En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 23 Mai 2011

Pas de consignes chez Mercedes
Les consignes d'équipes sont maintenant permises en F1, mais Mercedes maintient sa philosophie de ne pas en imposer.

Nico Rosberg a passé une bonne partie du Grand Prix d'Espagne à observer de près le train arrière de la W02 de son coéquipier, Michael Schumacher. Il se savait plus rapide, mais un DRS défectueux l'empêchait de le doubler. Rosberg aurait bien aimé que son équipe ordonne à Schumacher de le laisser passer.

"Celui qui veut passer doit se débrouiller pour passer", a toutefois rappelé Norbert Haug, le vice-président de Mercedes Motorsport. "Si les pilotes sont sur des stratégies différentes, cela pourrait être une option. Mais ils étaient tous les deux sur la même."

Schumacher et Rosberg ont complété le GP d'Espagne aux 6ème et 7ème places, avec un tour de retard sur les meneurs. Haug reconnait que Mercedes a encore du travail sur la planche.

"Nous avons manqué de vitesse. Red Bull et McLaren sont dans une autre catégorie", a-t-il dit. "Nous n'étions pas les seuls à mal paraître, mais cela ne nous console pas."
source: ESPNF1.com

Alonso en veut à Pirelli
Après avoir fourni une gomme dure plus résistante aux écuries lors du GP d'Espagne, Pirelli n'a pas reçu de compliments de la part de Fernando Alonso.

Le pilote Ferrari, qui a connu un excellent départ à Barcelone et s'est rapidement emparé des commandes de la course, a ensuite perdu du terrain sur le nouveau pneu. L'Espagnol a franchi la ligne d'arrivée à la 5ème place, avec un tour de retard sur les meneurs.

"Les (nouveaux) pneus durs... Ca c'est une question pour les gars de Pirelli", a dit Alonso à l'agence 'EFE'. "Pourquoi ont-ils produit un pneu plus dur, moins adhérent que le précédent, qui s'use plus rapidement et qui est deux secondes plus lent par tour?"

Paul Hembery, le directeur du programme sportif de Pirelli, a souligné à 'Auto Motor und Sport' qu'il était "difficile pour nous de développer des pneus qui font l'affaire de tous."

Il a néanmoins reconnu qu'il souhaitait éviter de voir les équipes recourir à des stratégies à quatre arrêts comme ce fut le cas en Espagne. Pour minimiser l'écart de performance lorsque la gomme dure est une des deux options offertes, il est possible que Pirelli remplace la gomme tendre par une medium à l'avenir.
source: ESPNF1.com

"Qualif cruciale" pour Petrov
On a beau lui parler d'aileron ajustable et d'usure des pneus Pirelli, Vitaly Petrov se basera sur les fondamentaux à Monaco, à commencer par une bonne qualification.

"Une chose est claire, la qualification sera cruciale à cause du profil du circuit. Ce sera la clé du succès et je pense que nous pouvons réaliser une de nos meilleures courses de la saison là-bas", affirme Petrov dans un communiqué officiel de son équipe.

Le Russe a terminé 11ème, dimanche à Barcelone. "Nous en avons appris beaucoup plus sur la dégradation des pneus. Il est évident que nous avons besoin de plus de pneus frais parce qu'ils s'usent vraiment très vite", a déclaré Petrov. "Partir 6ème sur la grille et finir 11ème n'est pas ce que j'espérais, mais il faut maintenant chercher à s'améliorer pour Monaco qui n'est que dans quelques jours. Nous avons déjà pu analyser quelques aspects de la course et nous arriverons à Monaco avec plus de performance."

Quelques mois après avoir privé de titre Fernando Alonso en le contenant à Abu Dhabi, Petrov a révélé qu'il a reçu bon accueil en Espagne. "Il a été formidable en fait. Quand j'ai participé à la parade des pilotes, les spectateurs m'applaudissaient et me saluaient tous et cela m'a fait très plaisir", a déclaré le pilote de Vyborg.
source: ESPNF1.com

Marko soupçonne Ferrari
Helmut Marko croit que Ferrari écoute secrètement les communications radio entre Red Bull et ses pilotes. L'objectif étant bien entendu d'en savoir plus sur les stratégies de course.

Le conseiller sportif de Red Bull a révélé ses soupçons à la télévision allemande 'RTL' suite au Grand Prix d'Espagne: "Nous avons remarqué que Ferrari effectue une sorte d'espionnage."

"Nous avons rappelé Mark (Webber) aux stands plutôt tardivement, et pourtant ils sont parvenus à faire rentrer (Fernando) Alonso au même moment. Ils ont été en mesure de réagir à ce que nous faisions", raconte Marko.

Une simple coïncidence peut-être? Les doutes de Marko auraient été confirmés lorsque Ferrari a réagi à de fausses directives transmises aux pilotes Red Bull.
source: ESPNF1.com

Rubens Barrichello n'abdiquera pas
Parti de la 19ème position après un problème mécanique survenu sur sa FW33, Rubens Barrichello a obtenu une bien mauvaise 17ème place à l'issue du GP d'Espagne. Avec 308 départs au compteur, le pilote Williams pourrait envisager de prendre une retraite bien méritée.

"Pas pour le moment. Je suis frustré de terminer nulle part, mais il est trop tôt pour envisager de partir", avoue le Brésilien. "J'ai demandé à (Sir) Jackie Stewart avant la course: 'Jackie, dis-moi pourquoi j'aime toujours autant la F1 en partant de la 19ème place?' J'ai besoin de cette adrénaline, mais je dois inverser la tendance. Je suis certain d'y arriver, mais je souffre pour le moment."

Rubens Barricchello n'hésite pas également à pointer les défauts présents dans son écurie. "L'équipe traverse une mauvaise période et cette famille doit se recréer un nouvel environnement agréable. Il y a un peu d'individualisme et certaines opinions divergent. Nous espérons que Mike Coughlan (futur directeur technique) nous fera avancer dans la bonne direction."
source: AUTOhebdo.fr

Pirelli annonce la couleur pour Monaco
Après les nouveaux pneus durs au GP d'Espagne, Pirelli s'apprête à dévoiler ces nouvelles gommes super tendres pour le GP de Monaco. Ces pneus se caractériseront par leur couleur rouge visible sur les flancs et par une adhérence accrue pendant une courte période, au détriment de l'endurance. Les pilotes auront également à leur disposition des gommes tendres à flancs jaunes.

Paul Hembery, le directeur sportif de Pirelli, attend de voir comment ces nouvelles gommes vont se comporter sur ce tracé urbain. "Nous sommes impatients de voir les pneus super tendres faire leurs débuts ce week-end dans les rues sinueuses de la ville, même si ce type de circuit sera une expérience complètement nouvelle pour nous", déclare Paul Hembery.

Ce type de gommes pourrait être principalement exploité en qualifications, la place sur la grille étant prépondérante à Monaco. "Ce pneu est conçu pour offrir une performance hors du commun pendant une courte période, mais ce sera au détriment de l'endurance. Les écuries devront prendre cela en considération par rapport à leurs stratégies."
source: AUTOhebdo.fr

Sauber décidée à remettre ça
Après avoir marqué des points, dimanche, dans le Grand Prix d'Espagne (9ème et 10ème places), les deux pilotes Sauber, Kamui Kobayashi et Sergio Pérez, espèrent remettre ça à Monaco. Le second a gagné l'année dernière en GP2 en Principauté.

"Monaco est un très beau circuit. Il est très excitant de piloter là-bas", a déclaré Kobayashi. "L'année dernière, nous avons connu une course très difficile. Je pense que ce sera différent cette année. On a beaucoup travaillé sur les virages lents et j'espère que ça va payer."

"Je pense qu'il sera très difficile de doubler. Il y aura peut-être un peu plus de chance avec l'aileron arrière mais on ne sait jamais. Je pense que ça aide de vivre ici. En plus, il y a un allègement fiscal!"

"Ce circuit est l'un de mes favoris", affirme quant à lui Pérez. "J'ai gagné la course principale GP2 ici l'année dernière. Ce sera très spécial pour moi. C'est LA course que j'attends. Sur ce tracé, le pilote peut faire des différences. L'ambiance est géniale et, bien sûr, tous les pilotes veulent avoir Monaco à leur palmarès."

"Nous aurons quelques nouveautés aérodynamiques et mécaniques", promet le directeur mécanique James Key. "On aura des pièces juste pour cette course et d'autres à tester pour le reste de la saison. Le facteur clé sera les pneus. On aura le super-tendre pour la première fois cette saison. On l'a essayé lors des essais hivernaux mais il faudra tout réapprendre."
source: ESPNF1.com

Le tour "qui fait mal"
L'excellent début de course de Fernando Alonso à Barcelone ne masque pas l'écart qui s'est encore creusé entre McLaren et Red Bull, d'un côté, et Ferrari de l'autre.

"Se faire prendre un tour, ça fait mal", a déclaré le patron de Ferrari Stefano Domenicali alors qu'Alonso, parti en tête, s'est totalement effondré dans la deuxième partie de la course. Certes, l'Espagnol a terminé à la cinquième place mais à plus d'un tour des quatre premiers, les deux McLaren et les deux Red Bull, seules dans la même boucle.

"Sur un circuit qui favorise les voitures capables de porter beaucoup d'appui aérodynamique, les nôtres ne sont pas à la hauteur. Cela a été particulièrement évident avec les nouveaux pneus durs Pirelli", a ajouté Domenicali. "On n'est jamais parvenus à exploiter ces pneus et on a toujours été à deux secondes au tour des meilleurs."

"On entre maintenant dans une série de trois courses qui vont demander l'usage de pneus tendres et super tendres. On verra ce qu'il se passe avec ces gommes mais nous allons sans relâche tenter de trouver l'appui qu'il nous manque."

Le n°2 du département technique, Pat Fry, loue lui aussi le pilotage d'Alonso et "son départ incroyable" qui l'a vu bondir de la quatrième place sur la grille à la première à la sortie du virage initial. "Avec les pneus tendres, on arrivait à tenir mais on n'avait plus aucune chance avec les pneus durs. Red Bull et McLaren étaient plus rapides que nous. Il reste énormément à faire pour rendre nos voitures plus compétitives. On a progressé mais ce n'est pas suffisant."
source: ESPNF1.com

Ecclestone en désaccord avec Todt
A l'issue de la réunion qui a eu lieu samedi entre la FIA et les motoristes, aucune position n'a évolué concernant les moteurs, malgré les plaintes de Cosworth qui avait souligné un coût de développement et d'achat trop important.

Bernie Ecclestone a exprimé son désaccord envers la FIA, et plus particulièrement envers Jean Todt, président de la FIA, qui souhaite abandonner le V8 2,4 litres au profit du 1,6 litre turbo. "Je pense qu'il commence à comprendre que cela va coûter beaucoup d'argent aux motoristes et qu'ils ne pourront pas les vendre à leurs clients car ils seront devenus trop chers", commente Bernie Ecclestone à l'agence 'Reuters'.

Par ailleurs, l'argentier de la F1 ne comprend pas les raisons écologiques avancées par Jean Todt. "Jean affirme que nous devons apporter un message. Je ne sais pas de quel message il s'agit, car le Tour de France est plus polluant que le F1. Pour moi, tout ce changement n'est pas motivé par de bonnes raisons", ajoute Bernie Ecclestone.
source: AUTOhebdo.fr

Monaco conviendra à la McLaren
Le patron de l'équipe McLaren Martin Whitmarsh estime que ses voitures devraient être à l'aise à Monaco, pour la sixième manche de la saison, ce week-end.

"McLaren a de bonnes statistiques dans les rues de la Principauté", rappelle le dirigeant britannique. "On a gagné quinze fois. C'est plus que n'importe quelle autre équipe et ce week-end, ça pourrait faire seize. Notre rythme à Barcelone, et en particulier nos temps dans le troisième secteur ont été très bons. On espère que cela nous donne une bonne idée de ce que nous pouvons espérer à Monaco. L'un des atouts de la MP4-26 est son adhérence à faible vitesse. Je pense que l'on devrait être bien se week-end."

L'autre avantage que pourrait avoir McLaren à Monaco tient en quatre lettres: SREC. Le seul domaine où Red Bull, l'équipe qui mène le championnat, n'est pas encore au point. Si certaines équipes pourraient décider de ne pas utiliser le SREC à Monaco, ce ne sera pas le cas McLaren.

"Nos simulations montrent que le SREC est utile à Monaco comme ailleurs", assure le pilote Jenson Button. "C'est un autre signe encourageant."
source: ESPNF1.com

La FIA réfléchit au DRS pour Monaco
Les pilotes ont demandé à la FIA de supprimer la zone du DRS dans le tunnel de Monaco, en indiquant que le maintien du système serait dangereux pour les pilotes, cette zone étant un des seuls endroits où les monoplaces peuvent se dépasser. La FIA rendra sa décision dans moins de 24 heures, mais Charlie Whiting, directeur de course de la Fédération, ne pense pas qu'un retrait soit utile.

"J'ai parlé aux pilotes et il est clair que la majorité d'entre eux ne voulaient pas l'utiliser à Monaco", avoue le directeur de course de la FIA. "Nous n'attendons pas qu'un accident se produise, mais il n'y a tout simplement pas de preuve pour démontrer que cela soit dangereux."

Néanmoins, Charlie Whiting ajoute que le retrait pourra être immédiat en cas de danger. "Comme ce système à été conçu comme une aide pour doubler, ce serait immoral de ne pas l'utiliser à l'endroit où les dépassements sont les plus fréquents. Néanmoins, si nous apercevons le moindre problème, nous pouvons le retirer immédiatement."
source: AUTOhebdo.fr

Kubica devra être patient
Robert Kubica espère retrouver rapidement les circuits. Mais a priori, il faudra s'armer de beaucoup de patience. Gravement blessé après un accident survenu lors d'un rallye au début du mois de février, le pilote de Lotus Renault GP ne fera pas son retour sur les circuits cette saison selon le propriétaire de l'écurie, Gérard Lopez.

"Peut-être qu'il parviendra à faire un test un vendredi matin à un certain moment, mais à coup sûr un retour cette saison ne sera pas possible", a affirmé Lopez au micro de la radio espagnole 'Onda Cero'. Le Polonais a quitté l'hôpital depuis quelques semaines seulement après avoir subi une opération de sept heures destinée à soigner deux fractures du bras droit et à revasculariser sa main écrasée lors de son accident.

Le pilote polonais est remplacé depuis le début de saison par l'expérimenté Nick Heidfeld, huitième du Grand Prix d'Espagne ce dimanche. Et ce fonctionnement pourrait durer puisque Kubica ne serait même pas certain de pouvoir piloter de nouveau une monoplace. "Personne ne sait, ni lui, ni les médecins ni nous-mêmes", explique Lopez.
source: Sport365.fr

Williams attend toujours
La série noire de l'écurie Williams se poursuit. Le Grand Prix d'Espagne n'a pas été plus généreux que les quatre premiers de la saison: elle n'a toujours pas inscrit le moindre point cette saison.

"La course a été difficile", résume Maldonado, 8ème sur la grille mais 15ème sous le drapeau à damier. "Nous n'avons pas réalisé un très bon départ, c'est une chose sur laquelle nous allons devoir travailler. Nous avons eu des difficultés à maintenir notre rythme et malheureusement, notre stratégie ne nous a pas aidés. Nous avons malgré tout terminé la course et cela nous permet de disposer solides de données à étudier. Nous devons continuer à pousser fort et nous concentrer pour améliorer nos performances pour Monaco."

"Ma course a été très dure", renchérit Rubens Barrichello, qui n'a pas quitté la queue du peloton dimanche après son élimination en Q1 la veille. "Partir en Prime (pneus durs) annonçait des débuts difficiles mais il nous restait les Option (tendres) donc cela aurait dû mieux se passer. Malheureusement, nous avons connu beaucoup de problèmes aujourd'hui. Pendant notre pit-stop pour commencer puis à nouveau avec le KERS, ce qui nous a fait perdre énormément de temps. C'est une nouvelle course sans points. Nous devons nous améliorer."
source: GPUpdate.net

HRT veut porter réclamation
HRT souhaite profiter de l'intention de la FIA de limiter les diffuseurs soufflés pour porter une réclamation auprès de la FIA avant le GP de Monaco. Les F111 de l'écurie espagnole ne possèdent pas ce système améliorant l'effet du diffuseur soufflé et générant de ce fait plus d'appui aérodynamique sur les monoplaces.

"La seule raison pour laquelle nous n'avons pas contesté (ici) est parce que nous ne sommes pas encore réellement impliqués dans les décisions sportives", explique Colin Kolles à la 'BBC'. "Mais il est clair que les autres monoplaces sont illégales. Nous sommes du même avis que Charlie (Whiting, délégué technique à la FIA) et nous ne sommes pas les seuls."

Colin Kolles souhaite faire pression sur la FIA afin qu'elle interdise les échappements actuels plus rapidement. "Si les choses n'évoluent pas avant Monaco, alors n'aurons plus d'autre choix que de porter une réclamation. Il a été clairement établi que (ces éléments) ne correspondaient pas au règlement. Nous avons étudié cela avec beaucoup d'attention."

Le résultat du GP d'Espagne a certainement motivé la décision du directeur de HRT. Narain Karthikeyan termine en dernière position tandis que Vitantonio Liuzzi a abandonné au 28ème tour.
source: AUTOhebdo.fr
Suivez l'évolution du marché des transferts du championnat 2019.

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.