En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Dimanche 08 Mai 2011

Massa, le cauchemar turc
Felipe Massa demande à son équipe, Ferrari, de travailler plus pour réussir ses arrêts au stand après une 11ème place au Grand Prix de Turquie.

Massa a terminé à 1'09 de son coéquipier Fernando Alonso et, pour expliquer cela, il invoque des arrêts au stand très difficile. Le Brésilien a perdu une place au profit de Lewis Hamilton au premier et de nombreuses secondes au dernier alors que sa roue arrière tournait encore quand son mécanicien était prêt à opérer.

"Tout m'est arrivé aujourd'hui", s'est plaint le triple vainqueur du Grand Prix de Turquie. "Je n'ai pas été en mesure d'aller chercher le résultat qui était à ma portée. C'est dommage, car la voiture était compétitive et le rythme bon. Le premier arrêt s'est effectué au bon moment mais j'ai perdu la place que je venais de prendre à Hamilton."

"Par la suite j'ai eu des problèmes lors de mes 3ème et 4ème arrêts. Il faudra travailler ensemble pour améliorer cet élément de la course car il devient vraiment très important. Je devais toujours me battre contre les autres pilotes, ce qui signifie que je n'exploitais pas le plein potentiel de mes pneus autant que Fernando (Alonso), dont la course s'est définitivement mieux passée que la mienne."

"L'aspect positif du week-end, c'est l'amélioration au niveau des performances de la voiture: nous avions plus d'appui aérodynamique et aussi plus de vitesse sur les lignes droites. C'est encourageant mais il fait continuer en ce sens et ajouter de nouvelles pièces dès Barcelone."
source: ESPNF1.com

Kobayashi honore sa promesse
La remontée de Kamui Kobayashi à Istanbul n'a pas été aussi médiatisée que celle de Mark Webber à Shanghai mais n'en est pas moins belle. Parti dernier sur la grille, le Japonais a inscrit le point de la 10ème place. Un résultat qu'il avait promis à son directeur, Peter Sauber.

"C'était très amusant aujourd'hui, j'ai vraiment apprécié cette course", a confié le pilote Sauber "J'ai trouvé les dépassement bien plus simples que l'année passée en Hongrie."

"Avant la course, j'avais promis à Peter [Sauber] de marquer des points aujourd'hui. Nous n'en avons inscrit qu'un seul à cause d'une crevaison, qui est le résultat d'un contact avec Sébastien Buemi. Dans l'autre cas, je pense que nous aurions pu terminer en 7ème position."

"La voiture était excellente et l'équipe avait une excellente stratégie pour moi, je souhaite donc l'en remercier. J'ai dû faire preuve de prudence et économiser mes pneumatiques, parce que le dernier relais était vraiment très long, mais cela a bien fonctionné."
source: GPUpdate.net

Buemi, "une vibration étrange"
Sébastien Buemi blâmait une étrange vibration dans ses pneus pour expliquer le fait qu'il ait perdu deux places en fin de course lors du Grand Prix de Turquie.

Le pilote Toro Rosso avait une stratégie à trois arrêts, qui l'avait propulsé à la septième place à quelques tours de l'arrivée. Mais les Renault de Nick Heidfeld et Vitaly Petrov l'ont doublé, lui étant gêné par la vibration de ses pneumatiques.

Buemi insiste, le problème doit être analysé. Le Suisse était quand même content d'avoir marqué deux points en partant de la 16ème position.

"Je ne pense pas que j'aurais pu faire mieux. Cependant, c'est vrai que j'ai perdu deux places dans les deux derniers tours. Si ce n'avait pas été le cas, j'aurais terminé septième. Nous allons devoir étudier la vibration que j'ai ressentie. C'était une grande course, j'ai beaucoup dépassé et je me suis trouvé solide. Marquer des points en partant 16ème, c'est satisfaisant. Nous avions décidé de faire seulement trois arrêts, même si un stop ici ne coûte pas tant de temps", commente Buemi.

Son coéquipier Jaime Alguersuari a lui fini 16ème après avoir éprouvé, lui aussi, des difficultés avec ses pneumatiques pendant la course. "J'ai fait de mon mieux comme d'habitude. J'ai attaqué du début à la fin. Mes pneus arrières se sont beaucoup dégradés surtout dans le dernier relais. J'ai donc beaucoup surviré. La prochaine course, à Barcelone, sera importante pour moi, à domicile. J'ai des bons souvenirs là-bas, j'ai marqué des points l'an passé", déclare l'Espagnol.
source: ESPNF1.com

Petrov "incorrect pour Heidfeld
Nick Heidfeld n'était pas satisfait du comportement de son coéquipier Vitaly Petrov lors du Grand Prix de Turquie. Leurs deux monoplaces se sont touchées dans la série de virages avant la ligne droite d'arrivée, quand les deux hommes se battaient pour garder leur position.

Le pilote allemand pense que Petrov l'a poussé vers l'extérieur. Il avait d'ailleurs montré son mécontentement d'un geste de la main après cette empoignade.

"Ce n'était pas bien. Cela ne devrait pas arriver. Il m'a juste poussé à l'extérieur et nous nous sommes touchés. Ce n'est pas correct", a-t-il regretté sur la 'BBC' après la course, course de laquelle il a pris la 7ème place, juste devant Petrov.

Le remplaçant de Robert Kubica n'était pas satisfait non plus du déroulement de la course, mais pas de son résultat en lui-même. "J'avais un bon rythme, mais j'ai été beaucoup coincé dans le trafic. Si j'avais eu plus d'espace, j'aurais pu faire mieux. J'ai juste à comprendre pourquoi cela n'a pas marché en qualification hier", ajoute-t-il.

Côté Russe, on regrette la collision avec Michael Schumacher dans le deuxième tour, qui l'a empêché de marquer plus de points. Il était neuvième, plus rapide que la Mercedes. Il a engagé le dépassement dans le virage 12, mais l'Allemand a touché le pneu arrière droit de la R31, faisant perdre une place à Petrov.

"Mon accrochage avec Michael a affecté ma course. Il a percuté ma voiture et je me suis retrouvé coincé derrière des pilotes plus lents après mon premier arrêt au stand. Sans ça, ma course aurait pu être meilleure", déclare Petrov.
source: ESPNF1.com

Vettel savoure son succès avec modestie
Sebastian Vettel n'a pas tremblé ce week-end en Turquie. Auteur d'un bon départ, l'Allemand n'a pas laissé la moindre chance à ses adversaires. Il remporte sa 3ème victoire de la saison et porte son avance en tête du championnat à 34 points sur son poursuivant direct Lewis Hamilton.

Le Champion du monde revient sur sa victoire remportée sans grande difficulté. "Pendant cette course, nous avons eu un coussin d'avance sur nos poursuivants. Nous avons pu ainsi agir, et non pas réagir", commente le vainqueur du GP de Turquie. "Nous n'avons jamais eu quelqu'un de proche derrière nous, ce qui aurait été une situation complètement différente."

Si Sebastian Vettel semble régner sur ce championnat, il rappelle que la saison est encore longue et que la situation peut évoluer rapidement. "Nous avons vu comment les choses ont changé rapidement l'année dernière, c'était vraiment très serré à la fin", se souvient le pilote Red Bull. "Nous devons progresser pas à pas. Un bon début de saison aide toujours, mais le championnat est encore long."
source: AUTOhebdo.fr

Alonso s'est "amusé à nouveau"
Fernando Alonso pense que Ferrari peut recommencer à "s'amuser en course" après avoir terminé troisième du Grand Prix de Turquie. Lors des trois premières épreuves de la saison, ni Alonso ni Felipe Massa n'avait réussi à monter sur le podium. C'était un début décevant pour la Scuderia.

Dimanche, Alonso a pu doubler Nico Rosberg pour le gain de la troisième place pour ensuite faire le match avec la Red Bull de Mark Webber. Il avait même dépassé l'Australien avant que celui-ci ne récupère sa place dans les derniers tours.

"Je pense que nous avons eu un bon week-end. La voiture a mieux marché que lors des trois premières courses. Nous nous sommes amusés de nouveau et nous avons apprécié de nous battre pour le podium", s'est réjoui le double Champion du monde espagnol.

Alonso est bien conscient que la victoire était encore hors de portée. Finalement, la deuxième place était le maximum que Ferrari pouvait prétendre à aller chercher. Elle en était toute proche.

"Nous avons perdu un peu de temps derrière Rosberg au début. Nous ne pouvions pas nous battre pour la victoire, nous nous sommes concentrés sur la deuxième place. J'ai utilisé le DRS pour doubler Mark et j'avais de meilleurs pneus. En fin de course, ce fut plus ou moins l'inverse. C'était bien mais se battre avec Red Bull, c'est difficile. Nous étions proches, nous réessaierons", a-t-il ajouté.
source: ESPNF1.com

Lewis Hamilton regrette son 1er tour
Lewis Hamilton était auteur d'un bon départ mais sa tentative de dépassement sur Mark Webber dans le virage n°3 s'est soldé par une chute à la 6ème position. Le Britannique s'est longtemps bagarré contre Jenson Button avant de prendre le dessus sur son co-équipier.

"La bataille avec Jenson (Button) a été bonne et équitable", déclare Lewis Hamilton. "Je m'inquiétais de la tenue de mes pneus arrière. Ils étaient finis et j'ai dû opté pour une stratégie à 4 arrêts."

Le Champion du monde 2008 perdait encore du temps dans les stands lors de son 3ème arrêt. "Je pense que nous nous en sommes bien sortis", ajoute le pilote McLaren. "Je ne pense pas cet incident ait fait une grande différence sur le résultat final. Nous aurions pu néanmoins faire mieux aujourd'hui."
source: AUTOHebdo.fr

Webber a "donné son maximum"
Mark Webber a pris la deuxième place dimanche du Grand Prix de Turquie derrière son intouchable coéquipier, Sebastian Vettel. L'Australien n'a pas vécu une course de tout repos.

Il a été dépassé au départ par Nico Rosberg, dans sa Mercedes W02, qui a parfaitement profité de sa position sur le côté propre de la piste. Débarrassé de l'Allemand au 5ème tour, Alonso a été son rival pour la deuxième place pendant le reste de la course.

Il a finalement assuré le doublé Red Bull, le neuvième de l'écurie autrichienne, à six tours du drapeau à damiers. Depuis le début de la saison, Mark Webber va crescendo. Cinquième en Australie, quatrième en Malaisie, troisième à Shanghai au terme d'une incroyable remontée. Cette fois, il termine deuxième, la victoire lui ouvrira-t-elle les bras en Espagne dans deux semaines?

Le pilote Red Bull est revenu sur son envol puis sur son combat avec Fernando Alonso. "Ce n'est pas la fin du monde de partir du côté sale, mais j'ai passé plusieurs tours à essayer de dépasser Nico. Ensuite, les autres se sont arrêtés plus tôt que ce que je pensais. Le combat avec Fernando était inattendu, il a parfaitement piloté, mais à la fin, j'avais un train de pneus neufs, inutilisés en qualification."

"De plus, Sebastian est dans une superbe dynamique en ce moment, félicitations à lui. J'ai donné mon maximum aujourd'hui", a-t-il conclu.
source: ESPNF1.com

Schumi reconnaît son erreur
Douzième du Grand Prix de Turquie, dimanche, Michael Schumacher a perdu toutes ses illusions dès les premiers tours en harponnant Vitaly Petrov. Le pilote Mercedes admet ses torts.

"Ce qu'il c'est passé avec Vitaly Petrov est principalement ma faute", a déclaré Schumi. "Soudainement, nous nous sommes retrouvés côte à côte et au bout du compte j'ai perdu mon aileron." Le septuple Champion du monde était alors obligé de passer par les stands.

Le Russe de l'écurie Renault était passé au freinage lorsque l'Allemand s'est rabattu sur la roue arrière droite de la R31. "Il y a eu beaucoup de bagarre et beaucoup d'action pour, au final, pas grand-chose", déplore Schumacher. Et zéro point.

"La plupart du temps nous avons pu progresser (durant ce week-end) mais il va encore falloir attendre pour éprouver de la joie", a-t-il conclu, à nouveau battu par son coéquipier Nico Rosberg (5ème).

Même sentiment d'inachevé chez Ross Brawn, le patron de l'équipe: "On savait que l'on était un peu vulnérables avec le plein. Il nous faut encore penser à la manière dont nous allons gérer les priorités. Au cours de cette épreuve, les pneus arrière se sont rapidement dégradés et c'est la raison pour laquelle nous avons perdu du terrain."

Rosberg a pourtant pris la deuxième place au départ. "Lorsque le carburant commençait à baisser on a de nouveau fait des temps respectables", a continué Brawn.

"Ce qu'il ressort de cette course c'est que les qualifications sont de moins en moins importantes", affirme le stratège. "Les réglages course et les pneus le sont davantage. Il y a beaucoup à méditer après ce week-end."
source: ESPNF1.com

GP de Turquie - Course
Le Champion du monde 2010 aura mené la course sans être véritablement inquiété. Il porte son avance au championnat à 34 points d'avance (93 points) sur son adversaire direct Mark Webber (59 points).

Parti en 5ème place, Fernando Alonso monte sur la 3ème marche du podium et offre le premier podium de la saison à la Scuderia Ferrari. Il devance Lewis Hamilton (McLaren) qui a désormais 38 points de retard sur le leader du championnat (55 points).

Le pilote McLaren est suivi par Nico Rosberg qui n'a pas réussi à conserver sa belle 3ème place sur la grille. Le pilote Mercedes est tout de même auteur d'une belle course, puisqu'il est parvenu à prendre le dessus sur Jenson Button (McLaren) qui était sur une stratégie à 3 arrêts.

Lotus Renault place ses deux voitures dans les points, avec Nick Heidfeld et Vitaly Petrov respectivement 7ème et 8ème. Les pilotes de l'écurie franco-anglaise ont passé Sébastien Buemi dans les derniers tours, le pilote Toro Rosso étant sur une stratégie efficace de 3 arrêts lui offrant les points de la 9ème place devant Kamui Kobayashi (Sauber). (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Todt milite pour les essais privés
Les écuries de Formule 1 ont demandé à Jean Todt, président de la FIA, de réinstaurer des essais privés la saison prochaine. Depuis 2009, ils sont interdits, un échec pour le Français. Il se place aujourd'hui pour leur retour, mais avec un nombre de journées limité.

Il a proposé trois sessions d'essais de deux jours, sujet qui sera discuté à la prochaine commission de la Formule 1, qui aura lieu le 23 juin à Valence. Il espère que cette proposition sera ratifiée et entrera en vigueur en 2012. Si les écuries n'y sont pas favorables, Todt a indiqué qu'il allait forcer la décision pour la saison 2013.

"Pour moi, c'est stupide de ne pas avoir d'essais pendant la saison. Dans le passé, ils étaient illimités, c'était de la folie aussi. Mais nous n'avons pas trouvé le juste milieu. Cela ne permet pas aux jeunes pilotes de gagner en expérience. Je vais m'assurer que la situation change. Nous allons faire le forcing pour mettre quelques journées d'essais en cours de saison aussi vite que possible", a-t-il déclaré dimanche matin à Istanbul.

"Je voulais que ce soit fait en 2011, mais nous ne pouvions pas l'imposer. Ce sera donc en 2012, si nous avons les soutiens nécessaires. Au pire, ce sera mis en place en 2013 sans demander l'avis de personne, mais nous espérons que ce ne sera pas le cas", ajoute-t-il.

L'ancien directeur de la Scuderia Ferrari s'est aussi exprimé sur les nouvelles réglementations mises en place au début de la saison 2011. "Entre l'aileron arrière ajustable, le retour du SREC et les nouveaux pneus Pirelli, je peux dire que la combinaison des trois a permis d'améliorer le spectacle, même si je ne veux tirer aucune conclusion après trois courses. Je pense qu'il y a beaucoup à apprendre et à comprendre, c'est fascinant", a-t-il conclu.
source: ESPNF1.com

Buemi - "Toujours aller de l'avant"
Chez Toro Rosso, les pilotes titulaires sont en danger, Daniel Ricciardo se rapprochant d'un baquet. Il devrait l'avoir en 2012, comme l'a annoncé Franz Tost samedi, mais pourquoi pas au cours de cette saison? Sébastien Buemi confirme lui, une nouvelle fois, qu'un volant chez Red Bull est son objectif premier.

"Bien sûr, c'est mon but. Mais avant, je veux prouver que Toro Rosso ne peut pas trouver personne de mieux que moi. Je ne pense pas sans arrêt: 'Si Webber arrête, que se passera-t-il?' Je n'ai aucune influence sur ça", reconnaît le Suisse.

En tout cas, avant une possible promotion chez Red Bull, il doit aligner les bonnes performances avec la Toro Rosso. Il avait terminé 8ème en Australie. En Chine, trois semaines plus tôt, il avait atteint Q3 (9ème) mais avait terminé seulement 14ème. Cette fois, à Istanbul, il s'est qualifié 16ème sur la grille, juste devant Jaime Alguersuari.

"C'est un peu difficile à comprendre. Ce matin (samedi), la piste était plus rapide. Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas réussi à faire les mêmes temps l'après-midi (il avait fini 10ème des libres 3). Nous avons peut-être perdu de l'adhérence à cause de l'augmentation de la température de la piste", analysait-il avant d'aborder le cas Ricciardo.

"Il est là pour être dans la voiture tôt ou tard. Une équipe junior est là pour ouvrir la porte à de nouveaux pilotes et identifier les plus forts. Mais mon ambition personnelle est d'aller toujours de l'avant", a déclaré le pilote de 22 ans.

Le départ à venir de Mark Webber pourrait marquer le début des chaises musicales. A ce moment-là, le meilleur pilote Toro Rosso pourrait avoir ses chances d'intégrer l'écurie Championne du monde.
source: ESPNF1.com

Du mieux chez Williams
Après avoir passé une semaine délicate en coulisses, l'écurie Williams a relevé la tête à Istanbul en manquant d'un rien son premier objectif de la saison, à savoir une qualification en Q3. Rubens Barrichello a vu le Top 10 se refuser à lui pour 24 millièmes.

Cette performance a, qui plus est, été accomplie sans une partie des évolutions préparées pour le Grand Prix de Turquie. L'aileron avant n'a en effet pas donné satisfaction.

Rubens Barrichello est en embuscade pour marquer ses premiers points cette saison. "Après tout le travail d'arrache-pied produit à l'usine et en piste, j'ai comme toujours essayé de signer le meilleur tour possible et je suis très content de ma dernière tentative. Malheureusement, nous avons terminé juste en dehors du Top 10 mais cela ne nous pénalisera pas avec les pneumatiques. Nous n'avons pas utilisé notre nouvel aileron avant qui était l'une de nos évolutions pour cette course, c'est donc une bonne chose pour nous de terminer 11ème malgré cela.

"Nous allons dans la bonne direction grâce à tout le travail acharné réalisé en amont à l'usine. Notre objectif est d'avoir nos deux voitures dans les points", a résumé le directeur technique, qui a annoncé cette semaine son départ en fin de saison, Sam Michael.

La deuxième FW33, celle de Pastor Maldonado, partira en 14ème position.
source: GPUpdate.net

Ecclestone minimise les rumeurs
L'avenir de la Formule 1 est abordé de toutes parts, mais Bernie Ecclestone minimise l'importance des rumeurs et commentaires.

Alors qu'un consortium formé de News Corp et Exor s'intéresse à la F1, que l'association des écuries évoque aussi l'idée d'acheter la catégorie reine, que les négociations concernant la prochaine version des Accords Concorde approchent, et que les équipes aient de nouveau levé la possibilité d'un championnat parallèle, Ecclestone dit ne pas accorder trop de sérieux à tout cela pour le moment.

"Il y a toujours toutes sortes de discussions de ce genre au préalable", a dit le président de Formula One Management dans le paddock d'Istanbul. "Ce sont des préliminaires normaux."

L'octogénaire s'est également moqué du scénario qui verrait les équipes devenir actionnaires de la catégorie reine: "Je fréquente un restaurant à Londres deux ou trois fois par semaine, (mais il y aurait) peu de sens à ce que je dise aux propriétaires que je veux avoir des parts dans leur restaurant simplement parce que je m'y rends pour manger."

Ecclestone en a profité pour commenter sur les qualités d'un des potentiels futurs propriétaires de la F1, News Corp. Le Britannique n'aurait pas la plus haute estime pour le patron de cet empire médiatique, Rupert Murdoch.

"Ils sont très expérimentés lorsqu'il est question de faire des choses sans les réussir", a-t-il déclaré. "Essayer et faire sont deux choses différentes."
source: ESPNF1.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.