En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 07 Avril 2011

Alonso aime la comparaison d'Hamilton
Fernando Alonso a répondu avec le sourire aux récents commentaires de Lewis Hamilton portant sur leur rivalité.

Rappelons que les deux hommes ont connu une cohabitation très difficile chez McLaren en 2007, la seule saison d'Alonso au sein de l'équipe de Woking. Chacun avait terminé ex aequo au niveau des points, juste derrière Kimi Räikkönen qui décrochait la couronne par un seul point.

"Fernando sera toujours mon adversaire n°1", a déclaré Hamilton la semaine dernière. "C'est mon histoire personnelle qui veut cela. Il serait mon Alain Prost si nous étions Prost et Senna."

L'agence EFE a voulu savoir si Alonso était d'accord avec cette comparaison: "Si je gagne quatre championnats (comme Prost), j'aime bien."
source: ESPNF1.com

Horner ne veut plus de polémique
Le patron de l'écurie Red Bull Christian Horner a vertement critiqué McLaren qui met en doute la légalité de l'aileron avant de la RB7, comme cela avait déjà été le cas l'année dernière.

Lewis Hamilton avait remis la question sur le tapis après le Grand Prix d'Australie. Son coéquipier chez McLaren Jenson Button a enfoncé le clou, jeudi, en conférence de presse. "Je connais quelques personnes qui m'ont soutenu que l'aileron était plus flexible que ce qu'ils considèrent comme correct. Mais je n'ai pas trop eu le temps de l'observer", a déclaré le champion 2009.

Depuis le milieu de l'année 2010, McLaren met en cause la légalité de l'aileron de la Red Bull, estimant qu'il se déforme à haute vitesse pour procurer plus d'appui à la monoplace de Milton Keynes. Mais bien qu'elle ait renforcé ses contrôles, la FIA n'est jamais parvenue à prendre en défaut l'équipe Championne du monde.

Une fois encore, Horner a rappelé qu'il était "flatté" que l'on pense que son équipe ait besoin d'artifice tant sa domination est grande. Il a auparavant expliqué que la McLaren et la Red Bull étaient conçues différemment, ce qui expliquait qu'une illusion d'optique pouvait laisser penser que l'aileron avant de la Red Bull est plus bas que celui de la McLaren.

"Mais ce n'est pas le test de la McLaren que nous passons, c'est celui de la FIA. Et avec ce dernier, nous sommes en conformité."
source: ESPNF1.com

Aileron ajustable, modalités à Sepang
La FIA a annoncé que les pilotes pourraient, lors de la course de dimanche, actionner leur aileron sur toute la ligne droite des stands.

La zone témoin de détection de l'écart entre deux voitures sera située à 200 m du dernier virage. Selon le règlement, il faudra que le pilote qui suit soit à moins d'une seconde de son adversaire pour avoir le doit d'ajuster son aileron et gagner ainsi en vitesse de pointe 10 à 15 km/h.

La distance sur laquelle l'usage de l'aileron sera autorisée en Malaisie sera beaucoup plus grande que les 867 m de l'Australie. Cela devrait donc avoir pour conséquence la multiplication des dépassements au premier virage.

Pour savoir si le dépassement ne sera justement pas trop facile, il faudra sans doute attendre dimanche.
source: ESPNF1.com

Buemi ne compte pas s'arrêter là
Sébastien Buemi ne vise pas moins qu'une nouvelle arrivée dans les points ce week-end en Malaisie après avoir ouvert la saison 2011 en fanfare (8ème à Melbourne) pour la Scuderia Toro Rosso.

Le pilote suisse s'était qualifié en Q3 (une première depuis fin 2009!) avant de rallier l'arrivée en Australie en 10ème position. Profitant de la disqualification des Sauber, il grimpait finalement au 8ème rang.

"Je suis vraiment content", a dit Buemi de son début de saison. "Je pense que nous avons réalisé notre maximum en qualifications, nous ne pouvions pas mieux faire. Un point en course puis trois nouveaux avec la disqualification des Sauber, sont toujours les bienvenus."

"Je crois que ça a été un départ parfait pour nous. Il faut désormais continuer à pousser. La lutte en milieu de peloton est très serrée, nous verrons ce que nous pourrons réaliser ici, mais l'objectif sera assurément de terminer une fois encore dans les points."
source: GPUpdate.net

Schumacher prévoit une belle loterie
Revenant sur les conditions climatiques difficiles en Malaisie, Michael Schumacher a comparé la course malaise à une vaste loterie. Si la pluie intervenait au départ, "il faudrait débuter la course derrière la voiture de sécurité pour jauger les différents types de pneus à disposition", préconise le septuple Champion du monde sur 'Autosport'. "Si elle survient pendant la course, alors que les conditions sont normales, vous devrez prendre des décisions, et ce sera une belle loterie."

Si la pluie fait son apparition, l'inconnue sera la plus totale. Quelques pilotes, dont l'Allemand, ont pu boucler quelques tours sur piste humide le dernier jour des essais à Barcelone, mais la piste était trop détrempé pour se faire une véritable expérience. "Nous n'avons pas beaucoup roulé sur piste humide au cours des essais. Ce sera donc une expérience intéressante pour moi si cela se produit pour la première fois ce week-end. Je ne connais pas la différence entre les pneus intermédiaires et extrêmes pour la pluie, et c'est le cas pour la plupart d'entre nous."
source: AUTOhebdo.fr

Petrov - "Un podium sera difficile"
Etonnant 3ème en Australie au volant de sa Lotus Renault, Vitaly Petrov s'attend à vivre un week-end plus difficile en Malaisie, même s'il espère être en mesure de rester dans la bataille avec les top teams. "Nous ne savons pas à quoi nous attendre", confie le pilote Russe. "C'est un circuit permanent, et Melbourne était un circuit urbain. Un podium sera difficile. Nous devons être réalistes: Red Bull, McLaren et Ferrari sont très rapides. Peut-être que nous aurons une bonne tactique pendant la course pour essayer de lutter avec eux. Nous ne devons pas non plus oublier le potentiel de la Mercedes, ils n'ont pas fait une bonne course en Australie, mais il est difficile de dire où nous serons par rapport à eux."
source: AUTOhebdo.fr

Le marquage des Pirelli amélioré
Pirelli a attribué une couleur à chaque type de pneus pour permettre de facilement distinguer les choix des pilotes.

Sur les premières courses de la saison, les pneus utilisés sont les tendres et les durs, soit les jaunes et les argents.

Il était parfois difficile de distinguer les deux couleurs à Melbourne et pour éviter cela, Pirelli a choisi d'ajouter un liseré jaune sur les pneus les plus tendres.

Bridgestone utilisait un marquage similaire sur ses pneus, mais il était vert et donc très difficile à distinguer. Avec le double marquage de Pirelli, identifier les pneus des pilotes ne devrait plus poser de difficulté.

Pirelli a produit quatre types de pneus: dur (argent), médium (blanc), tendre (jaune) et super-tendre (rouge). Deux types sont utilisés sur chaque course.

A chaque fois, le pneu le plus dur sera le dur ou le médium, et le plus tendre sera le tendre ou le super tendre. Il sera donc impossible de voir les couples dur/médium et tendre/super tendre sur une course, ce qui empêchera des confusions avec des couleurs proches comme blanc et argent. De plus, le liseré ne devrait être visible que sur le pneu le plus tendre.
source: SportAuto.fr

Button croit au SREC de McLaren
A l'approche du Grand Prix de Malaisie, le pilote McLaren Jenson Button espère tirer parti du SREC pour contrecarrer la suprématie démontrée par Red Bull en Australie.

McLaren est censée avoir une plus grande expérience en matière de SREC que Red Bull puisque l'équipe de Woking fut l'une des seules à l'utiliser en 2009 lorsque ce surplus temporaire de puissance (80 ch à délivrer une fois par tour) a été introduit en F1 en 2009. "C'est un avantage", a déclaré Button à 'El Pais'. "Nous avons besoin d'un SREC puissant pour nous battre avec Red Bull parce que dans tous les autre compartiments du jeu ils sont très compétitifs. Nous sommes loin d'eux en ce moment et j'ai l'impression que Seb (Vettel) va encore démontrer tout le potentiel de leur voiture."

Red Bull n'a pas utilisé le SREC en Australie, n'en ayant pas besoin pour gagner la course. Pour autant, Jonathan Neal, l'un des dirigeants de l'équipe McLaren, estime que cela ne veut pas dire que Red Bull n'est pas en pointe également dans ce secteur.

"Il est clair que notre fournisseur en matière de SREC, Mercedes, a commencé à y réfléchir avant et que cela donne un avantage mais ce dernier est très difficile à quantifier parce que nous n'avons pas vraiment d'information là-dessus."

"Je pense que la seule chose que nous recherchons à ce stade, c'est de nous assurer que la voiture est aussi fiable que possible. La complexité va souvent de pair avec la perte de fiabilité. On se bat pour être sûr d'être avant tout à l'arrivée."

Red Bull a annoncé, par la voix d'Adrian Newey, son directeur technique, que le SREC serait sur la voiture au moins vendredi. Il sera décidé ensuite, en fonction du gain de performance, s'il sera utilisé pour la suite du deuxième Grand Prix de l'année.
source: ESPNF1.com

Todt critique sur les circuits
Le président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), Jean Todt, a critiqué les pistes utilisées par la Formule 1, indiquant qu'elles offraient peu de chances de dépassement, ce qui était à l'origine des baisses d'audience à la télévision.

Le Français a pris le cas de Yas Marina, à Abu Dhabi, qui est pourtant présenté par Bernie Ecclestone comme un exemple. "Des courses comme Abu Dhabi en 2010, où il est impossible de doubler, sont inacceptables", a déclaré Todt à 'Auto Motor und Sport'. "Les données récentes indiquent des baisses d'audience. Les gens ont un large choix pour ce qui concerne leurs loisirs. Chaque jour, nous devons avoir le souci de savoir comment nous pouvons favoriser le spectacle."

Richard Cregan, le directeur général de Yas Marina, a déclaré que le problème n'est pas limité aux nouvelles pistes. "Même sur des pistes ayant une longue tradition il y a des processions", remarque-t-il. "Nous allons devoir faire des changements pour accueillir le MotoGP et ils pourraient avoir un impact sur la F1. On veut qu'il y ait plus de spectacle."

Todt stigmatise aussi un certain manque de lisibilité des courses. "A la télévision, on a du mal à distinguer qui est au volant. Seuls les experts en termes de casque le peuvent et beaucoup de pilotes changent le design des casques d'une course sur l'autre. En ce domaine, la NASCAR fait un bon travail. Un pilote a un numéro pour toute sa carrière et il est immédiatement identifiable."

Todt a aussi à nouveau défendu la F1 verte. "Un jour, les gouvernements vont interdire certains moteurs et certaines voitures", a-t-il dit. "La FIA doit démontrer qu'elle va de l'avant même si cela ne va pas apporter de nouveaux fans. Plus vous êtes grand, plus vous jouer un rôle de modèle."
source: ESPNF1.com

Alonso, petites améliorations
Le leader de l'équipe Ferrari Fernando Alonso ne fait "pas de pronostic" en vue de la deuxième course de la saison à Sepang même s'il avoue que sa 150° Italia bénéficiera "d'évolutions mineures".

S'il a pris quelques jours de repos dans une île paradisiaque après sa quatrième place dans le Grand Prix d'ouverture, à Melbourne, Alonso a précisé qu'il était "resté en contact par mail et par téléphone avec les ingénieurs". "Nous avons passé au crible la manière font les choses se sont passées à Melbourne et nous avons préparé Sepang. On sait qu'il faut progresser mais on sait aussi que ce résultat n'est pas désastreux."

"On aura quelques évolutions mineures sur la voiture. Mais rien qui va nous permettre de faire un énorme pas en avant. Je crois que l'on doit rester concentrés sur notre propre travail pour tirer le maximum de la 150° Italia et je suis sûr qu'il y a de bonnes choses à venir. Avant d'arriver à cela, je pense qu'il est inutile de faire des pronostics."

"Mon meilleur souvenir de Sepang, c'est ma première pole en F1 (en 2003 avec Renault)", a ajouté le double Champion du monde. "Ni moi, ni mon équipe ne nous attendions à cela le samedi matin mais à la fin de la qualification, nous avions les deux voitures en première ligne. Chaque fois que je reviens ici, je repense à ce week-end et au bonheur de cette pole. Je n'ai pas gagné (ce qu'il fera en 2005 et 2007) mais j'ai fait mon premier podium."
source: ESPNF1.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.