En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix d'Espagne » Classement

Grand Prix d'Espagne

Catalogne - Résultats de la course

Dimanche 12 Mai 2013
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Fernando Alonso Ferrari Ferrari 66 1h39'16"596 185,605 km/h
2 7 Kimi Räikkönen Lotus Renault 66 1h39'25"934 + 0'09"338 185,315 km/h
3 4 Felipe Massa Ferrari Ferrari 66 1h39'42"645 + 0'26"049 184,797 km/h
4 1 Sebastian Vettel Red Bull Renault 66 1h39'54"869 + 0'38"273 184,420 km/h
5 2 Mark Webber Red Bull Renault 66 1h40'04"559 + 0'47"963 184,122 km/h
6 9 Nico Rosberg Mercedes Mercedes 66 1h40'24"616 + 1'08"020 183,510 km/h
7 14 Paul Di Resta Force India Mercedes 66 1h40'25"584 + 1'08"988 183,480 km/h
8 5 Jenson Button McLaren Mercedes 66 1h40'36"102 + 1'19"506 183,160 km/h
9 6 Sergio Pérez McLaren Mercedes 66 1h40'38"334 + 1'21"738 183,093 km/h
10 19 Daniel Ricciardo Toro Rosso Ferrari 65 1h39'22"402 + 1 tour 182,614 km/h
11 12 Esteban Gutiérrez Sauber Ferrari 65 1h39'22"706 + 1 tour 182,604 km/h
12 10 Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 65 1h39'27"565 + 1 tour 182,456 km/h
13 15 Adrian Sutil Force India Mercedes 65 1h39'28"040 + 1 tour 182,441 km/h
14 16 Pastor Maldonado Williams Renault 65 1h39'45"740 + 1 tour 181,902 km/h
15 11 Nico Hülkenberg Sauber Ferrari 65 1h39'47"162 + 1 tour 181,859 km/h
16 17 Valtteri Bottas Williams Renault 65 1h40'35"040 + 1 tour 180,416 km/h
17 20 Charles Pic Caterham Renault 65 1h40'37"441 + 1 tour 180,344 km/h
18 22 Jules Bianchi Marussia Cosworth 64 1h39'20"860 + 2 tours 179,850 km/h
19 23 Max Chilton Marussia Cosworth 64 1h39'48"230 + 2 tours 179,028 km/h
AB 18 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Ferrari 52 aileron
AB 21 Giedo Van der Garde Caterham Renault 21 perte d'une roue
AB 8 Romain Grosjean Lotus Renault 8 suspension
Barême des points: 1er = 25 | 2ème = 18 | 3ème = 15 | 4ème = 12 | 5ème = 10 | 6ème = 8 | 7ème = 6 | 8ème = 4 | 9ème = 2 | 10ème = 1

Alonso couronné Roi d'Espagne

A-
A
A+
F. Alonso (Ferrari)F. Alonso (Ferrari)
K. Räikkönen (Lotus)K. Räikkönen (Lotus)
Hôte du paddock à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, Fernando Alonso s'affirme comme le maître des lieux. A domicile, l'Asturien décroche une victoire fantastique devant Kimi Räikkönen et son équipier Felipe Massa, au terme d'une course à multiples arrêts.

Quelques minutes avant le départ, pendant la parade des pilotes, Nando descend sur la piste pour saluer ses fans. Le plein d'énergie fait, le héros local se positionne alors sur la grille avec un rêve en tête: franchir le drapeau à damiers de son GP national en vainqueur.

Deux heures après, l'Asturien savoure aux côtés de son père une course parfaitement maîtrisée. Dès l'extinction des feux rouges, l'Espagnol se défait de Lewis Hamilton, qui terminera douzième après être passé totalement à côté, du premier au dernier tour. Dix boucles plus tard, il anticipe son premier arrêt pour passer Sebastien Vettel. Au treizième tour, la folie règne dans les tribunes lorsque le nouveau Roi active son DRS pour passer Nico Rosberg en bout de ligne droite, qui tenait jusque-là bon, et ne plus jamais lâcher les commandes de la course.

Auteur d'un sans-faute lors de sa première partie de course, Fernando Alonso doit néanmoins se méfier de l'éternel Kimi Räikkönen, sur une stratégie à trois arrêts (contre quatre pour le vainqueur). Le rythme de la Ferrari F138 est malgré tout intenable pour la Lotus E21 qui domine le reste du plateau. Son dernier relais sur les durs n'y changera rien, Iceman doit se contenter de la deuxième place sur le podium. Sa régularité lui permet de revenir à quatre points de Sebastian Vettel au classement des pilotes.

Auteur d'un envol canon, le triple Champion du monde en titre se débarrasse de Lewis Hamilton à l'extérieur dans le premier virage avant de mettre la pression sur Nico Rosberg, sans jamais pouvoir le passer. Sa RB9 moins rapide que la concurrence sous le soleil de Barcelone, l'Allemand s'accroche aux leaders jusqu'au 25 tour, moment où son stand lui demande de s'effacer devant son ami Räikkönen. Relégué à la quatrième place, le numéro 1 chez Red Bull termine la course avec dix secondes d'avance sur Mark Webber, qui sans un envol manqué, aurait pu espérait mieux.

L'écurie de Woking sort quelque peu la tête de l'eau. Pour le retour sur le Vieux Continent, McLaren place ses deux pilotes dans les points et ce, avec des stratégies décalées. Sur trois arrêts, Jenson Button, huitième, devance Sergio Pérez, bien décidé à ravir la position de son aîné dans les derniers instants avant que Martin Whitmarsh ne calme le Mexicain dans la radio, dans le but de ramener les deux MP4-28 à bon port.

Course à oublier pour le clan tricolore. Une suspension cassée dès le huitième tour pour Romain Grosjean, fataliste après son abandon. Tout comme Jean-Eric Vergne, victime de plusieurs incidents pendant la course et contraint de renoncer à dix tours du but. Charles Pic se classe dix-septième devant Jules Bianchi, obligé de passer par son stand dès le premier tour. Le quatuor français se rapprochera un peu plus de ses terres, à Monte-Carlo, dans deux semaines, pour un Grand Prix qui fait déjà saliver.
source: ESPNF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.