En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Samedi 21 Avril 2018

Le conseil (fou) de Brundle à Mercedes au sujet de Ricciardo
Martin Brundle a interviewé dimanche Daniel Ricciardo sur le podium de Shanghai et le Britannique s'est par la suite exprimé sur l'avenir de l'Australien. Selon lui, Ricciardo peut choisir entre Ferrari ou Mercedes en 2019, mais Brundle conseille à Mercedes de recruter Ricciardo... pour remplacer Lewis Hamilton!

"C'est une décision difficile pour Ricciardo, puisque les deux baquets pourraient être disponibles pour lui" reconnaît l'ancien pilote de Formule 1. "Si Mercedes est une option, où se situerait-il dans la sphère d'un Lewis Hamilton tout puissant?"

"Laissez-moi tenter une prédiction grossière. Hamilton ne semble pas particulièrement heureux en ce moment et je peux imaginer que son prochain contrat coûtera cher à Mercedes. Si ce n'est pas encore signé, Mercedes pourrait-elle tenter de signer Ricciardo, qui a quatre ans et demi de moins? Certains contrats pourraient compliquer cette affaire."

S'il ne va pas chez Mercedes, Ricciardo pourrait trouver refuge chez Ferrari, où Kimi Räikkönen pourrait prendre sa retraite, ce qui n'étonnerait pas Brundle: "Si Kimi est malheureux et malchanceux chez Ferrari actuellement, je ne lui en voudrais pas qu'il parte."

Il pose enfin une question pour Ricciardo: "Red Bull représenterait-elle une équipe plus confortable et rapide que Mercedes et Ferrari, ou a-t-elle investi essentiellement sur [Max] Verstappen pour son avenir?"
source: Nextgen-Auto.com

Brawn - Nous allons défendre notre modèle pour 2021
Liberty Media, au sein de la FOM, et la FIA vont entamer des négociations "très difficiles" selon Ross Brawn. Mais il n'est pas question pour lui de lâcher trop de lest face à Ferrari et Mercedes.

Le directeur sportif de la Formule 1 a présenté, en compagnie de Chase Carey et Sean Bratches, son plan global pour 2021 afin de redonner de la compétitivité à l'ensemble des équipes. Ce qui signifie, inévitablement, mieux répartir les revenus.

Ferrari devrait continuer à toucher un bonus, tous comme les autres constructeurs, mais ils seront moins importants.

"Les revenus et leur répartition pour les équipes vont être l'objet de discussions très difficiles, assurément", reconnait le Britannique.

Le sport ne souhaite évidemment pas perdre Ferrari, Mercedes ou Renault. Cependant Brawn a aussi des arguments à faire valoir.

"Nous avons une proposition que nous pouvons justifier. Nous pouvons leur démontrer pourquoi nous pensons qu'elle est juste, qu'elle est bonne pour la durabilité de la Formule 1. Nous allons défendre notre position."

Réduction des coûts et / ou budgets limités devraient aider à mieux faire passer la pilule s'il y a une réduction des revenus pour les top teams.

"Tout le monde a évidemment une opinion différente sur les solutions à adopter. Mais nous avons des preuves pour les équipes, pour la FIA et pour nous, que ce sont les meilleures décisions pour l'avenir de la F1."
source: Nextgen-Auto.com

Pérez estime pouvoir battre tous les pilotes du plateau
Sergio Pérez semble cantonné aux équipes de peloton depuis son passage chez McLaren, à l'époque où l'équipe anglaise elle-même commençait à reculer dans la hiérarchie. Néanmoins, le Mexicain estime que ses résultats en Championnat du monde parlent pour lui.

"Finir septième en Formule 1, on travail à un haut niveau, avec les meilleurs ingénieurs et la meilleure technologie" explique Pérez. "Une septième place peut être aussi bonne qu'un titre de champion en termes de travail accompli et de vitesse atteinte. C'est ce qui importe pour moi, si j'ai une voiture qui vaut la 14ème place mais que j'arrive à l'amener jusqu'à la 12ème position, c'est un grand mérite."

"J'ai toujours l'objectif de me battre pour les meilleurs résultats possibles et je pense être aussi bon que n'importe qui ici. Mais en Formule 1, cela se joue énormément au potentiel de l'équipe et de la voiture. J'espère avoir bientôt la possibilité de montrer toutes mes capacités."

Plusieurs équipes de pointe vont avoir un volant libre en fin de saison, mais son nom n'a pas été mentionné. Pérez ne comprend pas pourquoi: "J'ai fait un super boulot lors des dernières saisons et il n'y a pas grand chose de plus que je puisse faire. C'est difficile à montrer."

"J'ai fini septième du championnat ces deux dernières années, dans le bon groupe. Il est difficile pour les gens de réaliser cela mais je suis sûr que mes performances sont remarquées. Ce n'est pas une coïncidence si j'ai battu de bons pilotes, comme [Nico] Hülkenberg, pendant que nous étions ensemble."
source: Nextgen-Auto.com

Renault introduira ses évolutions moteur 'le plus tard possible'
Red Bull presse Renault pour obtenir des évolutions performantes et fiables de son moteur mais le motoriste français vient de lui répondre: les évolutions arriveront 'le plus tard' possible, à cause des restrictions sur le nombre d'éléments moteur utilisables cette saison, avant que des pénalités arrivent.

La situation est déjà tendue du côté de Daniel Ricciardo mais ce n'est pas pour autant que l'Australien bénéficiera plus vite d'évolutions.

"Nous avons déjà fait un pas en avant en Chine, en qualifications plutôt qu'en course", rappelle Cyril Abiteboul.

Le Français fait référence à l'arrivée d'un bouton magique, qui permet l'utilisation d'une cartographie plus performante mais sur un tour seulement, pour le moment.

"Cela aide tous nos pilotes le samedi mais pas le dimanche. Nos progrès arriveront plus tard de ce côté, quand nous aurons la 1ère évolution de notre moteur, le moteur n°2."

Des rumeurs ont fait état d'une arrivée au Canada, un circuit très gourmand en puissance.

"Il arrivera aussi tard que possible. Bien entendu, je veux plus de performance et le plus vite possible mais les règles sportives nous obligent à introduire ce 2ème moteur du quota le plus tard possible. Avant cela nous pouvons trouver plus de performance dans l'essence ou l'optimisation d'autres choses."

Abiteboul admet être étonné des problèmes de fiabilité survenus chez Red Bull, notamment après la casse du turbo de Daniel Ricciardo en Chine. Cependant il dément les propos de Christian Horner.

"Il n'y a absolument aucun manque de pièces de rechange. Non, non et non. Nous nous assurons toujours d'avoir les meilleures pièces disponibles quand nous installons un moteur dans un châssis."

"Soyons clairs, nous ne nous attendions pas à avoir de problème particulier à ce stade de la saison. C'est pourquoi il faut parfois jongler avec le stock prévu pour nos équipes clientes. Mais ce que nous avons fait lui a permis d'avoir le meilleur moteur possible disponible."
source: Nextgen-Auto.com

Vers un couvre-feu dans les usines pendant les Grands Prix?
Lors des week-ends de course, les équipes ont une équipe sur place, sur le circuit, et une qui travaille à l'usine, avec un garage virtuel, de la même manière que travaille par exemple le contrôle de mission pour une fusée, avec toutes les données en temps réel.

Cela a été mis en place pour permettre aux équipes de travailler avec la même force, alors que le nombre de mécaniciens et d'ingénieurs a été revu à la baisse pendant les week-ends car ils sont limités en nombre et un couvre-feu a été mis en place quant à leurs heures de travail.

Selon Liberty Media, ces garages virtuels enlèvent tout l'intérêt des restrictions de personnel sur les circuits, et ils seraient donc dans le collimateur du propriétaire des droits de la Formule 1.

Selon Liberty, supprimer ce garage virtuel permettrait tout autant de réduire les coûts, d'améliorer la qualité des courses, mais aussi d'augmenter l'importance des pilotes face aux ingénieurs. Les garages virtuels sont souvent la partie des équipes qui se penche sur les stratégie, et les supprimer reviendrait à rendre les courses plus imprévisibles.
source: Nextgen-Auto.com

Alonso en a assez d'être interrogé sur ses ex-équipes
Fernando Alonso en a assez d'être interrogé sur les équipes ou les motoristes de son passé!

La moutarde lui est montée au nez lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il pensait des performances de Toro Rosso avec le moteur Honda, qui équipait auparavant sa McLaren.

Le sous-entendu est clair: Toro Rosso Honda semble plus performante que McLaren Renault en ce début de saison.

"Ils ont eu très bon week-end à Bahreïn, ils ont été performants. En Chine aussi ils ont été compétitifs. Mais, je vais mettre les choses au clair", répond Alonso.

"Pour être honnête, après 18 ans en Formule 1, répondre après chaque bonne qualification ou chaque bonne course d'une de mes anciennes équipes, ça n'a aucune sens."

"On n'a pas arrêté de me poser la question sur Ferrari, en 2015 et en 2016. Après avoir quitté Ferrari, on m'a demandé si je regrettais d'être parti, après chacune de leur victoire ou chacun de leur podium. Il a fallu 4 ans de domination de Mercedes pour qu'on arrête de m'en parler."

"Et on me parle aussi de Renault, parce que j'ai gagné mes deux titres avec eux en 2005 et 2006. Maintenant, ils sont à nouveau compétitifs. Mais je me fous bien des autres équipes. C'est marrant comme certains s'excitent en parlant de mes anciennes équipes qui redeviennent performantes. Mais je m'en fous."
source: Nextgen-Auto.com

Steiner - Haas F1 peut être la 'meilleure des autres' cette saison
Selon Gunther Steiner, le directeur de Haas F1, le début de saison a démontré que c'était très serré entre les trois top teams. Son équipe pourrait être la 4ème force du championnat mais n'est pas capable, pour l'instant, d'aller chatouiller Ferrari, Red Bull ou Mercedes.

"C'est très serré entre ces 3 équipes. Les trois grandes, comme on les appelle, sont dans leur propre ligue. Mais il y a un groupe d'équipes derrière qui sont aussi très fortes, y compris nous. C'est donc un championnat très intéressant", analyse-t-il.

"Nous pouvons être la meilleure des autres", ajoute Steiner. "C'est ce pourquoi nous nous battons. Pour l'instant nous ne l'avons pas été encore le dimanche, à cause des circonstances ou de certaines erreurs, comme en Australie, mais cela va arriver."

Que doit faire Haas F1 pour maintenir sa performance jusqu'à la fin et ainsi réaliser cet objectif?

"Nous devons continuer à faire ce que nous faisons. Chaque course nous en apprend plus sur les pneus et nous construisons notre base de connaissances des pneus de cette année. Nous avons bien sûr prévu des évolutions sur la voiture. Notre plan global cette année est différent de l'année dernière."

"L'année dernière, nous savions que nous n'aurions pas beaucoup d'évolutions parce que nous avons décidé au début de la saison de nous concentrer rapidement sur la voiture de 2018. Mais cette année, nous avons pris la décision au début de la saison que nous apporterons plus de nouvelles pièces. Donc, il faudra voir à quel point nos évolutions seront bonnes, mais aussi celles de la concurrence..."

La VF-18 s'est montrée rapide, en partie grâce à son moteur Ferrari et à son équilibre global. Quelles sont les attentes de Steiner pour le prochain Grand Prix, disputé dans la ville de Bakou?

"Nous avons montré au cours des trois premières courses que nous pouvions être compétitifs dans le haut du milieu de peloton, et nous sommes très confiants d'être également au rendez-vous à Bakou même s'il s'agit d'un circuit atypique, lent et rapide à la fois."
source: Nextgen-Auto.com

Renault F1 va faire 8 démos en mai dans le Sud de la France!
Avant le retour du Grand Prix de France en juin, le public et les fans de Formule 1 du sud de la France auront plus que jamais l'occasion de voir, d'entendre et de ressentir tous les frissons de la Formule 1 grâce aux démonstrations Renault F1èmen Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Après la démonstration réussie (mais sous la pluie, photo) à Nice le 11 mars dernier, Renault fera rouler sa F1 V8 de 2012 et la Renault Sport R.S.01 à travers huit étapes dans la région du 1er au 10 mai.

Chaque démonstration constituera le moment phare d'un beau programme d'activités à destination des habitants de la région: entraînements aux arrêts au stand, simulateurs, défis au Batak, rencontres avec des pilotes et concours pour gagner des tickets pour le Grand Prix de France!

Sur une dizaine de jours, les démonstrations visiteront les plus grandes et les plus pittoresques villes de la région:

- 1er mai — Châteaurenard
- 2 mai — Miramas
- 4 mai — Aubagne
- 5 mai — Toulon
- 6 mai — Le Lavandou
- 8 mai — Saint-Raphaël
- 9 mai — Apt
- 10 mai — Roquebillière

"C'est la première fois qu'un programme aussi ambitieux est mis en place pour rapprocher la F1 de son public et bien au-delà", confie Cyril Abiteboul, Directeur général de Renault Sport Racing.

"Nous sommes fiers que Renault soit avec la Région l'acteur principal de cet événement unique et porteur de nos valeurs. Tout le monde chez Renault Sport Racing et au sein du Groupe Renault est enthousiaste à l'idée de voir notre Grand Prix national revenir au calendrier en juin prochain. Nous avons déjà annoncé un partenariat avec le circuit et nous sommes heureux de travailler avec la région pour valoriser au mieux cette course légendaire au Castellet."

Le 24 juin 2018, le Grand Prix de France effectuera son retour au Castellet. Il s'agira du premier Grand Prix de France depuis dix ans et du premier sur le Circuit Paul Ricard depuis 1990.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.