En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 06 Mai 2011

Les écuries veulent devenir actionnaires
Les écuries de Formule 1 seraient désireuses de devenir actionnaires de la discipline, si les droits de cette dernière étaient à vendre, a estimé Martin Whitmarsh, le président de la FOTA, l'association des équipes, vendredi à Istanbul, où se tiendra dimanche le Grand Prix de Turquie.

"Je pense qu'il est souhaitable que les écuries possèdent les droits commerciaux", a affirmé Whitmarsh, par ailleurs directeur de l'écurie McLaren, pour qui une telle opération assurerait de la "stabilité" à la F1.

"Nous voulons nous assurer que le sport s'inscrit dans la durée. Et pour cela, on a besoin d'un niveau d'investissement approprié pour promouvoir et développer notre sport. Nous avons besoin d'une redistribution des revenus appropriée aux écuries", a-t-il poursuivi.

Une réunion entre les onze structures membres de la FOTA - dont seul Hispania ne fait pas partie, pour ne pas s'être acquitté de ses cotisations en 2010 - doit se tenir dimanche à Istanbul sur ce sujet, afin de définir, entre autres, "une stratégie commune", a fait savoir le président de la FOTA.

CVC, l'actuel propriétaire des droits commerciaux, que dirige Bernie Ecclestone, "ne veut pas vendre", a affirmé ce dernier mercredi, alors le magnat australien de la presse Rupert Murdoch et le fonds italien d'investissements Exor ont affirmé envisager de faire une offre de rachat conjointe.

"Il y a peu d'entreprises capitalistes qui veulent rester dans un même secteur indéfiniment", a observé Martin Whitmarsh.

CVC a payé 1,6 milliard de livres (1,77 milliard d'euros) les droits commerciaux de la Formule 1 en 2006. "Si quelqu'un vient et offre beaucoup plus d'argent que ça ne vaut, on leur dira 'asseyez-vous et parlons'", a remarqué Ecclestone. "Mais j'ai le sentiment que cela ne va pas arriver."
source: Sport.fr

Vettel - "Je n'ai rien pu faire"
Sebastian Vettel, qui a fortement endommagé sa Red Bull vendredi matin lors des premiers essais libres du Grand Prix de Turquie, au point de ne pas pouvoir rouler l'après-midi, a estimé "n'avoir rien pu faire" au moment de sa sortie de route.

Sorti vite du virage n°8, composé de quatre courbes successives allant du même côté, alors que la piste était mouillée, l'Allemand est parti en toupie après avoir dérapé du mauvais côté d'un vibreur, pour s'écraser dans un mur de protection, abimant sérieusement sa monoplace.

"On peut voir qu'il n'y a rien que je pouvais faire pour empêcher la voiture de toucher le mur. Le plus important, pour moi, est que j'en sorte indemne", a jugé le champion en titre et leader du classement général, qui est resté à pied pour la deuxième session d'entraînement, alors que la piste s'était asséchée.

"Malheureusement, nous ne pouvions pas réparer la voiture à temps. Il y avait un peu trop de dommages. Je suis désolé pour les (mécaniciens). Je me suis excusé auprès d'eux parce qu'il n'était pas dans mon intention d'abimer la voiture. Mais cela peut arriver en course automobile", a-t-il jugé.

Sa non-participation à la deuxième séance d'essais libres "n'est pas un problème", a commenté Vettel, qui a indiqué "bien connaître la piste des années précédentes".

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a qualifié l'incident de "dommage". "En tant qu'équipe, nous voulions voir comment se comportaient les pneus intermédiaires. Mais quand il est entré en piste, l'intensité de la pluie a augmenté", a commenté le Britannique, ajoutant que Vettel avait "dû amocher presque chaque endroit de sa voiture".
source: Sport.fr

D'Ambrosio pénalisé de cinq places sur la grille
Le Belge Jérôme D'Ambrosio (Virgin) sera pénalisé de cinq places sur la grille du Grand Prix de Turquie de Formule 1 dimanche pour n'avoir pas ralenti comme les commissaires de piste le lui demandaient lors des deuxièmes essais libres vendredi après-midi, a indiqué la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA).

Les drapeaux jaunes ignorés par D'Ambrosio ont été agités alors que le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams) était sorti de piste en fin de séance.

Cette pénalité condamne avec quasi-certitude le Belge, dont la Virgin est notoirement sous-performante, à partir du dernier rang sur la grille dimanche.
source: Sport.fr

Massa - "Pas encore assez près"
Bien que Ferrari ait progressé grâce aux améliorations préparées pour le Grand Prix de Turquie, Felipe Massa ne s'attend pas à se battre parmi les meneurs ce week-end.

Pour se rapprocher de Red Bull et McLaren, les troupes de Maranello ont modifié les ailerons avant et arrière, les écopes de freins et le fond-plat de leur monoplace. Il faudra attendre samedi pour mesurer l'effet des changements.

"D'après ce que j'ai pu constater, nous avons fait un pas en avant en termes de performances, mais nous ne sommes pas encore assez près des meilleurs", rapporte Massa, 6ème du classement vendredi. "C'est toujours difficile de jauger la progression qui a été réalisée après seulement deux séances d'essais libres. Il faudra attendre les qualifications pour avoir une meilleure idée de la situation."

"Nous travaillons très fort pour les rattraper et je crois que nous sommes sur la bonne voie, mais les autres ne restent certainement pas immobiles. Mercedes, par exemple, semble avoir franchi une étape significative."

Pat Fry, le directeur technique adjoint de Ferrari, admet que les nouvelles composantes de la 150° Italia n'ont pas toutes faites leurs preuves, du moins pour le moment. Certains résultats sont clairs, d'autres moins.

"Quelques-uns des nouveaux éléments, comme l'aileron arrière, ont immédiatement amélioré les performances, tandis que d'autres, comme le plancher et l'aileron avant, doivent être attentivement évalués", explique-t-il.
source: ESPNF1.com

Barrichello - "Le Top 10, réalisable"
Pour Rubens Barrichello, entrer en Q3 samedi est parfaitement réalisable.

Williams a apporté en Turquie de nouveaux composants pour oublier le pire départ de l'histoire de l'écurie. Seulement 16ème lors de la deuxième séance, Barrichello a déclaré que les nouveautés avaient bien fonctionné.

"Le nouveau package est prometteur mais notre souci avec le SREC a écourté notre journée. C'est dommage mais nous sommes optimistes sur le nouvel aileron avant, arrière et les autres parties nouvelles. Notre objectif, démarrer dans le Top 10, ce qui est complètement possible", assure le Brésilien.

"Nous avons couru avec le nouvel aileron arrière sur la voiture de Rubens. Nous avons été contents de son fonctionnement. Nous avons gagné en vitesse de pointe. Nous aurons la même chose sur celle de Pastor demain. Nous avions aussi de nouvelles écopes de frein et de nouveaux ailerons avant sur les deux voitures. Toutes les données qui proviennent de là sont bonnes", a déclaré le directeur technique de Williams, Sam Michael.

La journée est moins encourageante pour Pastor Maldonado, qui a connu plusieurs têtes-à-queue et endommagé la voiture dans les deux séances. Le Vénézuélien, a lui même admis avoir commis ses erreurs

"Ce fut un jour de malchance. Ce matin, c'était humide, nous avions décidé de limiter le nombre de tours. Cet après-midi, nous avons perdu du temps en réparant l'arrière de la voiture endommagée après la fin des libres 1. Quand nous sommes sortis, la vitesse était là, mais j'ai fait une erreur à la sortie du virage 8 et fini dans les barrières, endommageant l'aileron avant. Pourtant, je connais ce circuit et la voiture s'améliore. Je serai présent demain!"
source: ESPNF1.com

Petrov - "Des signes encourageants"
Vitaly Petrov est persuadé que le rythme de la Renault R31 va s'améliorer tout au long du week-end turc. Le Russe a signé le septième temps de la journée lors des essais libres de vendredi.

La R31 est arrivé avec des nouveaux composants ce week-end. L'équipe a beaucoup d'espoir mais Petrov ajoute qu'il y a encore de la marge à gagner sur la voiture. "Nous devons être heureux d'aujourd'hui. Comme nous l'attendions, nous avons réussi des tours très rapides. En jugeant par notre performance lors des libres 2, je pense qu'il y a des signes encourageants pour le reste du week-end", affirme le Russe.

Le coéquipier de Petrov, Nick Heidfeld, est revenu sur la séance matinale plus que pluvieuse. Mais ces quelques tours ont été utiles. "C'était bien d'enfin utiliser les pneus extrême pour la pluie, je ne les avais pas testé avant. Cela s'est plutôt bien passé. Nous ne voulions pas les détruire, nous ne savions pas combien de temps ils allaient tenir. Lors de la deuxième séance, courue sur le sec, nous nous sommes focalisés sur notre programme, à savoir effectuer un long relais", a-t-il déclaré.
source: ESPNF1.com

Button - "Le virage 12, du motocross!"
Jenson Button a comparé certaines sections du circuit d'Istanbul à une piste de motocross. Les McLaren ont lutté au freinage dans les bosses du virage 12 vendredi.

Button a réussi le meilleur temps de la séance de l'après-midi. Mais même dans les tours les plus rapides, Button mais aussi Hamilton étaient ballottés par les bosses du virage 12. "La voiture a bien marché. Il y a toujours des choses à améliorer, mais nous avons bien progressé et avons beaucoup de données à analyser. Piloter la voiture dans le virage 12 a été difficile. Il y avait des bosses, c'était comme un saut sur une piste de motocross! Le virage 8 était compliqué aussi."

Button a aussi révélé que McLaren n'avait pas installé toutes les améliorations prévues pour cette course. "C'est décevant de n'avoir pas pu mettre ce que nous voulions sur la voiture. Mais c'est bien de continuer à avancer."

Vendredi matin, les pilotes McLaren avaient couvert trois tours à eux deux. Martin Whitmarsh, le team principal, affirme que le rythme de la voiture vu l'après-midi est "extrêmement prometteur".

"Sur la piste humide, il y avait peu à apprendre. C'était plus prudent d'économiser les gommes pour samedi et dimanche. Heureusement, la séance de l'après-midi s'est déroulée sur le sec. Nous avons été quasiment au bout de notre programme. Les longs relais de nos deux pilotes me paraissent extrêmement prometteurs", déclare-t-il.

"Lewis et Jenson sont satisfaits de l'équilibre de leurs voitures. C'est trop tôt pour analyser les temps de l'après-midi. Mais nous avons trouvé des bons réglages, nous pouvons construire à partir de cela", ajoute-t-il.
source: ESPNF1.com

Hamilton convaincu par son relais
Lewis Hamilton était satisfait de son rythme lors des essais libres du Grand Prix de Turquie. Le Britannique a signé le troisième temps de la journée et couvert 31 boucles lors de la deuxième séance, disputée sur le sec.

Après des tours rapides en tendres, il a fini sur un long relais avec plus d'essence. La tenue de ses pneus lui a donné des indications encourageantes. "Je suis surpris, ils ont duré comme lors de la dernière course. Je pensais qu'ils seraient moins bons mais mon long run a probablement été un des meilleurs que j'ai couru. J'espère maintenant quelque chose de similaire à Shanghai, deux ou trois arrêts, pas plus."

"Nous avons économisé les pneus ce matin et nous avons été presque au bout de ce que nous voulions faire cet après-midi, ce qui est très satisfaisant. J'ai un peu souffert avec les réglages, nous allons voir cela ce soir, mais je suis très content de mon long relais", ajoute-t-il.

Avec le leader du Championnat du monde Sebastian Vettel bloqué au stand lors des libres 2, Hamilton ambitionne de finir sur le podium de la course dimanche. "Notre facteur le plus important ce week-end reste la régularité. Je veux finir sur le podium, et si nous pouvons gagner, ce sera encore mieux!"
source: ESPNF1.com

Le consortium inquiète Dennis
Ron Dennis, le président du McLaren Group, voit d'un œil inquiet la possibilité de voir News Corp et la société Exor devenir copropriétaires de la Formule 1.

News Corp, l'empire médiatique mené par Rupert Murdoch, ainsi qu'Exor, dirigée par la famille Agnelli, souhaitent fonder un consortium et acheter la F1. Le propriétaire actuel, CVC Capital, dit qu'il n'est pas vendeur.

Toutefois, 'Autosprint' rapporte que l'offre pourrait être de 8 milliards d'euros (11,6 milliards de dollars), un montant bien au-dessus de la valeur réelle de la catégorie reine. Si cela s'avère le cas, CVC Capital voudra certainement étudier la proposition.

Dennis ne craint pas la vente de la F1 en soi, mais l'intérêt des acheteurs potentiels à la tête du consortium.

Dans le cas de News Corporation, son dirigeant Murdoch s'est souvent opposé à la pratique de fournir des informations gratuitement à l'auditoire, peu importe la plateforme média utilisée. Cela fait craindre la possibilité de voir les courses de F1 diffusées sur des chaînes payantes.

"Nous générons nos revenus à partir de la surface de nos voitures", a expliqué Dennis à 'Bloomberg', en référence aux nombreux logos de sponsors parsemant les carrosseries des monoplaces. "Il faudra réellement persuader les équipes de soutenir tout projet qui ne garderait pas en place la diffusion gratuite des Grands Prix."

Quant à Exor, cette entreprise italienne est actionnaire de Fiat, société mère de Ferrari. Pour Dennis, il y un "conflit d'intérêt" plutôt évident. Il compare la situation à celle d'une "personne possédant une équipe de foot et souhaitant investir dans la ligue."
source: ESPNF1.com

Buemi satisfait de son vendredi
Le Vaudois Sébastien Buemi est revenu vendredi soir sur la première journée du Grand Prix de Turquie. Le pilote Toro Rosso a réussi le 12ème temps de la deuxième séance.

Buemi a eu l'occasion de rouler toute la journée sous le ciel chargé d'Istanbul alors que son coéquipier et adversaire le plus direct, Jaime Alguersuari, a dû laisser sa STR6 à Daniel Ricciardo. L'Espagnol est à 0"612 du Suisse après cette première journée.

"La séance du matin (sous la pluie) s'est bien passée. Nous sommes parvenus à faire quelques tours en pneus pluie mais on n'a pas utilisé les intermédiaires", a déclaré Buemi. "S'il pleut dimanche, nous saurons quoi faire."

"Mise à part cela, ce fut une journée productive d'une manière générale. On a essayé divers réglages et on en est contents. Mais ce n'est que le vendredi. Il faut maintenant bien éplucher les données pour faire en sorte que nous maintenions le niveau de performance vu lors des trois premières courses", a-t-il continué.

En ce qui concerne les pneus, "la différence entre les deux gommes semble plus petite que d'habitude. Mais il est trop tôt pour conclure de manière définitive."

L'avis sur les pneus a été corroboré par Alguersuari. Le Catalan a également souligné qu'il n'avait pas les mêmes réglages que son coéquipier et que "beaucoup de travail reste à faire ce week-end".
source: ESPNF1.com

Pirelli passe avec succès le test de la pluie
La première séance d'essais libres du Grand Prix de Turquie fut la première occasion pour les pilotes du Championnat du monde de Formule Un de chausser les pneus Pluie de la gamme Pirelli. Le manufacturier Transalpin a passé l'épreuve de l'eau avec succès à en croire les témoignages convergents des pilotes qui soulignent la qualité et - une fois n'est pas coutume - l'endurance des enveloppes Italiennes.

"C'était une bonne expérience de rouler avec les pneus Pluie pendant la totalité d'une séance. Je pense que Pirelli a fait du bon travail, je n'ai détecté aucun problème de dégradation et le pneu devrait bien se comporter en course", estime Kamui Kobayashi. Les griefs du Nippon sont donc entièrement tournés vers sa machine, victime d'une fuite hydraulique dans l'après-midi. "Il est difficile de dire où se situe l'auto, il faudra attendre d'analyser les données. J'ai fait des tests de pièces mécaniques mais les conditions climatiques ne s'y prêtaient pas trop et il est difficile de tirer des conclusions d'un roulage sur une piste humide."

Sébastien Buemi explique pour sa part: "J'ai fait pas mal de tours en pneus Pluie et non pas en intermédiaires car les conditions ne nous paraissaient pas suffisamment bonnes. Mais au moins on sait comment les pneus se comportent et en cas de pluie dimanche nous saurons quoi faire!"
source: AutoMoto365.com

GP de Turquie - Essais libres 2
Jenson Button a signé le temps de référence en 1'26"456. Il précède Nico Rosberg (Mercedes) de seulement 0"065. Lewis Hamilton (McLaren) décroche le 3ème chrono de la séance (1'27"033) suivi par Michael Schumacher (Mercedes) qui termine à 0"040 du Champion du monde 2008.

Mark Webber a profité de l'absence de Sebastian Vettel (accident en essais libres ce matin) pour placer la première Red Bull à la 5ème place (+0"693). Vitaly Petrov (Lotus Renault) et Paul Di Resta (Force India) sont respectivement 7ème et 8ème. La Scuderia s'est montrée discrète lors de cette séance. Felipe Massa n'est que 6ème et Fernando Alonso ne signe que le 11ème temps (+1"613). (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Domenicali demande à CVC d'investir
Le patron de l'écurie Ferrari Stefano Domenicali interpelle CVC Capital Partners, le fonds d'investissement majoritaire dans les sociétés qui gèrent la F1, lui demandant de se consacrer davantage au futur de la F1.

"Pour le moment, tout est calme mais cela ne va pas rester en l'état", a déclaré le dirigeant italien à 'la Gazzetta dello Sport' alors qu'il ne sort que très rarement du cadre purement sportif.

Mais deux événements rendent le paddock nerveux en ce moment. D'une part l'ouverture des négociations entre la FIA, CVC, la FOM et les équipes pour le renouvellement des Accords Concorde, qui arrivent à échéance en 2012. D'autre part la confirmation de l'intérêt d'Exor, actionnaire de FIAT, tout comme Ferrari, dans le rachat des parts de la F1 à CVC.

"D'un point de vue commercial, nous avons besoin de faire la lumière sur les points suivants", a demandé Domenicali. "Qui sera impliqué dans les discussions? Quel constructeur veut rester en F1 et qui veut y venir? Qui est responsable du spectacle de la F1? Un partenaire marketing est nécessaire. Ca peut être CVC mais ils doivent alors investir davantage et il faut que ce sport intéresse les jeunes générations."

"La F1 doit parler leur langage, utiliser leurs technologies, Internet, les tablettes, être social, aller sur les forums et rester lisible. La F1 est intéressante pour Ferrari seulement si ces points sont pris en considération et il faut aussi éviter de changer les règles trop souvent. Nous avons besoin de stabilité et surtout avoir des Grands Prix dans les pays qui sont importants pour nos ventes, à commencer par les Etats-Unis."

De tout cela, les meilleures équipes devraient discuter le week-end prochain à Stuttgart lors d'une réunion consacrée à l'avenir de la F1. Il est possible que les représentants du consortium souhaitant acheter la catégorie reine participent à la rencontre.
source: ESPNF1.com

"Pas de raisons de douter" pour Schumacher
La légende allemande Michael Schumacher (Mercedes) a estimé qu'il n'avait "pas de raison de douter" de lui, malgré un retour chaotique, dans un entretien publié vendredi par le quotidien 'L'Equipe', deux jours avant le Grand Prix de Turquie de Formule 1, dimanche à Istanbul.

"Mon objectif, c'est d'être Champion du monde. Rien d'autre", a affirmé Schumacher, qui avait connu ce plaisir à sept reprises avant de prendre sa retraite.

"Je ne me sens pas moins fort, ou moins bon (qu'avant). Que je pilote un kart (...), quoi que ce soit ayant quatre roues, dans n'importe quelle compétition, je suis devant. Je suis compétitif", a estimé Schumacher, ajoutant être "toujours le plus rapide des deux" pilotes Mercedes cette saison "chaque fois que la voiture va bien".

"Est-ce que le fait que les F1 sont moins rapides aujourd'hui qu'elles ne l'étaient en 2004 joue en ma faveur? Je l'ignore. Je me dis que si j'ai connu tant de succès dans mon activité, c'est que j'étais peut-être hors norme. Probablement que je le suis toujours", a avancé l'Allemand.

"M'être arrêté de courir pendant trois ans, revenir et faire ce que je fais en ce moment, à mon âge, je ne suis pas sûr que beaucoup de pilotes en seraient capables. Donc je n'ai pas vraiment de raisons de douter, ni d'être mécontent de moi", a-t-il observé, justifiant ses problèmes en 2010 par sa non-compréhension des anciens pneus.
source: Sport.fr

GP de Turquie - Essais libres 1
Fernando Alonso signe le meilleur temps de première séance d'essais libres du Grand Prix de Turquie en 1'38"670 à Istanbul Park. Il devance les Mercedes W02 de Nico Rosberg et Michael Schumacher et les Lotus Renault R31 de Nick Heidfeld et Vitaly Petrov et la Sauber C30 de Kamui Kobayashi.

McLaren ne s'est pas illustré dans cette première séance. Jenson Button signe le 19ème chrono après 4 tours de course. Quant à Lewis Hamilton, le pilote McLaren n'a pas réalisé de temps.

Le pilote réserve de Red Bull Daniel Ricciardo a devancé Sébastien Buemi, les deux pilotes Toro Rosso signant respectivement le 8ème et le 9ème temps.

Les essais libres ont été perturbés par la pluie et les pilotes n'ont pas pu réaliser de temps significatifs. La séance a été marquée par la violente sortie de la Red Bull de Sebastian Vettel au virage n°8. Sa RB7 est très endommagée et le pilote Red Bull pourrait ne pas pouvoir participer à la deuxième séance de cet après-midi prévue à 13h. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Volkswagen choisit le rallye
Ulrich Hackenberg, membre du conseil d'administration de Volkswagen, a annoncé jeudi que le premier constructeur européen sera au départ du Championnat du monde des Rallyes à partir de 2013.

Volkswagen a un temps hésité à se lancer dans le défi de la Formule 1 mais a finalement choisi la course sur route avec une voiture basée sur la populaire Polo.

"La Polo WRC courra pour la première fois en 2013 et nous avons hâte de nous mesurer à Citroën, Mini et Ford", a déclaré le dirigeant allemand à Olbia, en marge du Rallye de Sardaigne, qui se déroule ce week-end.

Si VW semble s'éloigner un peu plus de la F1 en tant que constructeur, il n'est pas exclu de le voir endosser le rôle de motoriste à l'instauration des nouveaux règlements.
source: ESPNF1.com

Barrichello - "Des changements étaient nécessaires"
Adam Parr a annoncé cette semaine les départs de Sam Michael et Jon Tomlinson à la fin de la saison. Rubens Barrichello pense que cette décision permettra à l'équipe de se restructurer d'une meilleure manière. "Williams a besoin de changement car trop de personnes ont trop de travaux à effectuer", a avoué le Brésilien.

Il regrettera tout particulièrement Sam Michael qui était présent au sein de l'écurie de Grove depuis de nombreuses années. "Sam avait cinq ou six postes et il était surbooké. C'est trop pour un être humain", a expliqué Rubens Barrichello. "Sam (Michael) est un splendide ingénieur. Il a commencé très jeune et il continuait à apprendre."

Rubens Barrichello s'est moins étendu sur la venue de Mike Coughlan, l'ancien designer en chef de McLaren impliqué dans l'affaire d'espionnage en 2007. "Je ne le connais pas très bien", a déclaré le pilote Williams. "Je pense que les gens n'apprennent qu'en faisant des erreurs. Si la voiture de l'année prochaine est compétitive, alors le passé sera loin derrière."
source: AUTOhebdo.fr

Alonso reste réaliste
Fernando Alonso espère que les évolutions apportées par Ferrari ce week-end en Turquie lui permettront de se rapprocher des meilleures écuries mais ne s'attend pas à un pas en avant significatif. Selon lui, revenir au sommet prendra du temps.

Le coup d'envoi de la saison européenne est toujours une occasion pour les écuries d'introduire une série d'évolutions pour leur monoplace, très attendues chez Ferrari après un début de championnat en deçà des attentes.

"Cela va améliorer la voiture, nous avons quelques nouveaux éléments ici, et nous en aurons pour les prochaines courses", a indiqué Alonso jeudi à Istanbul.

"C'est une amélioration par rapport à ce que nous avons vu en Chine, de quelques dixièmes. Cela n'est pas une révolution et la voiture ne sera pas complètement changée en une course."

"Je m'attends à une réaction progressive, étape par étape, pour essayer de réduire l'écart. Nous sommes satisfaits de notre travail ces trois dernières semaines dans l'amélioration de la voiture mais nous ne devons également pas oublier que les autres ont également progressé", a souligné le double Champion du monde.

"Nous ne le verrons peut-être pas demain mais si nous réduisons un peu l'écart en qualifications, cela sera un immense boost de motivation pour nous."
source: GPUpdate.net
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.