En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix d'Australie » Classement

Grand Prix d'Australie

Albert Park - Résultats de la course

Dimanche 06 Mars 2005
04h00 - 05h25
DISTANCE REDUITE >> 57 tours effectués sur les 58 prévus, soit 302,271 km
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 57 1h24'17"336 215,168 km/h
2 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 57 1h24'22"889 + 0'05"553 214,932 km/h
3 5 Fernando Alonso Renault Renault 57 1h24'24"048 + 0'06"712 214,883 km/h
4 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 57 1h24'33"467 + 0'16"131 214,484 km/h
5 7 Mark Webber Williams BMW 57 1h24'34"244 + 0'16"908 214,451 km/h
6 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 57 1h24'52"369 + 0'35"033 213,687 km/h
7 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 57 1h24'56"333 + 0'38"997 213,521 km/h
8 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 57 1h24'56"969 + 0'39"633 213,495 km/h
9 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 57 1h25'20"444 + 1'03"108 212,516 km/h
10 12 Felipe Massa Sauber Petronas 57 1h25'21"729 + 1'04"393 212,463 km/h
11 3 Jenson Button BAR Honda 56 1h24'00"300 + 1 tour 212,107 km/h
12 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 56 1h24'19"875 + 1 tour 211,287 km/h
13 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 56 1h24'37"413 + 1 tour 210,557 km/h
14 4 Takuma Sato BAR Honda 55 1h22'58"991 + 2 tours 210,885 km/h
15 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 55 1h24'19"027 + 2 tours 207,549 km/h
16 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 55 1h25'12"846 + 2 tours 205,364 km/h
17 20 Patrick Friesacher Minardi Cosworth 53 1h25'00"047 + 4 tours 198,393 km/h
AB 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 42 accrochage
AB 8 Nick Heidfeld Williams BMW 42 accrochage
AB 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 16 boîte de vitesses
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Button (retrait volontaire) et Sato (retrait volontaire) sont classés mais non arrivés

Victoire facile de Fisichella

A-
A
A+
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
D. Coulthard (Red Bull)D. Coulthard (Red Bull)
M. Webber (Williams)M. Webber (Williams)
C'est une grille de départ très particulière que nous offre ce Grand Prix d'Australie. Ce sont en effet Giancarlo Fisichella (Renault) et Jarno Trulli (Toyota) qui sont en première ligne, tandis que Mark Webber (Williams) et Jacques Villeneuve (Sauber) se partagent la seconde.

Quant aux étonnantes Red Bull, elles monopolisent la troisième rangée. Les McLaren, BAR et autres Ferrari, sont plus loin, à l'image de Michael Schumacher et Takuma Sato qui se trouvent en queue de peloton.

C'est sous un ciel chargé de nuages que le directeur tente de donner le départ, mais la McLaren de Räikkönen cale et une nouvelle procédure est immédiatement lancée. Cet épisode inattendu semble avoir fait souffrir le moteur de la Toyota de Ralf Schumacher (qui sera pourtant à l'arrivée). Quant à Kimi Räikkönen, il s'élancera des stands, lors du second départ.

A l'extinction des feux, Fisichella s'envole parfaitement devant Trulli, Coulthard, Webber, Heidfeld, Klien, Montoya, Barrichello, Villeneuve, Alonso et Button. Michael Schumacher et Kimi Räikkönen ne perdent pas une seule seconde pour remonter dans le peloton: au second passage, Schumacher est 15ème avec Räikkönen dans ses roues.

Le classement au 6ème passage: Giancarlo Fisichella, Jarno Trulli (+1"9), David Coulthard (+6"4), Mark Webber (+7"1), Nick Heidfeld (+7"9), Christian Klien (+8"6), Juan Pablo Montoya (+9"), Rubens Barrichello (+10"6), Jacques Villeneuve (+15"7), Fernando Alonso (+16"2), Jenson Button (+17"6), Ralf Schumacher (+18"4), Felipe Massa (+20"8), Takuma Sato (+21"6), Michael Schumacher (+22"5), Kimi Räikkönen (+23"4), Tiago Monteiro (+32"1), Narain Karthikeyan (+33"2), Patrick Friesacher (+45"7) et Christijan Albers (+47"3).

Pendant que Fisichella mène tranquillement cette course, c'est à l'arrière qu'il y a de l'action, notamment entre Villeneuve et Alonso. L'Espagnol attaque en effet le Québécois au 7ème tour et le double.

Mais Villeneuve réplique immédiatement et repasse devant Alonso. Fernando insiste lourdement pendant plusieurs tours mais doit se rendre à l'évidence: il n'est pas facile de doubler à Melbourne (Alonso parviendra finalement à doubler Villeneuve au 17ème tour...). Michael Schumacher et Kimi Räikkönen en font l'amère expérience, à l'arrière du peloton...

Le classement au 12ème passage: Giancarlo Fisichella, Jarno Trulli (+2"4), David Coulthard (+9"), Mark Webber (+9"9), Nick Heidfeld (+11"8), Christian Klien (+13"9), Juan Pablo Montoya (+15"), Rubens Barrichello (+17"7), Jacques Villeneuve (+26"1), Fernando Alonso (+26"7), Jenson Button (+27"9), Ralf Schumacher (+28"5), Felipe Massa (+33"1), Takuma Sato (+34"7), Michael Schumacher (+35"6), Kimi Räikkönen (+36"4), Tiago Monteiro (+45"2), Narain Karthikeyan (+45"9), Patrick Friesacher (+80"8) et Christijan Albers (+82"1).

Parmi les gros bras, Jarno Trulli et Nick Heidfeld sont les premiers à ravitailler en essence, au 18ème tour. Ralf Schumacher passe à son stand au 19ème passage, Webber, Klien et Sato au 20ème, Coulthard, Button et Ralf Schumacher (pour la seconde fois) au 21ème, Villeneuve au 22ème, Fisichella et Montoya au 23ème, Barrichello, Alonso et Räikkönen au 25ème, Michael Schumacher au 26ème et enfin Massa au 27ème.

Cette première vague de ravitaillements a profondément modifié le classement. C'est Jarno Trulli qui est le grand perdant de ce ballet tandis que Kimi Räikkönen en est le grand bénéficiaire. Le Finlandais est même passé devant Michael Schumacher. Quant à David Coulthard, il étonne son monde en prenant tout simplement la seconde place! On doit suivre cela avec attention chez McLaren...

Le classement au 30ème tour: Giancarlo Fisichella, David Coulthard (+11",8), Mark Webber (+12"7), Rubens Barrichello (+15"7), Juan Pablo Montoya (+20"5), Fernando Alonso (+27"6), Jarno Trulli (+28"5), Christian Klien (+29"4), Nick Heidfeld (+30"), Kimi Räikkönen (+41"8), Michael Schumacher (+48"2), Jacques Villeneuve (+54"2), Jenson Button (+55"1), Takuma Sato (+56"2), Felipe Massa (+62"9), Ralf Schumacher (+79"4), Narain Karthikeyan (+87"6), Tiago Monteiro (+1 tour) et Patrick Friesacher (+2 tours).

Kimi Räikkönen n'aura pas le temps de savourer son bon coup: sa McLaren perd l'un de ses éléments aérodynamiques (déflecteur latéral) et Michael Schumacher en profite pour fondre sur lui.

C'est Jarno Trulli qui ouvre le bal des seconds ravitaillements, au 36ème tour. Mark Webber, Kimi Räikkönen et Jacques Villeneuve l'imitent au 39ème passage. Klien, Heidfeld, Sato, Ralf Schumacher et Narain Karthikeyan au 40ème, Button, Fisichella, Coulthard, Montoya et Michael Schumacher au 42ème... Le Champion du monde n'ira pas beaucoup plus loin, Heidfeld heurtant sa Ferrari après un freinage raté. Ils abandonnent tous les deux.

Pendant ce temps, Rubens Barrichello passe à son stand pour son second ravitaillement au 42ème tour, Alonso au 45ème. Ces deux-là vont se livrer à un long duel à distance...

Le Top 12 au 50ème tour: Giancarlo Fisichella, Rubens Barrichello (+8"), Fernando Alonso (+10"), David Coulthard (+13"9), Mark Webber (+16"4), Juan Pablo Montoya (+22"2), Christian Klien (+36"8), Kimi Räikkönen (+41"2), Jarno Trulli (+57"9), Felipe Massa (+61"4), Jenson Button (+68"5) et Takuma Sato (+82"5). Quant à Jacques Villeneuve, il est 14ème à 1 tour.

En fin de course, Barrichello tentera de mettre la pression sur Fisichella, mais le Brésilien ne parviendra jamais à combler l'écart et se laisera glisser vers la seconde position. Quant aux Renault de Fisichella et de Fernando Alonso, elles se placent sur le podium, l'Italien sur la première marche et l'Espagnol sur la troisième.

C'est donc la seconde victoire de Giancarlo Fisichella en F1, mais ce sera la première fois qu'il montera sur la plus haute marche du podium à l'issue d'une course. On se souvient en effet qu'au Brésil, en 2002, la victoire lui avait été rendue quelques jours après la course, suite à une erreur de la direction de course qui avait déclaré Kimi Räikkönen vainqueur.

A noter encore l'extraordinaire performance des deux pilotes de l'équipe Red Bull. En seulement une course, le souvenir de l'équipe Jaguar est quasiment effacé de nos mémoires...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.