En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2007 » Grand Prix du Japon » Classement

Grand Prix du Japon

Mont Fuji - Résultats de la course

Dimanche 30 Septembre 2007
06h30 - 08h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 2 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 67 2h00'34"579 152,130 km/h
2 4 Heikki Kovalainen Renault Renault 67 2h00'42"956 + 0'08"377 151,954 km/h
3 6 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 67 2h00'44"057 + 0'09"478 151,931 km/h
4 14 David Coulthard Red Bull Renault 67 2h00'54"876 + 0'20"297 151,704 km/h
5 3 Giancarlo Fisichella Renault Renault 67 2h01'13"443 + 0'38"864 151,317 km/h
6 5 Felipe Massa Ferrari Ferrari 67 2h01'23"621 + 0'49"042 151,106 km/h
7 10 Robert Kubica BMW Sauber BMW 67 2h01'23"864 + 0'49"285 151,101 km/h
8 20 Adrian Sutil Spyker Ferrari 67 2h01'34"708 + 1'00"129 150,876 km/h
9 18 Vitantonio Liuzzi Toro Rosso Ferrari 67 2h01'55"201 + 1'20"622 150,453 km/h
10 8 Rubens Barrichello Honda Honda 67 2h02'02"921 + 1'28"342 150,295 km/h
11 7 Jenson Button Honda Honda 66 2h00'20"820 + 1 tour 150,145 km/h
12 21 Sakon Yamamoto Spyker Ferrari 66 2h00'54"187 + 1 tour 149,454 km/h
13 12 Jarno Trulli Toyota Toyota 66 2h01'06"449 + 1 tour 149,202 km/h
14 9 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 65 1h58'18"247 + 2 tours 150,423 km/h
15 22 Takuma Sato Super Aguri Honda 65 2h00'21"480 + 2 tours 147,856 km/h
AB 11 Ralf Schumacher Toyota Toyota 55 électronique
AB 23 Anthony Davidson Super Aguri Honda 54 accélérateur
AB 16 Nico Rosberg Williams Toyota 49 electronique
AB 19 Sebastian Vettel Toro Rosso Ferrari 46 accrochage
AB 15 Mark Webber Red Bull Renault 45 accrochage
AB 1 Fernando Alonso McLaren Mercedes 41 accident
AB 17 Alexander Wurz Williams Toyota 19 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Liuzzi (8ème) a écopé d'une pénalité de 25" pour avoir dépassé Sutil sous drapeaux jaunes
Heidfeld (moteur) et Sato (accrochage) sont classés mais non arrivés

Alonso se noie, Hamilton gagne

A-
A
A+
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
H. Kovalainen (Renault)H. Kovalainen (Renault)
K. Räikkönen (Ferrari)K. Räikkönen (Ferrari)
D. Coulthard (Red Bull)D. Coulthard (Red Bull)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
F. Massa (Ferrari)F. Massa (Ferrari)
Etant donné les conditions de piste, il pleut des cordes sur Fuji, c'est derrière la voiture de sécurité que le départ du Grand Prix du Japon est donné. Vitantonio Liuzzi, qui avait parié sur un temps sec, prend ce départ depuis l'allée des stands, après avoir changé ses réglages.

On se rend très vite compte que la visibilité est épouvantable. La piste est inondée et c'est en pneus pour conditions extrêmes que les pilotes prennent ce départ.

Felipe Massa part à la faute dans ces premiers tours derrière la voiture de sécurité, mais il reprend très vite sa place dans la hiérarchie. Il sera pénalisé pour cette faute d'un passage par les stands, un peu plus tard dans la course.

A la fin de ce tour, Felipe Massa rentre dans son stand pour changer de pneus. Il était en pneus "intermédiaires" et ce n'était pas le bon choix. Il remonte en piste en avant-dernière position et toujours derrière la voiture de sécurité qui n'a pas encore libéré la meute.

Kimi Räikkönen rentre au début du troisième tour, lui aussi pour monter des pneus pour conditions extrêmes. Etant donné la quantité d'eau sur la piste, on peut dire que la Scuderia Ferrari a fait une grosse erreur en proposant des pneus intermédiaires à ses pilotes. Räikkönen remonte en piste en 21ème position, juste derrière Massa. C'est une catastrophe pour la Scuderia!

Au neuvième tour, la voiture de sécurité est toujours en piste et les conditions ne se sont pas du tout améliorées. La visibilité est pratiquement nulle et certains pilotes, dont Jarno Trulli, demandent à ce que "la course" soit arrêtée. Il est vrai que si la voiture de sécurité libère la meute, on pourrait penser que l'on se dirigerait tout droit vers une petite catastrophe.

Il est évident à ce moment-là qu'une course ne peut pas se dérouler dans ces conditions... et pourtant, la suite nous démontrera que nous avions tort!

Vitantonio Liuzzi rentre pour ravitailler au 11ème tour et on est toujours sous le régime de la voiture de sécurité. Le pilote italien de l'équipe Toro Rosso était dernier et cela ne change donc pas grand-chose pour lui.

Sakon Yamamoto ravitaille pour la première fois au 13ème tour alors que la voiture de sécurité est toujours en piste. Räikkönen rentre à son tour au 14ème passage. Massa ravitaille au 15ème tour, Wurz au 16ème, Barrichello, Sato et Trulli au 18ème.

C'est finalement à l'entame du 19ème tour que la voiture de sécurité s'efface. Le départ du Grand Prix du Japon est enfin donné!

Lewis Hamilton garde l'avantage sur Fernando Alonso dans le premier virage. Pendant ce temps, Wurz et Massa s'accrochent. C'est l'abandon pour Wurz alors que Massa parvient à poursuivre sa course.

Le classement au 21ème tour: Hamilton, Alonso à 2"2, Vettel à 9"6, Webber à 12"1, Button à 18"3 (il roule sans aileron avant depuis deux tours!), Fisichella à 20"4, Kovalainen à 21"4 et Kubica à 22"7. Suivent Coulthard, Sutil, Heidfeld, Ralf Schumacher, Davidson, Räikkönen, Liuzzi, Yamamoto, Sato, Rosberg, Barrichello, Trulli et Massa.

Takuma Sato ravitaille pour la première fois au 22ème tour (on lui change son aileron avant abîmé dans un accrochage), Button ravitaille au 23ème tour, Alonso au 27ème, Hamilton et Ralf Schumacher au 28ème (Vettel est en tête de la course!), Vettel au 32ème, (Webber est en tête de la course!), Heidfeld au 35ème, Webber et Kubica au 36ème et Davidson au 37ème.

Lewis Hamilton a eu plus de chance lors de cette vague de ravitaillement. Il est en effet remonté en piste en troisième position loin derrière Vettel et Webber alors que Fernando Alonso est remonté en piste en 8ème position derrière le peloton formé par Kovalainen, Kubica, Fisichella et Coulthard. Le Champion du monde espagnol se fera même dépasser par Nick Heidfeld au 33ème tour.

Quant à Kubica, il prend l'avantage sur Hamilton dès la boucle suivante. Les BMW sont très rapides dans ces conditions, mais Kubica sera pénalisé d'un passage par les stands pour avoir percuté la monoplace de Lewis Hamilton lors de son dépassement jugé donc un peu trop "viril".

Au 38ème tour, les deux Renault de Kovalainen et Fisichella sont en tête de la course. Coulthard est troisième devant Lewis Hamilton, mais les voitures qui devancent la McLaren du leader du championnat n'ont pas encore ravitaillé. Quant à Alonso, il est huitième derrière Räikkönen. La voiture d'Alonso est abîmée suite à un accrochage avec Coulthard.

Kovalainen et Coulthard ravitaillent pour la première fois au 39ème tour, Räikkönen pour la seconde fois au 40ème tour, Rosberg pour la première fois dans le même tour et Fisichella au 41ème tour.

Coup de théâtre au 41ème tour lorsque Fernando Alonso fracasse sa McLaren dans les rails. Sa voiture étant sur la piste, la voiture de sécurité entre une nouvelle fois en action.

Le classement au 43ème tour, derrière la voiture de sécurité: Hamilton, Webber, Vettel, Liuzzi, Kovalainen, Massa, Coulthard, Fisichella, Sutil, Heidfeld, Räikkönen, Barrichello, Kubica, Ralf Schumacher, Yamamoto, Rosberg, Button, Trulli, Davidson et Sato. Wurz et Alonso sont les seuls à avoir abandonné à ce moment-là de la course.

Liuzzi, Sutil et Sato profitent de cette neutralisation pour ravitailler au 44ème tour. C'est le premier ravitaillement pour Sutil, le deuxième de Liuzzi et le troisième arrêt de Sato.

Deuxième coup de théâtre au 45ème tour, sous régime de la voiture de sécurité, lorsque Webber accroche Vettel! Ils étaient deuxième et troisième de cette course et c'est l'abandon pour les deux. C'est bien sûr la consternation dans le clan Red Bull. C'est maintenant Kovalainen qui est deuxième et Massa troisième.

La course est relancée au 47ème tour. Hamilton parvient à se maintenir en première position devant Kovalainen, Massa, Coulthard, Fisichella, Heidfeld, Räikkönen, Barrichello, Kubica, Yamamoto, Button et Trulli. Rosberg qui était en 11ème position part à la faute et reprend la course après un petit passage par son stand. Il abandonnera un peu plus tard.

En tête de la course, Lewis Hamilton creuse immédiatement un écart conséquent sur ses poursuivants. A l'entame du 51ème tour, Hamilton compte 5"5 d'avance sur Kovalainen, 7"9 sur Massa, 9"5 sur Coulthard, 9"9 sur Räikkönen, 16"8 sur Fisichella, 20"2 sur Heidfeld et 23"5 sur Barrichello. Quant aux conditions de piste, elles sont toujours aussi épouvantables et il reste 15 tours à boucler.

Kimi Räikkönen double Coulthard au 56ème tour et est donc en 4ème position derrière Massa. Ce dernier va-t-il s'effacer au profit de son équipier et dans les intérêts de son équipe? Non, il n'aura pas besoin de le faire puisque la Scuderia le rappelle dans son stand pour un dernier ravitaillement. On en reparlera de cette stratégie, c'est sûr...

Pendant ce temps, Kimi Räikkönen poursuit sa remontée. Il reste huit tours dans cette course et il est le plus rapide en piste avec Lewis Hamilton qui a senti la menace. Au 59ème passage, Räikkönen n'a plus que 2"1 de retard sur Kovalainen. Au 63ème passage, il n'y a plus qu'une seconde entre les deux pilotes finlandais.

Malgré une pression de tous les instants et quelques grosses attaques, Kimi Räikkönen devra finalement se satisfaire de la troisième place derrière un excellent Heikki Kovalainen. Quant à Lewis Hamilton, il remporte une course qu'il a dominée de la tête et des épaules.

Coulthard termine cette course dantesque en quatrième position devant Fisichella, Massa Kubica et Liuzzi. Le duel entre Massa et Kubica dans les derniers virages a été incroyable et c'est finalement Massa qui a pris l'avantage sur Kubica après un passage hors piste dans le dernier virage!

Au championnat, Lewis Hamilton fait la bonne affaire du week-end. Il compte désormais 12 points d'avance sur Alonso et 17 sur Räikkönen. Il a donc fait un grand pas vers son premier titre mondial. Ce pilote est vraiment très étonnant!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.