En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 04 Mai 2011

Ferrari souhaite la stabilité
Ferrari a réagi à la possibilité de voir un consortium, dont un des membres a des liens avec son écurie, acheter la Formule 1.

La société EXOR a confirmé son intention, en partenariat avec l'empire News Corp, d'explorer la possibilité de réunir d'autres investisseurs en vue de faire une offre à l'actionnaire majoritaire de la F1, CVC Capital. Cette dernière a déclaré que ses parts ne sont pas à vendre.

Il est toutefois intéressant de noter qu'EXOR détient près d'un tiers de FIAT, la société mère de Ferrari.

"Nous n'avons aucun commentaire à faire, en partie parce que nous ne sommes pas directement impliqués pour le moment", indique Ferrari sur son site. "Tout ce que nous pouvons faire, c'est répéter ce que nous avons si souvent déclaré par le passé: Ferrari souligne l'importance d'assurer la stabilité et le développement de la Formule 1 sur le long terme."
source: ESPNF1.com

Heidfeld - Dépasser est "un peu trop facile"
Pour Nick Heidfeld, la combinaison de deux facteurs ont rendu les dépassements en Formule 1 plus faciles qu'auparavant. Peut-être un peu trop.

Pour améliorer le spectacle en 2011, le règlement technique a été modifié pour permettre au pilote attaquant d'utiliser un aileron arrière ajustable. De plus, l'arrivée du nouveau pneumaticien Pirelli a été l'occasion de produire des gommes dont l'usure rapide différencie les niveaux de performance.

Résultat: le nombre de dépassements a augmenté en flèche cette année. Si le spectacle est au rendez-vous, Heidfeld s'inquiète néanmoins de voir de telles manœuvres devenir trop courantes et donc moins impressionnantes.

"Si vous regardez le nombre de dépassements réalisés jusqu'à présent, il s'agit probablement de la plus intense chose que j'aie vue en Formule 1 depuis longtemps", a dit le pilote Renault lors d'un entretien sur 'RTL'. "Parfois, c'est peut-être un peu trop facile."

Heidfeld, qui en est à sa 12ème saison dans la catégorie reine, se souvient d'une époque ou réussir à doubler un adversaire était "quelque chose de spécial." L'Allemand s'explique: "De nos jours, si vos pneus sont usés et que l'autre (pilote) est sur des pneus frais, il peut vous doubler par l'extérieur, par l'intérieur... par où bon lui semble."

Son compatriote Nico Rosberg, quant à lui, est très satisfait d'avoir un aileron arrière ajustable à sa disposition. "C'est la meilleure idée de l'Histoire de la F1, non?", a déclaré le pilote Mercedes il y a deux semaines. "Les pneus, c'est bien aussi. Tout le monde a critiqué Pirelli mais ils ont rendu la F1 spectaculaire. C'est cool."
source: ESPNF1.com

Ferrari - L'aéro prend trop de place
Stefano Domenicali, le patron de Ferrari, souhaite que les écuries discutent de l'influence disproportionnée de l'aérodynamique en Formule 1.

L'équipe de Maranello a souffert d'un problème de calibrage de sa soufflerie, ce qui a affecté le développement de la 150° Italia en ce début de saison. Dans un contexte où les différences entre les monoplaces se comptent dans les dixièmes de seconde, l'importance d'un bon ensemble aéro est primordial. Trop, selon Luca Di Montezemolo.

L'aérodynamique représenterait "80%" des performances estime le président de Ferrari, au détriment des autres caractéristiques de la discipline: "La F1, c'est aussi la mécanique et les moteurs. Ce genre de F1 ne sied pas bien avec moi."

Domenicali est du même avis. "Actuellement, on ne trouve que du développement aérodynamique en Formule 1", déclare-t-il à 'Auto Bild'. "Cela compte pour 90% de la performance. Du point de vue d'un manufacturier automobile comme Ferrari, c'est inacceptable."

"Le futur de l'industrie automobile ne se trouve pas dans l'aérodynamique. Seule une petite portion de notre budget (pour les voitures de série) est dédiée à ce secteur", élabore Domenicali. "Si nous adoptions la même approche en Formule 1, nous n'arriverions pas à nous qualifier pour les courses. Il existe un déséquilibre entre les voitures de série et la Formule 1."

L'Italien a toutefois reconnu que Ferrari n'est "traditionnellement" pas la meilleure équipe dans le domaine de l'aéro, mas que Red Bull, grâce au talent du directeur technique Adrian Newey, excelle dans cet art.
source: ESPNF1.com

Warwick parmi les commissaires
L'ancien pilote britannique Derek Warwick succèdera à l'Italien Emanuele Pirro au titre de commissaire de course, pour la 4ème manche du Championnat du monde, ce week-end, à Istanbul.

Warwick a couru en F1 de 1981 à 1993, pour les écuries Toleman, Brabham, Lotus, Arrows et Renault, avec laquelle il a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Il a aussi connu une belle carrière en Endurance, avec une victoire au Mans en 1992. Il fut ensuite patron d'écurie.

Il a été commissaire l'année dernière en Espagne et en Hongrie.
source: ESPNF1.com

Contacts entre Rosberg et Ferrari
Selon la presse italienne, le pilote Mercedes Nico Rosberg pourrait être candidat à une place de pilote chez Ferrari.

L'Allemand, qui s'est révélé comme un potentiel Champion du monde en dominant Michael Schumacher, son coéquipier, en 2010, pourrait remplacer Felipe Massa, selon le journal 'Autosprint'.

La publication italienne fait état de "contacts" entre l'entourage de Rosberg et Maranello. Massa, qui peine à sortir de l'ombre de Fernando Alonso, est en contrat avec Ferrari jusqu'à la fin de la saison 2012. Rosberg a signé chez Mercedes jusqu'en 2013. Ferrari se serait renseignée sur le contrat de Rosberg.

Paul Di Resta, qui réussit de très bons débuts chez Force India, sous l'égide de Mercedes, serait lui pressenti pour intégrer l'écurie de Stuttgart. D'autres rumeurs enverraient Massa chez Red Bull en remplacement de Mark Webber.
source: ESPNF1.com

Ferrari va montrer les dents
Dans la foulée de son chef ingénieur, Nicolas Tombazis, le patron de l'équipe Ferrari, Stefano Domenicali, a admis que son équipe a manqué d'agressivité dans son développement.

Ferrari n'est pas encore montée sur le podium en trois courses. Tombazis s'en est expliqué dans la presse italienne et Domenicali a repris ses arguments à l'approche du Grand Prix de Turquie, qui doit marquer le début de la contre-offensive des Rouges, dominés par McLaren et Red Bull.

"Nous avons manqué d'agressivité", a reconnu Domenicali sur le site officiel de Ferrari. "Dès la conception, il y a eu un problème entre ce que nous voyions en soufflerie et ce que nous constations en piste. C'est ce qui nous a causé le plus de tort sur ces premiers mois."

Depuis, les choses ont été prises en main par l'équipe technique de Ferrari qui serait même allée jusqu'à faire des essais dans la soufflerie de Toyota, en Allemagne, pour calibrer son propre outil. Résultat, des nouveaux ailerons avant et arrière apportés en Turquie, ce week-end, dans l'espoir d'améliorer ce qui constitue pour l'instant l'ordinaire de l'équipe la plus titrée de la F1.

"S'il y a une chose qu'il faut éviter, c'est de paniquer", a déclaré Domenicali. "Maintenant, nous abordons une série de trois courses en quatre semaines. Il sera important de montrer que nous sommes de retour en forme et de monter sur le podium."
source: ESPNF1.com

Virgin compte sur ses évolutions
La pause de trois semaines aura permis aux écuries de mettre au point les premières évolutions significatives depuis le début du Championnat. Virgin Racing, qui a significativement manqué de rythme, compte se reprendre dès ce week-end au GP de Turquie.

John Booth, le directeur sportif de l'écurie britannique, reconnaît ce manque de performances mais semble confiant des évolutions apportées à la MVR-02. "Le moins que l'on puisse dire, c'est que les évolutions apportées pour le début de la saison en Europe sont significatives", annonce John Booth.

L'équipe a notamment développé un nouvel aérodynamisme pour les MVR-02. "Nous prenons une nouvelle direction sur l'aéro et nous espérons que cela nous aidera à prendre un nouveau virage", ajoute le directeur sportif.

Jérôme D'Ambrosio ne bénéficiera pas de toutes les évolutions ce week-end, mais disposera du package complet dès Barcelone.
source: AUTOhebdo.fr

Heidfeld avertit Red Bull
Nick Heidfeld a affirmé que Red Bull et Sebastian Vettel n'auront pas la vie facile en 2011 s'ils veulent conserver leur titre.

"Après les premières courses, certains ont dit que ce serait la balade, cette année pour Sebastian et Red Bull", a confié le pilote Renault à la télé allemande 'RTL'. "Mais si vous regardez ce qu'il s'est passé ces dernières années, c'est quelque chose qui arrive rarement. On a toujours vu en particulier McLaren partir avec un peu de retard mais revenir très vite."

Ce retour a peut-être déjà été amorcé avec la victoire Lewis Hamilton à Shanghai, qui mettait fin à une série de quatre succès de Vettel. "S'ils (McLaren) affichent la rapidité de développement des autres années ils seront des adversaires très sérieux et j'espère que d'autres team, comme le nôtre, pourront aussi se montrer à la hauteur."

Dans une téléconférence avec des journalistes, dont la rédaction d''ESPNF1', le chef ingénieur de McLaren, Phil Prew, a admis que l'écart séparant McLaren de Red Bull était encore de 0"5 au tour.
source: ESPNF1.com

Renault aide ses partenaires à progresser
Renault a revu sa stratégie pour la F1 au terme de la saison 2010, en se séparant de son équipe et en redevenant un simple motoriste.

Les équipes partenaires du constructeur français ont obtenu de bons résultats lors des trois premiers Grands Prix de la saison: Red Bull a gagné deux courses, Lotus Renault GP a décroché deux podiums et Team Lotus s'est rapprochée de Williams.

"Du point de vue de Renault, nous sommes très satisfaits des résultats obtenus à ce jour: l'une des raisons de notre maintien en F1 était de rencontrer le succès et démontrer la qualité du produit Renault. Les récents résultats remplissent cet objectif", souligne Jean-François Caubet, le patron de Renault Sport F1.

Red Bull aurait une cartographie moteur adaptée au diffuseur soufflé, pour rendre son utilisation optimale. Renault aide ses partenaires dans ce domaine.

"Nous ne pouvons prétendre à aucun crédit pour la conception d'un châssis ou d'une quelconque amélioration, mais nous devons veiller à ce que les constants développements d'une voiture tout au long de la saison soient accompagnés par un moteur fournissant un même agrément de conduite et une même traction", explique Caubet.

"Cela est particulièrement essentiel cette année avec des fonds plats soufflés qui s'améliorent à chaque course, donc de plus en plus cruciaux pour les temps au tour."
source: SportAuto.fr

Red Bull a réglé ses problèmes de KERS
Red Bull a eu des problèmes de KERS en début de saison. Il a été retiré avant la course à Melbourne, il a posé problème pour les deux pilotes à Sepang et Mark Webber a dû partir en fond de grille après un souci à Shanghai.

L'équipe Championne du monde a travaillé pour améliorer son système, avec pour but de corriger tous les problèmes.

"Notre système KERS est bon, il a été testé en simulation avec des modifications", a indiqué Helmut Marko, conseiller spécial de Red Bull, au 'Bild'. "Le refroidissement est bien meilleur. Maintenant, nous devons seulement le conserver en course..."

Red Bull doit faire fonctionner son système correctement pour rester en tête: "Je l'ai dit plusieurs fois, le KERS a des avantages", confirme Sebastian Vettel. "Nous avons eu quelques problèmes mais nous avons des gens qui travaillent sur ça, donc je ne suis pas inquiet pour la prochaine course."
source: SportAuto.fr

CVC ne veut pas vendre la F1
Le géant des médias News Corp et la société d'investissement EXOR ont confirmé des négociations qui pourraient mener à la création d'un consortium pour racheter les droits commerciaux de la Formule 1.

CVC Capital Partners, le propriétaire actuel de ses droits, n'a pas l'intention de vendre: "CVC peut confirmer qu'il a été récemment approché par le consortium EXOR News Corporation", annonce le fonds d'investissement dans un communiqué.

"James Murdoch nous a informé que c'est une approche amicale, à un stade très préliminaire, et ils savent que la Formule 1 appartient à CVC et qu'elle n'est pas à vendre."

CVC a cependant récemment reconnu que toute offre intéressante serait évaluée. Le fonds d'investissement n'exclut pas un partenariat avec d'autres sociétés.

"CVC reconnaît la qualité d'EXOr et de News Corporation comme investisseurs potentiels, mais tout investissement en Formule 1 nécessite l'accord de CVC et devra démontrer qu'il est dans l'intérêt du sport et de ses actionnaires, dans leur ensemble", précise le communiqué.

Le Président de la FIA, Jean Todt, possède également un droit de veto en cas de revente des droits.
source: SportAuto.fr

Head pas encore retraité
Le co-fondateur de Williams Patrick Head n'a pas du tout apprécié qu'on le mette à la retraite sans lui demander son avis.

Ce fut notamment le cas d'Adam Parr, le président délégué de Williams. Ce dernier a annoncé, outre un important remaniement dans le département technique, que Head quitterait ses fonctions dans le courant de l'année: "Il a déjà indiqué qu'il était temps pour lui de passer à autre chose dans sa vie."

"Cette nouvelle, on me l'apprend", a fulminé Head dans le 'Guardian', ce matin. "Il (Parr) n'était pas autorisé à communiquer sur cela. Mes intentions ne sont pas dans le domaine public et elles ne le seront que lorsque j'en ferai part."

Head, 64 ans, a vendu une partie de ses actifs dans Williams pour l'entrée en bourse de cette dernière, ce qui lui a fait gagner une somme estimée à 50 millions de dollars.
source: ESPNF1.com

Tony Fernandez se concentre sur Barcelone
Jarno Trulli et Heikki Kovalainen ont réalisé une bonne course lors du dernier GP de Chine, en terminant devant leurs adversaires directs. Tony Fernandes espère qu'il en sera de même ce week-end en Turquie, même s'il sait que le rythme de la T128 ne s'améliorera véritablement qu'à Barcelone.

"Nous avons démarré la saison comme nous le souhaitions en nous rapprochant des écuries de milieu de tableau", analyse Tony Fernandes, nouveau propriétaire du constructeur Caterham. "J'espère que nous en ferons de même en Turquie. Nous avons (néanmoins) des objectifs réalistes pour ce week-end."

Le propriétaire de l'écurie malaisienne attend surtout les évolutions prévues pour Barcelone. "La prochaine étape devrait arriver en Espagne où nous prévoyons de nombreuses améliorations importantes sur les monoplaces", ajoute Tony Fernandes. "Je suis très confiant en l'avenir. Le succès au long terme de l'équipe se déroule comme prévu."
source: AUTOhebdo.fr
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.