En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 30 Juin 2016

Rosberg - Je veux rester chez Mercedes
Nico Rosberg a été interrogé aujourd'hui sur sa prolongation de contrat chez Mercedes. Elle ne fait plus aucun doute mais, pour l'instant, rien n'est signé.

Il se dit toutefois que Mercedes et l'Allemand souhaitent annoncer cela à domicile, à Hockenheim, à la fin du mois de juillet.

"Il n'y a rien qui a bougé du côté de mon contrat, ce n'est pas une urgence. Comme je l'ai toujours dit, je veux rester chez Mercedes pour de nombreuses années parce que c'est génial d'être dans cette équipe et parce que Mercedes est contente de moi", déclare Rosberg en Autriche.

"Mercedes est une équipe aussi légendaire que Ferrari", ajoute-t-il. "Je me sens comme à la maison, c'est une vraie famille de course et c'est là où je veux être à l'avenir."
source: Nextgen-Auto.com

Ferrari fait encore évoluer son moteur, Vettel risque une pénalité
Il n'y a pas que pour Lewis Hamilton que la situation est tendue côté pénalités.

Sebastian Vettel devrait aussi avoir à subir une rétrogradation sur la grille de départ, dès ce dimanche, si Ferrari confirme bien que la boîte de vitesses de l'Allemand a souffert à Bakou et ne peut pas continuer à être utilisée sans casse prématurée.

Si Vettel doit utiliser une boîte neuve à partir de samedi matin (il peut rouler avec une ancienne boîte lors des essais libres du vendredi), il reculera de 5 places sur la grille de départ.

La bonne nouvelle pour lui et pour Kimi Räikkönen c'est que Ferrari a décidé de faire évoluer le MGU-K, qui a causé quelques problèmes lors des derniers Grands Prix.

Ce nouveau développement coûte un jeton de développement mais permettra de mieux récolter l'énergie cinétique et utiliser l'énergie électrique produite.

Le moteur thermique devrait lui gagner 10 chevaux de plus grâce à une nouvelle formulation de l'essence fournie par Shell.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton utilise son dernier moteur neuf avant les pénalités
Lewis Hamilton va utiliser en Autriche un nouveau turbo et un nouveau MGU-H. Ce sont les deux derniers de son quota de 5 pièces avant que des pénalités soient imposées.

Le Britannique a indiqué à Spielberg qu'il s'attendait à ce que de nouveaux éléments soient encore utilisés d'ici la fin de la saison et que des places de pénalité sur la grille seront inévitables, probablement à deux reprises. Un nouveau turbo ou un nouveau MGU-H lui coûteront la prochaine fois 10 places sur la grille.

"Je démarre ce week-end avec mon dernier moteur", révèle Hamilton. "Il y aura une course, probablement deux, où je partirais dernier. Je devrais certainement avoir à utiliser un 6ème et un 7ème moteur neuf."

"Je vais essayer de prendre les pénalités sur des circuits où il sera facile de remonter, peut-être même de jouer la victoire. Mais les pénalités seront inévitables. Je dois de toute façon continuer à penser que je peux gagner malgré cela. Il peut y avoir des voitures de sécurité, plein de rebondissements, je dois rester optimiste", ajoute-t-il à propos de cette situation.

"Evidemment Nico (Rosberg) a plus de chances de gagner et moi de finir 2ème ou un peu plus loin lors de ces courses où j'aurais une pénalité. Il va falloir faire avec et essayer de trouver un moyen de minimiser l'impact de ces pénalités."

"Le plus dur? C'est que je suis le seul pilote avec un moteur Mercedes sur la grille à devoir endurer ça. S'il y a 40 moteurs Mercedes pour toutes les équipes par an, en tant qu'équipe d'usine, on s'attend à avoir les meilleurs des 40. Mais cela prouve que rien n'est écrit et que cela peut arriver à tout le monde."

"Je vais faire de mon mieux mais ce n'est pas facile de voir que sur le tableau des pièces moteur utilisées tout le monde est à un niveau normal sauf moi. Les autres sont encore sur leur 2ème moteur sur les 5. Moi il ne m'en reste plus qu'un."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo imagine une rivalité qui peut rester saine avec Verstappen
Red Bull va aligner un duo de pilotes aux dents longues lors des deux prochaines années: Daniel Ricciardo et Max Verstappen ont soif de victoires et espèrent même lutter pour le titre mondial.

De quoi envisager des frictions selon beaucoup d'observateurs dans le paddock. Mais Daniel Ricciardo n'imagine pas que cela doive forcément mal tourner, comme du temps de Sebastian Vettel et Mark Webber.

"Il est très difficile de prédire ce qui peut arriver sur le long terme. Je peux seulement parler de nos premières courses ensemble et notre relation est bonne. Max est arrivé et a donné le ton à Barcelone, c'était un week-end fou. Et depuis, tout se passe bien", déclare Ricciardo.

"Monaco ne s'est pas bien passé pour lui, il l'a admis de manière honnête et en a tiré les leçons. Nous sommes maintenant embarqués tous les deux dans un nouveau défi, une nouvelle rivalité et j'espère que ça poussera l'équipe dans une bonne direction. J'espère aussi que nous pourrons nous battre pour des victoires plus souvent."

"Il est certain que nous pouvons entretenir une rivalité saine, si on est assez mature pour admettre que quelqu'un est meilleur que soi un jour. Il faut montrer du respect et être ouvert."
source: Nextgen-Auto.com

Elkann - Ferrari entre dans une période de changement
Ferrari est dans une période de changement, selon John Elkann, le président du constructeur Fiat Chrysler, la maison-mère.

Alors que nous sommes maintenant à un mois de la pause estivale, c´est un moment difficile pour la marque légendaire de Maranello: elle est sans doute la concurrente la plus proche de Mercedes mais n´a pas encore gagné un seul Grand Prix cette année.

Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, insiste: même si le règlement va beaucoup changer pour 2017, Ferrari s'attache toujours à développer la voiture de 2016 et suggère également que l´équipe traverse une période de changement.

Elkann est du même avis et s'est exprimé lors de la présentation d´une nouvelle Maserati à Monte Carlo.

"J´étais récemment à Maranello avec Marchionne et j´ai vu que l´ensemble de l´équipe était dans une période de renouveau et d´amélioration, et qu'elle faisait preuve d´un grand enthousiasme."

Certaines personnalités du paddock pensent qu´il est possible que Marchionne mette trop de pression en public sur Ferrari cette année.

Quand on le questionne à ce sujet, le patron de Mercedes, Toto Wolff répond: "Marchionne a prouvé qu´il savait ce qu´il faisait. De la 'pression?' Dans certaines situations c´est nécessaire tant que c´est bien orienté. J´en sais quelque chose vu que je suis dans la même position avec Dieter Zetsche."
source: Nextgen-Auto.com

Magnussen pas contre basculer totalement sur 2017
Cette année, l'écurie Renault reste collée en fond de grille quand son moteur permet à Red Bull de faire des étincelles à l'avant du peloton. Kevin Magnussen et Jolyon Palmer sont en effet en manque de rythme et ont même terminé derniers de la séance de qualifications à Bakou. Ainsi, le Danois s'avouerait bien content de tourner la page 2016 pour commencer à écrire au plus vite celle de 2017.

"Je pense qu'en tant que pilote, ce qui importe au bout du compte est de gagner, et ce ne sera clairement pas possible avec cette voiture. Nous sommes si loin de la victoire que je n'aurais rien contre basculer complètement sur 2017: plus tôt nous commencerons à gagner, plus je serai content, alors je préfèrerais que nous basculions."

En attendant, Renault adoptera en Autriche une approche plus simple qu'au cours des récents Grands Prix.

"Nous avons essayé des choses très différente pour en apprendre plus sur la voiture et mieux la comprendre et maintenant, nous revenons en gros à nos fondamentaux et sur des réglages connus. Ça nous rend un peu optimistes mais même si ça ne sera pas tellement mieux que lors des courses précédentes, espérons que nous pourrons passer un meilleur week-end."
source: Nextgen-Auto.com

Gutiérrez a retrouvé sa santé
Esteban Gutiérrez est enfin à 100%! Le Mexicain a confié à Spielberg en Autriche qu'il avait totalement récupéré de la maladie qui l'a empêché d'être au meilleur de sa forme lors des trois dernières courses.

"Je n'avais pas la meilleure santé possible lors des trois Grands Prix précédents mais je me sens bien mieux maintenant. C'est une bonne chose parce que nous avons maintenant 4 Grands Prix en 5 semaines", confie le pilote Haas.

Gutiérrez espère maintenant marquer ses premiers points.

"J'ai eu mon lot de malchance lors du premier tiers de la saison. J'ai connu beaucoup de problèmes techniques et je crois donc qu'il ne serait pas juste de me juger sur mon nombre de points. J'ai été en position de marquer à plusieurs reprises mais je ne pouvais pas finir la course ou la finir dans le Top 10 pour diverses raisons qui n'étaient pas de mon fait."

"Maintenant les choses s'améliorent un peu", ajoute-t-il.

Le Mexicain ne sait pas encore s'il sera chez Haas F1 en 2017 mais semble confiant.

"Je sais à peu près où je vais", répond-il pour conclure.
source: Nextgen-Auto.com

Bottas ravi de retrouver les ultra-tendres en Autriche
En 2014 à Spielberg, Valtteri Bottas s'était emparé de la 2ème place en qualifications derrière son coéquipier Felipe Massa pour ensuite terminer 3ème de la course derrière les Mercedes. Et à l'occasion d'un nouveau doublé des flèches d'argent en 2015, c'était au tour du Brésilien de monter sur la troisième marche du podium, de quoi rendre Bottas optimiste malgré la météo incertaine prévue pour ce week-end.

"C'est toujours délicat mais je continue de penser que l'Autriche sera l'une des meilleures courses pour nous. Nous aurons une belle occasion d'essayer de monter sur le podium, je crois que c'est un bon objectif. Nous verrons bien si Red Bull est toujours en forme car ils peuvent être rapides ici, tout comme Ferrari. C'est difficile d'affirmer quoi que ce soit, mais ça devrait être mieux qu'à Bakou."

Cette année, Pirelli a décidé d'emmener ses pneus tendres, super-tendres et ultra-tendres en Autriche.

"C'est une très bonne nouvelle pour nous parce que je me souviens que l'an dernier en qualifications, mon principal problème était que je bloquais mes roues dans les deux premiers virages à cause du temps de chauffe. Nous parvenons très bien à faire monter les ultra-tendres en température, alors ça ne peut que nous aider, surtout si les conditions météo sont changeantes."
source: Nextgen-Auto.com

Nasr - La situation de Sauber a l'air de bien s'être améliorée
Ce matin, on apprenait que les problèmes financier de Sauber pourraient être en passe d'être résolus avec l'arrivée probable d'un nouvel investisseur. Lors de la conférence de la FIA en Autriche, Marcus Ericsson n'en savait pas tellement plus mais son équipe semble proche de se relancer.

"Ça a été difficile pour toute l'équipe dernièrement mais je pense que le plus dur est derrière nous. Monisha Kaltenborn ne m'a pas donné de détails mais nous sommes sur de bons rails. La situation semble s'améliorer, et avec un peu de chance les évolutions de la voiture ne sont plus très loin."

Et son coéquipier Nasr se réjouit évidemment lui aussi.

"Je suis toujours entièrement dévoué à l'équipe. D'après ce que j'ai entendu, la situation a l'air de bien s'être améliorée: que tous les salaires soient versés donne un coup de pouce au moral de tout le monde à l'usine et sur la piste, et je suis sûr que nous allons bientôt pouvoir commencer à améliorer la voiture."

Bernie Ecclestone semblait dernièrement envisager de remanier la distribution des revenus en F1, et le Brésilien soutient le projet.

"Je pense que ce serait évidemment mieux pour les équipes qui dépendent d'autres ressources. Par exemple, Sauber est une écurie privée, et avec une meilleure répartition des ressources, on aurait tout simplement l'occasion de mieux démarrer l'année, en développant la voiture ou autres. L'argent arrive parfois tellement épisodiquement que nous ne pouvons pas nous rapprocher des autres équipes. Ce serait donc une bonne chose, assurément, mais ça doit être équitable pour tout le monde."
source: Nextgen-Auto.com

Hulkenberg insensible aux rumeurs sur Perez
Nico Hülkenberg reste totalement insensible aux rumeurs liant Sergio Pérez, son équipier, à Ferrari.

Selon lui tout cela est "bon pour Sergio" mais "cela n'est qu'une motivation pour moi et mes mécaniciens à faire du meilleur travail."

"Ces rumeurs ne m'intéressent pas", ajoute l'Allemand.

"Ce que je vois c'est que Sergio est sur une bonne lancée en ce moment. La bonne nouvelle c'est que notre voiture est très bonne. Mon équipe et moi devons juste faire un travail pour éliminer les erreurs."
source: Nextgen-Auto.com

Raikkonen - Les gens aiment parler...
Kimi Räikkönen a décidé de ne prêter aucune attention aux rumeurs le concernant.

Après une période où le Finlandais semblait être laissé de côté dans les spéculations, celles-ci sont revenues de plus belles suite aux déclarations du président de Ferrari. Et Sergio Pérez n'a pas écarté un transfert chez Ferrari pour 2017 tout à l'heure.

"J'ai un contrat pour cette année et je ne sais pas ce qui se passera l'an prochain. Il y a toujours beaucoup de discussions chaque année, c'est la même histoire tous les ans depuis que je suis en Formule 1. Ce n'est pas nouveau, les gens aiment parler. Ils peuvent dire ce qu'ils veulent, ils ont très, très peu d'éléments sur ce qui se passe vraiment", déclare Räikkönen en Autriche.

"Si je prenais toutes les décisions, ce serait très facile de savoir ce que je ferais mais ce n'est pas le cas. Je dois faire de mon mieux, l'équipe connait ma version de l'histoire et cela me suffit. Je n'ai aucune envie d'en parler à part avec mon équipe."
source: Nextgen-Auto.com

Haryanto content de ses progrès
Après être arrivé en Formule 1 cette année en provenance du GP2, Rio Haryanto ne sait toujours pas s'il va être en mesure de rester chez Manor pour la fin de saison. L'Indonésien est en effet soutenu par l'entreprise Pertamina mais son avenir s'inscrit pour l'instant en pointillés, ce qui ne semble pas le perturber.

"Je ne sais pas encore, mais on m'a dit que ça avançait vraiment bien", affirme un Haryanto optimiste. "Je dois simplement faire de mon mieux pour le moment et signer les meilleurs résultats possibles, et puis nous verrons bien. Peut-être devriez-vous demander à mes patrons?"

"Je fais des progrès et j'en suis content. J'ai l'impression de mieux comprendre la voiture au fil des week-ends passés à travailler avec les ingénieurs. Ça va aussi très bien au niveau des détails à peaufiner sur la voiture, qui m'ont permis de gagner pas mal de temps en qualifications."

Ainsi, à Bakou, L'Indonésien avait échoué de peu à atteindre la Q2, devançant son coéquipier Pascal Wehrlein avant qu'un contact au départ du Grand Prix ne vienne mettre un terme à ses espoirs de bon résultat.

"C'est vraiment dommage pour Bakou parce que ça aurait pu être une bonne course. Évidemment, ça arrive à tout le monde de heurter un autre pilote et il est difficile de dire comment se serait déroulée la course sans le contact. Mais je dois de toute manière travailler sur mon rythme pour qu'il soit bon de bout en bout."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo ne sait pas si Vettel aurait bloqué son arrivée chez Ferrari
Daniel Ricciardo admet ne pas savoir si Sebastian Vettel aurait empêché son éventuel transfert chez Ferrari, à la place de Kimi Räikkönen.

L'Australien, qui a prolongé pour deux années sa collaboration avec Red Bull Racing, reconnait que la question reste ouverte.

"Aurait-il utilisé son droit de véto? Peut-être! Mais il aurait déclaré qu'il serait ravi d'avoir la chance de m'affronter à nouveau au sein de la même équipe", dit-il.

"Je connais Seb, je sais qu'il a une grande confiance en lui et s'il a un jour l'occasion de prouver qu'il peut remettre à zéro les compteurs entre nous deux après notre saison ensemble en 2014, je pense qu'il accepterait."

Mais la question ne se posera plus avant la saison 2019 au moins.

"Je ne voulais pas changer d'équipe. Je ne l'aurais fait que si j'étais certain de pouvoir me battre pour le titre. Aujourd'hui, il n'y a que Mercedes qui peut dire cela à des pilotes. Ferrari ou Red Bull veulent y arriver et cela ne sert à rien de changer de bateau si ce n'est pas vraiment mieux ailleurs. De toute façon il n'y a jamais eu de discussions avec Ferrari. Je suis honnête: il n'y a pas eu de contact."

"Je pense que Red Bull est dans la meilleure position pour battre Mercedes", conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Haas se concentre maintenant sur 2017
Gunther Steiner, le directeur de Haas F1, a annoncé à Spielberg en Autriche que le développement de la monoplace 2017 était maintenant devenu prioritaire.

L'équipe américaine, qui a déjà marqué 22 points grâce à Romain Grosjean, veut se préparer au mieux pour la révolution des règles 2017.

"Nous continuons à développer quelques pièces pour la voiture 2016 en soufflerie mais nous avons maintenant orienté la grande partie de notre travail sur 2017. Nous pourrions encore faire beaucoup pour la voiture de cette année mais nous avons déjà fait bien mieux que prévu", explique Steiner.

"La voiture de 2016 n'a plus que 12 courses à vivre alors que celle de l'an prochain sera la base pour les 5 prochaines années si rien ne change. Si vous construisez une base solide dès le départ, il est presque impossible pour les autres de vous rattraper. Mercedes est un bon exemple avec ce qu'ils ont réussi à faire en 2014. C'est une fusée et personne n'a encore réussi à les rattraper deux ans après. Le temps de développement en soufflerie est limité."

"Nous choisissons donc de nous concentrer sur 2017 parce que c'est un investissement pour 5 années", ajoute-t-il.

Quelles sont les pièces à venir pour la VF-16?

"Nous discutons encore de l'introduction possible d'une évolution de l'aileron avant mais nous ne sommes pas certains à 100% de vouloir le faire. Soit il y aura un gros gain, soit ce sera une distraction."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes utilisera une voiture 2014 à Silverstone
Mercedes profitera des essais privés de Silverstone, après le Grand Prix de Grande-Bretagne, pour aider Pirelli à développer ses gommes pour 2017.

L'équipe fera rouler Pascal Wehrlein pendant deux jours, mardi et mercredi, avec une voiture 2014.

Il n'est pas question toutefois de manquer les essais privés avec sa voiture de cette année, qui sera confiée à Esteban Ocon lors des deux journées. Le Français devait rouler à Barcelone mais il y avait eu un changement de programme de dernière minute.

Ferrari a déjà aidé Pirelli en faisant rouler à plusieurs reprises une monoplace 2014 en Italie.

Les essais avec les gommes larges commenceront en août, lorsque Mercedes, Ferrari et Red Bull fourniront à Pirelli des voitures 2015 modifiées pour simuler les performances de l'aérodynamique attendue en 2017.
source: Nextgen-Auto.com

Pérez n'écarte pas un transfert chez Ferrari pour 2017
Sergio Pérez était très sollicité aujourd'hui dans le paddock de Spielberg, pour le début de la journée consacrée aux médias.

Le Mexicain est plus que jamais au coeur des rumeurs de transfert et beaucoup le voient chez Ferrari à la place de Kimi Räikkönen.

Pérez a déclaré ne pas vouloir écarter cette hypothèse mais il ne veut pas être distrait.

"Je ne peux rien écarter, en F1 ce n'est pas possible, le passé me l'a bien appris. Vous ne savez jamais ce que l'avenir vous réserve. Nous sommes proches de prendre une décision pour 2017 et nous verrons s'il y a une opportunité ou non."

"Pour le moment, il y a 4 courses en 5 semaines. C'est un moment crucial du calendrier et je préfère me concentrer là-dessus. Mes managers sont chargés de s'inquiéter de ces choses pour moi. En 2012, j'ai déjà été dans cette position et la dernière chose que je veux c'est être distrait. Je veux faire mon travail, pour moi, pour mon équipe."

Le Mexicain reconnait que sa forme actuelle est une bonne chose et que les spéculations sont inévitables.

"Et en F1, dès que vous faites quelque chose de bien on vous envoie chez Ferrari! C'est la meilleure équipe du sport, c'est donc un bon signe. C'est le cas pour d'autres pilotes aussi. Cela me rend fier évidemment mais ce sont juste des rumeurs."

"Je n'ai pas à prouver à McLaren qu'ils ont eu tort ou raison, je veux prouver que je suis capable d'être un Champion du monde", ajoute Pérez. "J'ai beaucoup grandi avec Force India, cette équipe est très heureuse avec moi et je suis aussi ravi d'en faire partie. Nous verrons bien."
source: Nextgen-Auto.com

Mick Schumacher n'est pas dans le collimateur de Red Bull
Le docteur Helmut Marko est très réputé dans le milieu de la Formule 1 pour repérer les jeunes talents et son dernier coup en date, signer avec Max Verstappen, reste un coup de maître.

L'Autrichien a pu convaincre le Hollandais grâce à une place en F1 chez Toro Rosso pour la saison 2015, un argument imparable pour Mercedes, qui s'intéressait également à lui.

Un autre grand nom se profile: Mick Schumacher. Le fils du septuple Champion du monde n'a pas fait des débuts aussi impressionnants que celui du fils de Jos Verstappen mais il progresse rapidement, avec de très bons résultats en Formule 4.

De quoi intéresser Red Bull? Pas vraiment selon Marko.

"Mick Schumacher n'est pas dans notre collimateur. Il n'y a rien de plus à dire", déclare l'Autrichien.

"Ferdinand de Habsbourg-Lorraine m´a beaucoup surpris à Monaco en réalisant une solide performance, mais ce n´est pas pour autant qu´il est un des candidats pour notre équipe de pilotes juniors."
source: Nextgen-Auto.com

Aeroscreen - La balle est dans le camp de la FIA
Comme Red Bull l'a annoncé il y a quelques jours, le développement de l'Aeroscreen, l'autre dispositif envisagé pour protéger la tête des pilotes, a été mis en pause du côté de l'équipe autrichienne.

Christian Horner a justifié ce choix par le coût du développement (250.000 euros) mais aussi par le temps qui est pris pour ses équipes d'ingénieurs, qui doivent maintenant se concentrer sur 2017.

L'Aeroscreen ayant échoué à certains tests de la FIA, il faut donc le perfectionner et il est ainsi trop tard pour l'introduire en 2017 à la place du Halo.

"La balle est dans le camp de la FIA", précise aujourd'hui Christian Horner. "Nous attendons certaines directives pour l'améliorer. Pour l'instant, elle n'est pas revenue vers nous mais je pense que c'est parce qu'ils ont beaucoup de choses à gérer en ce moment. C'est aussi un projet totalement neuf. Attendons de voir ce qu'elle veut et nous verrons ce que nous pouvons faire et quand nous pourrons le faire."

Pour Daniel Ricciardo, qui a testé le système en piste à Sotchi, ce serait dommage d'abandonner l'Aeroscreen.

"Les Formule 1 sont plus jolies sans ces dispositifs, nous sommes d'accord, mais protéger la tête des pilotes ne doit pas être une question de look ni une question d'argent. Quand c'est une question de sécurité il n'y a pas à réfléchir, ce serait dommage d'abandonner ce projet pour une question d'argent. Il y a besoin de régler certaines choses."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Les top teams refuseront de baisser leurs bonus
Bernie Ecclestone sent peut-être la pression à venir de la part de l'Union Européenne concernant la gouvernance de la Formule 1 et la redistribution des revenues, jugées inéquitable selon les équipes qui ont déposé une plainte, Sauber et Force India.

Le grand argentier a annoncé réfléchir à un nouveau système, plus équitable. Ce qui sous-entendrait que les plus grosses équipes comme Mercedes, Ferrari et Red Bull accepteraient de voir leurs revenus baisser. Ce n'est pas imaginable selon Christian Horner.

"Comme pour tout, il faut être à l'aise avec les revenus que vous percevez. Si les revenus augmentent pour tout le monde, ça sera beaucoup moins problématique que si les revenus baissent pour certains", commente le directeur de Red Bull Racing.

"Si plus d'argent peut être réinjecté dans le sport, c'est au promoteur de décider comment le répartir. Il nous reste encore pas mal d'années (jusqu'en 2020) avant la fin de l'accord actuel mais les discussions vont probablement commencer bien avant pour que chaque équipe puisse obtenir le meilleur accord possible, sans aucun doute."

"C'est à Ecclestone de décider comment diviser les revenus. Voir toutes les équipes négocier ensemble? Cela fonctionne très rarement en F1. Ce sera certainement très intéressant à suivre."

Horner ajoute que les bonus négociés par Red Bull sont justifiés.

"Ils ont été négociés autour des autres aspects (marketing) qu'une marque comme Red Bull apporte à la Formule 1 en matière de promotion. Nous avons deux équipes, nous faisons beaucoup de démonstrations, dans le monde entier, dans des villes, dans les montagnes, sur des plages. Nous faisons un travail fantastiques pour la promotion du sport. Nous avons même un circuit de Grand Prix."
source: Nextgen-Auto.com

Prost attendait 'un peu plus' de Renault
Après le rachat très tardif de Lotus par Renault fin 2015, la nouvelle écurie d'usine a du mal cette année, au point de souvent se battre pour les dernières place avec Manor et Sauber en queue de peloton. Et Alain Prost, ambassadeur de la marque au losange, avoue qu'il s'attendait à mieux.

"Ça n'est pas facile pour moi d'en parler parce que je suis un peu en-dehors de l'écurie de F1. Mais il est évident que le rachat est intervenu très tardivement. En tout cas, oui, j'espérais un peu plus de performance de la part de Renault. Mais pas tellement plus."

Le défi pour l'écurie française est évidemment de se reconstruire au beau milieu d'une saison très chargée et de règlements qui évolueront l'année prochaine.

"Le problème fondamental est à la fois d'analyser pourquoi ça ne se passe pas très bien et de garder les troupes motivées. Tout le monde, y compris les fans, doit comprendre que c'est un projet à long terme."
source: Nextgen-Auto.com

Sauber verse ses salaires et planche sur une 'solution globale'
Après un début d'année difficile sur le plan de la trésorerie, Sauber pourrait avoir quelques bonnes nouvelles pour ses employés.

De février à avril, l'écurie suisse avait versé ses salaires avec une semaine de retard, avant de mettre quasiment un mois à payer ses employés pour mai.

Mais en juin, les salaires ont été versés à temps et il se dit que Sauber aurait trouvé un nouvel investisseur.

La directrice et copropriétaire de l'équipe, Monisha Kaltenborn, a en effet rappelé qu'elle était "en cours d'élaboration d'une solution globale" aux ennuis de son équipe, et que "le paiement des salaires était une partie de cette solution."

Sauber pourrait ainsi changer de propriétaire, et Kaltenborn poursuivrait probablement à la tête de l'équipe si l'accord devait finalement bien être signé.
source: Nextgen-Auto.com

Marko - Ferrari doit s'intéresser à Sergio Pérez
En l'espace de quelques jours, Red Bull a annoncé que Daniel Ricciardo et Carlos Sainz continueraient à piloter pour Red Bull Racing et Toro Rosso en 2017. L'Australien a également un contrat ferme pour la saison 2018.

Ce sont deux options en moins pour Ferrari, si d'aventure la Scuderia cherchait bien un remplaçant à Kimi Räikkönen.

Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, a remis la pression sur le Finlandais cette semaine, ce qui a permis de faire repartir les spéculations.

Christian Horner s'en amuse: "Nous avons entendu les rumeurs sur Daniel et Carlos concernant Ferrari. Mais ils ne sont clairement plus disponibles. Je crois que si j'étais à la place de Ferrari, j'aurais un problème..."

Helmut Marko relativise toutefois: "Ni Ricciardo, ni Sainz n'ont été en contact direct avec Ferrari. Je pense plutôt que Ferrari doit s'intéresser à Sergio Pérez. Depuis qu'il sait que Ferrari a un baquet potentiellement libre pour 2017, il n'a jamais été aussi rapide!"

Vijay Mallya est aussi intervenu dans les rumeurs, le patron de Force India indiquant que Pérez est sous contrat pour 2017 avec l'équipe de Silverstone.

Même Toto Wolff donne un petit conseil à Ferrari au cas où il faudrait remplacer Räikkönen. Et il penche évidemment pour le pilote qu'il gère. "Entre Bottas et Grosjean, je choisirais Bottas!"
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo se satisferait d'une victoire en 2016
En 2014, Daniel Ricciardo s'était imposé à trois reprises pour sa première saison avec Red Bull Racing. Mais après une année 2015 en demi-teinte, la victoire lui a par deux fois échappé de justesse cette saison. Il suffirait pourtant d'un petit succès à l'Australien pour se dire satisfait de sa campagne 2016, puisque les chances de titre lui semblent plutôt maigres cette année.

"Eh bien, je pense que le championnat est... je ne dirai pas terminé parce que nous n'en sommes même pas à la mi-saison et je crois que nous pourrons décrocher au moins une victoire avant la fin de l'année. Mais pouvons-nous en remporter sept ou huit pour ensuite nous remettre dans la course au titre? Probablement pas. L'objectif évident est de remonter sur la première marche du podium à un moment donné et ça me suffirait pour 2016, en espérant que nous pourrons nous battre réellement en 2017."

Malgré les occasions manquées de Barcelone puis Monaco, où la stratégie puis une erreur de son équipe avaient privé Ricciardo de victoire, l'Australien est conscient que son écurie a repris l'ascendant par rapport à 2015, quand elle n'était pas encore montée sur le podium et pointait en 4ème position, à distance de Williams.

"L'an dernier au même moment, ça n'allait pas fort, c'est sûr. Mais aujourd'hui, la situation a changé. Personne ne quitte le navire, et nous pouvons donc toujours compter sur de très bons ingénieurs et aérodynamiciens. J'imagine que quand les gens cherchent à aller voir ailleurs, ils perdent un peu la foi. Mais ici, tout le monde reste, et il me semble qu'Adrian Newey a encore quelques années à son contrat. On peut voir que ça commence à fonctionner cette année et je pense donc que la saison prochaine sera vraiment intéressante."

Mais Ricciardo lui-même n'a-t-il pas envisagé d'aller voir ailleurs à un moment donné?

"Bien sûr, on pense aussi au long terme et, il y a un an... déjà que 2014 était une régression par rapport à 2013, la première partie de 2015 était encore un cran en-dessous. Je crois que nous n'étions pas proches du tout du podium pendant les premières courses."

"Entre Silverstone et Budapest, pan, c'est reparti, et nous avons affiché un bon rythme pendant quelques courses. Ça a fait du bien à tout le monde, nous en avions tous besoin. Et finalement, 2016 est faite de hauts et de bas mais globalement, la voiture est meilleure que l'an dernier et nous progressons évidemment sur le moteur. Je pense qu'on ne peut pas demander plus: tant qu'on sent les améliorations, on sait qu'on va dans la bonne direction."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg, Hülkenberg et Wehrlein font un détour par Hockenheim
Avant de se rendre à Spielberg, pour le GP d'Autriche, Nico Rosberg, Nico Hülkenberg et Pascal Wehrlein sont passés par le circuit d´Hockenheim, dans le cadre d´une journée promotionnelle, où ils ont eu l´occasion de se faire plaisir à bord de monoplaces qui ont contribué au prestige de Mercedes.

Les trois Allemands se sont réjouis du retour au calendrier de leur course à domicile et ont évoqué les plus beaux souvenirs qu´ils ont eu sur ce circuit.

"Quand j´ai passé la grille d´entrée, beaucoup de choses sont immédiatement remontées à la surface" a déclaré Rosberg lors de la conférence de presse.

"Par exemple en 1995, lors des adieux de mon père au public, j´étais assis sur le toit de sa voiture de DTM et je faisais signe à la foule en délire. Quand j´y repense aujourd´hui, j´en ai encore des frissons. Il y a deux ans, j´ai moi-même gagné à bord de ma Flèche d´Argent. J´espère pouvoir réitérer ce succès cette année."

Le pilote Mercedes a également parlé de la saison 2016 et trouve qu´elle a quelque chose de plus que celles des dernières années.

"Cette année la Formule 1 est super captivante et la course ici à Hockenheim va sûrement être géante. Je suis convaincu que tous les spectateurs vont s´éclater."

Hülkenberg est tout aussi enthousiaste de retrouver le Grand Prix d´Allemagne dans un mois.

"Je sais déjà qu´une semaine avant ma course à domicile, je vais ressentir ce picotement si particulier. La Formule 1 est la discipline par excellence des sports moteurs et j´ai suivi ici-même beaucoup de courses depuis le milieu des années 90. C´était sympa. Mais depuis 2005, Hockenheim est devenu presque ma deuxième maison: j´ai participé à tellement de courses ici dans des séries différentes."

Pour le pilote Force India, l´ambiance qui règne lors de cette course est vraiment unique.

"Lorsque les gradins de la tribune Mercedes et au motodrome sont pleins, il y a alors ici une ambiance très palpitante. La catégorie reine a parmi elle les meilleurs pilotes automobile au monde. C´est comme si la finale de la Ligue des Champions se passait devant ta porte: tu t´y rends dans ce cas. De plus, en venant ici on fait d´une pierre deux coups: on voit des voitures géniales et on peut profiter du soleil dans les tribunes. On ne peut pas faire mieux!"

Wehrlein va disputer quant à lui sa toute première course à Hockenheim en Formule 1. Il connaît bien sûr la piste comme sa poche. Il y a été sacré Champion de DTM en automne dernier.

Il a tout d´abord connu le circuit en tant que spectateur et même si cela remonte à longtemps, il s´en souvient parfaitement.

"J´avais 5 ans à l´époque et je me trouvais dans la tribune du départ. Ce fut mon premier souvenir en F1 et maintenant 16 ans plus tard, je vais y disputer mon premier Grand Prix."

Cette expérience a eu beaucoup d´influence sur le pilote germano-mauricien qui, par la suite, ne rêvait que de piloter.

"Depuis ce jour, je me suis toujours dit que j´aimerais bien un jour me retrouver sur la piste. C´est pourquoi j´ai cassé les pieds à mes parents jusqu´à l´âge de 8 ans où je me suis assis dans un kart pour la première fois. J´ai dû faire pression pendant trois ans! En 2000, Hockenheim a été un moment décisif. Cela a été une expérience riche en sensations. J´ai été fasciné par la vitesse des voitures. Chacun devrait vivre cette expérience en direct au moins une fois dans sa vie."
source: Nextgen-Auto.com

Un nouveau moteur Renault déjà prévu pour la fin de la saison
Renault prépare son moteur 2017 en coulisses, un moteur qui sera bien différent grâce aux nouvelles règles qui permettront aux motoristes de se passer des jetons de développement.

Pour réussir la transition, les Français mettront en piste une nouvelle version fortement évoluée de leur moteur 2016 en piste en fin de saison, au moment du Grand Prix du Japon.

C'est ce qu'a confié Christian Horner en Autriche.

"Renault dispose encore de nombreux jetons pour cette année et ils nous ont confié travailler sur un nouveau moteur. Nous devrions le voir au moment du Grand Prix du Japon, ou un peu avant ou un peu après. Pour en savoir plus il faudra leur demander mais je pense qu'ils ont maintenant trouver la bonne voie pour leurs développements."

"Renault fait de bons progrès et nous devrions donc voir rapidement le résultat en piste", ajoute le patron de Red Bull Racing.

Pour le moment, l'équipe doit encore faire des compromis, tant que la puissance ne sera pas au niveau de Mercedes ou Ferrari.

"Nous continuons à utiliser très peu d'appuis par rapport aux autres mais nous allons un peu plus vite. Le moteur a évolué en tout cas, il est en progrès réel et nous sommes maintenant plus compétitifs sur les lignes droites si nous enlevons un peu d'ailerons. Nous devons trouver les bons compromis."
source: Nextgen-Auto.com

Franz Tost ravi de continuer avec Sainz en 2017
Franz Tost, le directeur de Toro Rosso, s'est réjoui du choix de Red Bull, la maison-mère, de continuer à faire confiance à Carlos Sainz pour piloter dans son équipe en 2017, pour une 3ème année consécutive.

L'Autrichien révélait il y a quelques jours que l'Espagnol devrait être prolongé et c'est ce qui fut fait: Red Bull a exercé son option sur le jeune pilote.

"Nous sommes réellement très heureux de voir que Carlos va continuer avec nous parce qu'il a montré une très bonne performance depuis qu'il a rejoint Toro Rosso", commente Tost.

"Je suis convaincu qu'il sera très compétitif et fort en 2017 également. Je suis très impatient de voir ce que Carlos pourra faire avec notre nouvelle monoplace et je suis certain qu'il signera pour nous de très bons résultats."

La prochaine Toro Rosso sera à nouveau équipée d'un moteur Renault.

Quant à l'équipier de Sainz, il n'est pas encore connu. Red Bull a peu d'options pour 2017: continuer avec Daniil Kvyat, qui n'hésite pourtant pas à critiquer subtilement ce qui lui est arrivé, ou promouvoir Pierre Gasly, à condition que ce dernier se révèle dans sa 2ème saison en GP2.
source: Nextgen-Auto.com

Un HALO 'version 2' testé par Ferrari demain en Autriche
Comme prévu par la FIA, avant son adoption définitive pour 2017, un nouveau test d'une protection Halo revue et corrigée doit avoir lieu.

Ferrari a confirmé que ce 'Halo 2' est prêt et sera testé en Autriche lors des essais libres du Grand Prix demain.

Composé de titane (au lieu de carbone), cette protection de la tête des pilotes serait plus élégante que la première testé lors des essais hivernaux de Barcelone.

La FIA pourra ainsi voir le 'Halo 2' en situation et procéder à quelques vérifications en statique (extraction du pilote). Le 'Halo 2' pourrait aussi être essayé en piste, avec une caméra fixée sur la tête d'un des pilotes afin de juger de la visibilité.
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen ne craint pas d'être remplacé par Sainz
Red Bull a confirmé hier que Carlos Sainz resterait bien une saison supplémentaire au moins chez Toro Rosso.

Le pilote espagnol poursuivra son apprentissage de la F1 chez Toro Rosso, ce qui est évidemment une bonne nouvelle pour lui.

Max Verstappen, son ancien équipier, a réagi, lorsqu'on lui demande s'il ne craint pas que Sainz puisse prendre sa place chez Red Bull Racing à terme.

"C'est une bonne chose pour Carlos que d'avoir une autre année en Formule 1. Je ne sais pas quelles sont ses chances avec d'autres équipes, mais je ne ressens pas de pression de la part de Carlos", dit-il.

"Je pense avoir démontré chez Toro Rosso que je le battais en course et en qualifications. Et, de manière générale, je ne ressens jamais vraiment de pression."

"Il faut toujours faire le meilleur travail possible et ça a toujours été mon approche. Quelle que soit l'équipe. Tant que vous faites du très bon travail, il y a toujours plus d'opportunités qu'une seule équipe."

"Il faut toujours se battre pour soi-même et Red Bull m'a choisi. J'en suis très heureux."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.