En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix du Brésil » Classement

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Résultats de la course

Dimanche 18 Octobre 2009
18h00 - 19h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 14 Mark Webber Red Bull Renault 71 1h32'23"081 198,675 km/h
2 5 Robert Kubica BMW Sauber BMW 71 1h32'30"707 + 0'07"626 198,402 km/h
3 1 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 71 1h32'42"025 + 0'18"944 197,998 km/h
4 15 Sebastian Vettel Red Bull Renault 71 1h32'42"733 + 0'19"652 197,973 km/h
5 22 Jenson Button Brawn GP Mercedes 71 1h32'52"086 + 0'29"005 197,641 km/h
6 4 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 71 1h32'56"421 + 0'33"340 197,487 km/h
7 12 Sébastien Buemi Toro Rosso Ferrari 71 1h32'59"072 + 0'35"991 197,393 km/h
8 23 Rubens Barrichello Brawn GP Mercedes 71 1h33'08"535 + 0'45"454 197,059 km/h
9 10 Kamui Kobayashi Toyota Toyota 71 1h33'26"405 + 1'03"324 196,431 km/h
10 3 Giancarlo Fisichella Ferrari Ferrari 71 1h33'33"746 + 1'10"665 196,174 km/h
11 21 Vitantonio Liuzzi Force India Mercedes 71 1h33'34"469 + 1'11"388 196,149 km/h
12 2 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 71 1h33'36"580 + 1'13"499 196,075 km/h
13 8 Romain Grosjean Renault Renault 70 1h32'24"926 + 1 tour 195,811 km/h
14 11 Jaime Alguersuari Toro Rosso Ferrari 70 1h32'31"633 + 1 tour 195,575 km/h
AB 17 Kazuki Nakajima Williams Toyota 30 accident
AB 16 Nico Rosberg Williams Toyota 27 boîte de vitesses
AB 6 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 21 panne d'essence
AB 20 Adrian Sutil Force India Mercedes 0 accrochage
AB 9 Jarno Trulli Toyota Toyota 0 accrochage
AB 7 Fernando Alonso Renault Renault 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Kovalainen (9ème) a écopé d'une pénalité de 25" pour être sorti dangereusement de son stand en arrachant le tuyau d'essence

Webber gagne, Button et Brawn GP couronnés

A-
A
A+
M. Webber (Red Bull)M. Webber (Red Bull)
R. Kubica (BMW Sauber)R. Kubica (BMW Sauber)
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
S. Vettel (Red Bull)S. Vettel (Red Bull)
Un ciel légèrement nuageux, balayé par le vent (près de 4 mètres/seconde), au travers duquel parvenaient à percer quelques rayons de soleil, étaient au rendez-vous pour le départ du Grand Prix du Brésil, 16ème et avant-dernière épreuve du Championnat du monde de F1. Du côté des températures, le thermomètre affichait 27°C dans l'air, 34°C par terre.

A l'issue du traditionnel tour de formation, les 20 pilotes revenaient se placer sous les ordres du starter.

A l'extinction des feux rouges, Barrichello virait en tête devant Webber. Mais derrière eux, les incidents se précipitaient.

Räikkönen - qui avait profité pleinement du système KERS pour déborder Sutil à l'entame du premier virage, se portait ensuite à l'attaque de Webber. Mark résistait, et poussait Kimi dans l'herbe. L'aileron avant de la Ferrari n'y résistera pas.

Sutil se retrouvait coincé derrière la Ferrari blessée - et se voyait dans le même temps attaqué par Trulli à l'extérieur. Jarno - à cheval sur le vibreur - perdait le contrôle de sa Toyota et percutait de plein fouet la Force India. Alonso ne pouvait éviter la monoplace d'Adrian en perdition...

La voiture de sécurité intervenait immédiatement pour permettre aux commissaires de nettoyer la piste des nombreux débris laissées par ce violent carambolage.

Dans le stand McLaren, Heikki Kovalainen - parti en toupie, après un contact avec Vettel dans le premier virage - changeait le museau avant de sa monoplace. Un arrêt dont profitait les mécaniciens pour refaire le plein. Trop pressé, Kovalainen arrachait le tuyau de ravitaillement - et aspergeait d'essence la Ferrari de Räikkönen qui repartait derrière lui. Les deux Finlandais pouvaient néanmoins reprendre la piste!

Après 6 tours derrière la voiture de sécurité, la course était relancée: Barrichello en tête devant Webber. Juste derrière eux, Kubica débordait Rosberg pour le gain de la 3ème place. Buemi, Kobayashi, Button, Nakajima, Vettel et Heidfeld complétaient le Top 10.

Au 15ème des 71 tours à parcourir - Barrichello devançait Webber (+ 1"9), Kubica (+ 2"7), Rosberg (+ 4"7), Buemi (+ 9"7), Kobayashi (+ 14"9), Button (+ 15"3), Nakajima (+ 16"2), Vettel (+ 16"9) et Heidfeld (+ 17"5).

Heidfeld était le premier à ravitailler au 20ème passage. Nick sera le premier à renoncer dès le 21ème tour. Rubens Barrichello - leader - stoppait ensuite, et repartait 9ème, juste devant Vettel. Sebastian allait réussir à déborder son rival brésilien à l'extérieure de la courbe de Ferradura. Peu à peu, l'ensemble des concurrents effectuait un rapide passage à la pompe.

Une vague de ravitaillement sur laquelle surfait parfaitement Mark Webber pour s'emparer de la tête de la course.

Une épreuve qui prenait fin dès le 27ème tour pour Rosberg, victime d'un ennui mécanique à bord de sa Williams. 3 tours plus tard, c'est Nakajima qui renonçait après un accrochage avec la Toyota de son compatriote, Kamui Kobayashi à la sortie de Curva do sol. La longue glissade, contre le rail d'abord, à travers le bac à graviers ensuite, se terminait brutalement dans les piles de pneus - heureusement sans mal pour Kazuki!

A mi-course - Webber devançait Vettel (+ 4"1), Kubica (+ 7"3), Barrichello (+ 11"3), Hamilton (+ 11"9), Räikkönen (+ 25"3), Button (+ 26"4), Buemi (+ 28"4), Fisichella (+ 29"1) et Liuzzi (+ 34"1).

La deuxième vague d'arrêts aux stands débutait une trentaine de tours de l'arrivée pour Vettel, Hamilton et Räikkönen. Ils seront bientôt imités par l'ensemble du plateau. Webber - leader - stoppait au 51ème passage, et repartait toujours en tête de la course, avec 5 longueurs d'avance sur la BMW Sauber de Robert Kubica.

Dans le ciel, quelques nuages noirs s'amoncelaient au-dessus d'Interlagos, et laissait planer le doute d'une averse avant le terme du Grand Prix. La pluie ne viendra pas... et permettait à Mark Webber de décrocher la victoire, la deuxième de la carrière du pilote australien. Discret mais efficace, Robert Kubica hisse sa BMW Sauber sur la 2ème marche du podium.

Malheureusement pour Rubens Barrichello - une crevaison lente - l'obligeait à regagner les stands pour un changement imprévu à 8 tours de l'arrivée. Un incident qui anéantissait définitivement les chances de Rubens dans la course au titre.

La 4ème place de Vettel était vaine puisque Jenson Button - 5ème - s'assurait le titre des pilotes - et offrait par la même occasion la couronne des constructeurs à l'équipe de Ross Brawn. Le pilote britannique succède à son compatriote Lewis Hamilton, et devient ainsi le 60ème Champion du monde de l'histoire de la F1.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.