En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 29 Octobre 2015

Rosberg - Mon erreur d'Austin enfin expliquée
Nico Rosberg ne comprenait pas comment il avait pu commettre une telle erreur de pilotage à Austin, une erreur qui a donné la victoire à Lewis Hamilton et lui a permis, au passage, de mettre un terme à la bataille pour le titre.

Après analyse des données de la part de Mercedes, l'Allemand a enfin eu l'explication.

"C'était juste une rafale de vent, une grosse. Je suis sérieux. Tout le monde l'a subie et ce n'est pas vraiment une excuse. Cela reste une erreur mais maintenant je comprends mieux pourquoi ma voiture est partie comme ça. C'était important pour moi de savoir", explique Rosberg à Mexico.

"C'est assez inhabituel, très inhabituel même, mais cela peut arriver de temps en temps. La mauvaise rafale au mauvais moment qui m'a fait perdre beaucoup d'appuis selon les capteurs de la voiture. Le fait de comprendre m'aide à passer à autre chose."

Rosberg va maintenant se concentrer sur les trois dernières courses avec l'objectif de reprendre la 2ème place à Vettel.

"Les championnats sont joués mais les choses ne vont pas vraiment changer. Je veux gagner, Lewis aussi, Sebastian aussi. Cela va être comme d'habitude."

Le pilote Mercedes confirme aussi qu'il n'y a pas eu de discussions encore suite au départ d'Austin, quand Hamilton est venu le toucher.

"La discussion n'a pas encore eu lieu mais je garde les détails pour moi. Nous verrons bien. Je ne vous dirai pas quelle sera mon approche, si je vais la changer après ce qui s'est passé. Je vous laisse vous faire votre propre opinion..."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel ne se considère plus comme un outsider
Si Sebastian Vettel n'a plus aucune chance mathématique d'être sacré Champion du monde cette saison, l'Allemand estime désormais être un adversaire de taille pour les Mercedes.

Le pilote Ferrari a en effet remporté trois victoires cette saison, soit autant que Nico Rosberg avec qui il est encore en lutte pour décrocher le titre de vice-Champion du monde.

"Je ne me considère plus comme un outsider", a déclaré Vettel à Mexico ce jeudi. "Je sais bien que nous ne sommes pas les favoris, mais nous avons démontré depuis le début de saison que nous n'étions pas de simples concurrents. Nous avons une bonne chance de podium lors de chaque course désormais."

"Je pense que cette saison a été très différente de la précédente. Rejoindre Ferrari cette année a été une très belle expérience pour moi jusqu'à maintenant. Mais nous savons également qu'il nous reste beaucoup de travail à accomplir pour atteindre nos objectifs. Nous serons certainement plus heureux lorsque nous parviendrons à être les favoris et non les outsiders."

Avant de tenter de remporter le titre en 2016, Vettel devra dans un premier temps tenter de briller ce week-end au Mexique.

"Je pense que nous avons fait de l'excellent travail cette année sur notre moteur et cela devrait nous aider pour cette épreuve. Comme je l'ai dit, nous ne serons pas les favoris mais je pense que nous serons en mesure d'être proches des Mercedes."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes Sauber se sont expliqués suite à leur accrochage d'Austin
Les coéquipiers de chez Sauber, Marcus Ericsson et Felipe Nasr, se sont expliqués suite à leur accrochage en course à Austin. Leur directrice Monisha Kaltenborn avait d'ailleurs déclaré que de tels incidents "ne devaient jamais se produire."

Nasr a confirmé aujourd'hui au Mexique que les leçons de cet incident avaient été retenues.

"La situation est très claire et aucun de nous deux ne souhaite pas que cela se reproduise à nouveau. Si c'était à refaire, je n'effectuerais pas la même manœuvre car je pensais que Marcus m'avait vu. Plus tard, il m'a confirmé qu'il ne m'avait pas vu."

"J'ai expliqué à Marcus que je n'allais pas le dépasser à cet endroit car il y avait un drapeau jaune. Si je l'avais passé, j'aurais reçu une pénalité et lorsque je me suis rendu compte de cela, nous étions côte-à-côte dans la ligne droite qui menait au virage numéro 1."

De son côté, Ericsson a confirmé que l'incident était clos.

"J'ai discuté avec Felipe et c'est de l'histoire ancienne à présent. Nous avons une bonne relation de travail depuis le début de saison. Cela aurait pu arriver avec n'importe qui mais malheureusement, c'était avec mon coéquipier. Je ne regardais pas dans mes rétroviseurs en raison des drapeaux jaunes."
source: Nextgen-Auto.com

Raikkonen - Mes résultats ne sont pas à la hauteur des progrès de Ferrari
Kimi Räikkönen a admis au Mexique que ses résultats cette saison étaient meilleurs qu'en 2014 mais qu'ils ne reflétaient pas les progrès réellement réalisés par Ferrari. Il promet de montrer son vrai potentiel en 2016 et réaffirme son intention de se battre pour le titre.

"Je pense que Ferrari a progressé dans de nombreux domaines même si mes résultats bruts lors des deux dernières courses sont mauvais. Nous savons où nous en sommes et je dois faire un meilleur travail, sans erreur. Je ne pense pas que j'ai besoin de changer quoi que ce soit ou que l'équipe doit changer. Nous allons dans la bonne direction", assure le Finlandais.

"Il nous reste trois courses et nous allons donner notre maximum pour bien les finir puis concentrer tous nos efforts sur nos préparatifs de cet hiver pour 2016. Nous aurons une nouvelle voiture, ce sera une autre saison mais nous pouvons poursuivre notre plan actuel, c'est une bonne chose."

"L'équipe a beaucoup changé en l'espace d'un an, c'est une équipe où il fait bon être, très solide, avec de nouvelles personnes. L'ambiance est bonne, les bons résultats ont aidé évidemment. Mais nous voulons nous battre pour des championnats et de nombreuses victoires. Nous n'y sommes pas encore mais peut-être l'an prochain. Qui sait? Nous ne le saurons que l'an prochain. Ce sera un nouveau départ. Je ferai tout pour rapporter à nouveau le titre chez Ferrari."
source: Nextgen-Auto.com

Stevens tire déjà un bon bilan de sa saison
Will Stevens ne sait pas encore de quoi la saison 2016 sera faite pour lui. Ses sponsors seront-ils assez généreux pour lui garantir à nouveau un baquet chez Manor, qui sera propulsée par Mercedes? Il ne le sait pas encore mais au Mexique il a souhaité mettre en avant une autre qualité essentielle en F1: son talent.

"Je pense que cette année a été très bonne en ce qui me concerne. Ma performance pure a toujours été très bonne. Je crois que je n'ai été battu que 4 fois en qualifications cette année, donc mon rythme n'est pas vraiment un problème", estime le Britannique.

"Il est vrai que les dernières courses n'ont pas vraiment tourné en ma faveur mais j'ai dû subir pas mal de petits problèmes c'était hors de mon contrôle. Mais cette année reste vraiment positive. Nous travaillons évidemment énormément sur mes options pour 2016 et tout semble se diriger dans la bonne direction."

En attendant, Stevens espère briller sur un circuit que personne ne connait, ce week-end.

"La météo est encore assez imprévisible et cela peut nous valoir une course excitante. Les grandes lignes droites permettent de dépasser alors les fans devraient avoir du spectacle. J'espère faire de mon mieux ce week-end, comme toujours, et si possible profiter de la météo pour signer un résultat inattendu."
source: Nextgen-Auto.com

Maldonado se sent prêt à être le leader de son écurie en 2016
A Austin, Jolyon Palmer a été confirmé aux côtés de Pastor Maldonado chez Lotus (ou Renault) pour la saison 2016, ce qui propulse le Vénézuélien leader d'écurie.

Une responsabilité que le pilote âgé de 30 ans se sent prêt à endosser, comme il l'explique ce jeudi au Mexique.

"Oui, je me sens prêt. J'espère connaître une toute autre année la saison prochaine, avec plus de moyens. Nous avons beaucoup donné cette année et nous tenterons d'être plus solides dans notre développement."

Maldonado attend également beaucoup du Grand Prix du Mexique ce week-end, une première depuis 1992.

"Nous avons beaucoup d'espoirs autour de cette course. C'est sans doute celle que nous attendons le plus. Ce sera très spécial pour moi car c'est proche de mon pays. Les gens parlent Espagnol et sont en plein dans l'esprit de l'Amérique latine. J'y ai beaucoup d'amis."

"Le travail qui a été accompli pour réaliser les travaux du circuit est incroyable. Il est très difficile de savoir à quoi nous attendre tant que nous n'aurons pas roulé. Je suis persuadé que nous vivrons un très beau week-end."
source: Nextgen-Auto.com

Pérez veut faire de la pression à domicile une force
Sergio Pérez va être la star du week-end mexicain, le pilote Force India roulant à domicile.

Il est conscient de la pression à supporter lors des trois jours à venir mais veut essayer de tourner cela à son avantage, afin d'avancer positivement.

"Je vais avoir de la pression, beaucoup de pression. Mais elle est très positive. C'est en tout cas comme cela que je veux la prendre. Tout ce que je dois faire c'est la même chose que d'habitude: me concentrer sur mon travail. Si je réussis à bien faire devant mon public, mes amis, ce sera un bonus", dit-il.

"Une fois le casque sur la tête, il sera temps de se concentrer et d'oublier tout cet attrait," ajoute Pérez. "Je suivrai les procédures normales et habituelles. La pression doit me permettre de me donner de la motivation. Je ne nie pas sa présence mais je dois en faire une force."

Pérez sait déjà que cette première course à domicile en F1 sera inoubliable.

"C'est un rêve qui devient réalité pour moi. Pouvoir courir dans son pays... cela fait plus de 12 ans que je n'avais pas couru au Mexique. Dimanche, ce sera la plus grande journée de ma carrière, ce sera très spécial. Vous savez à quel point les Mexicains sont bouillants!"

"Ce sera une journée spéciale, la plus spéciale, quel que soit le résultat... mais j'espère vraiment remercier les fans avec un grand résultat."
source: Nextgen-Auto.com

Button sera pénalisé de 50 places au Mexique
En raison de deux changements de moteurs ce week-end, Jenson Button écopera de 50 places de pénalité sur la grille de départ à Mexico.

Honda et McLaren sont parvenus à trouver la raison de la perte de puissance qui a touché Fernando Alonso à Austin le week-end dernier et qui avait contraint l'Espagnol à sortir du Top 10: un problème d'injecteur. Le double Champion du monde écopera d'ailleurs de 10 places de pénalité pour un changement de la chambre de combustion interne.

Pour Button, c'est d'ores et déjà une course compliquée qui s'annonce.

"Ce n'est pas idéal de commencer le week-end de cette manière", déclare le Britannique. "Ce sera compliqué pour nous de toute façon. L'altitude impactera notre turbocompresseur plus que celui des autres équipes."

"Il y aura peu d'appuis sur ce tracé, ce qui est la force de notre voiture. Nous adopterons des réglages semblables à ceux de Monza."

"La vitesse de pointe sera élevée et il n'y aura pas beaucoup d'air pour refroidir les freins, il y aura donc beaucoup d'inconnues. Si nous parvenons à bien gérer ce dernier paramètre, tout devrait bien se passer. Mais en termes de performance, ce sera difficile pour nous."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo - Red Bull prête à accepter n'importe quel moteur
Daniel Ricciardo s'est déclaré un peu plus confiant au Mexique qu'aux USA: Red Bull devrait être sur les grilles de départ en 2016 en acceptant n'importe quel moteur! C'est ce qu'il a confié aux journalistes aujourd'hui, lors de la journée "médias".

"Plus ça dure pour nous, plus c'est difficile mais je suis maintenant plus confiant quant au fait nous serons toujours là en 2016. Je crois que nous serons là parce que tout le monde le souhaite", dit-il à Mexico.

"En revanche, nous ne savons toujours pas avec quel moteur. Mais les nouvelles du management, c'est que nous allons rester... à moins que personne ne veuille nous donner un moteur! Mais je crois que nous allons accepter n'importe quel moteur."

Ricciardo ne sait pas encore si Red Bull et Renault décideront d'utiliser le moteur évolué demain.

"A priori non, le package ne nous le permet pas ici, en principe. C'est encore en discussions mais il y a 99% de chance que le moteur soit utilisé au Brésil. Nous aurons des soucis en ligne droite ici mais peut-être que nous pourrons nous refaire dans le secteur 2. Nous verrons bien."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz - Nous serons tous débutants au Mexique
A la veille du début de premier Grand Prix du Mexique depuis 23 ans, Carlos Sainz a hâte d'en découdre sur un tracé qui sera nouveau pour tout le monde.

"Ici, tout le monde sera dans le même bateau car nous serons tous des débutants", déclare le pilote Toro Rosso. "Il nous faudra rapidement nous adapter durant les essais libres et couvrir de nombreux tours."

L'Espagnol est également revenu sur sa performance d'Austin où il a notamment eu un accident en Q1.

"En qualifications, je m'en suis voulu car je savais que nous avions une belle opportunité à saisir. J'ai commis une erreur que je n'aurais pas dû faire, mais le plus important est que nous ayons pu revenir en course. Nous avons perdu 20 à 25 secondes durant un arrêt aux stands mais j'ai tout de même pu terminer sixième. La journée fut compliquée, mais s'est bien finie."

Au Mexique, les pilotes devront faire face à un défi inhabituel: l'altitude.

"Je me suis bien préparé pour ce défi. J'ai fait de la natation et j'essayais de prendre moins souvent ma respiration, une tous les quatre ou six mouvements de bras, afin d'habituer mon corps au manque d'oxygène."

"La haute vitesse de ce tracé sera un problème pour nous, car nous pensons atteindre les 340 km/h. Il y aura probablement plus d'erreurs qu'à l'accoutumée chez les pilotes ici et il nous faudra être appliqués."
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat souhaite également clarifier l'intervention de la voiture de sécurité virtuelle
Daniel Ricciardo avait indiqué après la course d'Austin vouloir des clarifications concernant la voiture de sécurité virtuelle. Il ne comprend pas comment Nico Rosberg a pu l'utiliser pour se rapprocher de lui et combler plusieurs secondes d'écart... avant de le dépasser au moment de relancer la course.

Daniil Kvyat, qui se trouvait devant son équipier, souhaite la même chose.

"Je pense que nous avons vu un peu d'injustice dans cette situation. Nico était assez loin de Daniel et moi et tout à coup il s'est retrouvé sur nos talons", explique le Russe.

Kvyat a peut-être une explication.

"Lewis menait la course devant nous, il n'avait donc pas à suivre au dixième près l'objectif fixé par la direction de course en termes de temps au tour à respecter et de temps dans chaque secteur. Je pense que c'est ce qui a permis à tous les pilotes derrière nous de nous rattraper."

"Nous allons demander des clarifications à Charlie Whiting lors du briefing des pilotes demain. Ce n'est pas grave, c'est facile à corriger."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso est optimiste et réaliste pour 2016
Malgré une perte de puissance moteur dans les derniers tours à Austin, Fernando Alonso réalisait une très belle course au Texas et jouait le Top 5 avant cet incident technique.

Partagé entre réalisme et optimisme, le double Champion du monde espagnol a évoqué le Grand Prix du Mexique et la saison 2016 ce jeudi en conférence de presse.

"L'équipe fait du bon travail", déclare le pilote McLaren-Honda. "Les nouveautés ont fonctionné comme nous l'espérions. Nous allons dans la bonne direction. A Austin, j'ai effectué ma meilleure course de la saison et je n'avais jamais été aussi compétitif depuis le début de l'année. Pendant 9 des 20 premiers tours, j'ai été plus rapide que Lewis Hamilton, ce qui n'était pas arrivé à McLaren depuis 2 ans et demi. J'espère pouvoir reproduire une telle performance lors des courses restantes, même si ce ne sera pas facile."

"A certains moments de la course à Austin, j'étais plus rapide que Hamilton, notamment en fin d'épreuve, ce que je n'avais jamais été en mesure de faire ces deux dernières années."

La saison 2016 est déjà en plein préparatifs et pour McLaren, une nouvelle saison de la sorte n'est pas permise.

"Nous avons connu de nombreux problèmes cette année, mais l'équipe cherche les meilleures solutions qui soient. Certaines équipes ont pris des directions claires qu'il nous suffira de copier, cela nous fera gagner du temps. L'objectif est de progresser de deux secondes pour être compétitifs et je suis très confiant pour l'année prochaine."

"Il n'y a pas de remède miracle en F1 et gagner le titre dès la saison prochaine s'annonce très compliqué, mais je pense que nous allons grandement progresser, car la majorité de nos problèmes de cette année ont été résolus. Mais il faut être réaliste car on ne passe pas de la Q1 à la lutte pour le championnat en une seule année."

Le Grand Prix du Mexique sera compliqué pour Fernando Alonso, dont la monoplace devrait rencontrer des difficultés sur les longues lignes droites du tracé.

"Nous ne savons pas encore ce qu'il se passera en course car c'est la première fois que nous nous rendons sur ce circuit. Je pense que le travail qui a été réalisé est incroyable."

L'Espagnol a également eu un mot à l'attention de Sergio Pérez: "L'ambiance et la passion qui règnent ici sont incroyables. Je souhaite à Checo un bon week-end afin qu'il puisse rendre tous les spectateurs présents ici très heureux."
source: Nextgen-Auto.com

Max Verstappen pas impressionné par l'intérêt des grandes équipes
Max Verstappen n'en finit plus d'impressionner le monde de la F1 et après avoir égalé le meilleur résultat de sa carrière à Austin avec une quatrième place, de nouvelles rumeurs envoient le jeune Néerlandais chez Ferrari ou Mercedes prochainement.

Des rumeurs qui n'impressionnent cependant pas le jeune pilote de 18 ans, qui ne craint pas d'affronter les tous meilleurs pilotes de la discipline au volant d'une bonne monoplace.

"Peu importe l'identité de mon coéquipier. L'important pour moi est d'avoir un jour une voiture capable de gagner le championnat", a déclaré Verstappen.

Si le pilote Toro Rosso venait un jour à rejoindre Mercedes, il pourrait devenir le coéquipier de Lewis Hamilton, qui domine actuellement son sport suite à son troisième titre de Champion du monde.

"Lewis a beaucoup de talent, c'est une évidence, autrement il ne gagnerait pas le championnat pour la troisième fois de sa carrière," poursuit Verstappen. "Il y a différentes sortes de gens en F1. Lewis a son propre style et je pense que c'est une bonne chose pour la F1. Je serais donc très heureux de l'affronter."

Concernant le Grand Prix du Mexique qui aura lieu ce week-end, le Néerlandais estime que sa belle performance d'Austin lui permettra d'être en confiance et de briller à nouveau.

"Je suis très heureux de ma performance d'Austin et de cette quatrième position. Je n'ai pas commis la moindre erreur et j'ai effectué un très bon relais pour maintenir mes pneus en bon état."

La météo devrait à nouveau jouer un rôle important à Mexico et Verstappen espère une nouvelle fois de la pluie.

"Nous allons devoir faire la danse de la pluie! A Austin, cela nous a beaucoup aidés alors j'espère qu'il pleuvra à nouveau. Nous verrons bien. En tout cas je pense que Pirelli aurait pu apporter les pneus les plus tendres ici. Leur choix est probablement trop conservateur."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton n'a pas été prié d'aider Rosberg
Lewis Hamilton avait dit à Austin qu'il se mettrait éventuellement au service de Nico Rosberg, si besoin, pour que son équipier réussisse à finir 2ème du championnat devant Vettel.

Au Mexique, aujourd'hui, le Britannique affirme que pour l'instant il n'en était pas question.

"Notre équipe ne m'a pas demandé de le soutenir pour cela. Nous avons gagné les deux championnats, dont celui des constructeurs, il n'y a donc pas de bénéfice particulier à ce que je commence à aider Nico. Mais nous verrons bien ce que Toto Wolff voudra faire à un moment ou un autre."

Concernant les incidents d'Austin, au départ et celui de la casquette, c'est une affaire close selon lui.

"Nous n'avons pas parlé et comme je l'ai dit je ne pense pas qu'il y ait besoin de le faire. Je suis quelqu'un de simple et facile, je n'ai jamais de problèmes. Peut-être que Toto a besoin de parler à Nico pour voir où il en est dans sa tête, parce que nous ne voulons pas de tensions dans l'équipe."

"Généralement, tout le monde se parle et nous sommes transparents les uns avec les autres. Le sujet sera certainement abordé et nous verrons ce que Nico ressent, nous essayerons de calmer ses émotions si besoin pour passer à autre chose."

"Quant à la casquette, c'était assez drôle. Franchement je n'ai vraiment pas grand chose à dire de plus là-dessus."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes Manor heureux de rouler au Mexique
Après un beau résultat à domicile lors du Grand Prix d'Austin, Alexander Rossi espère briller une nouvelle fois lors de la course au Mexique, sur un circuit où il a déjà couru par le passé.

"La course réalisée à domicile m'a donné un sentiment très spécial", déclare l'Américain. "Ce fut un week-end assez incroyable. Il faut déjà remonter dans la voiture et je veux continuer à m'améliorer dès la prochaine course, comme ce fut le cas lors des dernières épreuves."

"C'est super de revenir à Mexico. J'y ai couru par le passé en Formule BMW et j'ai gagné la course! Je pense donc être le seul pilote actuel en F1 à avoir roulé sur ce tracé. Ceci dit, le circuit a beaucoup changé depuis et j'ai hâte de découvrir à quel point."

Son coéquipier chez Manor Will Stevens est tout aussi impatient.

"Je suis très excité à l'idée de courir au Mexique", commente le Britannique. "La piste a l'air incroyable et après ma déception du week-end dernier, je suis heureux de remonter dans la voiture après quelques jours d'attente seulement."

"Cela ressemble à une nouvelle course mais ce lieu a bien sûr beaucoup d'histoire. La météo devrait de nouveau être un facteur important et cela pourrait rendre les choses encore plus excitantes. Le week-end sera quoi qu'il arrive très intéressant."
source: Nextgen-Auto.com

Encore des pénalités pour les deux McLaren Honda...
McLaren Honda ne s'attend pas à briller au Mexique et le motoriste japonais en profite donc pour introduire de nouveau moteurs neufs, sans évolution, de la dernière génération

Fernando Alonso en bénéficiait déjà, Jenson Button va enfin y avoir droit.

En plus d'un nouveau moteur, l'Espagnol aura aussi droit à une nouvelle boîte de vitesses, ce qui lui garantit déjà 15 places de pénalité pour ce week-end.

Pour le Britannique, Honda va introduire deux moteurs neufs, un le vendredi et un autre le samedi, comme à Spa. Cela assurera à Button le fond de la grille de départ!
source: Nextgen-Auto.com

Bottas - La saison 2016 sera importante pour ma carrière
Valtteri Bottas rêve de remporter victoires et titres et il avait de bonnes chances d'intégrer Ferrari l'année prochaine, mais la Scuderia a finalement choisi la continuité et la stabilité en prolongeant Kimi Räikkönen aux côtés de Sebastian Vettel.

Le Finlandais avait toutefois encore une année à faire chez Williams et cette saison 2016 sera importante pour la suite de sa carrière. Reste à savoir si l'équipe de Grove pourra franchir le dernier pas nécessaire pour jouer la victoire.

Bottas revient sur l'année 2015 pour commencer.

"Si je considère cette année dans son ensemble, elle n'a pas été merveilleuse. J'ai eu beaucoup de malchance par rapport à l'an dernier, beaucoup de choses se sont produites en course pour moi et je ne pouvais rien y faire: des problèmes lors des arrêts, les mauvais pneus, les freins, un accident en Russie. De mon côté, j'admets aussi ne pas avoir toujours su tirer les 100% du potentiel de ma voiture."

"Ce n'est donc pas une saison parfaite mais il me reste trois opportunités de bien faire. Je suis ravi de mes performances lors de mes dernières courses, je suis au top niveau et j'utilise ma Williams au maximum", ajoute-t-il.

"L'équipe a des imperfections sur le plan opérationnel comme tout le monde a pu le voir. Personne n'est content de cela, évidemment. Nous aurions voulu faire mieux mais ça s'améliore. Nous apprenons de chaque erreur, toujours. Les arrêts aux stands sont encore notre point faible mais les mécaniciens travaillent beaucoup pour progresser. Il leur faut aussi un meilleur équipement et tout cela fait que nous serons plus forts en 2016."

2016 pourrait être un tournant pour Bottas.

"2016 pourrait être un tournant pour Bottas", ajoute-t-il. "Pour moi, comme pour chaque saison en F1, il sera très important de bien faire. Ce sera la dernière année de mon contrat actuel."

Une place chez Mercedes, chez Ferrari ou rester chez Williams si l'équipe arrive au top? "Il est trop tôt pour spéculer sur 2017. Personne ne sait, nous verrons plus tard."
source: Nextgen-Auto.com

La météo s'améliore au Mexique
L'ouragan Patricia avait eu un impact très néfaste sur la météo aux USA et au Mexique ces derniers jours, mais la possibilité de voir un temps aussi mauvais ce week-end à Mexico est désormais totalement écartée.

Les prévisionnistes s'attendaient à trois jours très pluvieux en début de semaine mais la pluie qui a touché le Mexique ces derniers jours va nettement se calmer.

Quelques averses sont prévues demain, à la mi-journée, lors du premier jour de roulage des F1 sur le circuit. Les pilotes devraient avoir la chance de le découvrir sur le sec lors des Libres 1 au moins.

D'autres averses sont possibles samedi mais la météo sera surtout très nuageuse. Enfin, pour la course de dimanche, seuls 20% de chance de pluie sont prévus... et ce chiffre ne cesse de baisser.

Côté températures, les maximales devraient avoisiner les 16 à 20°C sur les trois jours.
source: Nextgen-Auto.com

Un Grand Prix 'financièrement dévastateur' pour le Circuit des Amériques
Le Grand Prix des Etats-Unis a été l'un des meilleurs de la saison, l'un des plus animés lors de la course avec celui de la Hongrie, mais pour les organisateurs le week-end a été cauchemardesque et va laisser un énorme trou dans les caisses.

"Cela été un week-end très dur pour nous", confirme le patron du circuit, Bobby Epstein.

Des orages et des pluies torrentielles ont contraint les fans à rester chez eux ou en dehors de l'enceinte du circuit vendredi et samedi. De dizaines de milliers de billets vont devoir être remboursés.

"Cette course va être financièrement dévastatrice pour nous", confirme-t-il. "Nous avons perdu des millions de dollars. Et nous avons peut-être perdu la confiance de certains fans, qui ont connu une mauvaise expérience à cause de la météo. Ils ne reviendront peut-être plus mais j'espère qu'ils changeront d'avis."

Epstein confirme enfin que la présence du Grand Prix du Mexique au calendrier de la F1, une semaine après sa course, "fait beaucoup de mal aux ventes de billets."
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull regrette d'avoir autant critiqué Renault
Red Bull n'a pas d'autres solutions que de se remettre rapidement en bons termes avec Renault pour la saison 2016, selon Niki Lauda. Le directeur non exécutif de Mercedes révèle que l'équipe autrichienne regrette d'avoir autant critiqué son motoriste, ce qui a mené à une rupture de contrat anticipé en Hongrie, selon les dernières informations.

"La FIA pousse pour introduire un nouveau moteur mais il ne sera pas disponible l'an prochain. Red Bull n'a pas d'alternative. Que ferais-je à leur place? Ferrari a dit non, Mercedes a déjà 4 équipes, il ne reste que Renault", déclare Lauda.

"Demandez à Helmut Marko de vous répondre honnêtement à la question suivante: avez-vous parlé de manière trop négative de votre relation avec Renault? Il m'a déjà répondu 'oui'. Tout ce que j'essaye de dire c'est que si Red Bull veut continuer en F1, et je pense qu'ils le veulent, ils doivent trouver un moyen de le faire avec Renault. C'est clair."

Lauda indique qu'il ne veut absolument pas voir un départ de Red Bull.

"Si Red Bull s'en va, ce sera un gros problème. Et pas seulement pour eux."
source: Nextgen-Auto.com

Raikkonen compte bien jouer le titre en 2016
Kimi Räikkönen a un seul titre de Champion du monde à son actif, décroché avec Ferrari en 2007. Et le Finlandais, dominé par Vettel cette saison (même si l'écart se réduit), compte bien lui aussi jouer le titre en 2016, alors que beaucoup prédisent une bataille entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

"Lewis et son équipe ont été très forts. Ils méritent ce championnat, à 100%. Mais l'année prochaine nous allons essayer de les battre", promet Räikkönen.

"Nous avons progressé constamment dans la bonne direction cette année et nous allons continuer comme cela, je l'espère, jusqu'à la fin de la saison et pendant l'hiver. Ensuite, normalement, l'an prochain nous serons prêts pour nous battre pour le titre."

Quant au duel annoncé entre Hamilton et Vettel, Räikkönen répond: "les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. Si nous avons une monoplace capable de gagner le titre, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas y arriver aussi."

Peu de gens voient toutefois le Finlandais venir inquiéter Vettel l'an prochain.

"La situation de Kimi par rapport à Sebastian est assez négative", reconnait son compatriote finlandais, Mika Hakkinen, "principalement parce que son équipier est presque toujours devant lui."

Pour Juan Pablo Montoya, pas de Kimi non plus dans la lutte pour le titre: "tout dépendra de la puissance de Ferrari en 2016. S'ils réussissent à rattraper Mercedes, Sebastian Vettel peut faire en sorte qu'on ait une bataille à 3 pour le titre. Si non, je pense que cela se jouera encore entre les deux pilotes Mercedes."
source: Nextgen-Auto.com

Avis partagés sur le moteur standard souhaité par la FIA et la FOM
Bernie Ecclestone et la FIA se sont alliés pour contrer le veto de Ferrari, qui refuse que les moteurs actuels soient vendus à bas coût aux équipes qui en ont besoin. Un appel d'offres va être étudié afin de lancer un moteur standard produit par un motoriste indépendant comme Cosworth ou Ilmor.

Le plan de Bernie Ecclestone suscite peu d'enthousiasme comme l'ont déjà fait savoir Mercedes et Ferrari.

"Nous devons introduire ce moteur", affirme le Britannique. "Je comprends que les constructeurs veulent vendre leur technologie hybride mais ils sont les seuls à en profiter. Mon travail est de vendre le sport et tous les fans veulent voir des courses passionnantes. Nous avons donc besoin de ce nouveau moteur. Si nous continuons sans rien changer, nous ne serons plus là en 2020."

Force India a indiqué être en faveur du plan de la FIA, même si cela signifie voter contre l'avis de son motoriste actuel, Mercedes. Otmar Szafnauer ajoute aussi: "S'ils sont capables de forcer ce genre de choses, pourquoi ne pas l'avoir fait aussi avec un budget plafonné ou forcer les motoristes à fournir un nombre minimum d'équipes?"

Red Bull, sans moteur pour 2016, soutient aussi fort logiquement le projet.

"La F1 semble enfin vouloir marcher sur ses pieds", se réjouit le Docteur Helmut Marko. "Voilà ce qu'il faut pour revenir à la vraie course. Nous avons toujours dit que l'hybride n'était pas le bon chemin à prendre mais, à l'époque, tout le monde nous a ri au nez."

Chez Sauber, on croit toujours que le moteur actuel est le bon, l'équipe suisse restant fidèle à Ferrari.

"La seule chose qui a été mauvaise a été son implémentation. Nous devons régler cela. Je suis aussi contre une F1 à deux vitesses mais c'est exactement ce que nous aurons avec ce nouveau moteur. Il deviendra difficile de créer de l'égalité et cela pourrait engendrer une augmentation des coûts parce que le poids de la voiture ou l'aérodynamique pourraient être revus pour compenser un moteur plus ou moins performant par rapport à un autre. Il vaut mieux ne pas s'aventurer sur ce terrain."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes veut écrire l'histoire au Mexique
Maintenant qu'elle a assuré les titres pilotes et constructeurs, l'écurie Mercedes peut sereinement aborder les trois dernières courses de la saison.

Cela commencera par le Grand Prix du Mexique ce week-end, qui accueillera sa première course de F1 depuis 1992.

"Le week-end à Austin a été très positif pour la Formule 1", déclare Toto Wolff, directeur de l'écurie allemande. "Le samedi, nous avons vu le paddock uni pour proposer du spectacle aux spectateurs restés malgré la pluie. Et le dimanche, les pilotes ont livré l'une des courses les plus spectaculaires de ces dernières années. Pas la plus simple à gérer depuis le muret des stands, mais l'une des plus agréables à regarder."

"Beaucoup de choses ont été dites après la course concernant nos pilotes et une éventuelle tension entre eux. Certaines choses ont été exagérées. L'un des deux a gagné le titre ce dimanche, l'autre l'a perdu. Il y a donc des émotions et c'est tout à fait compréhensible. Comme toujours, nous analyserons tout ce qu'il s'est passé en piste calmement. Nous devons maintenant aborder les trois dernières courses de la saison avec un bon état d'esprit. Si Lewis a déjà remporté le titre, Nico se bat encore pour terminer deuxième et se remettre en selle en vue de la saison 2016."

"Je suis impatient d'aller au Mexique et j'espère que nous verrons de belles batailles. Ce pays est un marché très important pour Mercedes-Benz et nous ferons de notre mieux."

Le directeur technique de Mercedes, Paddy Lowe, est également heureux d'aller à Mexico.

"Mexico nous proposera à coup sûr un grand défi car nous sauterons dans l'inconnue après une longue absence de cette course au calendrier. Le tracé semble intéressant avec ses longues lignes droites et des virages à vitesse moyenne. Nous atteindrons des vitesses parmi les plus élevées de la saison, en dépit d'appuis aérodynamiques plus importants qu'à Monza par exemple. Ceci est dû aux 2000 m d'altitude de la ville de Mexico qui réduisent l'effet de traînée."

"L'air raréfié rendra plus difficile le refroidissement des moteurs et ça signifie aussi que les turbocompresseurs seront davantage sollicités pour pouvoir produire la même puissance qu'au niveau de la mer. Nous sommes tous impatients à l'idée de nous rendre dans ce pays et de tenter d'écrire l'histoire. Je travaillais déjà lors du dernier Grand Prix du Mexique en 1992 et l'image qui me revient en premier est l'ambiance dans les tribunes. C'est un pays qui adore le sport automobile alors croisons les doigts pour avoir un beau spectacle!"
source: Nextgen-Auto.com

Force India demande de l'argent en avance pour 2016
L'équipe Force India a besoin d'argent en avance sur ses droits perçus pour la saison 2016 afin de pouvoir passer un hiver plus tranquille que le précédent et payer ses fournisseurs. Le montant demandé sur l'avance à la FOM de Bernie Ecclestone serait de 10 millions de dollars.

Bob Fernley a confirmé l'information à 'Reuters'.

"C'est la même chose que ce que nous avons demandé au début de cette année, la seule différence c'est d'avoir l'argent un mois plus tôt afin d'améliorer la gestion de notre trésorerie. Nous ne voulons pas que nos fournisseurs souffrent, évidemment", explique Fernley.

"Cette année nous voulons être plus proactifs parce que l'hiver nous ne recevons pas d'argent de la part de la FOM."

Les versements sont normalement étalés en 10 mensualités de février à novembre.

Reste à savoir si la FOM va accéder aux demandes de Force India cette année: l'équipe indienne et Sauber sont allées dénoncer il y a quelques semaines les pratiques anti-concurrentielles de la FOM devant la Commission Européenne.

Selon Fernley il ne devrait pas y avoir de problèmes, Ecclestone ne jouerait pas avec le feu au point de perdre une nouvelle équipe.

Par ailleurs Lotus a admis qu'elle n'avait pas déposé plainte à cause du rachat en cours par Renault.

"De mon point de vue, si nous n'avions pas choisi la route actuelle, nous aurions certainement rejoint Sauber et Force India. Mais à un haut niveau cela a été discuté et nous avons décidé de ne pas le faire", confirme Matthew Carter.
source: Nextgen-Auto.com

Williams et le défi mexicain
A l'image des autres écuries, Williams s'apprête à vivre une expérience nouvelle sur le tracé Autodromo Hermanos Rodriguez ce week-end, qui accueillera le premier Grand Prix du Mexique depuis 1992.

"Mexico est une inconnue pour tout le monde", déclare Rob Smedley, responsable des performances de l'équipe de Grove. "Cela fait longtemps que la F1 n'y est pas venue mais en tant qu'ingénieurs, nous avons hâte de relever ce défi."

"Nous devons rebondir après la déception du Grand Prix des Etats-Unis et nous sommes confiants de pouvoir y arriver. Nous devons nous assurer de marquer les points suffisants pour garder un écart important sur la concurrence."

Du côté des pilotes, l'excitation est de mise.

"Ce sera un lieu nouveau pour moi et une nouvelle piste et j'ai hâte de découvrir cela", déclare Valtteri Bottas. "J'aime la nourriture épicée par ailleurs. La piste a l'air intéressante avec ces longues lignes droites et ces virages rapides. Il faudra voir à quel point l'altitude impacte le refroidissement de la voiture et les pilotes sur le plan physique. J'étais trop jeune pour me souvenir de la dernière ayant eu lieu à Mexico, mais la piste a bien changé. J'ai entendu dire qu'il y allait avoir beaucoup de fans et j'ai hâte de les rencontrer."

Et Felipe Massa de poursuivre: "C'est la première fois de ma vie que je me rends au Mexique et je suis très excité. Cette piste a beaucoup d'histoire en F1, même si elle a quelque peu changé. Il paraît que tous les billets ont été vendus en une semaine, les gens sont donc clairement passionnés de sport automobile. Il y a de longues lignes droites sur le circuit et quelques virages intéressants. Difficile de savoir à quoi nous attendre tant que nous n'y avons pas piloté."
source: Nextgen-Auto.com

Il n'y a rien de fait pour les essais Pirelli après Abu Dhabi
Pirelli doit travailler sur de nouveaux pneus très, très tendres pour la saison 2016, afin de proposer 5 gommes aux équipes, qui devraient avoir un libre choix des pneus parmi une sélection faite par Pirelli.

Pour cela, une journée (ou une journée et demi) d'essais doit avoir lieu à Abu Dhabi, le lundi et éventuellement le mardi matin après le Grand Prix. Pirelli souhaitait deux jours mais ce n'est pas possible à cause des tests prévus en GP2 et GP3.

"Nous aurons un programme très intensif. Heureusement la piste est éclairée et les voitures peuvent rouler plus longtemps. Nous aimerions accumuler entre 4 et 5000 kilomètres pour développer le nouveau pneu très tendre et quelques changements de structure sur les pneus parce que les F1 sont de plus en plus rapides", expliquait Paul Hembery.

Mais un accord n'a toujours pas été trouvé avec les équipes. Certaines refusent de tourner le lundi juste après le Grand Prix. Pirelli proposerait alors 12 heures de roulage non-stop le mardi, de 9h à 21h et avec les pilotes titulaires afin d'avoir de bonnes références pour le développement.

Comme ces tests ne sont pas obligatoires dans le règlement, la plupart des équipes demandent à être défrayées, à hauteur de 400.000 euros. Il faut également revoir toute la logistique, les avions pour rentrer en Europe ayant été réservés depuis le début de la saison.
source: Nextgen-Auto.com
Suivez l'évolution du marché des transferts du championnat 2019.

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.