En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 02 Septembre 2015

Pirelli risque de s'attirer les foudres des pilotes
Immédiatement après le Grand Prix de Spa-Francorchamps, Pirelli avait pointé du doigt l'usure excessive des gommes de Sebastian Vettel qui avait conduit à un éclatement du pneu arrière droit de l'Allemand, la faute à une stratégie "risquée" de la part de Ferrari.

Mais le journal Telegraph Sport s'est fait l'écho des conclusions de l'enquête menée par le manufacturier italien, selon laquelle l'incident a été causé par une entaille dans le pneu, résultat probable d'un passage sur un débris ou un vibreur.

Pirelli fera probablement machine arrière par rapport à sa première conclusion et devrait déclarer que l'usure n'a été qu'un facteur parmi d'autres.

On avait pu voir Vettel protester avec colère auprès du directeur de Pirelli en compétition, Paul Hembery, l'accusant d'avoir mis sa vie en danger. Et cet épisode pourrait entamer encore davantage le peu de confiance que les pilotes avaient en Pirelli.

Ayant lui-même subi une explosion de pneu à Spa, Nico Rosberg avait immédiatement appelé le manufacturier italien à modifier la structure de ses pneus, mais les gommes proposées à Monza cette semaine seront les mêmes qu'en Belgique.

Les deux Allemands étaient sortis indemnes de leurs mésaventures respectives, mais l'association des pilotes de Grand Prix, le GPDA, a tout de même exigé que l'on mette fin à ces terrifiantes désintégrations. Une discussion privée s'est engagée avec Pirelli et le manufacturier ne devrait pas se voir conspué mais, malgré cela, il est peu probable que Vettel cesse ses critiques. source: Nextgen-Auto.com

Le quartier général de Haas à Banbury pratiquement opérationnel
Haas F1 Team continue d'avancer ses préparatifs en vue des ses grands débuts pour la saison 2016. Son usine de Banbury, qui appartenait auparavant à Marussia, est d'ailleurs pratiquement opérationnelle.

L'écurie a posté sur Facebook les premières photos de son quartier général. Les Américains souhaitent réaliser les meilleurs débuts possibles en F1 et ne pas suivre les traces d'écuries aujourd'hui disparues, comme Caterham ou HRT, qui n'ont jamais réussi à s'extraire du fond de grille malgré plusieurs saisons d'acharnement.

Reste maintenant à savoir quels seront les pilotes titulaires en 2016. Ce ne sera en tout cas pas Nico Hülkenberg, qui vient d'être confirmé pour deux saisons supplémentaires chez Force India. Les favoris sont donc désormais Esteban Gutiérrez et Jean-Eric Vergne, à moins qu'un Américain comme Marco Andretti ou Alexander Rossi ne rafle finalement la mise. source: Nextgen-Auto.com

Le gouverneur de Lombardie met la pression sur Ecclestone pour Monza
Alors que Monza sera le théâtre du 86ème Grand Prix d'Italie ce week-end, l'avenir de la course transalpine est toujours très incertain et aucun contrat n'est signé pour 2017 et après à l'heure actuelle.

Bernie Ecclestone a clairement signifié aux officiels de Monza qu'ils se devaient de verser la somme demandée pour effectuer les rénovations nécessaires, afin de voir l'épreuve perdurer au calendrier. Mais le gouverneur de Lombardie, Roberto Maroni, met à son tour la pression sur le président de la FOM.

"Etant donné que l'Angleterre souhaite la suspension du traité de Schengen, nous déclarons que l'Anglais Bernie Ecclestone ne pourra revenir à Monza que s'il signe le contrat", a déclaré l'Italien, non sans ironie, avant de poursuivre plus sérieusement.

"Ce dimanche se disputera le 86ème Grand Prix d'Italie. Nous souhaitons arriver à 100 éditions, ensuite nous pourrons parler."

Maroni est prêt à engager la Lombardie sur un plan de 70 millions d'euros versés sur 10 ans. "Mais nous ne voulons pas d'alternance avec Imola ou le Mugello. Monza est le seul circuit possible pour le Grand Prix d'Italie."

Le président de l'Automobile Club d'Italie, Sticchi Damiani, a tenu un discours plus modéré que son homologue sur le sujet.

"Je suis convaincu que Monza doit rester la base du Grand Prix d'Italie et que nous pourrons trouver une solution au problème de financement que nous rencontrons actuellement. Je suis optimiste pour la suite des événements."

"Ecclestone est sensible à l'histoire de Monza, mais la Formule 1 coûte beaucoup d'argent et il faut que cet investissement soit justifié. Mais nous devons respecter les demandes et y adhérer. Si nous rassemblons toutes nos forces, je suis certain que nous trouverons un arrangement."

Le président du conseil italien, Matteo Renzi, devrait être présent ce week-end pour remettre le trophée au vainqueur. Cela permettra au passage d'ouvrir une discussion avec Bernie Ecclestone pour l'avenir de Monza, même si le gouvernement italien ne semble pas aujourd'hui vouloir intervenir et mettre les moyens requis sur la table. source: Nextgen-Auto.com

Sainz pénalisé de 10 places
Les pilotes Red Bull devaient utiliser leur sixième moteur de l'année et recevoir une pénalité de 10 places sur la grille à Monza. Carlos Sainz va également dépasser le quota et être pénalisé ce week-end, comme cela a été le cas pour Max Verstappen à Spa.

"Je suis optimiste même si j'aurai une pénalité de 10 places", indique l'Espagnol. "Je veux au moins regagner toutes ces positions en course, comme (Max Verstappen) l'a fait à Spa. S'(il) l'a fait, je peux le faire!"

Une remarque qui a amusé Verstappen: "Doubler est très fun, tout n'est pas perdu!" souligne le Néerlandais. "Et de toute façon... Ta malchance va bien s'arrêter à un moment."

Sainz n'a pas précisé quel sera l'élément du groupe propulseur qui lui vaudra sa pénalité mais le seul où il a atteint le quota maximal de quatre éléments pour la saison est le moteur. Son cinquième moteur lui vaudra donc 10 places de pénalité.

Le pilote Toro Rosso n'a utilisé que trois turbo, trois MGU-H, trois MGU-K, deux batteries de l'ERS et trois systèmes électroniques.

Après la spectaculaire et grotesque pénalité de 105 places pour McLaren à Spa, il y aura donc au moins trois pilotes pénalisés de 10 places sur la grille à Monza, avec Daniel Ricciardo, Daniil Kvyat et Carlos Sainz.

Il ne devrait pas y avoir d'autre pilotes pénalisés. Hormis les pilotes Red Bull, Toro Rosso et McLaren, seul Roberto Merhi a déjà atteint son quota de quatre exemplaires pour plusieurs éléments du groupe propulseur. Tous les autres en sont à trois au maximum.

L'utilisation d'un cinquième élément entraîne une pénalité de 10 places. La sanction est de cinq positions pour les autres éléments dans leur cinquième exemplaire. Le même principe s'applique pour les sixièmes éléments, avec 10 places de pénalité pour le premier et cinq pour les suivants. C'est la même chose pour les septièmes éléments, etc. source: SportAuto.fr

Alonso et Button prêts à souffrir à Monza
McLaren était très en retrait à Spa. Honda a apporté des nouveautés mais le moteur manquait toujours de puissance. L'équipe sait qu'elle sera aussi en difficulté à Monza, où la puissance comme également énormément. Fernando Alonso veut surtout apprendre La spectaculaire pénalité de 105 places reçue par McLaren à Spa devrait lui permettre d'échapper à une sanction cette fois et il espère donc faire un peu mieux, surtout en qualifications.

"Nous devons gérer nos attentes pour cette course, parce que nous savons qu'elle ne conviendra pas à notre voiture, mais nous allons tout donner, comme d'habitude, apprendre autant que possible sur notre package, et travailler sur notre configuration à faible appuis pour tenter de tirer le maximum du week-end", indique l'Espagnol.

"Ca sera dur, mais avec le bénéfice d'avoir déjà pris les pénalités pour le moteur à Spa, j'ai l'espoir qu'en qualifications nous pourrons nous donner une meilleure chance de nous battre avec nos rivaux en course dimanche."

Jenson Button s'attend aussi à souffrir, mais il compte également sur de meilleures qualifications: "Les vitesses élevées de Monza s'avèreront très dures pour nous, mais nous allons tout donner et rester concentrés, comme toujours", souligne l'Anglais.

"La clé pour nous sera de tirer le meilleur de la voiture le samedi, pour nous donner une chance de nous battre le dimanche après-midi. Malgré les problèmes, la voiture était bien équilibrée à Spa et elle avait un bon comportement, surtout en qualifications, donc nous allons tenter d'en profiter au maximum à Monza aussi, avant les courses outre-mer où il y aura des circuits qui conviennent mieux aux forces de notre voiture."

A Spa, Button a eu des soucis d'ERS pendant la course. Il ne marchait pas en permanence mais il pense que le problème sera résolu à Monza.

"Nous travaillons dur sur ça et nous sommes optimistes pour que ça ne se reproduise pas à Monza, parce que ça a vraiment mis à mal mes chances de rester avec le reste du plateau", précise-t-il.

La nature du circuit de Spa a empêché de voir des progrès chez McLaren. L'équipe retient cependant des points positifs, surtout du côté du châssis, mais elle pense souffrir autant à Monza. Il faudra probablement attendre Singapour pour voir des progrès.

"Spa a été une course qui ne mettait vraiment pas en avant notre package, ce qui a malheureusement masqué le moindre signe de progrès que nous espérions voir après la pause estivale", explique Eric Boullier, le responsable de la compétition de McLaren. "Cependant, nous avons toujours su que Spa serait l'une des courses les plus dures de la saison, sinon la plus dure, et nous avions clairement raison. De l'autre côté, nous avons également retenu quelques points positifs du week-end et nous travaillons dur pour nous assurer d'avoir la même bonne gestion des pneus et l'équilibre en progrès que nous avons vu sur la voiture à Spa-Francorchamps."

"Concernant les caractéristiques de Monza, c'est une nouvelle piste à haute vitesse et avec peu d'appuis, et un défi unique, avec de longues lignes droites et de gros freinages. Pour ces raisons, nous nous attendons à ce que cette course soit aussi difficile que Spa pour nous, mais notre but est de finir la course avec les deux voitures et d'apprendre autant que possible durant le week-end, avant Singapour et la suite, où nous espérons avoir des performances en progrès."

Honda a conscience que son groupe propulseur manque de puissance pour briller sur ce circuit: "Monza est une autre piste avec des vitesses élevées, qui malheureusement ne convient pas à notre package", reconnaît Yasuhisa Arai, le responsable de la compétition du motoriste. "Les pilotes sont à pleine accélération durant la plus grande partie du tour à cause des longues lignes droites et des virages rapides, et vu qu'il faut une puissance maximale et une trainée minimale, nous savons que ça sera dur ce week-end."

"Nous savons que nous avons encore un gros travail à faire, mais nous savons également que nous allons dans la bonne direction pour commencer à atteindre nos objectifs." source: SportAuto.fr

Monza sera particulier pour Vettel
Sebastian Vettel a des souvenirs particuliers à Monza. Il a décroché son premier succès sur ce circuit en 2008, en créant la surprise avec Toro Rosso.

Cette année, il se rendra pour la première fois à Monza en tant que pilote Ferrari. Il s'attend à découvrir une nouvelle ambiance.

"Naturellement, j'ai beaucoup de bons souvenirs et de bonnes sensations liées à Monza, et j'aime toujours venir ici", déclare l'Allemand. "Et être ici avec Ferrari rend ça encore plus spécial."

Le circuit de Monza est celui où les appuis sont les plus faibles de la saison. Sebastian Vettel va atteindre des vitesses qu'il n'a probablement jamais connues en F1, puisque les groupe propulseur ont des vitesses de pointe plus élevées que les V8 et que des progrès ont été faits depuis l'an dernier.

"Ce n'est pas une piste exigeante physiquement, mais ça ne veut pas dire que c'est simple: il faut préserver les freins, parce que les longues lignes droites font qu'on arrive à haute vitesse dans les zones de freinage", explique-t-il. "Les caractéristiques de la piste demandent des réglages avec peu d'appuis et ça rend la voiture plus dure à piloter."

"Je suis curieux de voir ce que ce sera de piloter sur cette piste, en partie parce que cette année le groupe propulseur est plus puissant et aussi parce que je suis impatient de voir tous nos supporters, je suis impatient." source: SportAuto.fr

Romain Grosjean - "Un podium possible"
Troisième du dernier Grand Prix de Belgique derrière l'intouchable duo Lewis Hamilton - Nico Rosberg (Mercedes), Romain Grosjean avait ramené le sourire dans le clan Lotus, en proie à de nouveaux problèmes extra-sportifs avec l'affaire Charles Pic.

La formation d'Enstone se présentera en Italie ce week-end avec en tête la décision à venir concernant son futur, qui pourrait bien passer par un rachat par Renault. Grosjean reste de son côté focalisé sur l'aspect sportif, et avance ses ambitions.

"Sur le papier, Monza devrait mieux nous convenir que Spa donc en théorie un podium pourrait être à nouveau possible! Bien sûr, nous ne savons pas quelle sera notre performance par rapport à nos rivaux jusqu'à ce que nous serons en piste."

Sur l'un des tracés les plus rapides de l'année, la vitesse de pointe des Lotus devrait jouer en faveur de l'ancien champion GP2. "Nous sommes assez bons dans ce domaine jusqu'ici en 2015, poursuit le Français. Ensuite, nous aurons à gérer la dégradation des pneus."

"Pour nous, ce sera également difficile dans les grandes courbes comme Lesmos et la chicane Ascari parce qu'avec moins d'appuis, il est compliqué d'obtenir une bonne adhérence dans les virages. C'est un compromis peu évident, mais je suis sûr que l'équipe va réaliser le meilleur choix possible. " source: AUTOhebdo.fr
Découvrez le solde de points restant sur le permis de chaque pilote et l'historique des pénalités!

Les messages du Forum

Pronostics, actualité, commentaires, critiques... vous souhaitez parler de F1?
Venez participer à notre Forum!
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.