En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Dimanche 22 Mai 2011

Pirelli et la "stratégie du sprint"
Le patron de Pirelli Paul Hembery se dit insatisfait d'avoir vu les équipes effectuer des stratégies à quatre arrêts au lieu des trois initialement prévus, dans le Grand Prix d'Espagne. C'est la conséquence du manque de performance du pneu extra-dur utilisé pour la première fois cette saison.

"Nous avons vécu une grande course mais nous ne sommes pas tout à fait heureux de l'idée qu'il y ait quatre arrêts au lieu de trois", a déclaré Hembery au soir de la cinquième course de la saison. "Le but, c'est trois arrêts. Cela a été causé par la différence de performance entre le pneu tendre et le pneu dur. Elle a poussé les équipes à opter pour une stratégie de sprint. Cependant, il est intéressant de noter que les tour les plus rapides ont été effectués avec le nouveau pneu dur."

Ce pneu a toutefois permis à trois pilotes de briller particulièrement. D'abord, la remontée du jour est à mettre à l'actif de Nick Heidfeld pour Renault. L'Allemand n'a pas roulé en qualification, ce qui lui a permis d'économiser ses pneus tendres et de passer de la 24ème place sur la grille à la 8ème à l'arrivée, avec une stratégie à trois arrêts.

Trois arrêts aussi et les points pour Sergio Pérez (9ème) ainsi que pour Kamui Kobayashi (10ème) sur l'autre Sauber, alors que le Japonais a été victime d'une crevaison d'entrée.
source: ESPNF1.com

Kovalainen fait son mea culpa
Heikki Kovalainen a révélé que sa sortie de piste survenue au 50ème tour du Grand Prix d'Espagne résultait d'une erreur de pilotage. Le Finlandais espérait une autre fin de week-end après sa qualification en Q2 (15ème) hier.

"C'est vraiment dommage que mon après-midi se soit terminé de cette manière", a pesté le pilote du Team Lotus. "J'ai commis une erreur à l'entrée du virage n°4 et je suis sorti, mais jusqu'à cet instant, la course se passait plutôt bien."

"Jarno (Trulli) et moi étions dans le coup dès le début et nous sommes battus en milieu de peloton pendant la majeure partie de la course, mais les pneus ont commencé à se dégrader et nous n'avions plus le même rythme qu'au début dans les derniers tours de course."

"Nous aurions peut-être dû nous arrêter aux stands plus tôt, mais nous avons malgré tout beaucoup appris de ce week-end et nous en bénéficierons à Monaco où ce sera je crois intéressant pour tout le monde."
source: GPUpdate.net

Felipe Massa se battait avec ses pneus
Felipe Massa n'est pas parvenu à améliorer sa position sur la grille. Pire, le Brésilien se faisait reprendre par ses adversaires avant d'abandonner suite à un problème de boîte de vitesses survenu sur sa 150° Italia. Mais le pilote Ferrari regrette surtout le manque d'adhérence des nouveaux pneus durs.

"En réalité, le principal problème de la course est survenu lorsque nous avons chaussé les pneus durs", confirme Felipe Massa. "La monoplace était vraiment difficile à piloter avec ces gommes, elle n'avait pas d'adhérence, et je pense que nous avons perdu beaucoup par rapport aux autres écuries."

Mais la course du Brésilien a été détruite lorsque sa boîte de vitesses a rendu l'âme et il préfère désormais se concentrer sur le GP de Monaco qui se déroulera la semaine prochaine. "Ce ne sera pas dans longtemps, à peine une semaine. Nous aurons des pneus différents, alors peut-être que nous pourrons avancer dans la bonne direction avec les pneus tendres et super tendres. Nous sommes impatients d'être en meilleure forme."
source: AUTOhebdo.fr

Nick Heidfeld aurait pu faire mieux
Nick Heidfeld a réalisé une course impressionnante. En partant dernier, l'Allemand est parvenu à entrer dans le Top 10 pour aller accrocher les points de la 8ème place. Il pouvait même dépasser les Silver Arrows avec quelques tours supplémentaires, sa R31 étant chaussée de gommes tendres.

"Je suis satisfait de cette 8ème place en partant de la dernière position", confirme le pilote Lotus Renault. "Comme en Turquie, j'aurais pu gagner une ou deux places avec un ou deux tours supplémentaires. Mais cela reste un bon résultat si vous regardez ma position au départ et toutes les choses qui sont arrivées à ma monoplace."

Nick Heidfeld a apprécié cette course, où ses manœuvres de dépassement ont été nombreuses. "J'ai pris un bon départ et j'ai dû ensuite me battre dans le peloton en réalisant beaucoup de dépassements, ce qui m'a fait prendre du plaisir au volant", ajoute le pilote Lotus Renault. "C'est toujours encourageant de réaliser une bonne performance et je suis plus que satisfait et détendu avant le GP de Monaco."
source: AUTOhebdo.fr

Alonso ne pouvait pas garder la tête
Parti en 4ème place sur la grille, Fernando Alonso réalisait un magnifique départ le plaçant en tête à l'issue du premier virage. Néanmoins, sa performance n'a pas été suffisante pour que l'Asturien monte sur le podium, sa monoplace ne coupant la ligne d'arrivée qu'en 5ème position derrière Mark Webber (Red Bull).

"Le départ a été bon. Je pense que nous avons manqué de bons débuts de course cette saison, mais c'est finalement arrivé aujourd'hui", commente le pilote de la Scuderia Ferrai à la 'BBC'. "Perdre des places peut sembler être une mauvaise chose, mais il faut comprendre que la première place n'est pas notre position actuelle."

Fernando Alonso, qui aurait certainement préféré un meilleur résultat sur ses terres, a été handicapé par la mauvaise adhérence des nouveaux pneus durs. "Nous n'avions pas un rythme en course assez compétitif car nous étions trop lents avec les pneus durs", souligne l'Asturien. "Deux écuries apparaissent clairement sur le devant de la scène pour le moment et nous devons inverser la tendance."
source: AUTOhebdo.fr

Rosberg - Ni radio ni DRS
Nico Rosberg explique sa 7ème place à l'arrivée du Grand Prix d'Espagne par les défaillances de son DRS en pleine course.

Rosberg a commencé la course à la même position qu'à la fin. Il a passé la majorité des 66 tours derrière son coéquipier Michael Schumacher. Ses tentatives de dépassements ont été annihilées par un aileron ajustable récalcitrant. Il a été incapable de s'ouvrir.

"C'était une course difficile pour moi, j'ai perdu très tôt le contact radio avec mon équipe. En plus, mon DRS n'a pas marché correctement, dépasser était presque impossible. C'était sympa, la bagarre avec Michael pour la 6ème place. Mais je ne pouvais pas l'attaquer complètement. Je pense maintenant à Monaco, c'est là où j'habite. J'aime cette piste, je suis sûr que nous serons plus proches des meilleurs", promet le pilote Mercedes.
source: ESPNF1.com

Webber exposé derrière Alonso
Mark Webber a perdu toute chance derrière Fernando Alonso au milieu de la course, sa stratégie en a été chamboulée.

Webber partait en pole, mais était dépassé par Fernando Alonso et son équipier Sebastian Vettel au premier virage. Vettel a réussi à passer Alonso après son deuxième arrêt, ce que n'avait pas fait Webber. Il a dû attendre le dernier arrêt de la Ferrari pour enfin lui prendre sa place, malgré un rythme de course meilleur.

"A la fin de la course, je finis avec 40 secondes de retard sur Lewis, Fernando à un tour. C'était une journée intéressante, elle montre comment les écarts se créent quand vous ne pouvez pas coller à votre stratégie. Si vous ne dépassez pas au bon moment, vous êtes en danger", analyse l'Australien.

Webber a ensuite reconnu qu'il n'y avait rien à faire contre Alonso au premier virage. "Fernando a réussi un départ phénoménal. J'étais à l'intérieur, Seb à l'extérieur. Je n'avais pas prévu ça, c'était un petit échec", ajoute le grand Mark.
source: ESPNF1.com

Pérez les tient enfin
Cette fois, c'est la bonne: deux mois après ses débuts en Australie où il avait terminé 7ème dans un premier temps, avant d'être disqualifié pour aileron arrière non-conforme, Sergio Pérez a inscrit les premiers points - deux plus exactement - de sa carrière à Barcelone.

"La course a été très dure aujourd'hui et la lutte pour les points très intense", a commenté le Mexicain. "Je suis très heureux que nous y soyons enfin parvenus. Inscrire mes premiers points en Formule 1 est évidemment quelque chose de spécial pour moi, et c'est également bien pour l'équipe que Kamui ait réussi à en marquer."

"L'équipe a opté pour une très bonne stratégie aujourd'hui et a très bien réalisé les arrêts aux stands. J'ai l'impression que pour moi, cette course est un tournant cette saison. Nous allons continuer ainsi et marquerons davantage de points."
source: GPUpdate.net

Schumacher - "On a fait le maximum"
Avec une sixième place récoltée à Barcelone, dimanche, Michael Schumacher réussi le meilleur résultat de sa saison. Mais le Kaiser se plaint du comportement de sa voiture.

Auteur d'un coup de poker en restant au stand lors de la Q3, samedi, pour économiser ses pneus sachant qu'il n'avait plus de SREC, Schumi avait une carte à jouer dimanche.

"Le départ et la gestion du trafic dans le premier virage se sont bien déroulés", a déclaré le pilote Mercedes. "C'était un peu tendu parce qu'il y avait des voitures partout et dans ces cas-là, vous ne savez par toujours où elles vont finir."

"Ensuite, j'ai eu des problèmes avec l'équilibre de la voiture, comme d'autres sans doute. Le survirage a été le principal problème avec lequel j'ai dû me battre. On a tiré le maximum de ce que l'on avait. Je ne peux pas dire que la voiture s'est améliorée sur cette course comparé à la qualification. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais on a perdu en performance, aujourd'hui, par rapport à ce que l'on avait vendredi."
source: ESPNF1.com

Button, stratège frustré
Jenson Button se demande à quelle place il aurait fini sans un départ raté. Le Britannique a terminé 3ème du Grand Prix d'Espagne. Parti en troisième ligne, il perd cinq positions à la fin du premier tour.

Button a été pris dans le trafic mais est remonté petit à petit avec une stratégie inversée à trois arrêts. Il est heureux de ce résultat mais son début de course le frustre plus que tout.

"Ce premier tour était un désastre. J'ai pris un mauvais départ, trois ou quatre voitures m'ont dépassé au premier freinage. Dans le virage 3, elles étaient à l'extérieur, je n'ai pas pu les dépasser. Une fois lancé, j'avais un bon rythme. C'était une course sympa, c'est super de monter sur le podium. Cela prouve le travail accompli par l'équipe et les bienfaits de la stratégie. Je suis heureux mais cela aurait été intéressant de voir ce qui se serait passé avec un départ différent", déclare Button.

Button se réjouit de la stratégie à trois stops adoptée quand ses rivaux changeaient de pneus à quatre reprises. "Quand je l'ai su, j'étais content. Cela a parfaitement fonctionné jusqu'à la fin", ajoute-t-il.

Le pilote McLaren était un des quatre pilotes sous investigation après la course après avoir ignoré un drapeau jaune, mais il n'a pas été sanctionné par les commissaires. Il ne souhaitait pas s'attarder sur le sujet. "Pas besoin d'en parler, en course, si on voit un drapeau jaune, on ralentit. Je pense que Lewis a fait la même chose."
source: ESPNF1.com

Réprimandes pour les fautifs
La commission de course a infligé de simples réprimandes aux quatres pilotes qui faisaient l'objet d'une enquête après l'arrivée du Grand Prix d'Espagne.

Réunis en compagnie de Mark Blundell, les commissaires se sont penchés sur les comportements de Mark Webber (4ème), Lewis Hamilton (2ème), Jenson Button (3ème) et Jaime Alguersuari (16ème) lors de l'accident qui a coûté son abandon en fin de course à Heikki Kovalainen.

Ils ont décortiqué les données et les images télé pour savoir si ces pilotes ont respecté le drapeau jaune qui a été sorti après l'accident du Finlandais.

Les commissaires pouvaient opter pour n'importe quelle pénalité en temps, ce qui pouvait faire craindre des déclassements au niveau du podium. Ils ont finalement choisi la réprimande qui ne s'accompagne d'aucune sanction.

"La course a été incroyable aujourd'hui", a déclaré Hamilton. "On connaît tous les règles et on ralentit quand on voit des drapeaux jaunes, mais on sait aussi qu'il faut le faire en perdant le moins de temps possible."
source: ESPNF1.com

Hamilton a tout donné
Lewis Hamilton s'est battu jusqu'au bout pour essayer d'arracher la victoire à Sebastian Vettel dimanche en Catalogne. Mais le pilote McLaren n'a finalement pas réussi à dépasser l'Allemand et s'est incliné pour seulement six dixièmes. L'Anglais était néanmoins content de ce résultat, qui lui permet de conforter sa deuxième place au championnat. "Je ne suis pas déçu par ma course, l'équipe a fait un super boulot dans les stands durant tout le week-end, ils m'ont permis d'être en position de gagner", a déclaré le Champion du monde 2008. "Le départ s'est bien passé, j'ai réussi à rester au contact des Red Bull. Mon rythme en course était très intéressant, mais c'était très difficile de doubler Sebastian. Il était très rapide dans les virages rapides, et dans le dernier virage, ses appuis étaient très bons. Néanmoins, j'ai tout donné, et finir deuxième, prendre des points précieux, c'est bon pour le moral."

"Nous avons fait du bon boulot, si on considère que leur voiture est plus rapide que la nôtre", a-t-il ajouté. "Notre rythme était meilleur que lors de la dernière course, c'est positif. Mais je n'arrivais pas à le suivre dans le virage 3, très rapide. Et dans le dernier virage, je n'arrivais pas à me rapprocher assez pour le dépasser dans la ligne droite avec mon DRS. Mais je suis satisfait de cette journée, nous avons réussi, Jenson et moi, à mettre la pression sur les Red Bull."
source: L'Equipe.fr

Vettel - "McLaren a été très fort"
Vainqueur de sa sixième course en sept départs, dimanche à Barcelone, Sebastian Vettel a rendu hommage à la pugnacité de ses adversaires de McLaren, et en particulier à Lewis Hamilton, deuxième d'une course très disputée.

"Ca a été très dur", a déclaré le jeune Allemand. "Au début de la course, je pensais avoir pris un bon départ mais je ne sais toujours pas d'où est sorti Fernando Alonso (qui a pris la tête d'entrée de la 4ème place sur la grille). Il menait après le premier tour et on ne pouvait pas s'approcher de lui suffisamment pour l'attaquer avec l'aileron ajustable."

Il a fallu que Red Bull attende le deuxième ravitaillement pour se défaire du pilote Ferrari qui a fait vibrer la foule à domicile. "McLaren a été très fort. Lewis en particulier. Lors des derniers tours, j'avais l'impression de me retrouver comme en Chine, avec des pneus de plus en plus morts. Il était à chaque tour assez près pour utiliser son DRS mais j'ai eu la chance d'être assez rapide dans le dernier secteur et ça l'a fait."

Qualifié à la deuxième place sans le SREC, samedi, Vettel a dû encore une fois faire face à un Système de Récupération de l'Energie Cinétique capricieux. "Parfois je l'avais et parfois plus", a-t-il affirmé. "Ce ne fut pas une course facile. Passer la ligne a vraiment été un soulagement. Je suis très heureux. Ce fut un grand résultat. C'est une nouvelle confirmation que nous sommes très forts."
source: ESPNF1.com

GP d'Espagne - Course
Sebastian Vettel remporte sa 4ème victoire en 5 courses en terminant premier du GP d'Espagne. Le pilote Red Bull aura connu une course plus mouvementée qu'en Turquie car Lewis Hamilton aura longtemps inquiété l'Allemand. Jenson Button (McLaren) monte sur la dernière marche du podium grâce à une stratégie décalée qui s'est révélée être efficace.

Mark Webber échoue au pied du podium. Le pilote Red Bull n'a pas profité de sa pole, se faisant dépasser au départ par Fernando Alonso (Ferrari) et Sebastian Vettel. L'Asturien s'était pourtant porté en tête de la course, mais il n'est pas parvenu à suivre le rythme des leaders et termine 5ème de la course.

Nico Rosberg et Michael Schumacher offrent la 7ème et 8ème place à Mercedes GP. Les deux Allemands auront effectué une course efficace de bout en bout, malgré l'assaut final de Nick Heidfeld (Lotus Renault) qui aurait certainement pu prendre l'avantage sur les Silver Arrows avec un tour de plus, le pilote Lotus Renault bénéficiant de pneus tendres.

Beau résultat pour Sauber qui place ses deux monoplaces dans le Top 10 avec Sergio Pérez et Kamui Kobayashi, respectivement 9ème et 10ème à l'arrivée. Felipe Massa aurait pu terminer dans les points, mais la boîte de vitesses de sa 150° Italia a rendu l'âme au 61ème tour. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Massa gêné par l'équilibre de la 150° Italia
Felipe Massa s'élancera de la 8ème position alors que son co-équipier Fernando Alonso partira pour la première fois de la saison sur la deuxième ligne sur la grille. Le Brésilien pense que ce médiocre résultat s'explique par un problème d'équilibre sur sa 150° Italia.

"Ce n'était vraiment pas les performances que j'espérais en qualifications, mais nous nous sommes battus pendant tout le week-end avec l'équilibre de la monoplace", explique Felipe Massa. "Nous aurions dû être parfaits dès le début mais cela n'a pas été le cas. Espérons que la voiture marche mieux et que nous pourrons accrocher un meilleur résultat."

Le pilote de la Scuderia Ferrari ajoute que les nouveaux pneus durs font baisser considérablement les performances de la 150° Italia. "Il est clair que nous souffrons plus que les autres avec les pneus durs", ajoute le Brésilien. "Nous verrons assurément plus de dépassements que par le passé et cela amplifiera la dégradation des gommes."
source: AUTOhebdo.fr

De la Rosa a refusé HRT
Le pilote espagnol Pedro De la Rosa, chez Sauber en 2010 avant son remplacement par Nick Heidfeld après le Grand Prix d'Italie, révèle qu'il a refusé un volant chez Hispania Racing pour cette saison.

Après avoir été débarqué de Sauber, il était devenu pilote essayeur pour Pirelli, futur manufacturier unique de la Formule 1. Il avait été annoncé candidat pour une place chez HRT, mais il a préféré retrouver son poste de troisième pilote chez McLaren.

"J'ai posé une condition, que l'écurie me présente un projet sportif ambitieux. Mais la collaboration avec Toyota ne s'est pas faite et je ne voulais plus y aller. Je voulais bien faire, les renforcer, mais les bons ingrédients n'étaient pas là", a-t-il répondu au journal espagnol 'AS'.
source: ESPNF1.com

Décembre ne plaît pas à Brawn
Ross Brawn s'est exprimé à l'occasion du Grand Prix d'Espagne sur le possible retour de Bahreïn au calendrier 2011, ce qui repousserait le premier Grand Prix d'Inde au 04 voire au 11 décembre, pour ne pas enchaîner le Brésil et l'Inde en cinq jours.

C'est une possibilté émise cette semaine par le patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone. Le directeur de l'écurie Mercedes GP est absolument contre et amène l'argument d'un calendrier suffisamment long. Les essais hivernaux ont donné le coup d'envoi à la fin du mois de janvier.

"Tout le monde travaille très dur depuis fin janvier, tout le monde est à fond. Et à cause des restrictions budgétaires, nous n'avons plus assez de personnes pour former une deuxième équipe de course", déplore-t-il sur 'motorsport-magazin.com'.

Le team principal de Renault, Eric Boullier s'interroge aussi, mais lui pense à la situation actuelle à Bahreïn. "On se doit de poser la question. La F1 doit-elle y aller? C'est peut-être trop tôt après les événements qui s'y sont déroulés", a déclaré le Français à Barcelone.
source: ESPNF1.com

Nick Heidfeld veut des points
Nick Heidfeld partira de la dernière position après l'incendie qui s'est déclaré sur sa R31 lors de la dernière séance d'essais libres du GP d'Espagne. Le pilote Lotus Renault devra dépasser de nombreux concurrents pour espérer rentrer dans les points. Mais si le SREC et le DRS seront utiles, le circuit de Catalunya reste un tracé où les dépassements sont délicats.

"Je suis très impatient d'y être car je dois doubler et je doublerai beaucoup", annonce Nick Heidfeld. "Comme nous avons déjà remarqué cette saison, il est possible de passer avec des pneus neufs et il se trouve que j'ai 6 trains à utiliser (3 trains de pneus durs). Mais mon objectif reste les points."

Les nouvelles gommes dures de Pirelli sont en effet plus endurantes, même si elles sont également moins efficaces. "Je pense que cela m'aidera assez pour terminer dans les points, même en partant dernier", ajoute l'Allemand. "C'est assurément mieux pour un temps au tour, mais je devrai dépasser beaucoup de monoplaces. Si je parviens à les doubler, j'aurai un bon résultat."
source: AUTOhebdo.fr

Vettel honoré en Catalogne
Le plus jeune Champion du monde de l'histoire de la Formule 1, Sebastian Vettel a été honoré dimanche sur le circuit de Catalunya. Il a reçu une plaque commémorative à son nom dans l'Avenue des Champions.

Avant lui, de grands pilotes avaient déjà réçu cette distinction comme le regretté Ayrton Senna, le Champion du monde 2008, Lewis Hamilton ou encore Fernando Alonso, couronné en 2005 et en 2006.

Sebastian Vettel était accompagné du team principal de l'écurie Red Bull, Christian Horner, et du grand patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone. Le jeune allemand a déclaré pendant la cérémonie: "J'ai couvert tellement de tours ici que j'ai arrêté de compter il y a longtemps. On ne s'ennuie jamais sur cette piste, c'est toujours sympa d'y revenir."

Ecclestone en a profité pour parler de Vettel et de la suite de sa carrière, déjà auréolée d'un sacre mondial à seulement 23 ans. "Il est là pour longtemps, croyez-moi. Quand il est arrivé, j'avais dit qu'il serait Champion du monde, il ne m'a pas fait mentir. Et il le sera encore. Maintenant, pour savoir s'il battra le record de Michael Schumacher (titré sept fois), je ne sais pas", a-t-il déclaré.
source: ESPNF1.com

Paul Di Resta mise sur les pneus
Paul Di Resta partira en 16ème position derrière Heikki Kovalainen et devant son co-équipier Adrian Sutil. L'Anglais est déçu par sa position sur la grille, mais il se concentre sur la course qui sera très importante en termes de stratégie et de conservation des pneus.

"Je ne pense pas que notre position sur la grille soit représentative de notre rythme en course", commente Paul Di Resta. "Nous avons pris très tôt la décision de conserver les pneus pour avoir un plus grand choix stratégique pour la course. J'aurai deux trains de pneus tendres et un train de pneus durs demain."

Paul Di Resta compte sur les différences observées entre les pneus tendres et les nouvelles gommes dures. "La façon dont nous les utiliserons sera également importante car il y a une grande différence entre les deux gommes en termes de performance", ajoute le Champion du DTM. "Je pense que nous pourrons améliorer notre résultat par rapport aux qualifications."
source: AUTOhebdo.fr
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.