En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 08 Octobre 2018

Gil de Ferran est heureux du week-end de McLaren
Les deux McLaren ont été distancées tout le week-end de course au Japon, et se sont même retrouvées derrière les Williams en qualifications. En course, elles ont fait pale figure et n'ont terminé que devant leur rivales britanniques. Cela ne semble toutefois pas inquiéter Gil de Ferran, malgré les courses anonymes de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne.

"Malgré notre mauvaise position de départ, la pénalité de Fernando et le fait que nous n'ayons pas marqué de points, il est juste de dire qu'aujourd'hui, c'était encore positif" persiste de Ferran. "Stoffel s'est un peu débattu lors du premier relais, mais il a terminé assez fort pour se mêler à la lutte devant lui."

"Fernando a eu un premier tour brillant et un rythme soutenu tout au long de la course, montrant ainsi son inimitable rythme de course habituel. Nous nous demandons ce qui aurait pu se passer, mais nous rentrons chez nous avec un meilleur sentiment, étant donné que nous avons vraiment battu des voitures qui ont démarré devant nous."

Apparemment satisfait de ces 14ème et 15ème places, il poursuit: "De plus, notre rythme de course s'est avéré une fois de plus plus supérieur à celui des qualifications. Sur une note joyeuse, je suis heureux que les fans japonais aient été récompensés par un Grand Prix du Japon très excitant et plein de dépassements. J'ai hâte de retourner à Suzuka en 2019."
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull s'éloigne naturellement de Volkswagen
Red Bull a longtemps eu une relation avec Volkswagen en sport automobile, mais prend désormais le chemin d'une relation très complémentaire avec Honda. Volkswagen ne s'est jamais lancé en Formule 1 malgré les liens que le groupe VAG et la boisson énergétique avaient, notamment en F3 et en DTM. Aujourd'hui, la marque autrichienne et le constructeur japonais ont un lien très étroit en F1 avec deux équipes, ainsi qu'en MotoGP.

"Évidemment, il y avait une relation historique avec VW à travers les différents éléments du sport automobile" explique Christian Horner.

"Le retrait du DTM coïncide avec d'autres mouvements en cours au sein du DTM. De toute évidence, il s'agit d'un partenariat croissant avec Honda."

"Et bien sûr Red Bull, qui opère dans de nombreuses catégories en sport automobile, travaille avec de nombreux constructeurs différents, mais bien sûr cette relation en Formule 1 est extrêmement importante. Il y a eu un long et fructueux partenariat au sein du MotoGP et nous espérons qu'une partie de ce succès se reflétera dans nos activités de Formule 1."

Franz Tost admet que Toro Rosso aurait bien aimé garder des liens avec Volkswagen, qui était lié à l'équipe lorsqu'elle n'était qu'un junior team dans les petites catégories.

"Toro Rosso était avec Volkswagen au début et nous avons eu une très bonne coopération aussi avec eux, surtout du côté du sponsoring, mais ensuite nous avons changé les moteurs pour Renault et maintenant pour Honda, et il n'y avait plus la possibilité de travailler avec Volkswagen et nous sommes maintenant avec Honda pour les prochaines années et nous en sommes très contents."
source: Nextgen-Auto.com

L'optimisme est de rigueur chez Honda malgré la frustration
Très bien qualifiés, aux sixième et septième rangs, Brendon Hartley et Pierre Gasly ont eu des difficultés lors du Grand Prix du Japon et ont terminé respectivement 11ème et 13ème. La déception est similaire du côté de Honda, qui voulait terminer sa course à domicile par un bon résultat.

"Le résultat de la course a été décevant, compte tenu de notre excellente performance en qualifications" regrette Toyoharu Tanabe. "Pierre était dans les points pendant une grande partie de la course, donc il est malheureux qu'il n'ait pas pu se battre contre [Carlos] Sainz dans les derniers tours et qu'il soit tombé à la onzième place."

"Dès notre arrivée à Suzuka, nous avons reçu un soutien fantastique de la part des fans de Toro Rosso Honda, ce qui a été un grand coup de pouce pour nous tous. C'est donc dommage que nous n'ayons pas pu les remercier avec un ou deux points. Cependant, la frustration que nous ressentons tous devant le manque de points se transformera en motivation alors que nous continuerons à travailler pour les quatre dernières courses et en vue de 2019."
source: Nextgen-Auto.com

Racing Point Force India continue de grappiller au championnat
L'équipe Racing Point Force India continue sa remontée aux points et a de nouveau placé ses deux voitures dans les points. Meilleure des autres à Suzuka, l'équipe s'en tire avec une septième place pour Sergio Pérez et une neuvième pour Esteban Ocon qui la rapprochent à 15 points de McLaren en vue de la sixième place du classement des constructeurs.

"Je pense que nous avons tiré le meilleur parti de nos opportunités" a déclaré Otmar Szafnauer, directeur de l'équipe. "Nous avons dû nous battre jusqu'au drapeau à damier pour marquer huit points importants. Notre stratégie exigeait que les deux voitures réussissent divers dépassements pour remonter dans le classement, mais cela a bien fonctionné."

"Sergio a fait un dépassement fantastique sur [Romain] Grosjean pour finir comme le meilleur des autres. Compte tenu de nos positions de départ, nous nous sommes bien rattrapés et l'équipe a fait un excellent travail avec les appels stratégiques. Nous avons réalisé des performances significatives récemment et nous avons juste besoin de continuer sur notre lancée et de marquer des points dans les dernières courses."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso veut gagner les 6 heures de Fuji avec Toyota
Fernando Alonso ne va pas quitter le Japon cette semaine puisqu'il va disputer les 6 heures de Fuji. L'Espagnol sort d'un difficile Grand Prix du Japon avec McLaren et va pouvoir se consoler en visant la victoire avec Toyota sur l'autre grand circuit japonais.

Pour la marque japonaise, il s'agira de faire oublier la déconvenue de Silverstone, où les deux TS050 ont été disqualifiées pour une non-conformité réglementaire. Les prototypes de la marque japonaise ont écrasé les trois premières courses de la saison avec un doublé à chaque fois et ont vu leur lest rehaussé pour Fuji.

"J'attends avec impatience ma première course pour Toyota à Fuji" déclare Alonso. "C'est la course à domicile de l'équipe, donc c'est un week-end important et nous sommes tous pleinement motivés. Je connais Fuji depuis la Formule 1 et j'ai de bons souvenirs de la piste puisque j'y ai remporté le Grand Prix du Japon en 2008. Je sais donc ce que c'est que d'y monter sur le podium et j'espère que nous pourrons le faire à nouveau le week-end prochain, car ce sera important pour les deux championnats."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton sera champion du monde aux USA si...
Lewis Hamilton a maintenant une très confortable marge d'avance sur Sebastian Vettel au Championnat des Pilotes.

Comme nous vous le rapportions hier, le Britannique dispose de 67 points d'avance à 4 course de la fin. Soit 100 points encore disponibles pour les vainqueurs... et 75 après Austin, le prochain Grand Prix.

Le pilote Mercedes peut donc être titré sur le circuit des Amériques dans deux semaines et il y a de bonnes probabilités qu'il y arrive. Son but est d'inscrire au moins 8 points de plus que le pilote Ferrari.

Voici les scénarios possibles qui titreraient Hamilton:

- Hamilton remporte le Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas deuxième. C'est l'idéal pour Hamilton: un doublé Mercedes, par exemple...

- Hamilton termine deuxième du Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas dans le Top 4.

- Hamilton termine troisième du Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas dans le Top 6.

- Hamilton termine quatrième du Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas dans le Top 7.

- Hamilton termine cinquième du Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas dans le Top 8.

- Hamilton termine sixième du Grand Prix des Etats-Unis et Sebastian Vettel ne termine pas dans le Top 9.

- Si Hamilton termine au-delà du Top 6, le titre se jouera au Mexique.
source: Nextgen-Auto.com

Todt pense que Daniil Kvyat mérite sa nouvelle chance
Le Russe Daniil Kvyat va faire son retour en F1 l'année prochaine, ce qui est une petite surprise. Mais le plus surprenant, c'est que ce retour se fera chez Toro Rosso, l'équipe qui s'était séparé de lui avant la fin de la saison passée.

Ce divorce suivait un autre avec l'équipe Red Bull, la grande sœur de Toro Rosso. Kvyat a donc pris deux fois la porte chez Red Bull, mais il a réussi à revenir par la fenêtre pour sa plus grande joie et celle de... Jean Todt, le président de la FIA et père du manager de Kvyat.

"C'est un pilote très talentueux et il l'a déjà démontré", confie Jean Todt.

"Mon fils Nicolas est son manager et je suis donc ravi d'apprendre son retour en F1. Il disposera d'un bon châssis et d'un bon moteur, je suis donc persuadé qu'il sera performant."

Que pense Jean Todt des erreurs commises par Kvyat et qui l'ont poussé hors du petit monde la F1?

"Il a commis peu d'erreurs par rapport à d'autres. Et s'il est en F1, cela signifie qu'il a beaucoup de talent. Lorsque vous faites beaucoup d'erreurs, vous n'êtes tout simplement pas en F1. Lorsque vous y êtes, c'est parce que vous êtes performant", ajoute Jean Todt.
source: Nextgen-Auto.com

Le Honda évolué n'a pas encore livré toutes ses capacités
Les problèmes d'intégration et de calibration de la spécification C du moteur Honda en Russie n'étaient pas totalement réglés à Suzuka, comme le révèle Pierre Gasly. C'est la raison pour laquelle, malgré une excellente performance en qualifications, le Français est frustré de n'avoir pu faire mieux en course.

"En essais libres 2, je n'ai pas eu de temps et nous n'avons pas eu la possibilité de faire les essais que nous voulions" regrette-t-il. "Dans la troisième séance libre, j'ai eu à nouveau quelques problèmes que nous aurions probablement pu trouver dans dans la deuxième en roulant et les réglages que nous avons effectués lors des qualifications auraient pu être effectués dans la troisième séance libre."

"Nous aurions dû être mieux préparés pour les qualifications, il y a juste eu quelques petits retards et pour ce week-end, il était important d'avoir un week-end propre, ce qui ne s'est pas produit et je pense qu'à la fin, nous avons payé un peu en qualifications et en course notre manque de roulage."

Honda a demandé la permission de changer les réglages moteur du Français avant la course, craignant pour la fiabilité du bloc Honda, mais la FIA a finalement demandé de revenir aux réglages du samedi après avoir accepté la demande dans un premier temps.

"Je n'avais pas les meilleurs calibrages. C'était un problème de puissance mais aussi de fiabilité donc c'était vraiment un gros souci pour la course. Nous avons demandé si nous pouvions le changer et ils ont d'abord accepté, puis ils sont revenus sur leur position."

Il peine en tous cas à savoir ce que vaut vraiment la Spéfification C: "C'est nouveau, nous devons encore découvrir comment tout fonctionne. Ils l'ont introduite assez tôt, idéalement ils auraient aimé avoir plus de temps sur le banc pour la tester."

Gasly a également déclaré que sa voiture aurait été beaucoup plus rapide s'il avait été en mesure d'exploiter pleinement cette amélioration: "Il s'agit de quelques dixièmes. Si nous avions eu cela, cela m'aurait probablement permis de me rapprocher un peu plus de Romain [Grosjean] et d'être un peu plus dans le combat."

"Je pense toute fois que cette version a l'air vraiment très bien. Encore quelques points à améliorer, mais dans un premier temps, après avoir découvert et exploré un peu le fonctionnement du moteur, je pense qu'il y a un bon potentiel."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton considère la course au titre comme un sprint
Lewis Hamilton a décidément pris la main sur cette saison 2018 depuis le mois de juillet, et a remporté hier sa neuvième victoire de la saison, sa quatrième consécutive. Il reste encore quatre courses et le Britannique pourrait être titré dès la prochaine manche, à Austin. Décidé à boucler l'affaire au plus vite, il

"C'est comme si c'était un marathon, pas un sprint" a déclaré Hamilton. "J'ai fait de la course de fond quand j'étais enfant, du cross-country, et vous pouviez manquer d'endurance pour rester en contact avec ceux qui en avaient à l'époque. Nous semblons avoir l'endurance cette année."

"J'ai adoré la course de Monza et j'aurais aimé pouvoir en revivre une similaire par la suite. Je veux des batailles comme celle de Monza. Ce sont les courses que j'aime. Mais on ne peut pas laisser ça nous éloigner du bon travail que nous faisons et de notre bonheur."

Il estime en tous cas que ce travail mené avec l'équipe a pesé dans les difficultés de Ferrari: "Ensemble, nous pouvons nous attribuer le mérite d'avoir exercé cette pression et, en fin de compte, c'est peut-être ce qui se produit dans les combats en tête-à-tête. Même si les deux sont très performants, l'un d'entre eux ne peut pas toujours suivre le rythme."

"C'est une bataille psychologique, une guerre, nous y sommes. C'est un effort collectif. Tout le monde s'est investi à 100% et tout le monde a apporté des résultats à maintes reprises. Je suis reconnaissant d'avoir aussi accompli ce qu'il fallait quand c'était le moment."

Malgré ses 67 points d'avance sur Sebastian Vettel, Hamilton refuse de se laisser aller tant que le titre ne sera pas acquis: "Je suis très, très strict sur le fait de ne pas me reposer sur mes lauriers. Il reste encore 100 points disponibles et nous devons continuer le travail que nous faisons jusqu'au dernier tour. C'est donc l'objectif car d'après les expériences passées, beaucoup de choses peuvent arriver."
source: Nextgen-Auto.com

Y a-t-il un mal profond chez Ferrari?
Quel mal ronge Ferrari? C'est la question que tout le monde se pose après la série noire vécue par la Scuderia, qui n'a remporté qu'une course sur les huit dernières, concédant les sept autres à Lewis Hamilton.

C'est depuis l'erreur de Sebastian Vettel à Hockenheim que les choses ont empiré, mais certains observateurs estiment que c'est dû au deuxième capteur, installé récemment sur la Ferrari. Une théorie que réfute Charlie Whiting, qui se refuse toutefois à en dire plus.

"Non, si je le faisais, il faudrait que je décrive la voiture de Ferrari et les autres équipes en comprendraient un peu plus. Je ne peux pas laisser ça arriver" explique le directeur de course.

De son côté, Lewis Hamilton ne s'attendait pas à voir s'effondrer son rival et l'équipe de ce dernier, après un début de championnat où les Italiens semblaient clairement avoir la main: "Je ne m'y attendais pas et je n'ai pas vraiment de réponse à cela. Il faudrait demander à Sebastian."

Les derniers bruits venus d'Italie laissent entendre une division au sein de Ferrari, mettant aux prises Maurizio Arrivabene et Mattia Binotto, respectivement directeurs sportif et technique de la Scuderia. La mort de Sergio Marchionne, qui remonte aussi au mois de juillet, aurait vraisemblablement brisé l'unité de Ferrari et laissé resurgir quelques soucis qui n'ont fait que s'amplifier.
source: Nextgen-Auto.com

Wolff - Valtteri m'a dit qu'à ma place, il aurait fait la même chose
Toto Wolff est satisfait du comportement de Valtteri Bottas, pourtant en proie à une certaine frustration en cette fin de saison 2018. Le Finlandais a été contraint de laisser passer Lewis Hamilton en Russie tandis qu'au Japon, il a suivi son chef de file. Toto Wolff assure que le Finlandais n'a pas eu de mauvais esprit malgré tout.

"Non, Valtteri est un gars génial" a lancé Wolff.

"Après la course de Sotchi, il m'a dit qu'il n'y avait aucun besoin de discuter et que s'il était à ma place, il aurait fait la même chose."

Le directeur de l'équipe confirme que Bottas s'est montré compréhensif vis à vis de sa situation au championnat.

"Il m'a dit 'je comprends que je dois être plus performant dès le début de la saison de manière à aller chercher le titre, et ça n'a pas été mon cas'."
source: Nextgen-Auto.com

Le site du futur Grand Prix du Vietnam a été identifié
Les plans du Grand Prix du Vietnam, qui devrait faire son entrée au calendrier en 2020, avancent toujours. Charlie Whiting a révélé que lui et Hermann Tilke, ainsi que les autorités locales, commencent à avoir une idée de l'endroit où sera installé le circuit au sein de la capitale Hanoï.

"Il n'y a aucun progrès réel dans l'avancement de la piste, mais le site a été identifié" explique Whiting. "C'est à un stade avancé de la conception et pour autant que je sache, ils visent un Grand Prix en 2020, ce qui ne devrait pas être un problème si je me base sur l'expérience passée."

Le circuit aura une voie des stands construite spécialement pour le Grand Prix, à l'image de Singapour, et le site visé sera aménagé pour y faire une route ouverte: "C'est principalement dans les rues et il y a une section qui n'est pas encore construite donc c'est un site ouvert où se trouveront les bâtiments des stands. Il y aura une partie de la piste qui y sera construite, qui n'existe pas à l'instant mais qui deviendra une route."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel exclut de claquer la porte de Ferrari 'à la Alonso'
Sebastian Vettel exclut de quitter Ferrari juste parce que la fin de la saison 2018 se déroule très mal pour lui et pour son équipe.

De statut de favori pour le titre, après le premier tiers de la saison, l'Allemand a dû rentrer dans le rang à l'été suite à des erreurs de sa part. Et depuis Monza, c'est sa voiture qui ne fait plus le poids face à Mercedes.

Lorsqu'on lui demande si ce genre de situation pourrait le conduire comme Fernando Alonso à l'époque (fin 2014), à claquer la porte de la Scuderia, Vettel est très clair.

"Je ne quitterai pas Ferrari", lance-t-il.

"Je fais partie d'une équipe, je veux que cela continue et rien d'autre."

"Oui, bien entendu, les dernières courses ne se sont pas bien passées pour nous. Et nous avons rendu les choses trop faciles pour Mercedes. Malgré cela, l'état d'esprit est bon. Je pense que nous avons beaucoup de potentiel pour l'avenir."

Vettel reconnait qu'il lui sera presque impossible de décrocher le titre cette saison.

"Comme je l'ai dit après la course, la motivation est toujours là. Nous n'avons plus rien à perdre. Mais nous savons évidemment que c'est difficile maintenant. Mais nous n'allons pas baisser les bras."

Il concède que les 4 dernières courses pourraient servir à mieux préparer 2019 du côté de Ferrari.

"Nous allons rouler à fond et tout donner parce qu'il y a toujours des choses importantes à apprendre et à comprendre sur notre voiture."
source: Nextgen-Auto.com

Whiting explique pourquoi Magnussen n'a pas été sanctionné
Charles Leclerc avait admis sa surprise, comme beaucoup d'observateurs et de consultants pendant le Grand Prix du Japon, que Kevin Magnussen et sa défense autoritaire n'aient pas été sanctionnés par une pénalité.

Le pilote Sauber s'est décalé pour dépasser le pilote Haas mais ce dernier a fait de même. En pleine aspiration, le Monégasque a percuté l'arrière de la VF-18 et a subi des dégâts au niveau de son aileron avant. Le Danois a lui crevé.

Cette manœuvre qualifiée de "stupide" par Leclerc, semblable selon lui à ce qui a été pénalisé à Spa en 2016 entre Max Verstappen et Kimi Räikkönen, a pourtant été classée sans suite par les commissaires de la FIA.

Pourquoi donc? C'est le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting, qui a été pressé de s'expliquer dans son désormais traditionnel briefing d'après-course. Selon lui, le décalage de Magnussen n'était pas une réaction à celui de Leclerc.

"Il faut analyser les images de manière très précise et vous verrez que, effectivement, Kevin ne bouge par alors que Charles se rapproche de plus en plus."

"Mais Kevin décide d'aller sur la droite au même moment, à un dixième près, que Charles. Il est donc impossible de dire que Kevin l'a bloqué. Il a pris cette décision avant, le temps de réaction entrant en jeu."

"Il faut vraiment regarder cela plusieurs fois et analyser en détail la vidéo. C'est juste malchanceux et c'est ce que les commissaires ont logiquement conclu."
source: Nextgen-Auto.com

Un résultat important pour Renault à Suzuka
Renault F1 a réussi à marquer un point hier à Suzuka, grâce à Carlos Sainz. Un résultat qui a été loin d'être évident à obtenir lorsqu'on analyse les résultats des essais libres et des qualifications au Japon.

Pour Cyril Abiteboul, Team Principal, "c'est un résultat important pour l'équipe. Après Sotchi, nous avons à nouveau prouvé la compétitivité de notre rythme de course à ce stade de notre développement."

"Nous avons aussi démontré que notre groupe propulseur peut réaliser de belles choses en course, y compris sur des tracés typés "moteur" comme Suzuka puisque Red Bull Racing a joué la deuxième place."

"Carlos a signé une prestation solide de bout en bout et il n'a jamais fléchi pour aller chercher le dernier point en jeu. Malheureusement, Nico a dû abandonner."

L'équipe française a toutefois perdu 3 points de son avance sur Haas F1 au classement constructeurs. Un moindre mal sur ce circuit très rapide. Pour les 4 dernières courses, l'objectif est clair selon Abiteboul.

"Il est évident que nous devons corriger le tir sur notre rythme en qualifications", admet-il.

"Nous avons vu que de petits détails peuvent faire toute la différence entre la septième et la quatorzième position sur la grille. Nous devons absolument reprendre l'ascendant dans cet exercice et ramener nos voitures là où elles devraient être sur des circuits qui nous conviendront davantage."
source: Nextgen-Auto.com

Whiting dédouane Vettel pour son accrochage avec Verstappen
Dimanche, à Suzuka, Sebastian Vettel a croisé, comme en Chine en début de saison, Max Verstappen sur sa route, et comme en Chine, les deux pilotes se sont accrochés, causant un tête-à-queue pour le pilote Ferrari. A Shanghai, Max Verstappen avait été pénalisé par les commissaires, alors qu'hier à Suzuka, les commissaires ont décidé de ne sanctionner personne, alors que l'issue fut la même.

Le Néerlandais a dressé de lui-même une comparaison entre les deux péripéties: "C'était un peu similaire à la Chine" déclarait-il après le Grand Prix du Japon.

Pour Charlie Whiting, le directeur de course, cette comparaison ne tient pas: les deux incidents, s'ils impliquent les mêmes pilotes, ne sont pas vraiment superposables.

"En Chine, Max Verstappen avait foncé à l'intérieur de l'épingle et avait presque embroché Sebastian Vettel" précise Charlie Whiting.

"Je ne pense pas qu'il y ait une similarité entre les deux incidents."

"L'incident, en Chine, tel que je m'en souviens, c'était un cas évident de collision causée par un pilote. C'était une manœuvre très opportuniste de Max Verstappen. A Suzuka, ce que Sebastian Vettel a essayé de faire, c'était une manœuvre authentique de dépassement."

"La manœuvre de Vettel était raisonnable. Comme vous le savez, les commissaires n'infligent normalement pas de pénalités, sauf s'ils sont sûrs qu'un pilote est entièrement ou majoritairement à blâmer. Et je pense que les opinions varient sur cet incident - les torts sont-ils vraiment partagés? Mais certainement, aucun pilote n'était majoritairement à blâmer, ainsi que nous l'avons jugé."

Sebastian Vettel, de son côté, ne pense pas que les torts soient partagés et pointe plutôt du doigt le pilote Red Bull...

"J'étais juste à côté de lui, mais je ne pouvais aller nulle part. Je ne pouvais pas même aller davantage à l'intérieur, parce que j'avais déjà deux roues sur le vibreur."

"Max n'avait qu'à lâcher prise sur ce virage et à prendre sa revanche dans le virage d'après. Je suis sûr que je n'aurais pas eu une sortie formidable de Spoon. Donc ça n'aurait pas été forcément perdu pour Max."
source: Nextgen-Auto.com
Suivez l'évolution du marché des transferts du championnat 2019.

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.