En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Dimanche 29 Mai 2011

Vettel aidé par une radio en panne!
Un problème de radio, causant une erreur de gommes lors de l'unique arrêt aux stands de Sebastian Vettel, a aidé l'Allemand à remporter dimanche le Grand Prix de Formule 1 de Monaco, a admis Christian Horner, le directeur de l'écurie austro-britannique.

"Il y a eu un problème de communication. La radio ne marchait plus. Le plan était d'amener les deux pilotes aux stands dans le même tour, mais malheureusement la radio n'a pas marché et les gars au garage n'ont pas reçu l'appel. Ils ne savaient pas quels pneus mettre sur la voiture", a expliqué Horner.

"Au final, la voiture de Seb a reçu des pneus tendres (la plus dure des gommes disponibles, ndlr), ce qui n'était pas le plan. Nous voulions mettre des extra-tendres pour couvrir ceux chaussés par Jenson. Mais ensuite, nous nous sommes dit: 'OK, ce n'est pas un désastre. Nous devons trouver une manière de nous en sortir'. Et nous avons réussi", a poursuivi le Britannique.

"La meilleure option était alors de tourner très longtemps avec ces pneus, voire peut-être de ne faire qu'un arrêt aux stands. Au 20ème tour, cela pouvait paraître agressif de rouler 60 et quelque boucles en gommes tendres", a-t-il souligné.

"C'était une stratégie risquée mais Sebastian l'a fait fonctionner. Il a roulé comme il fallait pour préserver ses pneus. Il piloté en Champion du monde. Il a évacué la pression, s'est concentré sur ses efforts et il a été chanceux de ne pas être pris dans l'accident qui s'est produit juste devant lui", a conclu Horner.
source: Sport.fr

Grand Prix à oublier pour Schumi
Michael Schumacher a été trahi par son filtre à air et a abandonné à Monaco.

Le quintuple vainqueur du Grand Prix de Monaco est resté scotché sur la grille de départ où il était pourtant cinquième avant d'abîmer son aileron avant sur l'arrière de la McLaren de Lewis Hamilton. Au 34ème tour, alors qu'il se bagarrait dans le ventre mou du classement il abandonnait, prise d'air fumante.

"Il n'y a malheureusement pas grand-chose de positif de cette course", a-t-il déclaré. "Pour finir, mon filtre à air a pris feu mais de toutes façons, ça avait mal commencé. L'anti-calage s'est mis en route, ce qui m'a obligé à refaire toute la procédure."

"Ensuite, il y a eu la touchette avec Lewis au premier virage. J'y ai laissé mon demi-aileron avant-gauche. Cela m'a fait perdre de l'appui, ce qui a usé mes pneus. J'ai donc dû m'arrêter plus tôt que prévu. A partir de là, la course était compromise."
source: ESPNF1.com

Whitmarsh - Hamilton est allé s'excuser
Lewis Hamilton a perdu son sang-froid dans une interview donnée après la course. Le pilote McLaren s'est emporté contre les commissaires après son drive-through infligée lors du contact avec Felipe Massa. Le Britannique est heureusement allé s'excuser pour ses propos.

"Immédiatement après la course, il était très abattu", commente Martin Whitmarsh. "Cependant, je suis heureux de dire qu'il a choisi de retourner sur la piste peu de temps après pour aller parler aux commissaires qui ont accepté ses explications. Lewis a eu un après-midi très frustrant. Si vous commencez la course ailleurs que sur les premières places de la grille à Monaco, vous avez toujours le risque d'être impliqué dans des accidents, particulièrement avec Lewis, qui n'abandonne jamais."

Martin Whitmarsh est déçu pour son pilote qui voit son retard sur le leader Sebastian Vettel augmenter. "C'est Lewis. C'est pourquoi il est un pilote fantastique, c'est pourquoi le voir en course reste toujours aussi grisant. Alors oui, il est déçu car il était bien plus rapide que cela tout le week-end. Mais c'est le Monte-Carlo, c'est la course, c'est la vie."
source: AUTOhebdo.fr

Williams a commencé sa saison
Grand jour pour Williams, l'écurie a enfin marqué ses premiers points, avec la neuvième place de Rubens Barrichello lors du Grand Prix de Monaco.

Mais le Brésilien était désolé d'avoir gagné une place en fin de course après l'abandon de son coéquipier, Pastor Maldonado.

"A six tours de l'arrivée, je pensais que la dixième place était le meilleur résultat possible. Je termine neuvième, malheureusement aux dépens de mon équipier. Nous avons perdu des points à cause de cela, ce qui est décevant. Ma série de malchance est terminée, j'en suis heureux. La Voiture de Sécurité n'a pas aidé notre stratégie. Il y a eu du positif mais aussi du négatif aujourd'hui, le positif étant ces points marqués", retient le pilote Williams.

Maldonado, qui était huitième avant l'accident de Vitaly Petrov, à sept tours de la fin, était déçu d'avoir abandonné. "Le résultat final n'est pas celui que nous espérions mais la course a été bonne. Mon rythme était bon, mais après le deuxième départ, Hamilton a essayé une manœuvre ambitieuse dans le premier virage, ce qui a marqué la fin de ma course. Je suis vraiment déçu de ne pas repartir d'ici avec des points", regrette le Vénézuélien. "Je pense qu'il a tenté la même chose sur Felipe Massa, il était trop optimiste."
source: ESPNF1.com

Petrov - "Gros crash, mais ça va"
Vitaly Petrov a été emmené en ambulance après un carambolage survenu dans les derniers tours de la course, provoquant la sortie de la voiture de sécurité suivie par un drapeau rouge. L'état de santé du pilote russe était inquiétant, mais les nouvelles sont bonnes.

"Ca a été un gros crash, mais ça va", assure Vitaly Petrov. "Je voudrais remercier tous mes fans et le personnel médical, ainsi que mon équipe. Après l'impact, je ne sentais plus vraiment mes jambes. Je pensais qu'il était préférable que le staff médical me sorte de la monoplace. Il était difficile pour moi de bouger et mes jambes étaient coincées dans le cockpit. Je n'ai pas perdu conscience, mais je souffrais douloureusement dans la voiture."

Mais Vitaly Petrov regrette avant tout d'avoir abandonné alors qu'il se battait pour une belle place dans les points. "C'est dommage car j'avais réalisé un bon départ en gagnant deux places", ajoute le pilote Lotus Renault GP. "Après mon arrêt, j'étais bloqué derrière Kamui Kobayashi, qui était très lent, et Adrian Sutil, qui défendait sa position d'une façon vraiment trop agressive. Mais je suis resté prudent car je sais combien il est difficile de dépasser sur ce circuit."

Le Russe assure qu'il sera bien de la partie dans deux semaines à Montréal pour le GP du Canada. "Bien sûr (que j'y serai). En réalité, je suis impatient d'y être. Nous devons régler nos problèmes en qualifications et nous aurons de bons résultats car notre rythme en course est très bon."
source: AUTOhebdo.fr

Hamilton attaque les commissaires
Lewis Hamilton s'est montré direct après l'arrivée du Grand Prix de Monaco qu'il a terminé à la sixième place, s'en prenant avec vigueur aux commissaires mais pas seulement.

Le pilote McLaren a connu une course extrêmement frustrante il est vrai. Il a été pénalisé d'un drive-through après une passe d'armes musclée avec Felipe Massa. Il s'est aussi accroché avec Pastor Maldonado, ce qui lui a valu 20" de pénalité après la course.

"C'est une p... de blague", a déclaré le pilote. "J'ai dû aller voir les commissaire cinq fois sur six cette saison." Alors que les journalistes sur place lui demandent la raison de cette assiduité, il répond: "Peut-être parce que je suis noir. C'est ce que dit Ali G (personnage imaginaire incarné par l'humoriste britannique Sacha Baron Cohen, ndlr)."

"Massa m'a retenu en qualification et c'est moi qui ai été pénalisé. Il me percute en course, c'est moi qui le suis encore. Ces pilotes sont ridicules. C'est stupide."

"Les gens veulent voir de la course", a-t-il ajouté. "Vous essayez de passer, de faire du spectacle. Si j'avais été à l'origine de l'incident, je l'aurais signalé. Mais ce n'est pas le cas."

"Il n'est pas trop tard pour être Champion du monde", a ajouté Hamilton. "Mais c'est mal parti. J'ai tout donné aujourd'hui et l'équipe a fait du super travail."

Le champion 2008, après un tiers du championnat, est à la 2ème place à 58 points du vainqueur de Monaco Sebastian Vettel.
source: ESPNF1.com

Jenson Button espérait mieux
Jenson Button monte sur la dernière marche du podium du GP de Monaco. Le Britannique n'est pas parvenu à prendre le dessus sur Fernando Alonso avant que la course ne soit interrompue. Le pilote McLaren ne se dit pas déçu, même s'il concède qu'il pouvait espérer mieux en partant de la 2ème place sur la grille.

"Je ne sais pas si l'on peut dire que je suis malchanceux", commente Jenson Button à l'issue de la course. "Nous avons pensé au 16ème tour que notre stratégie était la bonne pour pouvoir prendre la tête. C'était fantastique et la voiture s'est bien comportée, je voulais que cela continue dans ce sens."

Néanmoins, l'intervention de la voiture de sécurité à une dizaine de tours de l'arrivée a brisé les espoirs de Jenson Button, qui n'est pas parvenu à prendre le dessus sur Fernando Alonso, lui-même à l'attaque de Sebastian Vettel. "C'était amusant à regarder du point de vue de la 3ème voiture car la précédente utilisait également le DRS. J'attendais une opportunité pour dépasser. Ce n'est pas un mauvais résultat, mais nous pouvions espérer bien mieux."
source: AUTOhebdo.fr

Hamilton encore pénalisé
Décidément, Lewis Hamilton (McLaren) aura collectionné les pénalités ce week-end à Monaco. Après celle prise lors des qualifications pour avoir court-circuité la chicane lors de son tour rapide, puis le drive-through durant la course pour avoir provoqué une collision avec Felipe Massa (Ferrari), l'Anglais a encore reçu une pénalité après l'arrivée, cette fois suite à son accident avec Pastor Maldonado (Williams). Le Champion du monde 2008 a été pénalisé de 20 secondes, mais il reste tout de même sixième.
source: L'Equipe.fr

Alonso, l'interruption fatale
Fernando Alonso considère que le drapeau rouge lui a coûté la victoire, il termine deuxième du Grand Prix derrière Sebastian Vettel, avec seulement 1"1 de retard.

Le pilote Ferrari avait des pneus bien plus frais que l'Allemand, il avait effacé un écart de 7 secondes entre la Voiture de Sécurité, sortie à la mi-course, et le drapeau rouge au 72ème tour. Tous les pilotes avaient pu changer de pneus, son avantage était annulé. L'Espagnol ne pouvait plus contester la victoire de Vettel.

"Nous avons gagné une place avec la Voiture de Sécurité (il avait dépassé Button), nous avons sûrement perdu la course quand le drapeau rouge est sorti. Dans les huit ou neuf tours précédents, les pneus de la Red Bull souffraient beaucoup. Je n'avais rien à perdre, je ne suis pas en tête du championnat", commente le double Champion du monde.

Alonso est néanmoins satisfait de son résultat, le meilleur pour lui et Ferrari cette saison. "C'était un bon week-end pour nous, nous étions rapides jeudi, rapides en qualification. Je suis extrêmement heureux, l'équipe avait besoin d'un podium après plusieurs semaines difficiles. Il y a une semaine à Barcelone, nous avions fini à 1'30. C'est un week-end plus normal pour nous."
source: ESPNF1.com

Webber - "Mauvaise communication"
Mark Webber regrette son premier arrêt au stand, pendant lequel il a perdu beaucoup de temps. L'Australien s'est ensuite battu jusqu'à l'arrivée pour terminer quatrième, lui qui s'était imposé en 2010 sur le Rocher.

Webber s'élançait de la troisième place sur la grille, Fernando Alonso le doublait avant le premier virage. C'était compliqué alors de tenir le rythme des trois leaders. Il s'est arrêté au 15ème tour mais son équipe venait de s'occuper de Sebastian Vettel et ses pneumatiques n'étaient pas prêts. Il était ressorti à la 14ème place, luttant dans le peloton jusqu'au bout.

"Le premier relais n'était pas très long, mais c'était normal avec ces pneus (super tendres). Quand je suis arrivé au stand, il n'y avait aucun pneu de préparé, les mecs couraient partout, mauvaise communication à l'évidence", confesse Webber. En tout cas, il n'est pas rentré de son propre chef. "L'équipe m'appelait et m'appelait encore", ajoute-t-il.

La course a été interrompue à sept tours de la fin après un carambolage suite auquel Vitaly Petrov a été évacué en ambulance. L'Australien était alors 5ème, derrière Kamui Kobayashi, il a réussi à prendre le meilleur sur le Japonais quand il a coupé la Nouvelle Chicane.

"Je l'ai suivi pendant 25 tours, il attaquait fort. Et ce n'était pas facile dans le tunnel après les événements du week-end. Donc oui, le nouveau départ m'a aidé."
source: ESPNF1.com

Vettel - "Une stratégie risquée"
Sebastian Vettel menait le GP de Monaco, mais il était en perdition avec ses pneus tendres, après n'avoir fait qu'un seul arrêt au 16ème tour. Mais le pilote Red Bull a bénéficié d'une interruption de course suite à un carambolage, survenu juste devant les leaders, pour changer ses pneus et remporter sa première victoire sur le Rocher.

"C'est fantastique, cette course a été très longue jusqu'au drapeau à damier et la victoire m'a semblé lointaine à un moment donné", avoue Sebastian Vettel à l'issue de la course. "C'est difficile de dépasser ici, mais ils (Fernando Alonso et Jenson Button) avaient des pneus en meilleur état. J'ai appelé mon stand en leur disant que je voulais rester en piste car c'était ma seule option pour remporter la victoire."

Sebastian Vettel reconnaît que le drapeau rouge lui a sans doute offert la victoire. "Nous avons pris le risque. Je pense qu'à la fin, cela aurait été difficile de me battre avec Jenson, mais il y a eu la voiture de sécurité. Nous avons pu changer les pneus et évacuer un peu de pression. Je suis heureux que Vitaly (Petrov, victime d'un accident) aille bien."
source: AUTOhebdo.fr

Boullier - "Petrov va bien"
Victime d'un gros choc dimanche pendant le Grand Prix de Monaco, Vitaly Petrov ne souffrirait que de blessures superficielles, selon le Team Principal de Lotus Renault, Eric Boullier.

Le Russe a été la principale victime d'un carambolage survenu à moins de dix tours de l'arrivée. Les secours sont immédiatement intervenus mais ont pris leurs précautions avant de l'extraire de sa monoplace.

"Il va bien, il se plaint simplement d'une douleur à la jambe", a révélé Boullier au micro de la 'BBC'. "Les docteurs m'ont dit qu'elle n'était apparemment pas fracturée, cela doit donc être une contusion."

"Cela a pris du temps parce qu'il avait mal à la jambe, il fallait donc faire attention au moment de l'extraire de la voiture. Ils l'ont juste conduit à l'hôpital pour quelques blessures. Nous savons au moins qu'il va bien, il n'y a rien de bien sérieux."
source: GPUpdate.net

GP de Monaco - Course
La stratégie de Sebastian Vettel aura été victorieuse à Monaco. Le pilote Red Bull s'impose sur le Rocher après avoir misé sur une stratégie à un seul arrêt. L'Allemand était en perdition avec ses gommes, mais un carambolage dans les derniers tours a sauvé la course du leader, qui a pu changer ses pneus durant l'interruption de course. Il possède désormais 143 points au championnat alors que son adversaire direct Lewis Hamilton, n'en a collecté que 85.

Fernando Alonso monte sur la deuxième marche, mais nourrit des regrets de ne pas avoir eu le temps nécessaire pour reprendre l'Allemand. Jenson Button était sur une stratégie à trois arrêts et était un autre prétendant à la victoire, mais le Britannique a souffert comme l'Asturien du drapeau rouge.

Mark Webber échoue au pied du podium, après avoir passé Kamui Kobayashi dans le pénultième tour à la sortie du tunnel. Le Japonais signe néanmoins la 5ème place, après avoir adopté la même stratégie que le vainqueur. Lewis Hamilton termine à la 6ème place, après avoir ruiné la course de Pastor Maldonado en le touchant à Sainte-Dévote.

Adrian Sutil, rescapé du carambolage interrompant la course, est 7ème après avoir choisi de ne faire qu'un arrêt. L'Allemand devance Nick Heidfeld et Rubens Barrichello, qui offre les premiers points de la saison à Williams. Sébastien Buemi complète le Top 10.

Vitaly Petrov était aux avant-postes à la lutte avec Adrian Sutil avant d'être impliqué dans le carambolage. Le pilote Lotus Renault a été évacué en ambulance, se plaignant de douleurs à une jambe. Mais les médecins n'ont pas relevé de fractures pour le moment. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Rosberg a déjà oublié son accident
Nico Rosberg a perdu le contrôle de sa monoplace lors des essais libres de la veille, en heurtant le rail à la sortie du Tunnel de Monaco et en évitant de justesse la barrière dont a été victime Sergio Pérez (Sauber) en qualifications. L'écurie allemande a heureusement pu réparer la monoplace pour permettre au co-équipier de Michael Schumacher de prendre part aux séances qualificatives.

L'Allemand confirme la dangerosité de ce secteur, même s'il concède que sa sortie était due à une erreur de sa part. "Le virage est très dangereux, probablement le plus risqué de tout le circuit. La grande bosse vous fait sauter à pleine vitesse dans la zone de freinage. Mais je dois dire que c'était de ma faute car j'ai attaqué trop tôt avec les pneus froids. Ce n'était plus un problème en qualifications, même si mon cœur battait un peu plus vite à cet endroit lors des deux premiers tours."

Nico Rosberg est déçu de ne pas avoir pu réaliser une meilleure qualification que la 8ème place sur la grille pour remercier son équipe du travail accompli sur sa voiture. "C'est frustrant après tout ce travail accompli, nous aurions pu faire mieux sans ce drapeau rouge (accident de Sergio Pérez). Nous aurions dû définitivement faire mieux que 8ème. Mais je dois avouer que les pilotes devant étaient très rapides. Néanmoins, j'ai une meilleure vitesse que la plupart d'entre eux et je dirais que j'ai encore mes chances en course."
source: AUTOhebdo.fr

Pérez, une nuit de plus à l'hôpital
Le pilote mexicain Sergio Pérez (Sauber), victime d'un spectaculaire accident samedi lors des qualifications du Grand Prix de Monaco de Formule 1, passera une seconde nuit à l'hôpital mais il "est bien", selon son père Antonio.

"Après avoir passé la nuit (de samedi à dimanche) à l'hôpital Princesse Grace de Monaco, Sergio Pérez a subi quelques examens médicaux supplémentaires dimanche", a indiqué l'écurie Sauber dans un communiqué.

"L'équipe médicale veut le garder en observation une autre nuit et effectuer un autre scanner lundi", ajoute l'écurie.

De son côté le père du jeune pilote, âgé de 21 ans, a indiqué qu'il avait vu son fils et qu'il allait bien.

Samedi lors de la troisième et dernière partie des qualifications, Pérez s'est écrasé à haute vitesse dans un mur de protection après avoir perdu le contrôle de sa monoplace sur une bosse suivant le tunnel monégasque.

Il a été transporté à l'hôpital où les médecins ont diagnostiqué une commotion cérébrale et un bleu à la cuisse.
source: Sport.fr

Maldonado confirme
Pour la deuxième fois en huit jours, Pastor Maldonado a hissé sa Williams FW33 dans la dernière partie des qualifications (Q3). Mieux, le champion GP2 en titre a une nouvelle fois dominé son coéquipier Rubens Barrichello, seulement 12ème à Monaco. Ne manque plus que quelques points et la semaine sera vraiment réussie.

"Je suis content!", a résumé le Vénézuélien. "Nous étions constants en Q1 et Q2 et j'ai réussi à passer en Q3. C'était très serré en fin de séance avec le drapeau rouge; nous n'avons eu que deux minutes pour signer un chrono, je suis donc satisfait de ma 9ème place (finalement 8ème)."

"Nous avons été compétitifs tout au long du week-end et nous avons exploité 100% de notre package aujourd'hui. Nous sommes performants et je ferai mon maximum demain pour marquer des points."

Pastor a également eu une pensée pour son ex-rival des GP2 Series, victime d'un gros crash en Q3. "J'espère que Sergio (Pérez) va bien et je lui souhaite le meilleur."
source: GPUpdate.net

Schumacher, une 5ème place surprise
Michael Schumacher ne s'attendait pas à être 5ème sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco. Mais il ne se donne aucun mérite.

"Pour ce qui est de ma position de départ, j'ai bénéficié des circonstances", avoue le pilote Mercedes. Le drapeau rouge provoqué par l'accident de Sergio Pérez, à deux minutes de la fin des qualifications, n'a pas laissé assez de temps aux prétendants à la pole position pour réussir leur ultime tour lancé.

"La 7ème place aurait probablement été plus réaliste", continue Schumacher. "Cela étant dit, notre voiture se comporte mieux en conditions de course alors je tenterai d'en profiter."

"Puisque dépasser ici est plus difficile qu'ailleurs, il faudra avoir la bonne stratégie. Surtout que les pneus devraient durer plus longtemps que d'habitude, alors il faut s'attendre à moins d'arrêts. Ce sera une course excitante."
source: ESPNF1.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.