En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 30 Octobre 2015

Hamilton - Une première journée pas évidente
A l'image des autres pilotes, Lewis Hamilton a eu du mal à trouver de l'adhérence sur le nouvel asphalte du circuit de Mexico.

Le nouveau Champion du monde a terminé la journée avec le quatrième meilleur temps, derrière son coéquipier Nico Rosberg et les Red Bull de Kvyat et Ricciardo.

"L'asphalte est très glissant, car neuf, il y a donc encore quelques zones délicates et il y a moins d'adhérence qu'à Monza", a commenté le Britannique.

"Je ne sais pas encore si mes réglages sont les bons. Il nous faudra probablement effectuer quelques changements durant la suite du week-end."

"Nous sommes en altitude et il y a donc moins de possibilité de refroidir le moteur. C'est un problème pour tout le monde et il nous faut faire avec."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg - Battre Hamilton et puis c'est tout
C'est Nico Rosberg qui a signé le meilleur chrono de la journée, aujourd'hui au Mexique. Il est certain que le pilote allemand va essayer ce week-end d'effacer sa grosse déception de dimanche passé au Texas.

"C'est génial d'apprendre un nouveau tracé", se réjouit Nico Rosberg. "Les organisateurs ont fait du bon travail. C'est un circuit un peu particulier qui me rappelle ma jeunesse, car cela ressemble à une piste de karting. Les virages sont très serrés. Ce fut aussi une bonne journée pour moi, j'ai été rapide et c'est donc un bon début de week-end."

L'Allemand ajoute que le circuit est exigeant.

"C'est un défi, c'est limite pour les freins. Et avec l'altitude nous avons des vitesses de pointe supérieures à Monza avec un aileron de type Monaco, à cause de l'air moins dense. On se croirait dans une station de ski en Europe."

Nico Rosberg est à la troisième place du championnat derrière Sebastian Vettel.

"La deuxième place du championnat n'est pas mon objectif, mon objectif est de battre Lewis (Hamilton), mon équipier", martèle Rosberg.
source: Nextgen-Auto.com

Raïkkönen - Cela ressemble plus à du rallye qu'à de la F1
Kimi Räikkönen a terminé la première journée au Mexique avec le sixième temps du jour, juste derrière son coéquipier Sebastian Vettel.

Mais le Finlandais n'est pour le moment pas complètement à l'aise sur ce tracé, dont l'asphalte refait à neuf lui pose encore quelques problèmes.

"La surface est neuve et nous manquons ainsi d'adhérence, mais la situation est la même pour tout le monde. A part le fait que ça glisse, tout va plutôt bien", a déclaré 'Iceman' à l'issue de la séance.

"Pour le moment, cela ressemble davantage à un rallye qu'à de la Formule 1. La qualité de l'adhérence va s'améliorer continuellement et les choses seront donc plus simples durant la suite du week-end."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo se régale dans les virages avec sa Red Bull
Daniel Ricciardo semble satisfait de sa Red Bull qui est très efficace dans les virages du circuit mexicain. Malheureusement, son moteur Renault manque un peu de souffle dans la ligne droite.

"Cela s'est mieux passé cet après-midi, mais les virages rapides étaient très glissants", raconte Daniel Ricciardo. "Je ne sais pas si c'est à cause de l'humidité sur la piste où à cause de l'huile du tarmac. La piste n'a jamais semblé sèche à cause de ça. Toutefois, cela devrait être amusant lorsqu'il y aura un dépôt de gomme."

Daniel Ricciardo pense avoir trouvé le bon compromis avec les réglages de sa voiture. "Oui c'est vrai et cela nous aide bien. Nous sommes bien dans presque tous les virages de ce circuit. Mais il y a la ligne droite dans laquelle nous perdons notre avantage. Aujourd'hui nous étions un peu plus compétitifs que ce que nous espérions et nous verrons bien comment cela se passera demain", ajoute le pilote australien.

Pour Daniil Kvyat, c'est le sourire qui domine.

"Nous sommes rapides ici, j'espère que nous pourrons épicer les choses demain. La pole je n'y crois pas mais nous aurons notre mot à dire. Le circuit est glissant et il semble bien nous convenir dans cet état."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas s'est fait une belle frayeur
Durant la deuxième séance d'essais libres au Mexique, Valtteri Bottas a perdu le contrôle de sa Williams au premier virage et s'est retrouvé en travers de la piste à pleine vitesse.

Cela a entraîné une casse de son aileron avant mais le pilote âgé de 26 ans s'en sort tout de même très bien.

"Cela a été très soudain", explique Bottas. "Nous avons découvert qu'il s'agissait d'un problème avec l'aileron arrière au moment du freinage. Nous avons ensuite changé les appuis et tout s'est bien passé."

Un problème lié au DRS peut-être?

"Oui, même lorsque j'avais refermé mon aileron, la voiture se comportait toujours comme s'il était ouvert."

Bottas a apprécié sa première journée au Mexique.

"Il y a beaucoup de soutien dans les tribunes en tout cas! Le tracé est vraiment sympa mais pour l'instant il est vraiment glissant. Il n'y a pas de grip latéral et l'asphalte est encore vert. Cela va s'améliorer demain et pour la course. Mais ce sera certainement mouvementé dimanche."

"Même à Austin, nous avions plus d'adhérence. Je n'avais jamais vu une piste aussi glissante sur le sec."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen n'était pas concentré
Max Verstappen est parti à la faute dès le début des essais libres 2. Au moment d'attaquer son tour rapide, il s'est sorti à Peraltada, la dernière courbe du circuit, endommageant le côté gauche de sa voiture.

Séance terminée et manque de roulage important concluent la journée du Hollandais.

"La journée avait bien commencé en Libres 1. En Libres 2, j'ai pu sentir que c'était assez glissant avec les pneus froids. J'admets que je n'étais peut-être pas assez concentré. Je voulais chauffer les pneus pour mon premier tour rapide et j'ai perdu la voiture", explique Verstappen.

"Ca ira pour nous, en Libres 1 nous étions rapides. Il me restera à essayer les tendres demain, avant les qualifications. La voiture est plutôt bonne ici."

Tire-t-il confiance des 2ème et 3ème places des Red Bull à moteur Renault?

"Ils ont le même moteur que nous... Ils perdent un peu sur la ligne droite mais la piste est glissante. A Singapour, dans les mêmes conditions, ils ont brillé. Alors je ne suis pas trop surpris."
source: Nextgen-Auto.com

GP du Mexique - Essais libres 2
Nico Rosberg (Mercedes) a établi le meilleur chrono de la première journée d'essais du GP du Mexique en bouclant un tour en 1'21"531 sur le circuit Hermanos Rodriguez. L'Allemand a devancé d'un peu plus de deux dixièmes les Red Bull de Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, avant qu'une légère averse ne vienne perturber la fin de séance.

Lewis Hamilton (Mercedes) se classe à quatre dixièmes de son coéquipier en précédant les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen. Valtteri Bottas (Williams) est le premier pilote à plus d'une seconde. Le Finlandais est parti en tête-queue et a eu un léger contact avec le mur en bloquant ses roues arrière. Max Verstappen (Toro Rosso) n'a pas eu le temps de réaliser un chrono, le Néerlandais en tête dans la première séance étant parti à la faute dans le dernier virage.

Alors qu'il était remplacé dans la première séance par Jolyon Palmer (Lotus), Romain Grosjean n'a même pas pu profiter de cette heure et demie d'essais, le Français ayant rencontré un souci mécanique le bloquant à une demi-heure de l'arrivée. L'ancien champion GP2 s'est classé en 16ème position à deux secondes de la référence. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Hülkenberg réprimandé à Mexico
Le pilote Force India Nico Hülkenberg a été réprimandé à l'issue de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique.

En effet, l'Allemand a roulé sur la ligne blanche d'entrée aux stands en toute fin de séance. 'Hulk' a terminé 16ème du classement.

C'est la deuxième réprimande de la saison pour le pilote âgé de 28 ans. Il avait été averti après avoir également franchi la ligne blanche située à l'entrée des stands en Autriche, là aussi en essais libres.

Les pilotes recevant trois réprimandes seront pénalisés de 10 places sur la grille de départ de la course en cours ou lors de la suivante.
source: Nextgen-Auto.com

Feu vert pour les essais Pirelli à Abu Dhabi
Pirelli et les équipes de Formule 1 se sont mis d'accord au Mexique, lors d'une réunion des directeurs sportifs sur la tenue des essais de pneus à Abu Dhabi, après le dernier Grand Prix.

Le manufacturier italien aura droit à une séance de 12 heures, de 9h à 21h, comme nous le rapportions hier. Pirelli s'est aussi engagé à payer la location du circuit et le coût des pneus.

Rappelons que les Italiens souhaitent valider une gomme extra tendre pour 2016.

En échange Pirelli demande aux équipes de rouler avec une voiture au moins, deux si possibles, et avec des pilotes titulaires. Ces essais ne sont pas obligatoires.
source: Nextgen-Auto.com

La connexion Aston Martin - Force India relancée
Aston Martin avait fait la une dans le paddock F1 de Silverstone, avec la possibilité d'un accord à trois avec Mercedes et Red Bull. Cette rumeur avait été vite démentie du coté de Red Bull comme de Mercedes. La marque est aujourd'hui toujours en négociations avec Force India.

Le directeur exécutif d'Aston Martin, Andy Palmer, était en effet à Silverstone à l'invitation de Force India. Un accord marketing était alors envisagé avec cette équipe. Mais cela restait plutôt improbable selon Palmer.

"Entrer en Formule 1 reste très difficile pour nous. En tant que constructeur nous n'avons pas l'argent pour entrer directement en F1 et faire du bon travail. A moins de pouvoir défier Ferrari (concurrent direct) d'une certaine façon, je ne penserai pas à venir en F1", confiait-il

Vijay Mallya, qui avait invité Palmer, se montre intéressé par une connexion. "Aucun accord n'a été proposé mais cela pourrait être assez intéressant. Tout le monde connait cette marque et l'image de James Bond qui va avec. Si c'est une option pour le futur, je serais très intéressé d'en discuter."

Et les discussions se sont poursuivies comme l'a confirmé l'Indien aujourd'hui à Mexico.

"Si quelqu'un vient demain me proposer une bonne somme d'argent pour être sponsor titre, je suis prêt à revoir le nom de l'équipe. Il faudra évidemment voir quel serait l'impact pour notre équipe. Il n'y a encore rien de fait mais nous discutons", confie-t-il à 'Autosport'.
source: Nextgen-Auto.com

GP du Mexique - Essais libres 1
Les pilotes ont découvert le nouveau tracé du circuit Hermanos Rodriguez qui accueille le GP du Mexique en se lançant sur une piste séchante offrant très peu d'adhérence. Si les pneus ont bien tenu, les freins semblent être très sollicités sur cette piste proposant de longues lignes droites. Nico Rosberg (Mercedes) a notamment dû rentrer aux stands après que ses disques arrière aient pris feu.

Max Verstappen (Toro Rosso) a réalisé le meilleur temps de la première séance d'essais avec un tour bouclé en 1'25"990 sur ce circuit de 4,304 km. Mais le Néerlandais a réalisé cette performance en coupant un virage, sans que son chrono ne soit pour autant retiré.

Daniil Kvyat (Red Bull) et Kimi Räikkönen (Ferrari) terminent à égalité, en pointant à trois dixièmes de la référence. Sebastian Vettel (Ferrari) suit en quatrième position devant Daniel Ricciardo (Red Bull) et Nico Rosberg qui a pu reprendre la piste après son incident. Lewis Hamilton (Mercedes) s'est contenté du 11ème chrono. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Ferrari met de côté la dernière évolution de son moteur
Ferrari a décidé de mettre de côté la dernière évolution moteur introduite à Austin pour la fin de la saison. Elle ne devrait plus être utilisée en course lors des trois derniers Grands Prix.

Mais pourquoi avoir décidé de prendre une pénalité alors? C'est simple, les 4 derniers jetons ont permis à Ferrari de revoir l'intégration du moteur afin de le rendre plus compact, ce qui sera utile à l'aérodynamique de la voiture 2016.

Ferrari a donc utilisé ces 4 jetons afin de ne pas perdre un seul des 32 jetons prévus pour 2016, ce qui lui permettra de faire d'autres modifications.

Par ailleurs, Sebastian Vettel souhaite avoir un moteur fiable pour la fin de saison.

"Je veux finir 2ème, devant Nico Rosberg. Deuxième c'est mieux que troisième alors nous allons essayer de garder cette place. Nous ne sommes pas les favoris mais les courses précédentes ont montré que nous pouvions arriver à devancer une Mercedes de temps à autre."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas inquiet du peu d'appui aérodynamique généré au Mexique
À l'approche du Grand Prix du Mexique, Valtteri Bottas s'inquiète quelque peu: en effet, le circuit se situe à plus de 2000 mètres d'altitude et l'air y est moins dense qu'au niveau de la mer. Par conséquent, la résistance opposée aux ailerons des F1 est moindre et le niveau d'appui aérodynamique généré est plus faible, ce qui forcera probablement les équipes à adopter des configurations assez chargées.

Mais quand on se souvient des performances en demi-teinte des Williams sur les circuits lents où les écuries utilisent la plupart du temps un maximum d'appuis, il se pourrait que le Finlandais voie ses craintes justifiées.

"Il est difficile d'estimer le niveau de compétitivité que nous afficherons ce week-end", déclare-t-il, "nous ne commencerons à le savoir que vendredi. La seule chose qui me préoccupe, c'est le peu d'appui ici. Nous utiliserons nos réglages aérodynamiques les plus extrêmes et nous verrons bien si ce sera suffisant par rapport aux autres équipes."

Son coéquipier Felipe Massa admet pour sa part que ce week-end mexicain sera probablement très incertain.

"Il y a moins d'appui qu'à Monza, où nous réglons pourtant nos ailerons sur une très faible incidence. Nous nous attendons à atteindre des vitesses très élevées en ligne droite, peut-être semblables à celles qu'on peut voir en Italie, mais également à avoir l'impression d'utiliser peu d'appuis."

"Ce sera bien plus difficile pour le refroidissement et les freins, et je pense que c'est nouveau pour tout le monde, tout particulièrement les ingénieurs. Il pourrait se passer des choses à la suite desquelles le résultat attendu sera différent, alors il va nous falloir travailler vraiment très dur pour comprendre au mieux la voiture."
source: Nextgen-Auto.com

Manor - Booth et Lowdon auraient démissionné
Manor va perdre ses deux principaux dirigeants à la fin de l'année selon des informations corroborées par plusieurs sources au Mexique.

John Booth et Graeme Lowdon, qui ont réussi à ressusciter Marussia pendant l'hiver pour continuer l'aventure en F1 sous le nom de Manor, auraient démissionné il y a quelques jours.

Des tensions avec le principal actionnaire de l'équipe, le millionnaire britannique Stephen Fitzpatrick, en seraient la raison.

Un porte-parole de l'équipe n'a pas commenté.

Du côté de Force India, les nouvelles sont mauvaises. Le co-propriétaire de l'équipe, Subrata Roy, va être incarcéré sous peu. Vijay Mallya, le directeur et autre propriétaire de Force India, affirme que cela n'aura pas d'incidence sur l'équipe.

"Il n'y a pas de problème pour Force India. Je suis évidemment tout à fait désolé pour Subrata Roy mais cette situation n'aura pas d'impact sur nous."
source: Nextgen-Auto.com

Un volcan entre en éruption près du circuit de Mexico
La Formule 1 semble aimer les difficultés posées par les conditions naturelles! Après avoir essuyé une partie de l'ouragan Patricia à Austin, le paddock s'intéresse à un autre phénomène.

A 75 kilomètres du circuit de Mexico, l'Autodromo Hermanos Rodriguez, le volcan Popocatepetl, surnommé "El Popo" vient de nouveau d'entrer en éruption, après plusieurs éruptions remontant déjà à juillet.

Cette dernière éruption a envoyé un énorme nuage de cendres incandescentes à plus de 2500 mètres d'altitude. Le nuage, de taille assez contenue, se dirige vers le Nord et ne devrait donc pas perturber la tenue de la course... contrairement à la pluie qui pourrait s'inviter sous forme d'averses aujourd'hui, demain et dimanche.
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen veut un top team en 2017
Jos Verstappen affirme que son fils Max souhaite progresser vers un top team en 2017, après une deuxième année d'apprentissage chez Toro Rosso.

"Je pense que Max va rester une année de plus dans son équipe actuelle, afin de continuer à apprendre et devenir plus expérimenté. Ensuite nous penserons à changer d'équipe pour qu'il dispose d'une meilleure voiture en 2017", affirme le père du pilote de 18 ans.

Cette équipe devrait être Red Bull Racing, ce qui signifie que l'un des deux pilotes, Daniel Ricciardo ou Daniil Kvyat, devra aller voir ailleurs.

L'Australien pourrait se retrouver chez Ferrari à la place de Kimi Räikkönen... mais la Scuderia semble plutôt intéressée par le jeune Hollandais. Reste à savoir si Verstappen pourra être libéré de son contrat Red Bull grâce à une clause lui permettant de rejoindre un top team par exemple, dans le cas où Ricciardo et Kvyat continuent.

Mika Hakkinen surveille la situation de Verstappen de près parce qu'il est en compétition directe avec Valtteri Bottas pour un bon baquet 2017.

"Il ne faut pas oublier que Ferrari est une équipe qui peut prendre des décisions très rapidement et parfois surprenantes."

Le passage de Verstappen chez Ferrari pourrait aussi être négocié dans le cadre de la fourniture d'un bon moteur à Red Bull et/ou Toro Rosso.
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean a déjà commencé à préparer sa venue chez Haas
Bien que Romain Grosjean coure encore pour Lotus, son équipe le laisse déjà préparer la saison prochaine chez Haas, où il sera rejoint par Esteban Gutiérrez, de retour d'une année en tant que pilote d'essais pour Ferrari.

"Les fans me surprennent depuis que j'ai signé avec ma nouvelle écurie", affirme le Français. "Je me suis rendu à Austin et beaucoup de gens étaient là pour me soutenir, heureux que j'aie rejoint Haas. Gene Haas et Günther Steiner étaient présents sur le circuit et nous n'avons pas arrêté de parler de l'an prochain."

"Lundi, je suis allé visiter l'usine Haas Automation, au nord de Los Angeles, et nous avons ensuite dîné avec Gene et Günther pour passer à nouveau le plan en revue. J'ai pensé que j'adorerais être la veille du premier jour des essais hivernaux, où je serai dans la voiture à découvrir si elle est performante ou non. C'est passionnant, un très bon projet. "

Grosjean revient de plus sur son expérience passée chez Renault et Lotus aux côtés de pilotes de pointe, alors qu'il aura l'an prochain la tâche de faire avancer son équipe débutante.

"Je veux simplement un pilote rapide. Alonso et Räikkönen sont deux champions du monde avec de l'expérience, et c'était super d'être à leurs côtés. J'ai beaucoup appris. Pastor est quant à lui très rapide, et j'essaie toujours de découvrir où je peux m'améliorer avec ses données. Il vous force à rester sur le qui-vive. Chez Haas, je souhaite simplement un coéquipier qui puisse aider l'équipe à progresser parce que deux retours de pilotes expérimentés valent mieux qu'un."
source: Nextgen-Auto.com

Le rachat de Renault par Lotus toujours incertain
Puisque le rachat de Lotus par Renault est toujours incertain, l'équipe d'Enstone continue à jouer la prudence pour le moment.

C'est pour cela que Pastor Maldonado et Jolyon Palmer ont été rapidement confirmés pour 2016, même si Renault reprend l'équipe. L'argent apporté par les deux pilotes sera débloqué en partie début novembre et permettra de finir la saison normalement (mais sans extra) et commencer la prochaine sans problèmes.

Le seul souci pour Lotus c'est qu'elle risque de se retrouver sans moteur au cas où Renault dirait non. Un accord entre Mercedes et Renault aurait toutefois été conclu pour qu'Enstone ne soit pas abandonné en cas de rachat avorté. Dans ce cas Lotus poursuivrait en 2016 avec un Mercedes 2015, fourni à moindre coût.

Romain Grosjean n'a pas voulu attendre et a signé chez Haas, conscient de l'incertitude du projet Lotus Renault.

"Il y a une lettre d'intention mais ce n'est pas un papier officiel, une réalité. J'espère que Lotus va survivre, pour toutes les belles personnes qui y sont."

"Cela aurait été bien de rouler chez Renault, en tant que pilote français, mais comme je l'ai déjà dit mon départ pour Haas F1 ne signifie pas que je ne peux pas revenir un jour. D'ici trois ou quatre ans par exemple. Renault a besoin de temps pour progresser avec son moteur, ils le savent."

Renault pourrait tout de même imposer un 3ème pilote français en 2016, dans le but de remplacer Maldonado en 2017 (son contrat PDVSA est gênant pour Total). Mais le Danois Kevin Magnussen est aussi sur les rangs, avec le soutien de Saxo Bank, un des sponsors actuels de Lotus.

L'équipe n'a pas voulu commenter ces dernières spéculations.
source: Nextgen-Auto.com

Palmer finira la saison des Libres 1 chez Lotus
L'équipe Lotus a indiqué que son nouveau pilote titulaire pour 2016, Jolyon Palmer, pourra participer aux trois dernières Libres 1 de la saison, y compris celle du Grand Prix du Mexique demain, un circuit nouveau pour tous les pilotes.

Romain Grosjean devra donc attendre les Libres 2 pour découvrir le circuit de Mexico au volant de sa E23.

Sans surprise, Lotus veut donner le maximum de temps de roulage au Britannique avant la prochaine saison, les essais privés hivernaux étant maintenant limités à 8 jours au lieu de 12.

Palmer a déjà participé à 10 des 15 séances Libres 1 cette année, à chaque fois à la place de Grosjean puisque Maldonado est protégé par son contrat.
source: Nextgen-Auto.com

Hulkenberg a hâte de tester les dernières évolutions de Force India
Avec un peu de retard, Force India a enfin réussi à terminer les évolutions prévues pour sa VJM08B cette année. Pour le Grand Prix du Mexique, une course très importante pour les sponsors et Sergio Pérez, la monoplace sera dotée d'un nouvel ensemble aérodynamique très différent.

"Pour faire simple, c'est comme si nous partions d'une feuille blanche en termes de réglages avec ces évolutions", confirme Nico Hülkenberg.

"La performance de la voiture ne nous a généralement pas posé de problèmes cette année, quelle que soit la piste affrontée. Nous devrions donc être rapides ici aussi et nous verrons si nos évolutions, très prometteuses sur le papier, nous permettent de progresser dans la hiérarchie."

"Le Mexique est une course très importante pour l'équipe, pour Sergio mais aussi pour moi. Nous devons sécuriser ensemble notre 5ème place au championnat car nous ne sommes pas à l'abri d'un retour de Lotus et surtout de Toro Rosso. Nous devons marquer plus de points."

"Avec ces évolutions qui ont coûté beaucoup d'efforts, nous avons une base solide pour reprendre notre marche en avant et j'ai hâte de tester cela en piste."
source: Nextgen-Auto.com

Ecclestone - Le Mexique est là pour rester, l'Argentine sur les rangs
Bernie Ecclestone était présent dès ce jeudi à Mexico et a tenu à saluer le travail réussi par les organisateurs de ce nouveau Grand Prix, qui est revenu au calendrier de la F1 après 23 ans d'absence sur un circuit revu et modernisé.

Il n'a pu s'empêcher de poursuivre par un tacle.

"Les promoteurs européens devraient venir ici et voir tout ce qui peut être fait. Ils se plaignent mais ils devraient comparer leur travail à ce qui a été fait au Mexique. Pour les Européens, le travail se termine le dimanche, quand la course est finie, et ils s'en occupent à nouveau une semaine avant leur prochain Grand Prix."

"Au Mexique, tout a été fait pendant de longs mois, pour que ce soit un vrai succès. Le circuit ne ressemble plus à celui que j'ai connu en 1992. Il est différent, complètement différent. J'ai du mal à trouver des similitudes. Le Mexique était présent à long terme sur le calendrier, ce sera de nouveau le cas."

Il y a maintenant deux courses en Amérique du Nord, avec les USA et le Mexique, ce dernier pays étant injustement considéré comme un pays d'Amérique centrale ou du Sud. Mais Ecclestone compte bien avoir deux courses en Amérique du Sud... avec le retour de l'Argentine.

"Cela pourrait arriver. Je ne dis pas que cela va arriver mais cela pourrait se faire. C'est incroyable de voir ce que ces pays, qui ont pourtant des difficultés économiques, réussissent à faire. Alors qu'en Europe..."

"C'est vraiment une question de personnes, ce sont elles qui poussent les choses pour que le travail soit fait. Ce n'est pas nécessairement une question de circuit ou de plus beau paddock, c'est une question d'attitude chez les gens. Cela n'a rien à voir avec l'argent, cela à voir avec ce que les gens veulent."
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean ne fait pas encore une croix sur Renault
Romain Grosjean n'a pas souhaité attendre indéfiniment la décision de Renault de reprendre ou non Lotus F1 Team et a préféré signer chez Haas qui fera son arrivée en 2016. L'ancien champion des GP2 Series s'était pourtant montré enthousiaste à l'idée d'un retour du Losange comme constructeur.

"Ça aurait fait bien (d'avoir un pilote français chez Renault), mais mon départ pour Haas ne veut pas dire que je ne peux pas revenir un jour, d'ici trois ou quatre ans. Renault est conscient qu'ils auront besoin de temps pour progresser. J'ai passé toute ma carrière avec eux et cela aurait eu du sens pour eux d'avoir un pilote expérimenté avec différents moteurs", a commenté Romain Grosjean sur le site officiel de la F1.

Romain Grosjean est conscient que son départ dans une nouvelle équipe est un pari, mais le pilote tricolore se repose sur l'alliance de l'écurie américaine avec Ferrari. "La vie est un risque. Piloter une F1 est un risque, la course est un risque. Günther Steiner (le Team Principal) et Gene (Haas, le propriétaire de l'équipe) ne m'ont pas parlé de tous les détails sur leur projet au début, mais ça m'a suffi pour signer avec eux. Ils pourraient créer la surprise, une écurie américaine en F1 est déjà quelque chose de grand. Et avec le partenariat de Ferrari, c'est un risque calculé", a ajouté le Français.
source: AUTOhebdo.fr

Gutiérrez confirme avoir signé chez Haas
Esteban Gutiérrez a confirmé à son tour le secret le moins bien gardé du paddock: il sera bien le 2ème pilote de Haas F1 en 2016, aux côtés de Romain Grosjean.

L'équipe américaine a prévu une annonce officielle au Mexique aujourd'hui, sur les coups de 18h30 (soit 1h30 du matin en France) en compagnie des sponsors officiels de Gutiérrez, Claro et Telmex.

"L'année prochaine je roulerai chez Haas et j'en suis très heureux", a déjà confirmé le Mexicain lors d'un évènement promotionnel pour un de ses sponsors.

"C'est une nouvelle aventure pour moi et je vais mettre tout ce que j'ai appris cette année chez Ferrari en application."

Les détails de cet accord seront précisés lors de la conférence de presse.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.