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 73 1h34'32"400 + 0'56"403 194,214 km/h
6 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 72 1h34'44"084 + 1 tour 191,159 km/h
7 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 72 1h34'45"433 + 1 tour 191,114 km/h
8 15 Justin Wilson Jaguar Ford Cosworth 71 1h34'10"294 + 2 tours 189,632 km/h
9 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 71 1h34'48"051 + 2 tours 188,373 km/h
10 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 69 1h33'36"947 + 4 tours 185,384 km/h
11 18 Nicolas Kiesa Minardi Ford Cosworth 69 1h34'23"402 + 4 tours 183,863 km/h
AB 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 63 moteur
AB 12 Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 48 tête-à-queue
AB 5 David Coulthard McLaren Mercedes 45 boîte de vitesses
AB 8 Fernando Alonso Renault Renault 44 moteur
AB 17 Jenson Button BAR Honda 41 moteur
AB 20 Olivier Panis Toyota Toyota 27 tête-à-queue
AB 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 21 sortie de piste
AB 4 Ralf Schumacher Williams BMW 21 sortie de piste
AB 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 2 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

M. Schumacher à un point de son 6ème titre

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
H.-H. Frentzen (Sauber)H.-H. Frentzen (Sauber)
J. Trulli (Renault)J. Trulli (Renault)
N. Heidfeld (Sauber)N. Heidfeld (Sauber)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
Les premiers rôles sur l'affiche de ce GP des Etats-Unis sont Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya et Kimi Räikkönen. Mais un autre acteur d'importance s'est invité au dernier moment: la pluie. Une pluie fine tombe en effet au moment où les voitures viennent s'aligner sur la grille de départ et le ciel très chargé en nuages noirs n'annonce rien de bon... sinon pour les pilotes en Bridgestone car on sait que les gommes japonaises sont particulièrement performantes dans ces conditions. Parmi ces pilotes, il y a Michael Schumacher bien sûr.

Cependant, au moment du départ, la piste est à peine humide et tous les ténors s'élancent en pneus pour piste sèche. C'est Kimi Räikkönen qui prend le meilleur départ devant Panis, Ralf Schumacher, Barrichello, Michael Schumacher, Coulthard et Montoya.

Barrichello laisse passer Michael Schumacher dès le premier tour mais le Champion du monde est doublé ensuite par Coulthard alors que Montoya accroche Barrichello lorsque les premières gouttes de pluie commencent à tomber sur le circuit. Cela n'a pas traîné.

Les pilotes entament le 5ème tour sous une pluie soutenue mais personne ne rentre aux stands, c'est impressionnant. C'est finalement Panis qui rentre le premier pour chausser des pneus pluie au 6ème tour. Villeneuve et Firman l'imitent.

Michael Schumacher qui était quatrième au 7ème tour, se fait doubler par Montoya et Alonso à la fin de la ligne droite. Michael Schumacher se retrouve sixième alors que Kimi Räikkönen est toujours en tête avec plus de trois secondes d'avance sur Ralf et six sur Coulthard. C'est un début de course très animé.

Le classement au 9ème tour: Kimi Räikkönen, Ralf Schumacher, David Coulthard, Juan Pablo Montoya, Fernando Alonso, Jarno Trulli, Michael Schumacher, Nick Heidfeld, Mark Webber et Jenson Button.

La pluie a cessé, ce qui oblige Olivier Panis et Jacques Villeneuve à repasser par les stands pour troquer leurs pneus pluie contre des 'slicks'. En tête de la course, Kimi Räikkönen n'a plus qu'une seconde d'avance sur Ralf Schumacher au 14ème passage alors que Montoya s'attaque avec succès à David Coulthard à la fin de la ligne droite.

Ralf Schumacher rentre pour son premier ravitaillement au 15ème tour. Montoya et Coulthard s'arrêtent deux boucles plus tard mais cela ne se passe pas très bien pour le Colombien qui reste bloqué plus de 15 secondes, sa machine à ravitailler étant défaillante. La pluie se remet à tomber.

Kimi Räikkönen s'arrête au 19ème tour pour son premier ravitaillement et malgré la pluie, ce sont des pneus 'slicks' qu'on lui monte. Et mauvaise nouvelle de plus pour Kimi, car c'est Ralf Schumacher qui prend l'avantage sur lui au moment où il rejoint la piste... mais c'est Mark Webber qui est en tête de la course! C'est de la folie!

Il reste 52 tours et Michael Schumacher se précipite vers son stand pour chausser des pneus pluie... pendant ce temps, Ralf sort de la piste et Montoya écope d'une pénalité pour son accrochage de début de course avec Barrichello... on ne sait plus où donner de la tête. Coulthard est le leader provisoire alors que Montoya passe par les stands au ralenti pour purger sa pénalité. Pendant ce temps, Webber sort de la piste et tout comme Ralf, il abandonne. Montoya fait un tout droit... il n'a plus aucune adhérence sous cette pluie avec ses 'slicks'... et c'est maintenant Button qui est en tête. Les spectateurs américains ne doivent strictement rien comprendre à cette course qui est pourtant passionnante.

Montoya repasse par les stands au 25ème tour pour chausser des pneus pluie et c'est toujours Button qui est en tête de la course devant Frentzen et Wilson. C'est irréel. Räikkönen est quatrième, Michael Schumacher sixième et Montoya onzième lorsqu'il remonte en piste.

Au 28ème tour, le plus rapide est Michael Schumacher. Après avoir pris facilement l'avantage sur Räikkönen, il pointe au troisième rang. Le Champion du monde revient d'ailleurs comme un boulet sur Montoya pour lui prendre un tour. Le Colombien semble en difficulté et est l'un des moins rapide en piste à cet instant. Il ne pleut plus mais la piste est encore très mouillée...la preuve? Olivier Panis perd le contrôle de sa Toyota et abandonne.

Le Top 10 au 31ème tour: Button, Frentzen, M. Schumacher, Räikkönen, Alonso, Wilson, Heidfeld, Trulli, Fisichella et Montoya.

Michael Schumacher prend la deuxième place à Frentzen au 32ème tour. L'Allemand est actuellement Champion du monde virtuel mais il reste 41 tours à boucler dans cette course de folie.

Au 35ème tour, Michael Schumacher n'est plus qu'à deux secondes de Button mais son rythme est bien plus élevé que celui du Britannique. Le Champion du monde prend d'ailleurs la tête de la course deux boucles plus tard. Alonso est passé par les stands pour chausser des pneus pour piste sèche mais c'était peut-être un peu tôt et il part aussitôt à la faute. L'Espagnol peut cependant poursuivre sa course.

La piste sèche peu à peu et Montoya prend le risque lui aussi de monter des pneus 'slicks' au 40ème tour. Räikkönen rentre deux boucles plus tard pour chausser des pneus semblables alors que Button abandonne après un début de course très brillant. Le Britannique était en effet en seconde position avant son retrait forcé.

Nous en sommes au 43ème tour. Le soleil a refait son apparition et c'est Alonso qui est le pilote le plus rapide en piste grâce à ses pneus pour piste sèche. Michael Schumacher est lui toujours en pneus pluie. Frentzen est deuxième devant Heidfeld, Räikkönen, Trulli, Alonso et Montoya. Les trois premiers sont en pneus pluie mais ils sont actuellement les moins rapides en piste. Montoya gagne encore une place après que le moteur d'Alonso ne rende l'âme.

Michael Schumacher rentre enfin au 48ème tour pour chausser des pneus pour piste sèche et c'est Frentzen qui prend la tête provisoirement mais celui-ci s'arrête dès le passage suivant et rend le leadership à Michael Schumacher. Pendant ce temps, David Coulthard abandonne.

Alors que tout le monde est rentré pour monter des pneus 'slicks', il recommence à pleuvoir très légèrement, mais rien de grave. Kimi Räikkönen revient fort sur Frentzen pour lui contester la seconde position. Le Finlandais prend finalement l'avantage sur Frentzen et se retrouve second derrière Michael Schumacher. Il reste 18 tours et l'Allemand a vingt secondes d'avance sur le Finlandais. Pour sa part, Montoya est septième à un tour des leaders. Pour l'instant, Michael Schumacher n'est plus Champion du monde virtuel.

Fin de course tranquille pour Michael Schumacher qui ne sera jamais menacé par Kimi Räikkönen. Frentzen termine à une très belle troisième place devant Trulli qui a pris le dessus sur Heidfeld en fin de course. Juan Pablo a lui pris la sixième place de Fisichella mais c'est insuffisant pour lui permettre de rester dans la course au titre. C'est une énorme déception pour les milliers de Colombiens qui se trouvent dans les tribunes.

En reportant cette superbe victoire, Michael Schumacher prend une sérieuse option sur le titre puisqu'il lui suffira de marquer un point au Japon. En terminant second, Kimi Räikkönen reste dans la course au titre mais il a l'obligation de gagner à Suzuka et il doit donc espérer que Michael Schumacher ne marque aucun point là-bas. L'espoir est maigre, mais il existe...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.