En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 14 Août 2017

Wolff - Ferrari n'a pas montré son vrai rythme
Il n'est pas question pour Toto Wolff, et son équipe Mercedes, de penser que la 2ème partie de saison sera plus facile face à Ferrari, grâce aux nombreux circuits rapides qui composent la dernière partie du calendrier de la Formule 1.

L'Autrichien, qui est toujours d'un naturel réaliste pessimiste, comme il le dit lui-même, se dit convaincu que Ferrari n'a pas montré son vrai rythme lors du dernier Grand Prix, en Hongrie. Et que la SF70H a progressé sur les circuits plus rapides, comme cela s'est vu à Silverstone.

"Il était évident que Ferrari pouvait aller plus vite sur le Hungaroring. On a clairement vu que la voiture de Vettel était endommagée et que son volant braquait à gauche dans les lignes droites. Quand Räikkönen s'est retrouvé libre, après l'arrêt de Vettel, il a tout de suite signé des temps très rapides", analyse Wolff.

"S'ils avaient laissé plus longtemps Räikkönen en piste, il l'aurait probablement dépassé. Alonso a finalement signé le temps le plus rapide en course, ce qui prouve encore plus que nous n'avons pas vu les vraies performances de Ferrari."

"Leur voiture a beaucoup progressé avec leurs dernières évolutions depuis Silverstone. Ils sont plus rapides que nous sur les circuits lents et ils ont progressé sur les circuits rapides. La 2ème partie de saison ne sera pas facile. Je n'aborde pas Spa et Monza en me disant que nous serons les favoris."
source: Nextgen-Auto.com

Horner demande à la FIA de ne pas aller trop loin
Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, s'est montré encore plus critique que de nombreuses personnalités et pilotes du paddock concernant l'introduction du Halo en Formule 1.

Selon lui, la FIA cherche à aller un peu trop loin en termes de sécurité, d'autant plus que le Halo va ensuite être généralisé aux autres catégories "monoplaces" gérées par la FIA.

"Si vous regardez la MotoGP, ils n'ont pas d'arceau de sécurité ou de petites roulettes pour les empêcher de tomber", ironise le Britannique.

"Il y a un moment où il faut savoir arrêter. Parce que le plus inquiétant, si vous continuez sur ce chemin, c'est encore plus sûr de sortir le pilote de la voiture. Pourquoi avoir besoin d'un pilote? On pourrait faire rouler des voitures autonomes!"

"Ce n'est pas le concept d'un sport. Il doit y avoir un élément humain et le pilote accepte le risque, à chaque fois qu'il monte dans sa voiture."

"Maintenant, quel est le niveau acceptable? C'est à la FIA, en tant qu'instance dirigeante du sport, que revient la responsabilité de le définir."

Horner suggère donc clairement à la FIA de ne pas aller trop loin...
source: Nextgen-Auto.com

La F1 n'aurait jamais pu évoluer avec Ecclestone, selon Herbie Blash
La Formule 1 a changé de main et les premiers effets de cette évolution se font sentir, tandis que les nouveaux propriétaires veulent marquer une vraie rupture après les quatre décennies de règne de Bernie Ecclestone. Pour l'ancien directeur de course adjoint, ce changement est très net.

"Il est encore tôt mais de ce que disent les nouveaux propriétaires, notamment l'ouverture des paddocks et le rapprochement avec les fans sur les réseaux sociaux, c'est une évolution positive qui ne se serait jamais produite avec Bernie" explique Herbie Blash.

"Je pense qu'ouvrir la F1 sera bénéfique. Bernie disait lui-même que son rôle était de faire rentrer de l'argent et il était l'une des raisons pour lesquelles ça fonctionnait aussi bien et c'est pour ça que ce sport a été vendu à sa valeur, il faut lui tirer notre chapeau pour cela."

"Mais Bernie ne travaillait pas pour les fans, juste pour CVC. Les propriétaires actuels viennent dans un état d'esprit différent et ce sera intéressant à regarder. Ils sont évidemment nouveaux en F1 mais avec Ross Brawn, ils ont une personne d'expérience qui sait de quoi elle parle. Je pense qu'ils vont dans la bonne direction."

Cependant, malgré la décision contrainte de Bernie Ecclestone de se retirer, Blash voit l'ancien directeur de la F1 faire de la résistance et revenir se mêler au futur de la discipline, même si cette dernière a déjà entamé sa mue et qu'elle voit déjà son évolution à long terme.

"On va dire qu'un Bernie énervé est un Bernie dangereux. Mais le monde de la F1 a déjà changé. La nouvelle génération est arrivée, je classerais Toto Wolff dans la nouvelle génération, tout comme Maurizio Arrivabene, même s'il a une expérience en lien. La nouvelle garde a pris le pas sur l'ancienne génération, il n'y a pas de doute là-dessus."
source: Nextgen-Auto.com

Raikkonen - La bataille Ferrari - Mercedes va se décider sur des détails
Kimi Räikkönen prédit déjà une deuxième et dernière partie de saison tendue dans la bataille pour le titre qui opposera son équipe, Ferrari, à Mercedes.

Pour l'instant Mercedes devance la Scuderia au Championnat des Constructeurs, grâce à de meilleurs résultats d'ensemble de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Mais, au Championnat des Pilotes, c'est bien Sebastian Vettel qui mène, de 14 points sur le Britannique.

Après 11 courses, les écarts sont donc faibles et tout reste donc à faire lors des 9 dernières courses.

"Les résultats dépendent des pneus à disposition, des conditions de température ou de météo, beaucoup de choses, mais de petits détails. C'est ce qui fera la différence", explique Räikkönen.

"Nous verrons ce qui arrivera à Spa. C'est vrai que si vous regardez notre situation maintenant (sur les circuits plus rapides), cela ne s'annonce pas facile pour nous, moins qu'en Hongrie en tout cas. Mais nous essayons d'améliorer les choses et nous espérons être rapides là-bas aussi."

Vettel a expliqué après la Hongrie que Ferrari avait découvert les faiblesses de sa SF70H, notamment sur les circuits à haute vitesse qui seront plus présents lors de la 2ème partie de saison.

"Nous avons découvert des choses après Silverstone et nous espérons régler une partie de ces problèmes pour Spa."

"Il est certain que des circuits nous conviendront mieux que d'autres. Mais il y a aussi des domaines que nous pouvons travailler, comme les qualifications. Mercedes sort plus de chevaux de son moteur que nous. On ne peut pas simplement dire que ce circuit nous convient ou pas, cela va dépendre de petites choses. Beaucoup de petites choses."
source: Nextgen-Auto.com

Le poids du HALO critiqué par les pilotes
Alors que les critiques concernant le Halo se focalisent surtout sur l'esthétique du système, qui sera introduit de manière obligatoire en 2018, le système de protection de la tête des pilotes fait également débat sur le plan technique.

Et les pilotes sont concernés au premier plan: le Halo, composé de carbone et de titane, restera un système assez lourd lors de son introduction en Formule 1.

Même si la FIA souhaite affiner le système, pour offrir une bonne résistance aux gros débris comme une roue, il doit avoir un certain poids. Il est estimé à un peu plus de 10 kilos pour 2018.

La FIA accordera donc aux équipes une augmentation du poids minimum des voitures (toujours mesuré à vide d'essence mais avec le pilote à bord) de 5 kilos. Soit 733 au lieu de 728.

Certains pilotes ont donc déjà peur: va-t-on leur demander de perdre les 5 autres kilos pour compenser le poids total du Halo?

"Vous ne pouvez pas ignorer un système comme le Halo s'il améliore la sécurité de 17% (chiffre global avancé par la FIA suite à l'analyse d'une vingtaine d'accidents)", avance Hamilton.

"Mais il n'est vraiment pas beau et le poids supplémentaire n'est pas une bonne chose. Comme je l'ai déjà dit, nos Formule 1 pèsent 100 kilos de trop. Un jour, il faudra que les règles s'attaquent à ce problème. Ce n'est pas au pilote de compenser."

Pour Carlos Sainz, même son de cloche: "nous ne devons pas devenir aussi maigres que des cyclistes juste à cause des voitures!"

Valtteri Bottas a un discours plus nuancé.

"Je ne pense pas que le Halo fera du tort à la Formule 1. C'est une avancée en termes de sécurité, comme il y en a eu beaucoup d'autres qui ont été critiquées dans l'histoire du sport. Mais c'est bon pour nous, les pilotes. Le seul point négatif, c'est en effet le poids en plus. Parce que plus les voitures sont lourdes, moins elles deviennent excitantes."
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat veut hausser son niveau dès le prochain Grand Prix
Daniil Kvyat n'a pas vécu un début de saison de tout repos, entre manque de performance et incidents en piste qui l'ont mis dans le radar des commissaires. Le Russe espère inverser la tendance après la pause estivale, lorsque débutera la deuxième partie de saison, malgré un sursis quant à une éventuelle pénalité.

"Le début de saison était prometteur" reconnaît-il. "Nous avons d'ailleurs eu plusieurs week-ends prometteurs mais nous n'avons pas réussi à en profiter."

"Il y a eu des problèmes techniques et j'ai eu des incidents lors du premier tour à deux reprises, ce qui m'a empêché de marquer plus de points. Nous avons eu des problèmes mineurs qui ont coûté cher."

"Dans des situations comme celles-ci, il faut être patient. Tôt ou tard, le résultat viendra car nous en avons les moyens. Il faut continuer à travailler et à réussir des qualifications et des courses plus propres, et la récompense sera là. Tout est sous contrôle, il faut que je me fasse plaisir dans ce que je fais, c'est la recette."

Conscient qu'il n'aura pas éternellement la chance de progresser, après une saison 2016 désastreuse, Kvyat est déterminé à ne pas perdre de temps et à se reprendre dès le prochain Grand Prix, à Spa-Francorchamps.

"Je pense que nous avons une bonne chance de nous montrer au niveau à Spa. Ce sera un peu plus dur à Monza car la vitesse en ligne droite n'est pas notre point fort. Mais par la suite, nous serons sûrement performants à Singapour, au Japon et en Malaisie. Notre voiture est meilleure sur les circuits lents et de freinage, nous continuons à la développer mais nos rivaux font des progrès aussi, donc chaque circuit présente ses chances" conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Bottas, 'peut-être le pilote de Formule 1 parfait' selon Rosberg
Valtteri Bottas serait proche d'être le pilote de Formule 1 parfait. C'est en tout cas ce que clame celui qui lui a laissé son baquet chez Mercedes, le Champion du monde en titre, Nico Rosberg, qui a pris une retraite surprise en décembre dernier.

L'Allemand admet aujourd'hui que sa décision brutale a pu déstabiliser Mercedes.

"Je n'utiliserais pas des mots aussi forts. Mais, bien évidemment, mon départ a été une chose difficile pour eux, surtout avec l'arrivée de nouvelles règles à gérer en plus."

Mercedes est en effet partie du mauvais pied, en perdant la première course de l'année, avant de se rattraper assez vite.

"Ce n'est pas contre Ferrari mais ils ont été capables de lancer le développement de leur voiture 2017 bien plus tôt. Cela a joué à leur avantage."

"Mais Mercedes est encore une équipe très, très forte. Quand vous regardez leur voiture avec attention, le niveau de détails est juste incroyable."

Rosberg a donc aussi été impressionné par Bottas, l'ancien pilote Williams, qui était aussi géré par Toto Wolff.

"Oui, vraiment impressionné. Il est peut-être le pilote de Formule 1 parfait. Mentalement en tout cas parce qu'il est capable de se concentrer uniquement sur lui-même, d'être constant et rapide."

C'est ainsi que Bottas a profité des tensions entre Vettel et Hamilton pour faire son chemin et n'être qu'à l'équivalent, en termes de points, d'une victoire dans la course au titre.

"Ca me va parfaitement", souligne Bottas avec le sourire. "Je n'ai aucune envie d'être le centre de l'attention. Cela signifie que je peux juste me concentrer sur mon travail."
source: Nextgen-Auto.com

Mick Schumacher au volant de la Benetton Ford de son père à Spa
Mick Schumacher va prendre le volant de la Benetton Ford B194 de son père lors du prochain Grand Prix de Belgique.

Une heure avant le départ environ, le fils du légendaire septuple Champion du monde va ainsi commémorer les 25 ans de la première victoire en Formule 1 de Michael Schumacher, à Spa, en 1992.

Pour se préparer, le jeune pilote qui évolue actuellement en Formule 3 a pu rouler sur le circuit, avec cette F1, mercredi dernier, lors d'un essai à huis clos auquel était convié le journal belge 'la Dernière Heure'.

"Mon but est clairement d'accéder à la F1", a-t-il confié au journal. "Je ne pense qu'à cela."

Rappelons que Mick n'était pas né lorsque son père a décroché sa première victoire avec Benetton en 1992. D'autres victoires suivront avec cette écurie, ainsi que deux titres mondiaux en 1994 (moteur Ford) et 1995 (moteur Renault). Schumacher s'attaqua ensuite au grand défi Ferrari, à partir de 1996.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.