En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 05 Mai 2011

Massa - "Ferrari doit revenir"
Felipe Massa a appelé son équipe à revenir au plus vite sur Red Bull, qui mène le championnat à l'abord du Grand Prix de Turquie, quatrième manche de la saison, ce week-end.

"Ici et à Barcelone, il nous faut faire un pas en avant significatif", a déclaré le Brésilien, triple vainqueur à Istanbul entre 2006 et 2008 mais déjà à 44 points de Sebastian Vettel, leader du championnat 2011. "Je pense surtout aux progrès que nous devons faire en qualifications, sachant que notre rythme en course n'est pas mauvais. Mais il est difficile de savoir ce que ces nouvelles pièces (des ailerons avant et arrière) vont apporter et le temps pourrait rendre leur évaluation encore plus difficile."

Massa a, comme Norbert Haug, répondu par l'humour aux rumeurs selon lesquelles Nico Rosberg le remplacerait chez Ferrari la saison prochaine. "Quoi? C'est déjà l'heure?", a-t-il plaisanté. "Chaque année, depuis que je suis chez Ferrari, il y a ce style de rumeur qui circule à cette époque de la saison. Et chaque année je n'ai rien à dire."
source: ESPNF1.com

Webber terminerait chez Red Bull
Mark Webber rappelle qu'il n'a pris aucun engagement pour la saison prochaine mais il a dit qu'il était "peu probable" qu'il quitte Red Bull pour une autre équipe.

Seuls ses résultats cette année garantiront un contrat pour l'année prochaine au pilote australien. "J'ai trois possibilités: rester, arrêter ou piloter pour une autre écurie, ce qui est peu probable", a-t-il déclaré aux médias, à Istanbul, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix de Turquie.

"J'ai évidemment de bons contacts avec l'équipe et chaque année nous faisons la même chose (une prolongation d'un an). On va voir maintenant comment les choses se présenteront à la fin de l'année. On n'en a pas encore parlé."

L'impression que nous a donné Webber était en tout cas qu'il souhaitait continuer chez Red Bull, n'en déplaise à ceux qui visent un volant au sein de l'équipe Championne du monde. "Il nous reste encore de grandes choses à faire", a lancé le pilote de 33 ans.
source: ESPNF1.com

Boullier - "Il faut repenser la F1"
Au milieu des rumeurs de reprise et du début des négociations sur les Accords Concorde, le patron de l'écurie Lotus Renault, Eric Boullier, appelle à une réflexion de fond.

Le groupe News Corporation s'est montré intéressé pour reprendre la F1, mais Boullier affirme ne pas s'en préoccuper et ne pas avoir d'information à ce sujet. "J'ai lu la presse comme tout le monde et ils semblent intéressés. Mais je ne sais pas ce qu'ils veulent faire et si c'est bien ou pas. Tout ce que je sais c'est que tous les acteurs de la F1 doivent s'unir pour préparer l'avenir."

Le Français est pourtant exclu de la réunion qui se déroulera le week-end prochain entre les quatre top teams qui sont plus ou moins réticents à accepter le changement de règlement sur les moteurs qui seront moins puissants en 2013. Là encore, Boullier ne s'avance pas trop: "Il me faut en savoir plus. Je sais qu'il y a beaucoup de discussion sur le moteur et des intérêts qui divergent entre la FIA et la FOTA. C'est classique."

Ce dont Boullier est sûr c'est que "maintenant il n'y a plus de grands constructeurs en F1 et nous devons faire face à la concurrence d'autres sports comme le football, les Jeux Olympiques, et d'autres, qui se sont beaucoup développés économiquement, avec pas mal de sponsors, or c'est cela la clé."

"Je pense que la guéguerre à l'intérieur du paddock, c'est bien pour un certain nombre de journalistes mais ça ne l'est pas pour moi. Il faut voir les choses sur un plan plus global. La F1 doit réaliser que le reste du monde a changé. Si on veut que le sport continue à avoir du succès, il faut le faire évoluer et repenser la F1."
source: ESPNF1.com

Hamilton prudent à Istanbul
Lewis Hamilton ne croit pas vraiment en ses chances d'enchaîner dimanche une deuxième victoire après celle remportée en Chine il y a trois semaines.

"Il arrive parfois que l'on se projette d'une victoire sur la course suivante avec de grands espoirs", a déclaré le pilote McLaren. "Ce n'est pas mon cas aujourd'hui. D'une manière générale, je n'aime pas trop annoncer trop de choses à l'avance car, si ça se passe mal, c'est une grande déception. Je préfère arriver en étant prudent. Il se pourrait que l'on ne soit pas les plus rapides, ce week-end. C'est tout à fait possible. Mais si c'est le cas, ce sera fantastique et nous allons tout faire pour gagner."

"On n'a pas gagné la dernière course parce que l'on avait la voiture la plus rapide mais grâce à la stratégie. On espère revenir en performance grâce à nos évolutions. On verra bien demain."

Hamilton regarde devant mais surtout derrière. "Mercedes s'est rapprochée, Ferrari n'est pas loin", a noté Hamilton. "Les Renault accomplissent un travail fantastique. Je pense que ce sera serré éventuellement, alors j'espère que nos performances vont continuer à s'améliorer."
source: ESPNF1.com

Vettel - "Personne n'est imbattable"
Aucun pilote n'est "imbattable", contrairement à ce qui se dit de lui, a indiqué le champion en titre et leader du classement Sebastian Vettel (Red Bull) jeudi à Istanbul, où se tiendra dimanche le Grand Prix de Turquie de Formule 1.

Auteur des trois pole positions et des deux premières victoires de la saison, l'Allemand a terminé 2ème du GP de Chine derrière Lewis Hamilton (McLaren), dont la stratégie était meilleure que la sienne à Shanghai.

Un succès du Britannique qui n'est, selon Vettel, "pas dû à la chance" mais parce que McLaren "méritait de gagner", l'écurie de Woking ayant réalisé "un meilleur boulot" que Red Bull.

"Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un réveil pour nous. C'est peut-être le cas pour les gens qui nous disaient dominateurs après la deuxième course. C'est une leçon pour eux. Ils ont vu que quand nous ne connaissons pas un dimanche parfait, que nous commettons une petite erreur ou que quelque chose ne va pas, quelqu'un nous bat", a-t-il estimé.

"Personne n'est imbattable. Tu trouveras toujours quelqu'un pour te botter les fesses. Je n'aime pas être battu, mais personne n'est imbattable", a répété Sebastian Vettel.
source: Sport.fr

L'absence de Kubica fait mal
Selon l'ancien triple Champion du monde Niki Lauda Renault paie le prix fort de l'accident de Robert Kubica et ne possède pas de pilote en mesure de le remplacer.

Après avoir sermonné l'infortuné Polonais alors qu'il sortait à peine de la salle d'opération pour une conduite non professionnelle, le vétéran autrichien plaint son équipe.

"Renault a eu une bonne voiture d'entrée mais l'équipe est limitée par ses pilotes", a déclaré Lauda à 'RTL' avant le Grand Prix de Turquie. "Ils font du bon travail mais il leur manque un pilote de top niveau."

Nick Heidfeld, qui a été choisi pour remplacer Kubica, appréciera certainement.

Lauda, qui ne connaît pas la langue de bois, a également distribué ses largesses au règlement 2013 et au passage du V8 au 4 cylindres. "J'y ai longuement réfléchi et je ne comprends pas pourquoi il y a toujours des moteurs de plus en plus petits. En F1, on s'attend plutôt à de la puissance, de la vitesse et aux bruits que tout le monde veut entendre." Lauda avait, il y a quelques mois, soulevé la question du son des futurs moteurs de F1.
source: ESPNF1.com

Newey est plus créatif, il fait la différence, affirme Domenicali
Le propos est probablement indéniable mais il ne manquera pas de faire siffler les oreilles des designers de la Scuderia Ferrari, principalement son directeur technique, Aldo Costa, et Nikolas Tombazis, responsable de la conception de la Ferrari 150°. "C'est vrai, Red Bull a construit une meilleure voiture [que la notre]. Pourquoi? Car Adrian Newey est tout simplement plus créatif", concède dans les colonnes d''Auto Bild Motorsport' le directeur de la Gestione Sportiva, Stefano Domenicali.

La confession de l'Italien découle de la domination de Red Bull Racing depuis 2009. A l'époque et malgré le double sacre de Brawn GP - qui avait profité de l'étonnante politique de la FIA qui avait adoubé les diffuseurs multiples - la monoplace de Milton Keynes était la plus aboutie et la plus efficace sur les plans aérodynamique et mécanique.

Mais elle jette aux orties la plus grande domination de l'histoire du Championnat du monde de Formule Un, de 2000 à 2004, qui avait été le fait de la Scuderia Ferrari! A l'époque, Adrian Newey officiait chez McLaren et sa créativité s'était retournée contre lui et contre les flèches d'argent. "Pour moi, c'est un fait, Newey fait la différence entre Red Bull et les autres écuries. Lui et ses techniciens font du meilleur travail", conclut Domenicali.
source: AutoMoto365.com

Les top teams vont discuter
Les plus grandes équipes de F1 se rencontreront à Stuttgart, le week-end prochain, pour étudier le futur de la F1.

Selon le journal 'Daily Telegraph', des représentants de Ferrari, McLaren, Mercedes et Red Bull s'entretiendront de l'avenir de la Formule 1, des nouveaux Accords Concorde, les changements de règlement et des rumeurs de reprise de la F1.

Ferrari est indirectement impliquée dans ces dernières, par l'intermédiaire d'Exor, un groupe d'investisseurs à 30% filiale de FIAT, la maison mère de Ferrari. Le Petit Cheval cabré n'a pas fait de commentaire sur l'affaire, se bornant à réclamer de la stabilité pour la F1.

La Scuderia a par ailleurs vivement critiqué l'état de la F1 ces derniers temps, estimant que trop de place était laissée à l'aérodynamique. Selon le journal 'Autosprint', les équipes pourraient faire pression pour des règlements plus simples et plus stables pour l'après-2012, le retour de circuits clé européens, la baisse des prix des billets et la modernisation des plate-formes médias pour attirer une audience plus jeune.

Martin Whitmarsh, le patron de McLaren et président de la FOTA, l'association des teams, a déclaré à 'Sky News': "Quel que soit le propriétaire de la F1 dans le futur, que ce soit l'actuel ou un nouveau, il est important que les équipes soient plus soudées que jamais".
source: ESPNF1.com

Di Grassi a testé les Pirelli
L'ancien pilote Virgin Lucas Di Grassi est entré dans le vif du sujet de sa fonction d'essayeur Pirelli avec deux jours d'essais bouclés à Barcelone.

Le Brésilien a fait quelque 1000 km sur le tracé du Grand Prix d'Espagne (20-22 mai), lundi et mardi, au volant de la Toyota laboratoire de 2009.

"Un pilote de réserve en F1 ne fera pas 500 km dans l'année", a tenu à faire savoir le Pauliste à 'Globo' après ces essais. "J'en ai déjà fait le double."

"Je suis content parce que nous avons respecté l'ordre du jour que nous nous étions fixé", a-t-il ajouté.

Di Grassi a eu du mal à digérer d'avoir été remplacé par Jérôme D'Ambrosio, cet hiver chez Virgin mais il vise un retour sur la grille en 2011: "Je suis prêt, à la fois techniquement et physiquement."
source: ESPNF1.com

Des rumeurs qui font rire Haug
Le vice-président de Mercedes Motorsport Norbert Haug s'est amusé des rumeurs envoyant son pilote Nico Rosberg chez Ferrari.

"Dimanche, on était le 1er mai, pas le 1er avril. Cette blague arrive un mois trop tard", a déclaré le dirigeant de la marque à l'Etoile, balayant l'hypothèse dans un sourire.

'Autosprint', la revue italienne, a été la première à faire état de contacts entre l'entourage de Rosberg et l'équipe de Maranello.

Le journal allemand 'Bild' a ajouté que les résultats de Rosberg cette saison pourraient influer sur son futur dès 2012.

A l'agence 'DAPD', le fils de Keke a déclaré: "Je suis très heureux où je suis. Je veux accompagner l'équipe dans son ascension vers les sommets."
source: ESPNF1.com

PURE veut être motoriste de F1 en 2013
PURE (Propulsion Universelle et Récuperation d'Energie) a officiellement fait acte de candidature pour devenir l'un motoriste de F1. Non affilié à un constructeur automobile, PURE chassera d'abord sur les terres de Cosworth, qui équipe Williams, Marussia Virgin et HRT. PURE est une entreprise fondée par l'ancien directeur général de BAR et manager de Jacques Villeneuve, Craig Pollock.

Tout est dit dans le nom de l'entreprise: l'écologie est son moteur. La perspective de développer un bloc propulseur 1,6 litres turbocompressé à l'horizon 2013 a suscité une vocation naturelle et légitime pour PURE qui s'est accordé les services de TEOS Powertrain Engineering - une société co-détenue par Mecachrome et IFP Technologies - pour concevoir et développer le moteur qu'elle mettra sur le marché de la F1 d'ici un an. "PURE a pour ambition d'être un leader dans le développement de la prochaine génération de propulseur qui doit répondre aux demandes et à un environnement plus propre", a déclaré Pollock. "La réglementation spécifique aux moteurs de F1 2013 offre à PURE une plateforme immédiate pour tester et valider les technologies du futur et pour inonder d'autres industries."

PURE ne possède aucune expérience du haut niveau du sport automobile mais compte surfer sur la vague verte qui commence à déferler en F1 pour se faire une place au soleil du pinacle du sport automobile. La Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), serait sensible aux arguments de PURE et favorable à son arrivée dans les paddock.
source: AutoMoto365.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.