En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 27 Mai 2011

Domenicali - Besoin de temps pour évoluer
A l'issue du GP d'Espagne, où Fernando Alonso n'est pas parvenu à garder la tête de la course, Stefano Domenicali a décidé de changer de directeur technique. L'Italien pense que ce changement sera bénéfique à l'écurie de Maranello, même s'il précise que les performances mettront du temps à évoluer.

"Lorsque l'on parle du développement de la monoplace et de l'organisation, c'est un processus qui réclame beaucoup de temps", déclare Stefano Domenicali. "On ne peut pas imaginer que cela ait un impact dans les deux jours qui suivent. C'est un changement de méthodologie de travail. Nous allons changer de priorité de développement. Si nous voulons être efficace, il faut agir aussi tôt que possible."

Stefano Domenicali tient à préciser que ce choix n'a pas été facile à prendre. "C'est une décision difficile à prendre émotionnellement", ajoute le directeur de la Scuderia. "Nous avons travaillé ensemble pendant de nombreuses années. Mais en tant que responsable de l'équipe, il faut avoir un raisonnement aussi rationnel que possible pour offrir le meilleur à l'équipe. Nous voulons une réorganisation stable et nous ne prévoyons pas de recruter à des postes importants."
source: AUTOhebdo.fr

Horner se méfie du retour des adversaires
Sebastian Vettel possède déjà 41 points d'avance sur son plus proche adversaire Lewis Hamilton (McLaren). Christian Horner pourrait s'attendre à ce que le Champion du monde réédite son exploit cette saison, mais il s'inquiète au contraire du retour des adversaires.

"Tous les GP de cette saison ont été des courses fantastiques. Même si nous en avons remporté quatre, Seb a réalisé un travail phénoménal pour remporter ces victoires", souligne Christian Horner. "Les performances varient d'un circuit à l'autre. Les écuries motorisées par Mercedes seront très compétitives à Monaco. Nous avons été parfois plus compétitifs le samedi que le dimanche."

Le directeur de Red Bull Racing précise que les écuries concurrentes représentent un vrai danger pour l'équipe du Taureau Rouge. "Les points sont assez décevants (pour eux) et les écarts semblent assez importants pour le moment. Mais il reste beaucoup de temps avant la fin du championnat. Ferrari, avec son héritage et ses ressources, ainsi que les pilotes de son écurie, peuvent revenir (à tout instant)."
source: AUTOhebdo.fr

Bahreïn, "difficile" en décembre
La possibilité de reporter le Grand Prix de Bahreïn au mois de décembre demeurait toujours incertaine suite à une réunion des équipes de F1, jeudi soir à Monaco.

Le grand patron de la catégorie reine, Bernie Ecclestone, a participé au meeting. Il espère toujours qu'une course aura lieu sur le circuit de Sakhir malgré les événements des derniers mois: "Ce sont de bonnes gens, je ne crois pas que nous aurions de problèmes (là-bas)."

Ecclestone a toutefois admis que le mouvement anti-gouvernemental, même s'il se veut pacifiste, pourrait profiter de la vitrine mondiale qu'offre la F1 pour perturber le déroulement du week-end. Surtout pendant la diffusion mondiale de la course.

"Je ne sais pas, je n'ai aucune idée", a-t-il reconnu. "Si quelqu'un souhaite attirer l'attention, ce serait une bonne opportunité. Mais d'un point de vue sécuritaire, il ne devrait pas y avoir d'inquiétudes."

Nonobstant la situation politique, il y a une question de logistique. L'Inde pourrait céder sa place à la manche bahreïnie et reporter sa propre course inaugurale en décembre. Les équipes auraient déjà rejeté l'idée de courir à New Delhi le 04 décembre, soit une semaine seulement après le GP du Brésil.

Le 11 décembre, que ce soit pour le Bahreïn ou l'Inde, est une autre possibilité, mais la fin de saison serait alors très tardive. "C'est difficile pour les employés. (Les équipes) vont leur parler et voir ce qu'ils en pensent", a dit Ecclestone.

Le Conseil mondial de la FIA se réunira le 03 juin pour décider si le GP de Bahreïn peut être réintégré ou non au calendrier 2011. Il n'est pas question de repousser la date butoir une seconde fois. "Il faut prendre une décision car les équipes veulent savoir", commentait Ecclestone.
source: ESPNF1.com

Heidfeld déçu des performances de la R31
A l'issue des deux séances d'essais libres, Nick Heidfeld a réalisé le 11ème et 10ème temps des essais. Ces performances sont décevantes alors qu'Eric Boullier annonçait quelques jours auparavant souhaiter se battre avec les écuries de pointe pour la première place.

La vitesse attendue n'est pas là après deux séances d'essais libres et Nick Heidfeld ne pense pas pouvoir réaliser les objectifs affichés. "L'écurie pensait que nous pouvions jouer la victoire, mais même si nous allons essayer, il sera difficile de gagner deux secondes au tour", commente l'Allemand sur 'Autosport'.

Les positions de milieu de peloton reflèteraient d'ailleurs le véritable rythme de la R31, selon le pilote Lotus Renault GP. "J'ai réalisé de bons chronos, mais cela ne reflète que notre position actuelle. Lorsque vous regardez les feuilles des temps, nous n'avons décroché que la 10ème place. Ce n'est clairement pas ce que nous attendions ici."
source: AUTOhebdo.fr

Team Lotus garde son nom
La Haute court de justice britannique a statué vendredi sur le conflit sur l'utilisation du nom Lotus opposant le constructeur malaisien Proton, propriétaire de la marque Lotus, sous le titre Group Lotus, et l'écurie de F1 Team Lotus. Et Tony Fernandes, l'un des propriétaires de l'écurie, peut se réjouir car le tribunal lui a donné raison, et Team Lotus peut conserver son nom. "Nous sommes tous très heureux qu'il ait été clarifié que nous sommes les propriétaires légitimes de Team Lotus. Nous avons toujours été confiants du fait que les preuves que nous présenterions amèneraient à un tel jugement", a-t-il d'ailleurs commenté.T

Dans le camp adverse, qui se garde la possibilité de faire appel, on était forcément un peu plus réservé: "Group Lotus est préoccupé par le fait que cet aspect du jugement (qui autorise Lotus Renault et Team Lotus à garder leur nom) va créer de la confusion aux yeux du public". Pour rappel, Proton a autorisé l'écurie malaisienne 1MRT à utiliser le nom de Lotus en 2010. Les deux parties se sont ensuite opposées en fin de saison dernière, Proton décidant de s'engager aux côtés de Renault, alors que 1MRT, rachetant l'ancienne division sportive de Lotus, a décidé de s'appeler Team Lotus.
source: L'Equipe.fr

Grosjean en 2012, certainement
Eric Boullier, directeur de LRGP et de la filière de jeunes pilotes chez Gravity, considère comme sûr le retour de Romain Grosjean en 2012.

"Tout le monde sait qu'il va vite, très vite", a expliqué le manager tricolore. "Romain a eu une première expérience (ndlr: 7 GP en 2009 avec Renault) où il s'est brûlé les ailes parce qu'il n'était pas bien préparé. Il se voit offrir une deuxième chance comme peu de gens dans la vie. Il sait très bien ce que je pense, je lui ai dit d'une manière rude et ferme. C'est ainsi. J'ai besoin d'un pilote charismatique, qui a du caractère, qui n'a pas la grosse tête, qui sache fédérer une équipe et la mener vers le succès. Dams est une très bonne équipe pour lui, qui va me permettre de voir ce qu'il va comprendre. Il doit aller vite, tout le temps, et remporter des courses. Champion ou pas champion, on fera le bilan à la fin. S'il n'est pas champion, on verra si c'est pour une raison qui lui est propre. J'ai besoin de le formater 'à la Boullier' je dirais, car s'il revient en F1 - je dois plutôt dire QUAND il reviendra parce ce qu'il va revenir - il va se prendre des coups, grave. J'ai besoin d'avoir quelqu'un qui sait pourquoi il est là. S'il est là pour gagner des courses et le Championnat du monde de F1, ça me va. S'il est là pour autre chose, il n'a rien à faire ici. Je lui passe régulièrement le message de venir dans l'équipe de F1 pour parfaire son apprentissage. J'attends qu'il s'implique plus."
source: Eurosport.fr

Hamilton en veut aux pilotes Toro Rosso
Lewis Hamilton semblait plus rapide que Sebastian Vettel dans la deuxième partie de la course en Espagne, mais il n'a pas réussi à le doubler.

Après l'arrivée, il aurait reproché à Michael Schumacher d'avoir voulu favoriser Vettel en le ralentissant, ce que le septuple Champion du monde a démenti. Il en veut surtout à Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari, les pilotes Toro Rosso, une équipe qui appartient à Red Bull.

"Ils ont laissé passer Vettel et ils m'ont ralenti", a déclaré Hamilton à la 'BBC'. "Vraiment, à la dernière course il y en a qui ont fait ça, soudainement ils sont restés sur ma trajectoire, ce qui a augmenté l'écart."

Dans le clan Red Bull, on dément de telles tactiques: "Croyez-moi, nos pilotes se plaignent souvent également des pilotes Toro Rosso", a indiqué Christian Horner, le patron de Red Bull Racing, à la 'BBC'. "Il suffit de voir Abu Dhabi l'an dernier et ce qui s'est passé avec Mark Webber."

"Il n'y a aucun contact entre les équipes. Les équipes sont totalement indépendantes, il n'y a pas de tactique pour aider l'autre."

Hamilton espère de son côté ne pas revivre cette situation: "Si ça se reproduit, il faudra des pénalités", estime le pilote McLaren. "J'espère seulement que les commissaires y font attention."
source: SportAuto.fr

Ferrari "mieux armée" selon Massa
Felipe Massa pense que Ferrari est de nouveau en position de se battre aux avant-postes au Grand Prix de Monaco. Le Brésilien a réussi le sixième temps de la première journée d'essais, jeudi.

"Je suis content de la voiture", a déclaré Massa alors que son coéquipier Fernando Alonso, s'est montré le plus rapide de la journée avec les pneus super tendres Pirelli. "Il y a encore du survirage, surtout avec les super tendres. Mais comparé à ce que nous avions à Barcelone, je reconnais que l'on est mieux armés. Il y a des moments où j'ai tutoyé la limite, où j'ai frôlé le rail, c'est arrivé au moins trois fois. J'ai fait un long relais avec les super tendre et j'ai trouvé leur limite en termes d'usure."

"Dépasser sera difficile, comme d'habitude sur ce circuit, mais peut-être que grâce au SREC (Système de Récupération de l'Energie Cinétique) il sera possible de le faire vis-à-vis d'une voiture qui aura du mal avec ses pneus."
source: ESPNF1.com

Williams teste ses nouvelles évolutions
Rubens Barrichello a réalisé le 13ème chrono de la 2ème séance d'essais libres de Monaco, en terminant à 2"447 du chrono de Fernando Alonso, auteur du meilleur temps de la journée. Mais le Brésilien précise que les essais se sont portés sur le comportement des nouveaux éléments, avec notamment un nouveau fond plat et un nouvel aileron arrière.

"Nous avons désormais beaucoup d'informations et une journée entière pour analyser les données collectées", assure Rubens Barrichello. "Nous avons également essayé les pneus super tendres et tout le monde en a tiré des choses positives. Nous devrions être performants en qualifications, mais nous voulons l'être aussi en course pour inscrire des points. Avoir un bon set-up de course restait la priorité des essais."

Pastor Maldonado, auteur du 15ème temps de la 2ème séance à 2"510 du premier chrono, se dit satisfait de la FW33. "Nous avons fait beaucoup de tours, surtout l'après-midi (39 tours pour Rubens Barrichello et 49 tours pour Pastor Maldonado), et la voiture semble fiable. J'avais le nouveau fond plat et l'ancien aileron arrière, tandis que (c'était l'inverse) pour Rubens. Le fond plat a bien fonctionné, mais nous devons regarder les données de Rubens pour prendre la bonne décision en qualifications et en course."
source: AUTOhebdo.fr

Carabante garde la foi
Le propriétaire de l'écurie HRT, Jose Ramon Carabante, promet de résoudre la situation actuelle, celle qui voit les monoplaces de Narain Karthikeyan et Tonio Liuzzi vierges de tout sponsor.

La F111 a été lancée cette saison avec des logos incitant les commanditaires à s'engager, notamment "This could you be you" (cela pourrait être vous), "Your logo" (Votre logo) et "This is a cool spot" (C'est une bonne place). Le sponsor principal et unique est Tata Motors, qui a financé le volant de Karthikeyan pour 2011.

"Nous sommes encore en vie, ce qui n'est pas rien en ce moment. Les messages présents sur la voiture sont frappants, mais j'espère qu'ils disparaîtront bientôt", prie Carabante dans une interview accordée à l'agence de presse 'Bloomberg', spécialisée dans l'actualité économique et financière.

Carabante, dont l'écurie reçoit environ 7 millions d'euros par an en droits télé, est actuellement en discussion avec deux sponsors potentiels espagnols, sans révéler leurs identités. Mais le temps presse, il utilise sa fortune personnelle pour boucler le budget de 50 millions d'euros. Malheureusement, l'Espagne sort à peine de trois ans de récession et déplore un taux de chômage de 21%, le plus haut d'Europe.

Jose Ramon Carabante garde confiance en son équipe, très impliquée selon lui, et qui compte dans ses rangs un ancien ministre de l'économie. "Quand il nous faut dix heures de travail au lieu de huit, ils en font dix. S'ils devaient être là 24h/24, ils seraient là", a-t-il insisté.

Les pilotes HRT n'ont raté qu'une seule course depuis le début de saison, la première en Australie. Depuis, ils sont toujours au départ. En Espagne, Karthikeyan a fini à cinq tours du vainqueur, Liuzzi a été contraint à l'abandon trahi par sa boîte de vitesses.
source: ESPNF1.com

Booth conforte encore JDA
Le patron de l'écurie Virgin John Booth a déclaré que Jérôme D'Ambrosio n'a pas à s'inquiéter pour son volant jusqu'à la fin de la saison.

Des soucis de sponsor avaient un temps suscité le doute sur le fait que le pilote belge puisse effectuer toute la saison. Ils ont rapidement été dissipé à la fois par l'équipe et par le manager de D'Ambrosio, Eric Boullier.

"Tout se passe bien avec lui", a confirmé ce matin Booth dans le 'Sheffield Star'. "On ne peut jamais dire jamais parce qu'on peut toujours finir par se tromper mais, dans l'état actuel des choses, je ne peux pas envisager de changer quoi que ce soit avec Jérôme d'ici à la fin de la saison."

Le Canadien Robert Wickens avait été pressenti au cas où les soutiens financier de D'Ambrosio feraient défaut. "Il (Wickens) fait partie de nos jeunes mais nous n'avons aucune intention de le mettre dans une F1 maintenant. Robert se concentre sur les World Series Renault. Il y fait du bon travail (3ème place à 19 points de Jean-Eric Vergne, leader)", affirme Booth.
source: ESPNF1.com

Boullier contre l'équivalence des moteurs
Certains motoristes, notamment Cosworth, Ferrari et Mercedes, se sont plaints à la FIA de l'augmentation des coûts que les nouveaux moteurs 4 cylindres 1,6 litre turbo engendreront par leurs développements et leurs commercialisations. Jean Todt, le président de la FIA, a suggéré alors que la saison 2013 pourrait être l'occasion de voir évoluer les nouveaux moteurs aux côtés des V8 actuels.

Mais cette proposition ne semble pas convenir à Eric Boullier, directeur de Lotus-Renault GP. "Pour être honnête, je ne vois pas les V8 actuels aux côtés des quatre cylindres", avoue Eric Boullier sur 'Autosport'. "Cette idée est trop extrême. L'équivalence des moteurs serait un vrai cauchemar et une véritable prise de tête pour la FIA."

Le directeur de Lotus Renault GP regrette que l'avenir des moteurs soit toujours aussi incertain. "Je pense qu'un compromis peut être trouvé. Mais les motoristes doivent savoir s'ils souhaitent vraiment faire cela. A un certain moment, nous aurons besoin d'une décision car c'est un peu confus pour tout le monde."
source: AUTOhebdo.fr

Jenson Button concentré sur la stratégie
Jenson Button a essayé pour la première fois les pneus super tendres de Pirelli. Le pilote McLaren, comme ses adversaires, a été agréablement surpris par les performances et la tenue des nouvelles gommes du manufacturier italien. Mais le Champion du monde 2009 hésite sur la stratégie à adopter pour la course.

"Il y a beaucoup moins de dégradation par rapport à ce que nous attendions", avoue Jenson Button. "J'ai fait un long run avec les pneus super tendres et ils ont bien tenu, tout comme les pneus tendres. Mais ce n'est pas facile de prévoir quelle stratégie sera la plus efficace pour dimanche après-midi."

Le pilote McLaren se dit à l'aise au volant de la MP4-26, même si certains points restent toujours à être améliorés. "Le premier tour est toujours un choc car c'est vraiment glissant", ajoute l'ancien Champion du monde. "Mais une fois que l'adhérence est là, la monoplace marche bien et c'est très agréable d'être au volant. Je me sens plus à l'aise dans la voiture par rapport à l'année dernière, même si quelques points restent à améliorer."
source: AUTOhebdo.fr
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.