En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2003 » Grand Prix de Monaco » Classement

Grand Prix de Monaco

Monaco - Résultats de la course

Dimanche 01 Juin 2003
14h00 - 15h45
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 78 1h42'19"010 152,773 km/h
2 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 78 1h42'19"612 + 0'00"602 152,758 km/h
3 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 78 1h42'20"730 + 0'01"720 152,730 km/h
4 4 Ralf Schumacher Williams BMW 78 1h42'47"528 + 0'28"518 152,066 km/h
5 8 Fernando Alonso Renault Renault 78 1h42'55"261 + 0'36"251 151,876 km/h
6 7 Jarno Trulli Renault Renault 78 1h42'59"982 + 0'40"972 151,760 km/h
7 5 David Coulthard McLaren Mercedes 78 1h43'00"237 + 0'41"227 151,753 km/h
8 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 78 1h43'12"276 + 0'53"266 151,458 km/h
9 21 Cristiano Da Matta Toyota Toyota 77 1h43'24"502 + 1 tour 149,222 km/h
10 11 Giancarlo Fisichella Jordan Ford Cosworth 77 1h43'26"017 + 1 tour 149,186 km/h
11 9 Nick Heidfeld Sauber Petronas 76 1h42'42"341 + 2 tours 148,292 km/h
12 12 Ralph Firman Jordan Ford Cosworth 76 1h43'07"630 + 2 tours 147,686 km/h
13 20 Olivier Panis Toyota Toyota 74 1h43'06"947 + 4 tours 143,815 km/h
AB 16 Jacques Villeneuve BAR Honda 63 moteur
AB 18 Justin Wilson Minardi Ford Cosworth 29 pression d'essence
AB 19 Jos Verstappen Minardi Ford Cosworth 28 pression d'essence
AB 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 16 moteur
AB 15 Antonio Pizzonia Jaguar Ford Cosworth 10 électricité
AB 10 Heinz-Harald Frentzen Sauber Petronas 0 accident
FT 17 Jenson Button BAR Honda accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Montoya remporte la bataille du rail

A-
A
A+
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
F. Alonso (RF. Alonso (R
Le soleil brille au-dessus de la Principauté à quelques minutes du départ de la 61ème édition de cette course, la 49ème pour ce qui concerne celles qui ont fait partie du Championnat du monde de F1. Cette année, il faut aller jusqu'à la troisième ligne de la grille de départ pour voir une Ferrari, celle de Michael Schumacher. Deux Williams, une McLaren et une Renault précèdent la monoplace du Champion du monde ce qui nous donne l'assurance de vivre une course très ouverte car on sait que l'aîné des Schumacher reste un client très sérieux pour la victoire, peu importe sa position sur la grille.

La Williams-BMW de Ralf Schumacher est placée sur la première ligne, à ses côtés, un peu en retrait, se trouve la McLaren-Mercedes de Kimi Räikkönen. Derrière eux: la Williams de Juan Pablo Montoya et la Renault de Jarno Trulli. Sur la ligne suivante, Michael Schumacher et David Coulthard. Le départ risque d'être à l'image du temps: beau et chaud! Un absent de marque sur cette grille de départ: Jenson Button. Son équipe ayant décidé de le mettre sur la touche suite à son très spectaculaire accident lors de la dernière séance d'essais libres du samedi.

Les 19 monoplaces viennent se ranger sous les ordres du starter... les feux s'allument et s'éteignent: les 19 furieux s'élancent pour s'engouffrer dans le premier virage. Ce sont les deux Williams qui prennent immédiatement le contrôle des opérations, R. Schumacher devant Montoya. Räikkönen est troisième devant Trulli, M. Schumacher, Alonso, Coulthard, Barrichello, Webber, Da Matta, Fisichella, Heidfeld, Villeneuve, Pizzonia, Firman, Frentzen, Verstappen, Panis et Wilson.

A peine avait-il débuté son second tour que Frentzen sort à la Piscine: abandon immédiat pour l'Allemand et sortie tout aussi immédiate de la voiture de sécurité. La meute est enfin libérée au début du cinquième tour, le temps d'évacuer la Sauber blessée.

Les deux Williams de Ralf Schumacher et Juan Pablo Montoya ont un rythme démentiel, surtout celle de Ralf. Räikkönen suit Montoya à distance alors que Trulli ralentit Michael Schumacher.

Le classement au 10ème tour: R. Schumacher, Montoya (+2"2), Räikkönen (+3"8), Trulli (+7"4), M. Schumacher (+8"3), Alonso (+9"7), Coulthard (+10"8), Barrichello (+12"8), Webber (+14"), Da Matta (+16"5), Fisichella (+17"6), Heidfeld (+18"7), Villeneuve (+20"2), Pizzonia (+21"4), Firman (+23"2), Verstappen (+25"9), Wilson (+26"9) et Panis (+28"7).

Alors que Pizzonia abandonne, son équipier Webber rentre au 15ème tour pour son premier ravitaillement. L'Australien devrait encore s'arrêter deux fois alors que les leaders semblent avoir tous choisi des stratégies de course à deux ravitaillements... mais nous ne le saurons jamais puisque quelques tours plus tard, Mark Webber rentre à nouveau, pour abandonner.

En tête de la course, Montoya et Räikkönen reviennent sur Ralf Schumacher et lui mettent la pression. Le Top 10 au 20ème passage: R. Schumacher, Montoya (+1"4), Räikkönen (+2"9), Trulli (+10"6), M. Schumacher (+11"4), Alonso (+12"9), Coulthard (+13"8), Barrichello (+16"5), Da Matta (+35"9) et Fisichella (+37").

Ralf Schumacher est le premier des leaders à rentrer pour ravitailler au 21ème passage et Juan Pablo Montoya qui était revenu dans ses roues en profite pour hausser le rythme durant deux tours... le Colombien s'arrêtant au 23ème passage. Le Colombien fait la bonne affaire puisqu'il reprend la course devant son équipier. Montoya est 7ème et Ralf 8ème. C'est bien sûr Räikkönen qui est en tête de la course mais il tombe sur les premiers retardataires alors que les Williams ont une piste claire.

Räikkönen rentre au 25ème tour et c'est Trulli qui prend la tête de la course devant Michael Schumacher. Kimi Räikkönen a repris la piste en 6ème position, derrière Montoya mais devant Ralf Schumacher. Jarno Trulli rentre au 27ème passage et c'est Michael Schumacher qui se retrouve en tête de la course, tout juste devant Fernando Alonso.

Sur le front des ravitaillements, Alonso rentre au 29ème tour, Barrichello au 30ème et Michael Schumacher au 31ème tour.

Le Top 10 au 32ème passage, alors que tous les hommes de tête ont ravitaillé: Montoya, Räikkönen (+3"1), M. Schumacher (+8"6), R. Schumacher (+8"6) Trulli (+14"7), Coulthard (+15"7), Alonso (+16"8), Barrichello (+31"5), Villeneuve (+1'01"3) et Da Matta (+1'08"4).

Nous venons de passer le cap de la mi-course et les deux hommes les plus rapides en piste sont Montoya et Räikkönen. Au 40ème tour, le Finlandais est à 5 secondes de Montoya alors que Michael et Ralf Schumacher sont respectivement à 14 et 15 secondes du leader Colombien. Coulthard est dans les roues de Trulli, et juste devant Alonso mais ce trio est déjà à plus de 20 secondes.

Le Top 10 au 48ème passage: Montoya, Räikkönen (+3"9), M. Schumacher (+16"6), R. Schumacher (+18"1), Trulli (+30"4), Coulthard (+31"2), Alonso (+32"7), Barrichello (+35"3), Villeneuve (+1'08) et Da Matta (+1 tour).

Ralf Schumacher rentre pour son second ravitaillement au 49ème tour, son équipier Montoya lors de la boucle suivante. Le Combien reprend la course en troisième position alors que Ralf se retrouve huitième! C'est donc Räikkönen qui hérite de la première position devant Michael Schumacher.

Kimi Räikkönen s'arrête au 54ème tour et c'est Michael Schumacher qui prend la tête de la course mais avec seulement 4 secondes d'avance sur Montoya qui lui ne devra plus ravitailler. Räikkönen reprend la course en troisième position à moins de trois secondes de Montoya. Trulli et Coulthard s'arrêtent au même moment et il s'en est fallu de très peu pour que Coulthard devance l'Italien de chez Renault dans l'allée des stands. On est passé très près de l'accrochage.

Michael Schumacher rentre au 59ème tour, pour son second et dernier ravitaillement et reprend la piste en cinquième position mais Alonso et Barrichello qui sont devant lui s'arrêtent un peu plus tard et c'est donc la dernière place du podium que le Champion du monde récupère.

Le classement au 64ème tour, alors que plus personne ne doit passer par les stands: Montoya, Räikkönen (+1"2), M. Schumacher (+11"1), R. Schumacher (+29"7), Alonso (+32"3), Trulli (+33"3), Coulthard (+33"9), Barrichello (+40"), Villeneuve (+1 tour), Da Matta (+1 tour), Fisichella (+1 tour), Heidfeld (+1 tour), Firman (+2 tours) et Panis (+3 tours).

Jacques Villeneuve qui était à une modeste neuvième place voit son moteur Honda partir en fumée... une habitude pour le Québécois qui ne s'en formalisera plus. En tête de la course, Räikkönen est dans les roues de Montoya mais sauf erreur de la part du Colombien, le Finlandais ne passera pas. Il reste 11 tours à couvrir et de gros nuages noirs menacent la Principauté.

Juan Pablo Montoya ne force pas l'allure en fin de course mais Räikkönen ne semble pas vouloir le menacer car ici à Monaco il est illusoire de doubler un adversaire. Ce train de sénateur permet à Michael Schumacher de revenir dans les roues de ce duo. C'est donc dans cet ordre que le GP se termine. Montoya remporte donc une très belle victoire ici à Monaco, la seconde de sa carrière, ce qui lui permet de revenir au championnat. Pour sa part, Räikkönen augmente son avantage sur Michael Schumacher dans ce même championnat et c'est lui qui fait peut-être la meilleure opération de ce week-end.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.