En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 19 Octobre 2015

Ecclestone - "Tout revoir depuis le début"
Bernie Ecclestone, le directeur de la FOM, a fait part de son désir de voir le règlement de la F1 être repris à ses bases pour mieux correspondre aux attentes du public. L'argentier de la discipline, qui s'est exprimé sur la chaîne allemande 'ZDF', aimerait certainement voir la motorisation évoluer, Mr.E n'ayant jamais été favorable à l'arrivée du 1.6l turbo / hybride.

"Nous ne devons pas oublier que nous sommes dans un secteur de divertissement. Nous devons donc avoir les règles que le public souhaite", a indiqué Bernie Ecclestone. "ous devrions leur demander: "Qu'est ce que vous n'aimez pas aujourd'hui dans la F1?" et "Qu'est ce que vous aimiez avant?" Les gens répondront: "Ecclestone, tu deviens trop vieux. Les jeunes sont un peu différents". Nous devons donc tout revoir depuis le début."

Bernie Ecclestone a notamment pointé du doigt la place réservée au pilotage qui ne lui semble pas assez conséquente, même si plusieurs mesures telles que les conversations radio limitées ou les procédures de départ ont déjà été appliquées. "Les pilotes s'installent sur la grille de départ et un ingénieur démarre la course. Ils devraient se débrouiller lorsque les feux s'éteignent. Ils n'ont pas besoin qu'on leur dise ce que leur coéquipier fait dans tel virage par exemple. C'est un Championnat d'ingénieurs", a ajouté le directeur de la FOM.
source: AUTOhebdo.fr

Renault aura bien ses nouveautés à Austin
Renault a débuté la saison avec 12 jetons de développement, plus que ses rivaux. Le motoriste français est cependant le seul à en avoir utilisé aucun pour le moment, afin de se donner plus de temps de développement.

Selon 'Autosport', Renault va enfin utiliser ses jetons à Austin, comme cela était prévu. Les 12 ne devraient pas servir totalement et les derniers pourraient ne pas être utilisés cette année.

Les nouveautés seront sur le moteur thermique, avec également des changements sur le turbo. La fiabilité aurait été assurée en effectuant un cycle complet sur le banc moteur, pour assurer que les pièces peuvent tenir le nombre de courses nécessaires.

Cela servira aussi à préparer la saison 2016, avec un moteur qui pourrait aller à l'équipe Renault, si le rachat de Lotus se confirme, mais aussi à Red Bull puisque le partenariat pourrait finalement se poursuivre, alors que l'équipe voulait le rompre.

Il n'est pas encore certain que les nouveautés de Renault serviront ce week-end. Red Bull les aura à sa disposition mais pas Toro Rosso.

Red Bull pourrait préférer ne pas les utiliser puisque cela entrainera des pénalités pour Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat, qui ont déjà dépassé leur quota d'éléments du groupe propulseur pour la saison.

Renault a donc prévu d'apporter aussi l'ancienne version du groupe propulseur, utilisée jusqu'à Sotchi, afin de laisser le choix à Red Bull.
source: SportAuto.fr

La F1 revendue à la Chine avec Niki Lauda à sa tête?
CVC serait toujours à la recherche d'un repreneur sérieux pour la Formule 1 et le fonds chinois CMC (China Media Capital) s'est allié avec Stephen Ross, le propriétaire des Miami Dolphins pour faire une offre colossale.

Les 35% de part restant à CVC pourraient partir pour 8,5 milliards de dollars, soit 4 fois la somme qu'a dépensé CVC en 2005... sans compter les 4 milliards de bénéfices qu'elle en a tiré sur les 10 dernières années.

CMC a discuté avec Bernie Ecclestone lors du dernier Grand Prix de Singapour et le fonds chinois souhaiterait renforcer la direction de la F1 avec un homme capable de prendre la succession de Bernie Ecclestone. CMC pense à Niki Lauda.

En Russie, Bernie Ecclestone aurait exposé le plan de CMC au triple Champion du monde autrichien, aujourd'hui directeur non exécutif de Mercedes en F1.
source: Nextgen-Auto.com

Mosley - Les constructeurs pourraient prendre le contrôle de la F1
L'ancien président de la FIA, Max Mosley, a averti Bernie Ecclestone et Jean Todt qu'ils risquaient de perdre le contrôle de la Formule 1 s'ils ne parvenaient pas à trouver un motoriste indépendant. Le Britannique suggère en effet que la domination actuelle de certains moteurs a donné du pouvoir aux constructeurs.

"La difficulté est d'avoir un motoriste indépendant qui puisse fournir les équipes. La grande force de la Formule 1 de la fin des années 60 jusqu'à récemment, c'est qu'elle avait Cosworth, Mecachrome et d'autres gens qui produisaient des moteurs, et vous n'étiez pas à la merci des constructeurs. À partir du moment où on en retrouve un, deux ou même trois impliqués en haut lieu de manière à ce que M. Zetsche puisse parler à M. Marchionne ou M. Ghosn, ils sont aux commandes de la F1, et ce n'est plus vous. Il y a un grand besoin de motoriste indépendant."

Pour le Britannique, il faut donc prendre les mesures nécessaires pour attirer davantage de motoristes ou de constructeurs.

"Si vous dessinez ou bridez un moteur de façon à pouvoir le produire à peu de frais et que les motoristes faisaient ce qu'ils voulaient comment à l'époque avec les vieux moteurs ordinaires, les constructeurs pourraient rejoindre la Formule 1 et personne ne dominerait."

Si vous dessinez ou bridez un moteur de façon à pouvoir le produire à peu de frais et que les motoristes faisaient ce qu'ils voulaient comment à l'époque avec les vieux moteurs ordinaires, les constructeurs pourraient rejoindre la Formule 1 et personne ne dominerait.

"J'aimerais voir les voitures modifiées de manière à ce que les pilotes contrôlent tout, y compris la boîte de vitesses, car le changement de rapport fait partie intégrante de la course. De même, j'aimerais qu'on introduise des règlements concernant les coûts: toutes les équipes pourraient dépenser le même budget et pas plus, et ce seraient les ingénieurs les plus malins qui construiraient la meilleure voiture, pas les plus riches. Une combinaison de ces deux choses ferait une différence radicale. Si j'étais toujours aux commandes, c'est un sujet sur lequel j'aimerais recueillir les opinions de chacun, en parler et y réfléchir."
source: Nextgen-Auto.com

Honda doit mieux récupérer l'énergie
A Sotchi, Honda a utilisé ses derniers jetons de développement de la saison. Le retard est surtout sur la récupération d'énergie mais il ne restait que quatre jetons, ce qui n'était pas suffisant pour faire les modifications nécessaires. Honda a donc préféré attendre 2016 pour progresser dans ce domaine, et faire évoluer le moteur thermique. Ces nouveautés donnent satisfaction.

"Notre but est de recueillir plus de données dans les courses restantes, en particulier sur le nouveau moteur thermique introduit à Sotchi il y a deux semaines", Notre but est de recueillir plus de données dans les courses restantes, en particulier sur le nouveau moteur thermique introduit à Sotchi il y a deux semaines

"L'équipe a confirmé que la direction du développement est bonne, donc nous allons maintenant travailler pour l'ajuster dans les quatre courses restantes. Ca sera intéressant de voir comment ça marche avec le nouvel ensemble aéro ce week-end."

Durant l'intersaison, Honda va se concentrer sur la récupération d'énergie. Le motoriste sait que c'est là qu'il a la plus grosse marge de progrès.

"Concernant le moteur thermique, nous sentons qu'il y a eu de bons progrès, mais en piste c'est encore dur à voir", reconnaît Arai. "Nous avons encore des problèmes de déploiement, donc la performance totale de la voiture n'est pas suffisante."

Le déficit de vitesse de pointe, à cause de cette mauvaise récupération d'énergie, est ce que Honda doit améliorer: "C'est la priorité, avant tout, d'améliorer ça, mais nous ne pouvons pas dire dans quelle mesure nous allons progresser", reconnaît Arai.
source: SportAuto.fr

Après le titre constructeurs, Mercedes vise le titre pilotes
Seizième manche de la saison 2015, le circuit d'Austin verra peut-être le couronnement de Lewis Hamilton en tant que Champion du monde des pilotes, après un titre constructeur remporté par son équipe Mercedes lors de l'épreuve russe de Sotchi il y a deux semaines.

"Ça a été super de se retrouver à l'usine avec l'équipe pour fêter les incroyables accomplissements de cette année", déclare Hamilton. "Je ne dirai jamais assez combien je suis reconnaissant pour tout le travail abattu et il est important de savourer ces moments. Nous nous mettons maintenant en route pour Austin, et c'est un week-end que j'attends avec impatience parce que j'adore le pays et y passer beaucoup de temps."

"Rien n'est jamais acquis alors je vais aborder la course avec la même approche que les précédentes. Il me reste 4 Grands Prix pour boucler ce championnat et tout ce qui compte, c'est que ce soit fait avant la ligne d'arrivée à Abu Dhabi. Je suis impatient de rouler, donner le meilleur de moi-même et, si je peux récupérer un troisième Stetson, ce serait incroyable."

Après le coup du sort en Russie, son coéquipier Nico Rosberg se sent d'attaque.

"Revenir à l'usine et voir tout le monde si heureux, c'était le petit coup de fouet dont j'avais besoin après un dimanche difficile en Russie. L'équipe toute entière le mérite et ce que nous avons accompli ensemble est vraiment fantastique, espérons que ce ne soit que le début."

"Il reste 4 courses et un gros écart de points, et il est clair que le titre est maintenant assez loin pour moi. Mais abandonner ne me ressemble pas alors j'attaquerai à fond et tâcherai de m'amuser lors de ces derniers Grands Prix. Je voudrais vraiment apprécier, parce que notre flèche d'argent est tellement fabuleuse que j'aimerais saisir la chance de m'offrir quelques victoires en plus."

"Austin est assurément un tracé amusant alors je suis impatient d'y être. C'est un circuit super, j'étais en pole position l'an dernier et j'arrive d'un week-end russe où j'ai livré de solides performances, alors si je peux refaire la même chose, je serai en bonne position. Que la bataille commence!"

Paddy Lowe, le directeur technique, s'attend évidemment à ce que Hamilton soit bientôt couronné.

"Nous nous rendons à Austin avec Lewis en bonne position pour décrocher le titre pilotes alors que la tâche s'annonce bien plus rude pour Nico. Nous devrons leur fournir les bons outils pour mener à bien la campagne de cette année. C'est notre quatrième visite sur ce circuit et il est très intéressant avec ses multiples changements d'élévation, des virages variés et une surface qui rend les pneus compliqués à comprendre. Devant une foule enthousiaste et sans cesse grandissante, nous allons tâcher d'offrir un excellent spectacle."
source: Nextgen-Auto.com

Le GP d'Austin, une bonne opportunité pour Maldonado
Pastor Maldonado semble à l'aise au GP d'Austin (Texas) dont la prochaine édition sera disputée ce 25 octobre. Le Vénézuélien a terminé à deux reprises à la neuvième place en 2012 et 2014, alors qu'il n'a marqué les points qu'une seule fois l'an dernier.

"Je pense que nous aurons une bonne opportunité à Austin", a indiqué Pastor Maldonado. "Le circuit ne devrait pas nous poser de problèmes particuliers tant que nous pouvons faire fonctionner les pneus comme nous le souhaitons. La E23 est une monoplace qui fonctionne bien généralement et nous aurons une bonne base de travail sur laquelle travailler. Nous arrivons à obtenir de bons réglages à cette période de la saison. Il s'agit donc d'accumuler les tours et d'effectuer des simulations en essais."

Le pilote Lotus est en plus sur une bonne dynamique suite à deux arrivées en huitième position à Suzuka (Japon) et Sotchi (Russie).
source: AUTOhebdo.fr

Wolff - Le baquet Manor risque d'être trop cher pour Wehrlein
Lors de la finale du DTM ce week-end à Hockenheim, Toto Wolff a répété qu'il n'y avait aucune garantie pour Pascal Wehrlein, le nouveau champion, de faire ses débuts en F1 l'année prochaine avec Manor.

"TComme je l'ai déjà dit, Manor dispose maintenant d'un moteur Mercedes et d'un partenariat technique avec Williams. Ses baquets seront très demandés", confie le patron de Mercedes F1.

"Il est donc loin d'être certain que Pascal ira chez Manor. Si Manor demande trop d'argent, cela ne fonctionnera pas. Mais si la 3ème voiture devait arriver en F1 (retrait des équipes Red Bull), Pascal aura une autre chance."

Wolff devrait confier à Wehrlein au minimum une nouvelle saison en DTM et toujours un poste de pilote de réserve chez Mercedes F1.

L'Autrichien est en tout cas très satisfait de la prestation de son pilote.

"Le titre constructeurs en F1, maintenant le titre pilotes en DTM et probablement la même chose en F1, cela n'avait jamais été fait pour Mercedes auparavant!"
source: Nextgen-Auto.com

Lotus ravie que Pirelli reste
Pirelli a sans surprise été choisi comme manufacturier de pneus du championnat sur la période 2017-2019. La marque italienne suit la volonté du championnat et des équipes en produisant des pneus qui se dégradent rapidement, alors que les idées de Michelin était contestées. Lotus est satisfaite que Pirelli reste, le manufacturier étant très actif.

"C'est superbe d'avoir cette confirmation", indique Federico Gastaldi, le patron de l'équipe. "Pirelli a beaucoup apporté à la Formule 1, pas seulement avec leurs activités en piste, mais aussi à travers le marketing et leur implication mondiale."

"La Formule 1 a besoin de partenaires forts et actifs, et Pirelli en fait clairement parti. C'est aussi un groupe de personne excellent, intelligent et amusant."

Des critiques sont apparues autour de Pirelli après les crevaisons de Spa, mais Bernie Ecclestone, le gestionnaire commercial de la F1, a demandé aux pilotes de ne plus en faire.

"J'espère que ce sont assez de compliments pour que l'équipe ait des pneus spéciaux en plus à Austin", s'amuse Gastaldi. "Pour les amateurs de théories de conspiration, prenez note, cette dernière phrase était tout simplement une plaisanterie."

Le contrat sur la période 2017-2019 doit encore être validé par la FIA.
source: SportAuto.fr

Verstappen peut quitter Red Bull s'il n'a pas de baquet en F1
Max Verstappen est bien sous contrat avec Red Bull pour plusieurs années mais si la marque autrichienne ne peut lui proposer de baquet en Formule 1, il sera libre de rompre cet accord pour chercher une place ailleurs.

Et nul doute que le jeune Hollandais de 18 ans est fortement convoité. Par Mercedes et par Ferrari notamment, selon les rumeurs. Si une 3ème voiture doit être alignée en 2016, nul doute que Verstappen serait l'un des favoris pour ces baquets.

Le Hollandais indique vouloir garder ses options ouvertes.

"Pour moi, mon baquet l'an prochain m'importe peu. Je veux juste être en mesure d'avoir à un moment une voiture rapide pour me battre pour le championnat. Et j'espère que ce sera toujours avec Red Bull, parce qu'ils savent toujours construire de très bonnes voitures."

"Qui sait ce qui va se passer? Quand vous obtenez de bons résultats, que vous faites bien votre boulot, les choses peuvent changer très rapidement. C'est d'ailleurs ce qui m'est arrivé en F3: quand j'ai débuté la saison dans cette catégorie, je n'imaginais pas que je serais en Formule 1 l'année suivante. Alors oui, les choses peuvent changer très rapidement."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg se bat contre Hamilton, pas Vettel
En route pour un troisième titre de Champion du monde, Lewis Hamilton semble s'être attribué le rôle de 'pilote numéro 1' chez Mercedes, ce qui ne l'empêche pas d'être beau joueur et de vouloir "souligner à quel point Nico Rosberg est un coéquipier remarquable."

Et son patron est plutôt d'accord.

"Nico est incroyablement important pour l'écurie", déclare Toto Wolff. "TIl est là depuis le début, a contribué à bâtir notre succès et a vraiment l'esprit d'équipe. Lewis est peut-être bien l'homme le plus fort en piste, mais je n'écarterais jamais Nico. La différence entre eux deux est toujours infime."

Et de ce fait, même avec un troisième titre mondial en poche, Hamilton resterait traité à égalité avec l'Allemand, qui dispose d'un contrat longue durée avec Mercedes.

"Ils continueront à bénéficier des mêmes conditions et seront sollicités pour développer la voiture, et nous prendrons leurs souhaits en compte à tous les deux. Nous avons un contrat à long terme avec Nico. Si un jour nous sommes mécontents, nous le dirons, mais ce n'est pas le cas actuellement."

Rosberg a cependant perdu la deuxième place au championnat au profit de Sebastian Vettel, mais ça ne semble pas le perturber.

"Je ne me bats que pour le titre et je ne pense à rien d'autre. La meilleure chose que je puisse faire en ce moment, c'est remporter des courses."
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean veut que la F1 marche aux Etats-Unis
Comme la plupart des sports européens, la Formule 1 a toujours eu du mal à percer aux Etats-Unis. La situation commence à évoluer depuis que la course d'Austin a été créé, en 2012.

La F1 pourrait avoir un rôle plus important dans les prochaines années. L'équipe américaine Haas va faire ses débuts et une deuxième course pourrait apparaître dans le New Jersey, même si ce projet a eu des difficultés. Romain Grosjean, qui sera chez Haas l'an prochain, espère que le public américain va s'intéresser de plus en plus à la F1.

"Ca devient clairement plus populaire depuis que nous sommes revenus et la manche à Austin est parfaite pour mener ça", estime Grosjean.

"Nous avons beaucoup parlé, et de plus en plus, d'une autre course, ou même de plusieurs autres courses, aux Etats-Unis et ça ferait la différence."

"Une équipe de Formule 1 serait bonne, en particulier avec un pilote Français. Je pense que ça peut marcher..."

En 2016, Romain Grosjean va découvrir un peu plus les Etats-Unis avec Haas, même si l'équipe de course sera basée en Angleterre. Il veut apprendre à connaître ce pays.

"C'est un pays incroyable avec tant à explorer", indique-t-il. "Les gens sont vraiment amicaux et on dirait que c'est l'endroit où tout est possible. C'est clairement là que tout sera possible pour moi à l'avenir!"

En dehors d'Austin, Grosjean a peu visité les Etats-Unis jusqu'à présent: "Pour le moment, la partie des Etats-Unis que je connais le mieux est Austin pour le Grand Prix, et c'est endroit que j'aime vraiment visiter, et je sais que mon équipe aussi", souligne-t-il. "Evidemment, les Etats-Unis sont si gros que j'adorerais les explorer plus et je vais réaliser ce souhait assez vite!"
source: SportAuto.fr

Niki Lauda n'a pas apprécié la plainte de Sauber
Niki Lauda a été surpris par la plainte déposée par Sauber F1 Team (et Force India) auprès de la Commission européenne pour violation des règles de la concurrence et abus de position dominante. Le triple Champion du monde a repris les arguments de Bernie Ecclestone, le directeur de la FOM, qui avait mis en avant la signature des Accords Concorde pour se défendre des attaques des deux équipes.

"Ils les ont signés alors que tout est stipulé en détails et ils disent d'un coup que ce n'est plus valide. Je ne comprends pas le raisonnement. Comme dans tous les sports, la F1 a toujours eu des équipes qui gagnent et des écuries qui sont derrière", a déclaré l'Autrichien dans l'hebdomadaire suisse 'Handelszeitung'. "On ne peut pas avoir une équipe qui accumule constamment des dettes et qui essaie de remettre tout le système en question. Sauber devrait s'occuper d'abord de ses incapacités."

Niki Lauda a évoqué la plainte déposée par Giedo Van der Garde devant la justice australienne, le Néerlandais prétendant qu'il avait un contrat pour disposer d'un volant dans l'écurie helvétique en 2015. "Monisha Kaltenborn (la Team Principal de Sauber) gère son équipe à sa manière. Il y a eu quelques divergences qui étaient un peu à la limite. C'est tout simplement stupide si des pilotes qui ont payé ne peuvent pas rouler ou si leurs voitures ont été confisquées avant un Grand Prix", a ajouté l'ancien Champion du monde.
source: AUTOhebdo.fr

Permane - Attendre Renault, c'est faire des compromis pour 2016
L'ingénieur en chef et responsable des opérations en piste de Lotus, Alan Permane, admet que l'incertitude actuelle concernant le rachat par Renault de l'équipe d'Enstone risque d'obliger celle-ci à faire de plus en plus de compromis sur la conception de la voiture de l'année prochaine.

Pour l'instant, la E24 a été conçue autour d'un moteur Mercedes que les Allemands ne comptent plus fournir en 2016. Mais avant de poursuivre le développement de la F1 de 2016, Lotus attend de savoir si Renault va bien racheter l'équipe.

"En tant qu'ingénieur, vous voulez toujours savoir les choses le plus de temps possible à l'avance. Dès le mois de mars, c'est l'idéal. Une fois que la voiture de l'année en cours est mise en route et commence ses essais, un groupe est constitué pour se pencher sur la voiture de l'année suivante."

"Nous allons devoir faire avec. Nous avons bien vu ce que Brawn GP a réussi à faire (en 2009) même si c'était bien plus facile avec les moteurs V8 (le Honda a laissé sa place à un Mercedes). Maintenant, il y a bien plus d'éléments de refroidissement à prendre en considération. Donc plus vous savez tard quel moteur vous aurez dans la voiture, plus il y a de compromis à faire."

Lotus / Renault pourrait ainsi manquer les premiers essais hivernaux, comme Red Bull l'a aussi suggéré si une décision n'est pas rapidement prise pour son moteur.
source: Nextgen-Auto.com

Marko espère une solution pour Red Bull d'ici quelques jours
Le Dr Helmut Marko espère qu'une solution à la crise moteur de Red Bull trouve une solution rapidement, si possible à Austin.

La marque autrichienne, qui souhaite éviter de continuer avec Renault, est toujours à la recherche d'un accord pour avoir un moteur compétitif. Comme Mercedes a écarté toute volonté de s'associer avec Red Bull, il ne reste plus que Ferrari.

"Pour le moment rien n'a été décidé", confie aujourd'hui l'Autrichien. "Mais j'espère que d'ici la course de ce week-end à Austin, nous en saurons un peu sur là où nous nous dirigeons."

La FIA et les motoristes ont ouvert une voie pour Red Bull, si la Commission F1 l'accepte à l'unanimité: la possibilité de fournir des moteurs d'une génération précédente à une équipe.

Red Bull et Toro Rosso pourraient donc avoir à utiliser un Ferrari 2015 pendant une année, avant que les règles moteurs soient revues pour 2017 et forcent tout le monde à utiliser un moteur de la génération en cours.

En coulisses, il se dit que les négociations entre Red Bull et Audi sont reparties de plus belle mais le Dr Wolfgang Ullrich dément.

"Je ne vois aucune option pour entrer en F1 à l'heure actuelle. Nous devons analyser les faits et peut-être que nous regarderons cela de plus près quand la F1 sera devenue plus intéressante pour nous. Ce n'est pas le cas aujourd'hui et je ne vois rien qui pourrait nous faire changer d'avis à court terme."

Certaines rumeurs indiquent que la FIA et Ecclestone planchent sur une motorisation alternative et moins chère, pour 2018, qui pourrait être équivalente au V6 turbo hybride actuelle. Certainement afin de faire réagir les motoristes actuels et les contraindre à fournir toutes les équipes...
source: Nextgen-Auto.com

Saxo Bank et Magnussen avec Lotus en 2016?
L'équipe Lotus a indiqué ce week-end avoir une très bonne idée de ce que pourrait être son duo de pilotes pour 2016 et qu'une annonce pourrait intervenir assez rapidement.

En parallèle, au Danemark, les chances de voir Kevin Magnussen au volant de la Lotus E24 (ou Renault quelque chose...) semblent avoir nettement augmentées ces dernières heures.

Saxo Bank, une banque danoise, est déjà sponsor de Lotus et devrait continuer en 2016, avec un budget accru. Magnussen ferait partie du package. Pour augmenter le budget, Saxo Bank ajouterait quelques millions grâce à ceux récupérés en arrêtant son équipe cycliste professionnelle.

Le directeur actuel de la banque, Lars Christensen, indique toutefois que les discussions n'ont pas été menées "en détails" pour l'instant. "Nous n'allons pas faire de commentaire avant que nous soyons prêt à annoncer quelque chose. Nous n'avons pas terminé nos négociations pour 2016."

Christensen, qui quittera son poste au 31 décembre, n'écarte pas l'arrivée de Saxo Bank comme sponsor titre de l'équipe d'Enstone mais ajoute: "je ne peux pas en dire plus à cette étape."

Le manager de Magnussen, Dorte Riis Madsen, contacté pour commenter les rumeurs, indique: "il n'y a aucune clarification encore pour l'avenir de Kevin mais nous travaillons sur une solution."
source: Nextgen-Auto.com

Todt pourrait aider à résoudre la crise Red Bull
Jean Todt, le président de la FIA, n'a pas écarté une éventuelle implication de la Fédération pour maintenir les équipes Red Bull en Formule 1.

Le Français, régulièrement critiqué pour faire profil bas en F1, pourrait ainsi aider la marque autrichienne à trouver un moteur compétitif... s'il le faut.

"Je ne sais pas si Red Bull va se retirer mais j'espère que non", confie Todt.

"Je dois admettre que je suis un peu déçu de cette situation. Ils ont décidé de ne pas continuer avec Renault et maintenant ils doivent trouver un autre moteur. Si je peux aider, je le ferai, c'est certain."

"Red Bull est une grande équipe, qui a eu de grands succès, mais on ne doit pas oublier l'avenir de Toro Rosso également. J'espère qu'une solution à ce problème sera trouvée."
source: Nextgen-Auto.com

Ecclestone veut remettre les pilotes au centre du sport
Bernie Ecclestone s'est à nouveau exprimé sur les règles de la Formule 1, trop techniques selon lui au point de faire du sport un championnat d'ingénieurs au lieu d'un championnat de pilotes.

Il réitère ainsi son envie de voir la F1 redevenir un sport de pilotes.

"Quand les gens me demandent qui est, selon moi, le meilleur pilote, je dis Alain Prost. Mais la plupart des gens ne sont pas d'accord avec moi", confie-t-il à la chaine allemande 'ZDF'.

"Prost devait gérer ses freins, sa boîte de vitesses, tout... et il faisait du bon travail. Il terminait plus de courses que les autres et en meilleure position. Aujourd'hui nous n'avons plus cela."

"Les pilotes se mettent en place sur la grille et les ingénieurs s'occupent de leurs départs. Et quand les feux s'éteignent, ils devraient être seuls mais ce n'est pas le cas. Ils n'ont pas besoin qu'on leur dise que leur équipier fait ci ou ça dans tel virage. Aujourd'hui, nous avons plus ou moins un championnat d'ingénieurs. Je ne dis pas que quelqu'un comme Lewis Hamilton n'est pas un super pilote mais on lui donne beaucoup d'aide."

"Je voudrais le voir dans une GP2 avec des pilotes de GP2. Je ne dis pas qu'il ne gagnerait pas mais ce serait intéressant."

La F1 a l'opportunité de faire sa révolution en 2017 mais cela n'ira pas jusqu'à repartir de zéro.

"J'attends toujours de voir et pourtant je fais partie du Groupe Stratégie. Les règles sont comme une vieille maison, on ne cesse de les refaire. Il faudrait un jour raser et tout recommencer. On peut pas rayer ça, ajouter ci, modifier ça... Il faut tout revoir."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.