En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 16 Mai 2016

Verstappen élu Pilote du Jour du GP d'Espagne
De manière logique, après avoir remporté son premier Grand Prix hier en Espagne, Max Verstappen a reçu le trophée de Pilote du Jour, voté par les fans de Formule 1.

Le pilote Red Bull a été plébiscité par le public après une performance remarquable qui l'a vu résister à Kimi Räikkönen pour aller chercher, à 18 ans seulement, sa première victoire en Formule 1. Le Néerlandais succède à Kevin Magnussen, élu en Russie après avoir marqué un point, et Daniil Kvyat, qu'il a remplacé chez Red Bull, qui avait mené la RB12 au podium en Chine.
source: Nextgen-Auto.com

Jos Verstappen - Le sang-froid de Max a été la clé de sa victoire
Jos Verstappen pense que c'est le sang-froid de son fils Max, à la fois sur et en dehors de la piste, qui lui a permis de devenir le plus jeune vainqueur de Grand Prix de l'histoire de la Formule 1.

Le conte de fées est d'autant plus beau que cette victoire intervient à l'occasion de la première course de Verstappen chez Red Bull, dix jours seulement après sa promotion.

"Beaucoup de choses se sont produites ces deux dernières semaines, mais le plus important est la façon dont Max a su les gérer" a déclaré Jos Verstappen. "Il a travaillé très dur et était très enthousiaste de pouvoir courir dans une excellente voiture et pour un top-team. Il est détendu, il sait ce qu'il à faire, mais c'est naturel pour lui. Il court depuis très longtemps donc tout ça n'est pas quelque chose de nouveau. Mais gagner une course de Formule 1 est un moment très spécial, et cela d'autant plus qu'il y a mis la manière. Il était totalement en contrôle, n'a pas fait la moindre erreur, et a mérité cette victoire."

"Arriver dans une nouvelle équipe et obtenir un tel résultat, c'est incroyable."

"Je n'aurais jamais cru que si peu de temps après avoir changé d'écurie, une telle chose puisse se produire, nous savions seulement qu'il aurait plus de chances de gagner. Red Bull est un top team, et ils savent comment gagner des courses."

Après s'être arrêté pour la seconde fois au 34ème des 66 tours de la course, Verstappen a dû effectuer un dernier relais de 32 tours, avec un train de pneus médiums dont la durée de vie est estimée à 25 tours. Alors qu'il était poursuivi par la Ferrari de Räikkönen, Verstappen est parvenu à contenir les assauts du Finlandais, un pilote qui a le double de son âge et 236 Grands Prix au compteur.

"Lorsqu'il s'est arrêté pour la seconde fois, nous ne savions pas combien de temps les pneus allaient durer, mais il a fait du bon boulot pour les faire tenir" ajoute Jos Verstappen. "Il savait ce qu'il avait à faire pour maintenir ce petit écart qui lui permettait de ne pas être dépassé, c'est-à-dire bien sortir du dernier virage, et c'est ce qu'il a fait. Il est resté très détendu."
source: Nextgen-Auto.com

Arrivabene - Nous étions trop lents dans le dernier secteur pour gagner
Maurizio Arrivabene, le directeur de Ferrari, pense que si Kimi Räikkönen n'a pas été en mesure de battre Max Verstappen lors du Grand Prix d'Espagne, c'est à cause du manque de performances de sa voiture dans le dernier secteur du circuit.

Räikkönen a passé le dernier tiers de la course dans l'aspiration de la Red Bull, mais n'a jamais pu se rapprocher suffisamment à l'entame du dernier virage pour pouvoir ensuite tenter un dépassement dans la ligne droite.

"Si nous avions inversé les stratégies, Sebastian se serait sans doute retrouvé dans la même position que Kimi" a expliqué Arrivabene.

"Le problème n'était pas la stratégie, mais que comme en qualifications, nous n'étions pas assez rapides dans les virages lents du dernier secteur. C'était dans cette partie du circuit que Red Bull gagnait beaucoup de temps, et Kimi n'était pas capable de recoller avant la fin de la ligne droite. La stratégie n'était donc pas en cause. Nous devons donc nous demander pourquoi est-ce que nous étions si lents dans le dernier secteur."

"De mon point de vue la course de Kimi a été excellente. C'est dommage que la voiture n'ait pas été assez bonne dans certaines portions du circuit pour lui permettre de gagner la course."

"Les ingénieurs ont compris ce qui ne fonctionnait pas. Ils effectueront les vérifications nécessaires lors des essais de ce mardi, et j'espère que nous pourrons rapidement trouver une solution. Ce problème ne vient pas d'apparaître, nous le traînons comme un boulet depuis un certain temps. Sur certaines pistes c'est plus gênant que sur d'autres, mais nous devons de toute façon y remédier."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Max Verstappen va revenir encore plus fort
Max Verstappen a donc réalisé une performance historique hier à Barcelone en remportant son premier Grand Prix à l'âge de seulement 18 ans, battant ainsi largement le record jusque-là détenu par Sebastian Vettel. On peut imaginer qu'après un tel résultat, il sera difficile pour Verstappen de faire encore mieux, mais son patron Christian Horner pense que ce n'est que le début.

"Se qualifier en deuxième ligne puis gagner la course pour son premier Grand Prix dans une nouvelle écurie, c'est quelque chose de tellement exceptionnel qu'il est difficile de faire mieux par la suite" a déclaré Horner.

"Mais je pense que Max va revenir encore plus fort, puisqu'il aura emmagasiné de l'expérience et qu'il connaîtra mieux la voiture, sa confiance va augmenter. Je l'avais déjà dit avant le week-end, mais je suis vraiment persuadé que nous avons le meilleur duo de la grille maintenant, et je pense que ce Grand Prix l'a prouvé. Voir les deux Red Bull mener la course, cela prouve que nous avons d'excellents pilotes et que nous sommes dans une position bien meilleure que ce que nous pouvions imaginer. Accrocher un podium en Chine, puis gagner ici après seulement cinq courses, je n'aurais jamais cru ça possible au le début de la saison."

Pour s'imposer en Espagne, Verstappen a du résister pendant de nombreux tours à la Ferrari de Kimi Räikkönen. Et malgré la pression mise par le Finlandais, le pilote Red Bull est resté d'un calme olympien et n'a pas commis la moindre erreur. Qu'un si jeune pilote puisse faire preuve d'un tel sang-froid a laissé Horner admiratif.

"Je pense que l'aspect le plus impressionnant de sa performance, c'est la sérénité qu'il dégage. De toute évidence il conduit avec beaucoup de calme. Et cela même lorsque nous étions tous très tendus lors des cinq derniers tours, parce que ses pneus arrivaient en fin de vie et qu'il pouvait sentir le souffle de Kimi sur sa nuque. Il est resté très calme, et nous a simplement dit à la radio, 's'il vous plaît pouvez vous demander à Charlie Whiting que les drapeaux bleus soient agités plus rapidement?' Il n'y avait dans sa voix ni agitation, ni tension, ni panique, c'est un jeune homme qui est totalement en contrôle."

"Il a été ainsi dès l'instant où il s'est assis dans la voiture. Dans son premier tour lancé il a tourné en 1'27'5 puis à partir de là il n'a pas commis le moindre faux pas du week-end. Il a accompli une performance remarquable et je pense que c'est fantastique pour Red Bull, d'autant plus que Dietrich Mateschitz était présent et qu'il a pu assister à notre première victoire depuis Spa en 2014. Je pense que c'est également une excellente chose pour la Formule 1 d'avoir un nouveau vainqueur qui soit si jeune, et d'avoir pu assister à un Grand Prix aussi passionnant."
source: Nextgen-Auto.com

Ryan - Manor ne pouvait pas faire mieux à Barcelone
L'unique motif de satisfaction pour Manor restera d'avoir vu l'arrivée avec les deux monoplaces.

Pascal Wehrlein et RioHaryanto n'ont rien pu faire pour se mesurer à la concurrence malgré une voiture rapide en ligne droite. Un résultat décevant mais les progrès permettent au moins à la petite écurie de ne pas être distancée.

"C'est bien de ramener les deux voitures à l'arrivée" explique Dave Ryan, le directeur sportif de l'équipe.

"C'était une longue course solitaire pour Pascal et Rio. Nous avons tenté deux stratégies différentes, Pascal a utilisé les pneus tendres en début de course alors que Rio les a utilisés lors du dernier relais, pour avoir plusieurs options selon le déroulement de la course. Malheureusement, on n'a pas pu faire mieux que ce résultat."

"Sur le papier, les deux prochains circuits devraient mieux nous convenir, et nous avons les essais privés cette semaine pour extraire encore plus de performances de nos améliorations sur la voiture."
source: Nextgen-Auto.com

Une course difficile mais payante pour les Toro Rosso
Tout comme Red Bull, la petite sœeur Toro Rosso a réussi à placer ses deux pilotes dans les points à Barcelone.

Carlos Sainz signe une très belle sixième place tandis que Daniil Kvyat est parvenu à arracher le point de la dixième place. L'équipe a perdu Max Verstappen mais continue à marquer régulièrement.

"Tout d'abord, je voudrais féliciter Red Bull et Max pour leur première victoire de l'année" explique Franz Tost, directeur de l'équipe. "C'est génial de voir Max aussi bien préparé pour un tel succès et d'y parvenir aussi vite! Nous concernant, Carlos a fait un très bon temps en qualifications et ça lui a donné une bonne base pour la course fantastique qu'il a disputée ce dimanche. Il était troisième après le premier tour et s'est très bien défendu, mais il n'avait clairement pas assez de vitesse en ligne droite face aux Ferrari. Il a ensuite disputé une course plutôt tranquille avec de très bon temps et un rythme régulier."

"Concernant Daniil, il est parti treizième, ce qui n'a rien arrangé pour lui, mais il a aussi fait un très bon travail dans les premiers tours. Malheureusement il a dépassé deux voitures sous drapeau jaune et a dû rendre les places gagnées, et ça a compromis sa course bien qu'il ait pu se rattraper par la suite. Il a réussi à marquer un point, ce qui est très important."

"Nous sommes maintenant cinquièmes au championnat et j'espère pouvoir défendre cette place. Nous avons une très bonne voiture et j'espère qu'à Monaco, nous pourrons encore marquer de gros points."
source: Nextgen-Auto.com

Des motifs de satisfaction chez Williams
Derrière le quatuor dominant des deux Red Bull et des deux Ferrari, c'est Valtteri Bottas qui a occupé la cinquième place durant toute la course de Barcelone, à distance respectable. En effet, Bottas n'a même pas pu devancer Daniel Ricciardo après que celui-ci s'est arrêté suite à une crevaison..

"Valtteri a fait du très bon travail" explique Rob Smedley. "A la fin du premier relais, nous lui avons demandé d'attaquer en vue de l'arrêt pour pouvoir ressortir devant Sainz et Pérez. Nous allions l'appeler mais il est resté en piste afin de gagner du temps et ça a fonctionné car Valtteri était rapide. Après cela, la course a été tournée vers l'avant pour lui."

"La course de Felipe a été plus complexe" poursuit Smedley. "C'était un travail plus compliqué pour aller chercher ces quatre points. Nous avons fait du bon travail au niveau de la stratégie, que nous avons adaptée un petit peu. Nous avions prévu trois arrêts mais nous avons changé notre plan au milieu de la course afin d'assurer à Felipe un bon rythme pour progresser et dépasser. Nous lui avons fait doubler les McLaren et il s'est rapproché de Pérez mais il n'a pas pu dépasser. C'est ce que nous attendions de lui en course et Felipe a fait ce qu'il fallait. C'est vraiment malheureux qu'il soit parti dix-huitième mais nous faisons tous des erreurs et nous devons apprendre d'elles et faire mieux la prochaine fois."

"Les gars dans les stands ont très bien travaillé et les arrêts aux stands étaient incroyables, l'équipe continue de progresser."

"Malheureusement, le rythme de la voiture n'est pas assez rapide actuellement. Red Bull a peut-être gagné aujourd'hui mais nous allons continuer à leur mettre la pression, nous continuerons d'attaquer aussi dur que possible et pour cela, nous aurons besoin de plus de rythme de la voiture."
source: Nextgen-Auto.com

Steiner - Notre course la plus compliquée
L'équipe Haas pensait pouvoir marquer des points au milieu du Grand Prix d'Espagne, lorsque Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez naviguaient aux alentours de la dixième place, mais le Mexicain a terminé onzième tandis que le Français a abandonné.

"C'était une course animée pour nos deux pilotes" explique Günther Steiner. "Nous avons eu un problème avec l'aileron avant de Romain, nous l'avons changé évidemment mais il a eu un souci de freins qui l'a contraint à l'abandon."

"Esteban a fait un très bon travail, je pense qu'à la fin ses pneus étaient morts. Il n'avait plus d'adhérence, ils se sont effondrés. Il s'est battu toute la course pour terminer onzième, à la porte des points, mais n'a pas réussi à en inscrire."

"Cela montre que nous sommes là quand il faut l'être, c'était sûrement notre course la plus difficile et la plus animée de l'année. Cela fait partie du jeu, tout ne se passe pas toujours parfaitement."
source: Nextgen-Auto.com

Ecclestone - Les équipes montent un complot contre moi
Bernie Ecclestone a confirmé que les rumeurs selon lesquelles les principaux acteurs de la F1 seraient en train de "comploter" pour l'évincer.

Mercedes et Red Bull se seraient apparemment alliées à Ferrari dans le but de remplacer le patron de la Formule 1 par une sorte de triumvirat.

Niki Lauda serait pressenti pour en diriger l'aspect sportif, mais l'Autrichien a rejeté ces suppositions à Barcelone.

"Ce sont des conneries" a déclaré Lauda. "Toto Wolff et moi avons déjà beaucoup de travail chez Mercedes, nous avons même des parts dans l'équipe. Pour l'instant nous gagnons et tout fonctionne à merveille."

Cependant, il semblerait que Lauda ait commencé à abandonner certaines de ses responsabilités dans l'optique d'un changement dans la gouvernance de la F1.

Ainsi, Lauda a notamment renoncé à son poste de consultant à plein temps pour la chaîne RTL.

L'Autrichien insiste: "C'est la décision de RTL, qui a notamment été dictée par des choix budgétaires. Moins d'argent veut dire moins de Niki. Et je tiens à souligner que l'idée ne venait pas de moi."

Néanmoins, il se dit que dimanche, des gros bonnets tels que Dieter Zetsche, le président de Daimler, et Sergio Marchionne, le président de Fiat ont tenu une réunion afin de finaliser leur plan.

Lorsqu'on l'a interrogé sur ces rumeurs, Ecclestone - qui a rencontré Donald McKenzie, un des patrons de CVC (propriétaire de la F1), à Barcelone - a répondu: "Je ne sais pas."

"Ils essaient de comploter contre moi, mais ils ne savent même pas dans quel but."

Martin Brundle a demandé à Ecclestone si le but de ce complot était de "se débarrasser" de lui, ce à quoi le Britannique a répondu: "Ils ont plus de chances d'être frappés par la foudre! Ils devraient commencer à jouer à la loterie."
source: Nextgen-Auto.com

Toro Rosso fera rouler Gasly et Kvyat à Barcelone
Toro Rosso a confirmé ce matin que Pierre Gasly et Daniil Kvyat se partageraient le volant de la STR11 cette semaine à Barcelone, lors des essais privés.

Le Français roulera demain alors que le Russe, qui reprend ses marques dans l'équipe de Faenza depuis le Grand Prix d'Espagne, sera en piste mercredi.

On connait pratiquement tous les pilotes qui participeront aux essais privés de Barcelone. Comme déjà annoncé, Sauber ne participera pas à ces essais. Et il n'y a plus que Red Bull qui n'a pas annoncé son programme.

Gasly pourrait bien rouler le mercredi et Max Verstappen demain mais ça n'a pas été confirmé encore.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton - Cela ne change rien à ma relation avec Nico
Lewis Hamilton a tenu à faire savoir que l'accident du départ du Grand Prix d'Espagne ne changerait pas sa relation avec Nico Rosberg, faisant ainsi écho aux propos de l'Allemand tenus hier.

Toto Wolff ayant indiqué que la politique ne changerait pas - les deux pilotes restent libres de sa battre - tout devrait donc revenir à la normale dès Monaco.

Le Britannique avait de plus endossé la responsabilité de l'accident même si son patron a refusé de donner 100% des torts à l'un ou l'autre de ses pilotes, tant les facteurs ayant contribué à l'accident ont été divers.

"Honnêtement cet accident ne change rien. Notre relation reste la même, nous allons continuer à nous battre l'un contre l'autre. Bien évidemment nous allons essayer de faire en sorte que cela ne se reproduise pas, c'est tout."

"Nous allons continuer à nous battre. La situation sera déjà différente à Monaco parce qu'il est impossible de se retrouver dans ce scénario sur ce circuit tant il est difficile de doubler. Les occasions sont rares."

Pourtant, dans le motorhome Mercedes hier, les deux équipiers ne se sont pas adressés directement la parole. C'est ce que Toto Wolff a confié et Hamilton confirme.

"Nous n'avons pas vraiment eu de conversation tous les deux, nous avons en fait tous discuté ensemble avec l'équipe. Nous sommes unis, nous travaillons ensemble. Nous n'allons pas rendre les choses pires qu'elles ne le sont déjà. L'équipe a perdu 43 points. Mais nous n'avons pas eu de pénalités en plus de la part des commissaires, c'est déjà une bonne chose."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Il est peu probable que Kvyat retourne chez Red Bull
Christian Horner a reconnu qu'il était peu probable que Daniil Kvyat fasse son retour chez Red Bull dans un avenir proche.

Juste avant le Grand Prix d'Espagne, Helmut Marko avait pris la décision controversée de rétrograder Kvyat chez Toro Rosso afin de permettre à Max Verstappen de rejoindre immédiatement Red Bull.

"Ce fut difficile de convaincre tout le monde de le mettre dans la voiture" a reconnu Marko.

En fin de compte, cette décision de Marko apparaît désormais assez inspirée, alors que Verstappen vient de marquer l'histoire en remportant sa première victoire à seulement 18 ans.

Horner n'a pas hésité à comparer le jeune Hollandais avec Sebastian Vettel, qui a également commencé son ascension vers les cimes de la F1 avec Red Bull.

Marko n'est pas exactement de cet avis: "Il ne s'agit pas du nouveau Sebastian. Mais de Max Verstappen."

On peut imaginer que le moral de Kvyat ne doit pas être au beau fixe, alors que Verstappen a remporté la victoire avec la voiture qu'il vient tout juste de quitter.

"Est-ce que j'aurais gagné cette course?" a déclaré Kvyat. "Nous ne le saurons jamais."

"Mais je connais mon potentiel et je sais que je peux gagner des courses et des championnats. Mais il semblerait que le chemin pour y arriver soit désormais un peu plus tortueux. Je dois juste être patient."

Red Bull tire en tout cas entière satisfaction de sa nouvelle paire de pilotes.

"Je pense qu'un retour de Kvyat est très peu probable dans un avenir proche" a déclaré Horner. "Mais on ne peut pas entièrement l'exclure. Il a un contrat à long terme et il va continuer à acquérir de l'expérience chez Toro Rosso, où il ressentira moins de pression."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen et Vettel se ressemblent beaucoup selon Horner
Promu chez Red Bull avant le Grand Prix d'Espagne, Max Verstappen a profité de l'occasion pour s'offrir sa première victoire en Formule 1. Le directeur de l'écurie, Christian Horner, n'a évidemment pas tari d'éloges à son égard, n'hésitant pas à le comparer à un ancien grand talent passé par son équipe.

"Eh bien, c'est assez troublant parce qu'il y a beaucoup de ressemblances avec Sebastian Vettel quand il a rejoint Red Bull", avance ainsi le Britannique. "Les mécaniciens m'ont dit que même sa façon de monter dans la voiture était similaire."

"Mais Max reste lui-même et on ne croirait pas qu'il a 18 ans. C'est le premier pilote que j'ai dans l'équipe qui serait en âge d'être mon fils et il a été très impressionnant dans tout ce qu'il nous a montré jusqu'à présent. On ne fait pas vraiment mieux."

La preuve? Verstappen a géré la pression de Kimi Räikkönen juste derrière lui tout en composant avec des pneus très usés.

"Je pense que c'était probablement comme conduire sur la glace parce que son dernier relai a été très long et nous avons cru que nous userions les pneus jusqu'à la corde. Max savait quel était le plan après le dernier arrêt et il avait Kimi une seconde derrière mais n'a pas glissé une seule fois ni bloqué les roues. Ce degré de confiance et de sang-froid est le signe d'un avenir brillant."
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat - J'avais le potentiel pour gagner avec Red Bull
Après l'échange entre Daniil Kvyat et Max Verstappen, ce dernier est allé décrocher sa première victoire en Formule 1 hier en Espagne. Kvyat a-t-il ainsi l'impression d'avoit été privé d'une victoire qui aurait pu lui revenir?

"Honnêtement, ça m'est égal", répond le Russe. "Je suis maintenant concentré sur mon travail avec une nouvelle voiture. Évidemment, ça me fait penser que j'avais aussi le potentiel pour y parvenir, c'est aussi simple que ça."

10ème à l'arrivée pour son retour chez Toro Rosso, Kvyat pense avoir pu montrer son potentiel.

"Je pense qu'il y a plein d'aspects positifs à retenir, j'ai été très compétitif en deuxième partie de course. À la fin, nous avions un bon rythme et, si on ne nous avait pas pris un tour, nous aurions probablement pu inscrire bien plus de points. La première moitié de la course a été difficile et nous avons perdu du temps, mais une fois la piste dégagée j'ai pu me montrer très rapide alors je suis très content."

Et en effet, le Russe a perdu gros dans les premiers tours de course.

"Les freins ne m'inspirent pas confiance, et c'est toujours très difficile avec une nouvelle voiture. J'ai freiné assez tôt dans le premier virage, et on m'a bien entendu dépassé. Ensuite, je me suis retrouvé coincé entre plusieurs voitures... un premier tour malchanceux. Puis j'ai dû rendre deux places après la voiture de sécurité, ce qui ne m'a pas du tout aidé. Globalement, ça a rendu la course difficile, mais elle reste positive."
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - Verstappen est le talent de ce siècle
En tant que directeur non-exécutif de Mercedes, Niki Lauda était très en colère suite à l'accrochage entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, qui a permis à Max Verstappen de s'imposer à Barcelone pour ses débuts chez Red Bull. Mais à la fin de la course, l'Autrichien n'avait d'autre choix que de rendre hommage au jeune Hollandais.

"Je ne peux rien faire d'autre que de retirer ma casquette" a déclaré Lauda, qui ne sort jamais sans sa casquette rouge depuis son terrible accident au Nürbürgring en 1976.

"Ce que nous venons de voir est le talent de ce siècle."

Pour une fois, Lauda et son compatriote Helmut Marko - le directeur de la filière des jeunes pilotes Red Bull - étaient du même avis.

"Ce qu'a accompli Verstappen est incroyable" a déclaré Marko. "La façon dont il a réussi à résister à un pilote du calibre de Räikkönen est très impressionnante."

Selon Marco Mensura, un journaliste italien, cette victoire inattendue de Verstappen prouve que Red Bull a déniché une vraie star de la F1, que l'on apprécie ou non les méthodes un peu rudes de Marko.

"Gagner une course à seulement 18 ans, sur un circuit pareil, alors que Räikkönen vous met la pression pendant 50 tours, ce n'est pas à la portée de n'importe qui" a déclaré Mensura.

"On ne peut que le féliciter, ainsi que ceux qui ont pris conscience du talent qu'il avait entre les mains."

"Cela dit, au risque d'aller contre l'avis général, je répète ce que j'avais déjà dit auparavant: j'aurais préféré que Red Bull gère différemment cet échange de pilotes. "

"Parier sur des adolescents peut se justifier d'un point de vue marketing, mais en pratique, pour un Verstappen, vous allez également avoir 50 Alguersuari. Sportivement parlant, c'est un désastre."
source: Nextgen-Auto.com

Arrivabene - Les rumeurs ont été lancées pour déstabiliser Ferrari
Maurizio Arrivabene pense que les rumeurs autour de son éviction ont été lancées pour déstabiliser Ferrari.

Le patron de la Scuderia a cependant reçu le soutien sans réserve de Sergio Marchionne, le président, hier à Barcelone. Mais la victoire que souhaitait tant le patron italien a échappé à Vettel et Räikkönen malgré l'absence des Mercedes après le départ....

"Marchionne vous a donné les réponses. Je ne fais pas attention à toutes ces rumeurs. Ceux qui ont lancé ces rumeurs l'ont fait avec un but précis: créer une ambiance de tension au sein de notre équipe."

"Bien entendu quand vous lisez ou entendez ce genre de choses ça ne vous aide pas. Mais nous devons rester concentrés sur ce que nous faisons et ne pas nous laisser distraire par ces rumeurs", commente Arrivabene.

La pression n'est toutefois pas retombée pour lui.

"Bien entendu, on pouvait gagner cette course. Ce n'est pas un double podium pour nous, c'est une opportunité gâchée. J'ai évidemment félicité Red Bull et Max Verstappen. Mais nos rivaux de chez Mercedes étaient sortis et nous n'avons pas été là pour exploiter cette opportunité."

"Nous devons aussi résoudre le mystère de notre voiture, qui ne fonctionne pas correctement avec les pneus tendres en qualifications lorsqu'il y a certaines conditions de température. Nous pensons que nous aurons l'explication technique d'ici quelques jours, après les essais privés qui ont lieu ici à Barcelone. Nous essayerons de trouver la solution."

Après la course, Sergio Marchionne a reconnu que Ferrari avait encore beaucoup de travail.

"Le plus important maintenant est de bien faire progresser la voiture. Nous avons deux courses difficiles maintenant, Monaco et le Canada, et nous devons améliorer rapidement."

"Le titre n'est pas perdu. Le double abandon de Mercedes nous aide beaucoup au Championnat des Constructeurs. Nous avons eu des soucis qui ont aidé Mercedes, maintenant c'est à eux d'en avoir. Je suis désolé pour leur crash au départ mais cela nous a donné de quoi nous relancer."

La presse italienne continue elle à mettre la pression, quoi qu'il arrive.

"Je demande à tout le monde chez Ferrari de vite remettre le champagne au frigo après ce double podium. Pendant 2 ans Ferrari court désespérément après Mercedes et c'est Red Bull qui en profite le jour où Mercedes implose. Ferrari n'a aucune raison de se réjouir", lance Marco Mensura dans 'La Repubblica'.
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - Hamilton endosse la responsabilité de l'accident
Si le premier virage du Grand Prix d'Espagne nous a offert une belle manœuvre entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton, la suite fut bien plus litigieuse puisque les deux pilotes s'accrochaient en vue du virage numéro 4, les contraignant à l'abandon. Et depuis hier, les réactions sont contrastées.

"Le fait que Niki Lauda ait tenu Hamilton pour responsable ne m'apporte aucun réconfort, lance Rosberg. J'ai perdu la victoire et 25 points."

Mais ledit Lauda, pour qui Hamilton est entièrement fautif, est tout aussi prompt à accuser qu'à passer l'éponge.

"Lewis nous a regardés dans les yeux et a pris l'entière responsabilité de l'accident. Il s'est excusé et ça me va. Toto Wolff perçoit les choses différemment, mais je les vois en noir et blanc. Si quelqu'un dit 'les gars, je suis désolé', si quelqu'un commet donc une erreur et s'en aperçoit, alors pour moi ça devient de l'histoire ancienne."

En effet, Wolff apparaît depuis hier comme plus mesuré, soulignant qu'il fallait considérer le fait que Rosberg abordait le virage 3 "avec le mauvais réglage moteur. C'est la raison pour laquelle il était bien moins rapide à cet endroit, et ça explique pourquoi tout est arrivé si vite. Ils ont tous les deux dû prendre une décision en une fraction de seconde."

Et c'est pourquoi le président du GPDA, Alexander Wurz, estime qu'il ne faut pas entièrement rejeter la faute sur Hamilton.

"Je sais que Sir Jackie Stewart et Niki Lauda l'ont accusé parce qu'ils pensent qu'il a peut-être été trop agressif en essayant de passer. D'un autre côté, Jacques Villeneuve, lui aussi Champion du monde, estime que Nico est responsable d'avoir fermé la porte de façon si agressive. Ça montre ainsi à quel point il est difficile de juger cette affaire."

"Mais je pense qu'il s'agissait d'un incident de course, et les commissaires aussi. Hamilton et Rosberg ont tous les deux fait une erreur de jugement sur la situation."
source: Nextgen-Auto.com

Maurizio Arrivabene est frustré pour Ferrari
Si une autre écurie que Mercedes peut nourrir des regrets au lendemain du Grand Prix d'Espagne, c'est bien Ferrari.

Esseulée à la poursuite des flèches d'argent en début de saison, la Scuderia a vu le retour de Red Bull ce dimanche et c'est l'écurie autrichienne qui est allée chercher la victoire après le double abandon des Mercedes et malgré les performances des Ferrari.

"Nous devons être réalistes et accepter le fait que, si les deux Mercedes avaient couru, les résultats auraient été différents" avoue Maurizio Arrivabene.

"Nous avons eu une opportunité et nous avons échoué, même si en piste nous avions une voiture rapide nous avons payé le prix des problèmes rencontrés en qualifications et qui, sur certaines parties de la course, sont ressortis. Nous devons identifier ces problèmes et passer au delà."

"Félicitations à Max Verstappen pour sa première victoire en Formule 1."
source: Nextgen-Auto.com

Vasseur - Une course difficile pour Renault
Les Renault ont tenté d'utiliser les pneus durs à Barcelone, et malgré une attaque sans relâche de Magnussen et Palmer, aucun résultat n'en est ressorti.

Les voitures françaises terminent hors des points, montrant l'étendue du chemin qu'il reste à parcourir.

"C'était une course difficile pour nous" explique Fred Vasseur, le directeur de course de l'équipe français.

"Mais nos pilotes ont attaqué sans relâche jusqu'au drapeau à damiers. Kevin avait des difficultés avec les pneus durs et nous avons par conséquent modifié sa stratégie. Dans le même temps, Jolyon était capable de tirer le parti d'une stratégie à deux arrêts et il a délivré sa meilleure performance à ce jour."

"Nous avons vécu une belle course pour la Formule 1 ce dimanche. Bravo à Max Verstappen pour sa première victoire en F1. C'est bien pour le sport de voir Red Bull de retour sur la plus haute marche du podium, particulièrement de cette façon."
source: Nextgen-Auto.com

Prost et Vettel éblouis par Max Verstappen
La victoire de Max Verstappen hier à Barcelone est déjà entrée dans la légende de la Formule 1.

Le Hollandais a réussi à s'imposer alors qu'il découvrait à peine son équipe et sa voiture deux jours avant mais a aussi ajouté à cet exploit celui de devenir le plus jeune pilote à remporter un Grand Prix.

A 18 ans 7 mois et 15 jours, son record ne sera probablement jamais battu, la FIA imposant maintenant aux pilotes d'avoir 18 ans au minimum pour arriver en F1.

Sebastian Vettel a donc perdu son record mais il a de bons mots pour le pilote Red Bull Racing.

"Il n'a pas volé mon record du vainqueur le plus précoce, il a fait un super travail, il le mérite. A chaque fois qu'un pilote gagne sa première course, c'est historique, il y a eu énormément de pilotes en F1, et il y en a eu beaucoup plus qui ont participé que de vainqueurs. Aujourd'hui, c'est son jour. Je suis un sportif, mais je vais mettre un peu de coté mon propre intérêt, chapeau! Félicitation à lui, il a fait une super course", déclare-t-il à 'Canal+'.

Alain Prost, consultant pour la chaine français, a lui aussi été ébloui par la performance de Max.

"C'est un vent d'air frais dans la Formule 1, il a certainement remporté la plus belle course depuis très longtemps, avec beaucoup d'autorité, aucune faute depuis le début du week-end. Il a été surprenant et d'une maturité incroyable."

"On peut se demander jusqu'où va-t-il aller, comment et quand, parce qu'à 18 ans ça va presque trop vite. C'est déjà une star. On a des stars, une chez RedBull, une chez Mercedes, une chez Ferrari, Alonso chez McLaren, donc 4 dans 4 écuries différentes, c'est top pour la Formule 1."
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli - C'est le genre de course dont nous raffolons!
La stratégie a, comme prévu, tenu un rôle majeur dans le déroulement du Grand Prix d'Espagne, le résultat final demeurant indécis jusqu'à la présentation du drapeau à damier, et les prétendants à la victoire privilégiant différentes options, tant pour le timing de changement de pneumatiques que sur le mélange à choisir.

A l'arrivée, Max Verstappen, pour ses débuts avec Red Bull, devient le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix, chaussé des gommes medium avec lesquelles il a bouclé 32 tours, soit un de plus que la Ferrari de Kimi Räikkönen, deuxième sous le drapeau à damier. Red Bull et Ferrari ont par ailleurs opté pour des stratégies similaires croisées, chaque équipe ayant arrêté un pilote deux fois, le second à trois reprises.

Les trois mélanges - durs, medium, tendres - ont été utilisés au cours des 66 tours du Grand Prix, mettant tout particulièrement aux prises Red Bull et Ferrari. La gestion des pneumatiques s'est ainsi révélée essentielle dans le résultat final, et quatre pilotes étaient encore en lice pour la victoire à l'abord du dernier tour, même si Daniel Ricciardo fut ralenti par une crevaison provoquée par des débris sur la piste.

Les écuries de Formule 1 restent désormais à Barcelone où seront organisés deux journées d'essais, mardi et mercredi. Plusieurs équipes profiteront ainsi de l'occasion pour faire rouler leurs jeunes pilotes au volant de monoplaces chaussées des enveloppes 2016 choisies par chacune d'entre elles.

"Nous avons assisté à une lutte stratégique complexe jusqu'en toute fin de course, l'avantage basculant tantôt du côté de Red Bull, tantôt de Ferrari au fil des tours. L'issue fut particulièrement fascinante et imprévisible, et ce fut sans conteste l'épreuve la plus disputée depuis le début de saison", se réjouit Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

"Au cours des 10 derniers tours, les pilotes ont été contraints de gérer l'usure de leurs pneumatiques pour s'assurer d'une performance optimale jusqu'à l'arrivée, ajoutant ainsi une part d'intrigue au déroulement du Grand Prix."

"C'est le genre de course dont nous raffolons et nous espérons assister de nouveau à de telles bagarres dans le futur grâce à notre gamme de mélanges et au dernier règlement en la matière. Enfin, une page de l'Histoire de la Formule 1 s'est ouverte avec la victoire du plus jeune pilote de tous les temps, et nous sommes fiers d'avoir eu le privilège de l'écrire ensemble."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Une journée remarquable pour Red Bull
Red Bull aura donc pris un pari gagnant en transférant Max Verstappen à la place de Daniil Kvyat dans la deuxième Red Bull. Le jeune Hollandais a remporté sa première victoire hier et fait monter son équipe sur la plus haute marche du podium depuis 2014!

"C'est une journée remarquable pour Max Verstappen qui, pour ses débuts avec l'équipe, est devenu le plus jeune vainqueur en Grand Prix après une course exemplaire" se félicite Horner.

"Après l'incident du premier tour entre les Mercedes, nous étions en très bonne position pour marquer des points mais nous nous attendions à ce que ce soit difficile compte tenu de la vitesse des Ferrari. Nous avons du prendre des décisions difficiles et il était difficile de savoir si la meilleur stratégie serait à deux ou trois arrêts, ce qui nous a poussés à changer de stratégie selon nos pilotes"

"Nous avions l'impression que les deux arrêts étaient limites mais Max a fait durer les pneus et n'a pas fait d'erreur pour remporter une victoire impressionnante. Daniel était en train de remonter avec des pneus bien plus frais, mais malheureusement il a subi une crevaison à quelques tours de l'arrivée. Je pense sinon qu'il aurait été sur le podium. Il y a en tous cas beaucoup à venir en vue de la prochaine course et c'est très agréable d'être de retour sur la plus haute marche."

Daniel Ricciardo était pourtant amer face au choix de son équipe de faire trois arrêts... Horner tient à défendre les choix du muret des stands.

"Nous avons vu que lorsque Vettel a passé Sainz et qu'il roulait seul en piste, son rythme était bon, meilleur que le nôtre et qu'il était donc évident qu'ils allaient faire 3 arrêts. Nous avions donc une décision tactique à prendre à ce moment-là et c'est pourquoi nous avons décidé de couvrir la stratégie de Vettel avec l'une de nos voitures, celle qui avait le plus de chance de gagner et roulait seule en tête, celle de Daniel donc."

"Malheureusement lors du dernier relais, Vettel n'a pas rattrapé Verstappen et Räikkönen aussi vite que nous le pensions, malgré les pneus nettement plus frais. Si Daniel avait réussi à le passer plus tôt, lors de sa tentative, il aurait eu un gros avantage de rythme sur les deux voitures de tête."

"Il est facile de critiquer a posteriori mais une stratégie à 2 arrêts était loin d'être évidente et Vettel étant la plus forte menace au début de la course, nous avons décidé de lui répliquer avec Ricciardo."
source: Nextgen-Auto.com

Un mélange de satisfaction et de déception chez McLaren
McLaren continue de progresser! Après le passage dans la dernière phase des qualifications samedi grâce à Fernando Alonso, c'est Jenson Button qui a de nouveau apporté deux points à l'équipe anglaise ce dimanche en Espagne. Le Britannique a réalisé une performance solide et malgré son déficit de vitesse par rapport à son équipier, il a pu rallier l'arrivée et augmenter ses points au compteur.

"Tellement de choses se sont passées pendant ce Grand prix d'Espagne, peu de personnes auront remarqué le calme et la pertinence avec lesquelles Jenson est allé chercher sa neuvième place, une autre arrivée dans les points directement après y avoir mis les deux voitures à Sotchi il y a deux semaines. Malheureusement pour le public local, Fernando n'a pas pu marquer des points à cause d'un problème de commande de logiciel qui a stoppé le moteur. Jusqu'à ce problème, il avait piloté très bien et sans ce problème, il aurait probablement pu finir dans les dix premiers aussi" déclare Eric Boullier.

"Cependant, comme je l'ai dit, les petits points ne sont pas ce que McLaren et Honda veulent, nous voulons des podiums, des victoires et des championnats, et ils viendront. Je ne fais pas de prédiction au sujet de la prochaine course et du défi unique que représente le Grand Prix de Monaco, mais vous pouvez être surs que nous chercherons un résultat honorable dans les rues impitoyables de la Principauté. Je veux en profiter pour féliciter le jeune Max qui est devenu ce week-end le plus jeune vainqueur en Grand Prix dans l'histoire de la Formule 1, un record qui était la propriété de Sebastian, mais avant de Fernando, et encore avant lui du fondateur de notre équipe, le grand Bruce McLaren" conclut le Français.

Yusuke Hasegawa, directeur de Honda, confirme les dires d'Eric Boullier: "C'est un résultat aigre doux, l'abandon de Fernando a été causé par un logiciel de commande qui a stoppé le moteur. Nous pensons que le moteur n'a pas été endommagé mais nous continuerons de chercher les problèmes liés à cet arrêt. Nous travaillerons avec l'équipe pour voir comment ce genre de problème peut être évité à l'avenir. Jenson a pris un très bon départ mais au final, c'était une course difficile pour lui, en essayant de gérer ses pneus tout en résistant à ses concurrents et en gardant sa place. C'est un plaisir de le voir finir dans les points après un week-end difficile."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.