En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix de Belgique » Classement

Grand Prix de Belgique

Spa-Francorchamps - Résultats de la course

Dimanche 11 Septembre 2005
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 44 1h30'01"295 204,569 km/h
2 5 Fernando Alonso Renault Renault 44 1h30'29"689 + 0'28"394 203,499 km/h
3 3 Jenson Button BAR Honda 44 1h30'33"372 + 0'32"077 203,361 km/h
4 7 Mark Webber Williams BMW 44 1h31'10"462 + 1'09"167 201,982 km/h
5 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 44 1h31'19"431 + 1'18"136 201,652 km/h
6 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 44 1h31'28"730 + 1'27"435 201,310 km/h
7 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 44 1h31'28"869 + 1'27"574 201,305 km/h
8 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 43 1h30'02"004 + 1 tour 199,893 km/h
9 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 43 1h30'15"290 + 1 tour 199,403 km/h
10 12 Felipe Massa Sauber Petronas 43 1h30'52"661 + 1 tour 198,036 km/h
11 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 43 1h30'53"970 + 1 tour 197,989 km/h
12 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 42 1h31'36"029 + 2 tours 191,904 km/h
13 20 Robert Doornbos Minardi Cosworth 41 1h30'26"656 + 3 tours 189,729 km/h
14 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 40 1h22'21"834 + 4 tours 203,261 km/h
15 8 Antonio Pizzonia Williams BMW 39 1h22'09"425 + 5 tours 198,678 km/h
AB 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 34 accident
AB 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 18 moteur
AB 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 13 accrochage
AB 4 Takuma Sato BAR Honda 13 accrochage
AB 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 10 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Montoya (accrochage) et Pizzonia (accrochage) sont classés mais non arrivés

Räikkönen gagne, Alonso compte

A-
A
A+
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
J. Button (BAR)J. Button (BAR)
Le Finlandais Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes) a remporté le Grand Prix en devançant l'Espagnol Fernando Alonso (Renault) et le Britannique Jenson Button (BAR-Honda), sur le circuit de Spa-Francorchamps.

En signant, sur une piste humide, sa sixième victoire de la saison, la 8ème de sa carrière, Räikkönen a repoussé un peu l'échéance du sacre d'Alonso.

Ce dernier, en ne concédant que deux points au Finlandais, compte désormais 25 points d'avance sur son dernier rival à trois courses de la fin du championnat. Il lui suffit désormais de marquer six points en trois courses ou de ne pas perdre plus de quatre points sur Räikkönen lors du prochain GP, au Brésil, pour s'assurer le titre.

Alonso, jamais en position d'attaquer Räikkönen, a profité d'un accrochage entre le Colombien Juan Pablo Montoya sur la seconde McLaren-Mercedes et la Williams-BMW du Brésilien Antonio Pizzonia à un peu plus de trois tours de l'arrivée.

Montoya, qui occupait solidement la deuxième position intercalé entre Räikkönen et Alonso, a été obligé d'abandonner au 41ème tour alors qu'il prenait un tour à Pizzonia.

Le coéquipier d'Alonso, Giancarlo Fisichella, ayant également abandonné, Renault possède désormais six points d'avance sur McLaren-Mercedes au classement des constructeurs.

La pluie n'a pas perturbé la course, mais la piste humide a néanmoins provoqué plusieurs sorties et accrochages.

Après un départ où les Flèches d'Argent s'élançant de la première ligne sont parvenues à conserver leur avantage, Fisichella fut le premier à perdre le contrôle de sa monoplace dans le raidillon de l'Eau Rouge, là-même où son patron Flavio Briatore lui avait dit d'être prudent alors qu'ils regardaient la course des GP2 plus tôt dans la journée.

Parti en tête-à-queue, il a pulvérisé sa R25 dans un mur de pneus, provoquant la neutralisation de la course par la voiture de sécurité durant deux tours.

La quasi-totalité des pilotes en ont profité pour ravitailler, sauf Jacques Villeneuve (Sauber-Petronas) qui s'est ainsi trouvé deuxième lorsque la voiture de sécurité a libéré la meute. Räikkönen était alors 4ème, derrière Ralf Schumacher (Toyota). Mais dès la course relancée, Villeneuve a manqué son freinage à l'épingle de la Source, laissant Ralf et Räikkönen passer. En revenant sur la trajectoire, il a failli éperonner Alonso.

Le temps pour ce peloton de passer et ont surgi Michael Schumacher (Ferrari) suivi de la BAR-Honda de Takuma Sato...

Ce dernier a manqué son freinage et percuté l'Allemand par l'arrière. Ainsi contraint à l'abandon alors qu'il comptait profiter d'une piste difficile pour se mêler à la lutte devant, le septuple Champion du monde est sorti comme un diable de sa Ferrari et s'est précipité sur le Japonais, toujours harnaché dans son baquet. Le temps de lui hurler ses reproches visière contre visière et Schumacher s'en est allé, non sans avoir donné une tape sur le casque de Sato.

Au 24ème tour, Ralf Schumacher a ravitaillé et laissé la 2ème place à Räikkönen qui est alors remonté comme un flèche sur Montoya.

A la faveur de leurs deuxièmes ravitaillements, les deux McLaren-Mercedes ont échangé leurs positions et le Finlandais a pu filer vers une victoire incontestée.

Le premier doublé de McLaren-Mercedes depuis le GP d'Autriche 2000 semblait se dessiner immanquablement, jusqu'à ce que Pizzonia n'emboutisse le Colombien.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.