En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 13 Mai 2011

Glock veut des réponses
Timo Glock exige que Virgin Racing comprenne pourquoi elle n'a pas été en mesure de progresser comme il se doit cette saison.

Après une saison 2010 difficile, la première de l'équipe en Formule 1, il était normal de s'attendre à ce que la nouvelle monoplace MVR-02 se rapproche du milieu du peloton. Du moins, Virgin devait garder le contact avec sa rivale directe, Team Lotus.

Toutefois, le rythme n'y était pas au cours des trois premières courses du championnat 2011. Pour la quatrième épreuve, soit le Grand Prix de Turquie, La voiture était équipée de nombreuses évolutions qui devaient lui permettre de réduire l'écart. Toutefois, le nouveau système d'échappement s'est avéré décevant et le pilote HRT Tonio Liuzzi s'est mieux qualifié que Glock et son coéquipier Jérôme D'Ambrosio. De toute évidence, Virgin Racing a pris du recul.

"Je savais que la première année serait difficile, mais nous espérions tous faire un grand pas en avant. Ce que n'avons pas tout à fait réussi", explique Glock à 'Sport1'. "Il faut se questionner et comprendre pourquoi nous ne sommes pas au même niveau que Lotus."

En Turquie, la course de Glock a pris fin avant même le départ. Alors qu'il se dirigeait vers la grille, sa boîte de vitesses a perdu le 5ème rapport. Impossible de courir à Istanbul. Bien que frustré par la situation chez Virgin, Glock n'a pas l'intention de laisser son volant à quelqu'un d'autre: "Non, jamais. Il faut persévérer comme équipe. Ce sera dur, mais il faut tout faire pour avancer. C'est le seul objectif que l'on puisse avoir actuellement."

Mais à 'Auto Motor und Sport', le pilote de 29 ans a admis - et c'est normal - qu'il se verrait bien au sein d'une écurie de pointe.

"Normalement, vous iriez simplement rejoindre l'équipe en tête du championnat", dit-il. "Mais les équipes à grand nom m'attirent également. Ferrari, ce serait quelque chose. Et Mercedes aussi bien sûr puisque je suis Allemand."
source: ESPNF1.com

Lux portera plainte contre Sutil
Eric Lux va entamer des procédures contre Adrian Sutil pour agression physique. Le Figaro rapporte que les procédures seront entamées lundi.

Le luxembourgeois est l'un des associés de Gérard Lopez dans Genii Capital, la société propriétaire de l'écurie Lotus Renault. Lui et le pilote Force India se trouvaient le 17 avril dernier avec d'autres invités dans une salle VIP du M1NT, une boîte de nuit de Shanghai, au soir du Grand Prix de Chine.

Le comportement de Sutil, possiblement en état d'ébriété, aurait été déplaisant. Lux aurait provoqué sa colère en lui demandant de se calmer. Selon ce qui a été rapporté, Sutil a utilisé une coupe de champagne brisée pour attaquer Lux. Ce dernier, le cou ensanglanté, a rapidement quitté les lieux et s'est retrouvé à l'hôpital avec une vingtaine de points de suture à la gorge. Fort heureusement, la carotide n'a pas été touchée.

Sans nommer Lux, Sutil a reconnu avoir "blessé une autre personne de façon entièrement involontaire" et a présenté ses excuses. De toute évidence, la victime n'a pas l'intention de tourner la page. Lux sait très bien à quoi il expose Sutil en portant l'événement devant les tribunaux, surtout si l'accusation est de nature criminelle.

La FIA, qui exige un comportement exemplaire de la part des personnes œuvrant en Formule 1, n'avait pas l'intention d'enquêter sur cette affaire. De toute évidence, il ne lui sera plus possible d'ignorer ce cas pour le moins particulier.

Si le tribunal condamne Sutil, sans minimiser les conséquences sur sa vie privée, il pourrait perdre la super-licence qui lui permet de courir en F1. Il va sans dire qu'il risque gros au niveau de sa carrière.

Notons que son ami de longue date Lewis Hamilton, ainsi que d'autres membres du paddock présents au moment de l'altercation, pourraient être appelés à témoigner.

Plus tôt cette semaine, Lotus Renault et Force India n'ont pas voulu commenter sur ce qu'ils considèrent une "affaire privée". Elle est sur le point de devenir très publique.
source: ESPNF1.com

Massa confirmé en 2012 selon Di Montezemolo
Luca Di Montezemolo, le président de Ferrari, est monté à la tribune ce vendredi pour épingler Bernie Ecclestone et CVC, le fonds détenteur des droits commerciaux de la F1. Sollicité par 'CNN', l'intéressé a profité de l'occasion pour distiller une information de choix: oui, Felipe Massa restera bien au sein de la Scuderia en 2012. "Il a un contrat avec nous pour cette année et pour l'année prochaine", a-t-il confirmé, démentant ainsi les rumeurs tablant sur un départ du Brésilien à la fin de la saison. Pas question non plus de se séparer de Fernando Alonso: "C'est l'un des meilleurs pilotes que je connaisse. Je veux l'avoir avec nous pour de longues années encore."
source: Sports.fr

Mercedes avance ses échappements
Mercedes GP devrait porter, pour le Grand Prix d'Espagne, un échappement se rapprochant de celui de la Renault, c'est-à-dire avec d'audacieux extracteurs avancés.

Les "développements aérodynamiques" évoqués par Ross Brawn en vue de la prochaine course, le Grand Prix d'Espagne, à Barcelone, pourraient inclure un nouvel échappement avancé qui se rapprocherait de celui qui connaît le succès sur la Renault.

C'est l'hypothèse du journal espagnol 'AS'. "La plupart des équipes arrivent avec de nouvelles choses mais je suis sûr que les nôtres vont nous permettre de faire un grand pas en avant", a déclaré Nico Rosberg, le pilote à l'Etoile.

Le journal italien 'Autosprint' affirme pour sa part que McLaren apporte aussi des modifications en rapport avec son diffuseur soufflé. Cela ferait partie des évolutions que l'équipe de Woking n'est pas parvenue à lancer dès la Turquie.
source: ESPNF1.com

Di Montezemolo reparle de scission
Véritable serpent de mer, une éventuelle scission entre les écuries de F1 et les détenteurs des droits télévisés est de nouveau évoquée vendredi par Luca Di Montezemolo dans une interview sur le site de 'CNN'. Ce qui survient une semaine après que Martin Whitmarsh, le président de la FOTA, l'association des équipes, a expliqué que les écuries de Formule 1 seraient désireuses de devenir actionnaires si les droits de leur sport étaient à vendre.

"Nous devons être très pragmatiques", estime le président de Ferrari. Fin 2012, les contrats de chaque écurie avec CVC expireront. Nous avons trois alternatives. Nous renouons avec CVC, ou, à l'instar de ce que les équipes de basket-ball ont fait aux Etats-Unis, avec grand succès, nous créons notre propre entreprise, comme la NBA. Juste pour diriger les courses, les droits télévisés, etc. Troisièmement, nous trouvons un partenaire différent."

"Bernie Ecclestone a fait un très bon travail mais il a déjà vendu trois fois, donc il ne possède plus le business", ajoute le dirigeant italien. "C'est CVC qui va vendre. Et ce seront les décisions des écuries. Théoriquement, CVC ne contrôlera plus rien. Il est important d'avoir des alternatives."
source: L'Equipe.fr

Sergio Pérez veut inverser la tendance
S'il pensait avoir ouvert con compteur points en F1 dès sa première sortie, c'était sans compter sur la disqualification des deux Sauber au soir du Grand Prix d'Australie. Depuis, Sergio Pérez n'a plus réussi à passer sous le drapeau à damier d'une course dans le Top 10. Mais le Mexicain compte bien y remédier la semaine prochaine à Barcelone.

"J'ai été quelque peu malchanceux lors des dernières courses, et je pense vraiment que le GP d'Espagne sera synonyme de changement", explique le rookie de l'écurie Sauber. "Je suis convaincu d'être en mesure d'y marquer mes premiers points. Je suis extrêmement motivé et j'apprécie beaucoup la piste de Barcelone. Je m'y suis d'ailleurs toujours bien comporté. En Turquie, nous n'avons pu démontrer le potentiel de notre monoplace, et j'espère que cela va changer en Espagne et que pour commencer, nous vivrons une meilleure qualification. Nous allons disposer d'une évolution sur la voiture, et je suis confiant quant au fait qu'elle réponde à nos attentes."
source: AUTOhebdo.fr

Des soucis à Delhi et Austin
Les constructions des circuits qui accueilleront respectivement les Grands Prix d'Inde et des Etats-Unis connaissent divers contretemps.

La piste indienne, qui doit recevoir sa première course en octobre est bientôt terminée mais les promoteurs font face au mécontentement des riverains. Les cultivateurs ne sont pas satisfaits de la compensation qui leur a été versée en échange de leurs terres et ils menacent de perturber la préparation du Grand Prix.

Les travaux se poursuivent sous protection policière en attendant l'homologation de la FIA en juillet. La population locale regrette aussi qu'un accès à un temple soit condamné. "Après avoir épuisé tous les recours amiables, nous n'en avons pas d'autre que de faire appel à la justice", a déclaré l'un des élus locaux.

"S'en prendre au sentiment religieux peut avoir de graves conséquences", pressent un habitant dans le journal 'Hindustan Times'.

Sameer Gaur, le patron du circuit naissant, répond par la négociation: "Nous sommes en discussion avec les personnes concernées et nous sommes confiants pour trouver une solution".

Au Texas, ça bloque toujours concernant la subvention annuelle de 25 millions de dollars. "Les promoteurs doivent trouver de l'argent privé", a déclaré le sénateur républicain Dan Patrick à 'Bloomberg'.
source: ESPNF1.com

Gascoyne pessimiste pour Schumi
Le directeur technique de Lotus Mike Gascoyne estime que l'étoile de Michael Schumacher "est en train de pâlir", souffrant de la concurrence de son coéquipier Nico Rosberg.

"Ce qu'il se passe concernant Michael c'est qu'il a été exceptionnellement bon pour se mettre dans des conditions idéales et s'entourer des meilleurs ingénieurs et de ce fait ratatiner totalement ses coéquipiers. Mais c'est ce que les grands champions ont l'habitude de faire", a déclaré l'ancien directeur technique de Benetton et Toyota, estimant que ce n'est plus le cas aujourd'hui face à Nico Rosberg.

"Lorsque vous avez deux grands pilotes dans la même équipe, ça se termine souvent avec des larmes. Regardez (Alain) Prost et (Ayrton) Senna. Ils ont passé le plus clair de leur temps à se combattre. La situation chez McLaren est en total contraste avec cela", explique Gascoyne.

"Jenson (Button) et Lewis (Hamilton) semblent avoir le plus profond respect l'un pour l'autre mais ceci dit il sera très intéressant de voir ce qu'il va se passer quand l'un d'eux fera une bonne série. Je me demande combien de temps cela va prendre pour que l'autre perde ses nerfs. Mais pour l'instant ils sont rivaux en piste et s'entendent bien en dehors. Malheureusement, on ne peut pas en dire de même de Mercedes ou l'étoile de Michael est en train de pâlir."
source: ESPNF1.com

Rosberg croit toujours en Schumi
Nico Rosberg a encore foi en son aîné et coéquipier chez Mercedes Michael Schumacher bien que le plus jeune des deux semble encore avoir pris l'avantage.

Après avoir déjoué tous les pronostics la saison dernière en dominant la légende vivante de la F1, Rosberg compte 14 points d'avance sur son coéquipier après les quatre premières courses de 2011.

A nouveau auteur d'une erreur dans le Grand Prix de Turquie, dimanche, Schumacher est l'objet de rumeurs sur un départ anticipé que son équipe continue de démentir de manière inlassable.

"Il reste le pilote le plus victorieux de tous les temps", a déclaré Rosberg à 'Auto Motor und Sport'. "Il demeure très difficile d'être plus rapide que lui et dans chaque séance, il me pousse à donner le maximum. Je suis heureux que tout se soit si bien passé pour moi, contre lui jusque-là mais je sais aussi que la prochaine course pourrait être plus difficile. Il peut revenir au sommet à n'importe quel moment."

Pour le Grand Prix d'Espagne, le patron de l'équipe Mercedes, Ross Brawn, a promis "des nouveautés aérodynamiques qui devraient faire franchir un cap en performance". Après deux cinquièmes places sur les deux dernières courses, Rosberg admet un espoir de podium: "La plupart des équipes ont des évolutions mais je pense que les nôtres pourrait nous rapprocher de la tête."
source: ESPNF1.com

Raine Group rejoint Exor et News Corp
La banque Raine Group, basée à New York, serait intéressée par un investissement aux côtés de News Corp et Exor, dans une possible reprise de la majorité des parts des sociétés qui gèrent la F1.

L'information est dévoilée par 'Sky News', une filiale de News Corp. Raine a constitué un fonds de 500 millions de dollars pour investir dans les médias et les loisirs selon le 'Financial Times'.

Le grand journal financier britannique annonce aussi qu'Eric Schmidt, ancien président de Google, et Sean Parker, ancien président de Facebook, font partie des dirigeants. Le fonds serait géré par l'ancien "partner" de Goldman Sachs, Joe Ravitch.

Aucune des parties prenantes n'a commenté l'information. La FIA et la FOM ont rappelé, en marge du Grand Prix de Turquie, que la F1 n'était pas à vendre.
source: ESPNF1.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.