Brèves du paddock

Suivez l'actualité du Formula One Circus

A lire aussi :
l'Article à la une
16/09/14Très ''intense'' entre Rosberg et Hamilton
Toto Wolff, le patron de Mercedes, admet que l'amitié de longue date entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton s'est rapidement détériorée cette saison. Une "expérience difficile" et très "intense", dit-il.

L'Allemand et le Britannique se connaissent depuis l'adolescence et leur années en karting. Leurs relations ont toujours été bonnes, mais il était inévitable que des tensions allaient apparaître cette saison, alors que chacun se bat au sein de la même équipe pour remporter le championnat du monde avec la meilleure monoplace du plateau.

Après un moment de désobéissance en Hongrie, suivi par un incident encore plus coûteux en Belgique, Mercedes est intervenue pour rappeler à ses titulaires les règles du jeu : Rosberg et Hamilton sont toujours libres de se battre, à condition d'obtenir le meilleur résultat possible pour l'équipe et d'éviter tout contact en piste. Si chacun s'est (à nouveau) engagé en ce sens, le fait demeure que les relations ne sont plus les mêmes.

"C'était une relation amicale au début de la saison et puis il y a eu ce moment très intense (en Belgique), comme si nous venions de réaliser qu'ils sont des ennemis en train de se battre pour le titre", a relaté Wolff à la' BBC'.

"Il s'agit d'un processus d'apprentissage. Toute leur vie, ils ont été conditionnés en fonction de remporter le championnat des pilotes en F1 et d'en faire leur priorité. Et les voilà dans des voitures identiques, se battant l'un contre l'autre pour obtenir ce trophée, sachant que l'un va gagner et l'autre va perdre. C'est une nouvelle expérience pour eux, peut-être même une expérience difficile."

"C'est devenu si intense entre eux que nous sommes en terrain inconnu, donc nous allons sûrement commettre des erreurs", a ajouté Wolff sur la liberté que Mercedes accorde à ses deux prétendants au titre. "L'une des leçons que j'ai apprises cette année, c'est que vous ne pourrez jamais faire plaisir à tout le monde. Nous prenons des décisions qui sont, selon nous, dans les meilleurs intérêts de l'équipe, mais aussi les plus neutres et justes envers nos deux pilotes."

"Parfois, lorsque vous vivez un mauvais moment comme celui-là (en Belgique), les efforts investis par tout le personnel de l'équipe sont anéantis en une fraction de seconde, et toute la frustration explose", a souligné Wolff, qui préfère néanmoins gérer la situation de manière plus humaine. "Je pense que ça devrait être ainsi. Vous avez le choix d'agir en politicien ou d'exprimer vos frustrations. Je ne pourrais vous dire quelle approche est la meilleure, mais cela n'a pas d'importance au fond. Si nous perdons les deux championnats (pilotes et constructeurs) avec les voitures que nous avons, nous aurons échoué. Nous serions alors la risée de tous, et ce serait mérité." source: ESPNF1.com

15/09/14Boullier décidé à lutter
Le directeur de course de McLaren Éric Boullier explique combien il sera important de tout donner sur les six dernières courses de 2014, dans l'optique de 2015.

McLaren n'a qu'un seul point d'avance sur Force India au classement des Constructeurs dans la bagarre pour la cinquième place. Les espoirs de titre et de podium ont vécu du côté de Woking, mais tout le personnel est maintenant tendu vers un nouvel objectif : 2015. Et pour cela, il faudra bien figurer en cette fin de saison 2014.

"Nous entamons la tournée outremer qui va constituer le dernier chapitre de cette saison", explique Boullier. "C'est le moment au cours duquel l'équipe va devoir aller chercher au plus profond de ses ressources pour continuer à faire progresser la voiture et lui donner la meilleure dynamique possible avant d'aborder l'hiver et la saison prochaine."

"C'est un moment important pour tout le monde, il sera intéressant de voir comment notre voiture se comporte pour le retour à des circuits nécessitant un fort appui aérodynamique. Nous allons avoir plusieurs de ces circuits sur cette fin d'année."

Le pilote Jenson Button est confiant pour sa part. Il pense que McLaren est en bonne position pour rester sur la lancée de deux bonnes courses en Belgique et en Italie.

"Nous avons fait des choses positives à Spa et Monza, et on va continuer à développer la voiture pour la faire progresser. Nous sommes de retour sur des circuits nécessitant davantage d'appui, ce sera intéressant de voir combien nous avons progressé sur ce genre de circuit. Mais je suis persuadé que nous allons continuer à avancer." source: ESPNF1.com

15/09/14Vergne se dit l'égal de Ricciardo
Jean-Éric Vergne, qui est à la recherche d'un volant pour 2015, affirme que ses résultats en F1 démontrent qu'il pourrait faire aussi bien que son ancien coéquipier Daniel Ricciardo s'il disposait d'une voiture plus compétitive.

Lorsque Mark Webber a annoncé sa retraite l'année dernière, Red Bull Racing est allée puiser dans son écurie satellite, Toro Rosso. Ricciardo a été l'heureux élu, et sa nouvelle équipe ne regrette sûrement pas cette décision puisque l'Australien compte trois victoires à ce jour cette saison.

Vergne est toujours au volant d'une Toro Rosso, cependant il sera remplacé par Max Verstappen l'année prochaine. Son avenir en Formule 1 demeure incertain mais le Français est d'avis que la comparaison de ses résultats, vis-à-vis de Ricciardo, prouve qu'il pourrait également connaître le succès si une équipe plus compétitive l'embauchait.

"Ces trois années chez Toro Rosso m'ont rendu très fort", a déclaré Vergne, qui croit à ses chances de réussite "si les personnes clés de certaines équipes veulent m'accorder leur confiance."

"Certaines équipes s'attendent à signer des champions du monde, mais peut-être que l'avenir est plutôt dans les jeunes pilotes très motivés qui ont très faim, et j'en fais partie. Si vous comparez mes résultats à ceux de Daniel, vous constaterez que j'ai le potentiel pour être ce qu'il est."

Vergne tient à continuer dans la catégorie reine, mais comme titulaire seulement. Il ne souhaite pas accepter un poste de réserviste en attendant que d'autres opportunités se présentent par la suite : "Tellement de pilotes se sont entièrement focalisés sur la F1 et se sont retrouvés nulle part. Je ne suis pas stupide ; disons que j'ai les yeux ouverts. Je veux courir, je le souhaite vraiment. Cela dépendra des opportunités, mais en ce moment je suis focalisé sur l'obtention d'un volant de course." source: ESPNF1.com

15/09/14La FIA détaille les interdictions des messages radio
La limitation des conversations radio entre le muret des stands et les pilotes avait été actée par la FIA, sans que cette dernière ne détaille précisément quelles données ne pouvaient plus être transmises aux pilotes par radio ou indication sur le volant. Le journaliste Adam Cooper a pu se procurer le document de la FIA adressé aux écuries détaillant ces interdictions.

Côté compétition, le détail des différents secteurs d'un tour d'un concurrent est banni de toute conversation. En ce qui concerne les aspects « mécaniques », les principaux ajustements concernant les paramètres du Power Unit, de la boîte de vitesses, de la position de l'embrayage au départ et pour les pit-stops, la balance de la récupération d'énergie, ainsi que la balance des freins et les paramètres du système Brake by Wire ne seront plus indiqués.

La gestion du carburant n'est pas épargnée puisque les débits et consommation (sauf demande de la direction de course) ne pourront plus être communiqués. Aucune question directe du pilote sur la bonne utilisation d'un paramètre ne pourra trouver réponse. Deux paramètres ne seront en revanche interdits qu'à partir du Grand Prix du Japon : la température et l'état des freins, et toute information concernant la pression des pneus et leur température. Enfin, tout message semblant codé est totalement banni.

A contrario, plusieurs détails restent communicables. Tout message demandant confirmation de la bonne compréhension d'un ordre ou message précédent sera autorisé. Côté compétition, tout message concernant la stratégie d'un pilote ou d'un adversaire reste d'actualité, ainsi que la gestion du trafic et les écarts avec un autre pilote. La sécurité en piste n'a pas été impactée puisque la météo, l'indication d'un problème d'une autre voiture, les drapeaux brandis par les commissaires, l'entrée de la voiture de sécurité, les messages de la direction de course, l'état de la piste (débris …), pourront être indiqués. Enfin, pour ce qui touche à la monoplace, l'état du DRS, les ajustements sur l'aileron avant, ou encore les potentiels dommages subis par la monoplace ou des crevaisons seront toujours de la partie. source: AUTOhebdo.fr

15/09/14La ''réinitialisation'' n'est pas terminée
Claire Williams, la patronne-adjointe de Williams, est fière des accomplissements remarquables réalisés par son équipe cette saison. Mais il reste d'autres défis importants à surmonter avant d'être en mesure de reconquérir le championnat du monde.

Entre 1980 et 1997, l'écurie britannique a remporté neuf couronnes des constructeurs et titré des pilotes à sept reprises. Depuis, à l'exception de quelques victoires ici et là, Williams a connu peu de succès. Au cours de la désastreuse saison 2013, pendant laquelle seulement 5 points ont été récoltés, un ambitieux programme a été mis en marche dans l'espoir de revivre les gloires d'antan.

La restructuration à l'interne, le passage au groupe propulseur hybride Mercedes, la nouvelle confiance régnant au sein des troupes, voilà quelques-uns des facteurs à l'origine des cinq podiums réalisés à ce jour par Valtteri Bottas et Felipe Massa en 2014. Il s'agit d'un revirement impressionnant, cependant l'objectif ultime est encore loin d'être accompli.

"C'est un revirement significatif, plus important que nous pensions réussir", a déclaré Claire Williams. "Mais lorsque nous avons appuyé sur le bouton de réinitialisation, cela a toujours été dans le but de remporter un autre championnat du monde. Et pas juste un seul, mais plusieurs autres. C'est notre plan et le travail continue en ce sens."

"Se battre pour le championnat, c'est un tout autre défi", a-t-elle rappelé. "Il nous reste beaucoup de travail à faire et inévitablement, cela dépend du niveau des autres équipes. (…) Il faut peaufiner les processus. Lorsque vous êtes à l'arrière du peloton, vous pouvez commettre certaines erreurs sans conséquence. (Mais lorsque vous êtes parmi les meneurs), tout doit fonctionner de manière absolument parfaite et ce à tous les niveaux. Si ce n'est pas le cas, c'est alors que vous échappez des points et perdez des courses."

"Je pense que le travail (de restructuration) accompli l'année dernière, c'était la plus grande partie du casse-tête", a ajouté Williams. "Les morceaux sont en place et ils fonctionnent bien ensemble. Maintenant, il reste les derniers petits morceaux à positionner." source: ESPNF1.com

15/09/14Pascal Wehrlein devient 3e pilote Mercedes
La victoire de Pascal Wehrlein en DTM au volant d'une Mercedes C-Coupé AMG au Lausitzring a tapé dans l'oeil de Toto Wolff. Le patron de Mercedes-Benz Motorsport a dans la foulée, offert au jeune pilote de 19 ans, le poste de pilote de réserve au côté des pilotes titulaires Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Venu du kart, Wehrlein a fait ses classes en ADAC Formel Masters en Allemagne en 2011 avant de passer en F3 l'année suivante (avec le titre de meilleur rookie à la clé), puis de franchir le pas du DTM en 2013, en devenant le plus jeune pilote à prendre part au championnat à l'âge de 18 ans.

Le week-end dernier au Lausitzring, le pilote Mercedes a battu un autre record, en devenant le plus jeune vainqueur dans la discipline, après s'être élancé de la pole position. Le natif de Sigmaringen fera le voyage à Singapour avec l'écurie leader des deux championnats en F1. Wehrlein a déjà évolué 30 jours dans le simulateur maison (12 000 km effectués) avant de prendre place dans une F1 pour la première fois le 11 septembre dernier sur le tracé de Portimao au Portugal au volant d'une W03 de 2012. Le jeune allemand a couvert 500 km pour un total de 109 tours bouclés dans ce test faisant partie du programme Young Driver Evaluation de Mercedes. source: AUTOhebdo.fr

15/09/14Sergio Pérez attend Singapour
Septième à Monza lors du dernier Grand Prix d'Italie, après plusieurs batailles dans le peloton, notamment avec son ancien équipier chez McLaren, le Britannique Jenson Button, Sergio Pérez avait livré une course pleine et espère poursuivre sur sa lancée dimanche prochain à Singapour.

"Le résultat italien est un vrai tremplin pour tout le monde dans l'écurie. Cela montre que nous allons continuer à nous battre pour chaque point jusqu'à la fin de la saison, explique le Mexicain. Je pense que nous pouvons être rapides à Singapour. Il y a beaucoup de virages lents, qui vont bien à notre monoplace. J'adore cette piste, et j'y ai toujours marqué des points, donc je vais essayer de poursuivre cette série. Sur ce circuit, vous devez utiliser au maximum les vibreurs et attaquer à fond, ce qui correspond à mon style de pilotage."

Force India a déjà marqué 109 points cette année, soit le même total qu'en 2012, qui constituait le record de l'écurie de Vijay Mallya. "La cinquième place n'est qu'à un point, donc tout reste à faire", explique le patron indien. "Pour une écurie comme la notre, se battre avec des formations qui ont déjà remporté des championnats prouve nos progrès." source: AUTOhebdo.fr

15/09/14Prodromou commence son travail chez McLaren
Il y a près d'un an, Peter Prodromou, le responsable de l'aérodynamique de Red Bull, a signé chez McLaren. Une clause de non-concurrence l'empêchait de rejoindre l'équipe dans l'immédiat. Il a commencé son travail ce lundi, au poste d'ingénieur en chef.

"C'est fantastique de revenir chez McLaren, et de voir un mélange de visage anciens et nouveaux", déclare Prodromou, qui a déjà travaillé pour cette équipe de 1991 à 2006.

"Evidemment, je sais bien quelle équipe passionnée, concentrée et compétente existe dans ces murs, et j'ai déjà vu l'enthousiasme et l'esprit positif qui existent pour que McLaren retrouve le succès au championnat. "

Peter Prodromou aurait eu un rôle important dans la réussite de Red Bull dans l'aérodynamique, l'une des grandes forces de cette équipe. Il rejoint McLaren à un moment charnière, où l'équipe termine une importante restructuration.

"Au nom de tout le monde chez Mclaren, j'aimerais accueillir Peter au sein de l'équipe, » déclare Eric Boullier, le responsable de la compétition chez McLaren."

"Il nous rejoint au bon moment : nous avons passé une grande partie de 2014 à travailler sur le développement et l'organisation de notre département de design, et son arrivée coïncide parfaitement avec la fin de cette restructuration." source: SportAuto.fr

15/09/14Rosberg, peu importe l'expérience
L'expérience de Lewis Hamilton , qui a déjà été champion du monde, n'effraie pas Nico Rosberg dans la bataille qu'il livre à son coéquipier pour le titre cette saison.

Rosberg est leader pour 22 longueurs devant Hamilton, lequel a été titré en 2008, mais n'est pas passé loin du sacre en 2007 et en 2010. Cependant, ce manque d'expérience par rapport à son rival ne semble pas un problème pour Rosberg.

"Cela ne m'inquiète pas", a déclaré le pilote allemand. "Cela va peut-être l'aider, oui, mais ce n'est pas quelque chose qui me préoccupe."

"J'essaie de me concentrer sur ce que je dois faire. C'est un adversaire redoutable, il a des forces et faiblesses, mais j'essaie de me cantonner au travail que je dois accomplir avec mon équipe pour faire en sorte que ce travail soit le meilleur possible."

Après avoir terminé à la deuxième place à Monza, où une erreur de pilotage a permis à Hamilton de s'imposer, Rosberg a dit qu'il était content d'avoir limité les dégâts en tête du Championnat.

"Essayer de gagner cette course à Monza, c'est tout ce qui m'occupait l'esprit", a-t-il ajouté. "Ce que je voulais, c'était bien me qualifier, prendre un bon départ et faire une bonne course. Cela n'a pas fonctionné, et je me projette maintenant sur Singapour (ce week-end). J'aborderai ce Grand Prix avec optimisme. Nous allons essayer de gagner. Pas seulement de remporter des points."

"Pour le moment, je prends plus de plaisir que jamais dans cette discipline lorsque je vais sur une course et que je sais que j'ai une voiture qui peut me permettre de remporter la qualification et la course", précise-t-il. "C'est quelque chose de très particulier d'aborder toutes ses courses en pleine confiance avec la meilleure voiture du plateau. Cela ne fait qu'augmenter mon plaisir à piloter." source: ESPNF1.com

15/09/14Grosjean espère mieux
Le pilote Lotus Romain Grosjean est heureux de prendre la direction de Singapour, ce week-end, sur un tracé qui semble le mieux convenir à sa monoplace.

"À Marina Bay, nous avons clairement une meilleure chance", a indiqué le Français. "Le week-end dernier a été difficile en raison de la nature de la piste. Elle nous a pénalisés. Singapour oblige à moins de compromis sur l'appui aérodynamique pour gagner en vitesse de pointe, alors il se pourrait que nous soyons mieux placés sur la grille. Nous sommes parvenus à remporter quelques points à Monaco, alors j'espère vraiment que nous pourrons faire quelque chose de similaire sur un autre circuit en ville."

Grosjean vit une année très compliquée au sein d'une équipe Lotus qui a singulièrement reculé dans la hiérarchie, Mais il a de bons souvenirs sur le circuit asiatique.

"L'année dernière, je me suis qualifié à la troisième place, c'était vraiment un bon souvenir, mais ensuite j'ai dû abandonner, ce qui a terni l'ensemble. Mais je garde en mémoire cette bonne qualification réussie, je pense que sur un circuit en ville comme Marina Bay, le pilote a toujours la possibilité de faire la différence, un peu plus, en tout cas, que sur les circuits permanents. En 2012, j'ai terminé septième, et je me rappelle avoir livré de belles batailles. Alors je vais là-bas en ayant en tête de beaux souvenirs." source: ESPNF1.com

14/09/14Singapour, une ''cible mouvante''
Les pilotes Red Bull, comme tous leurs confrères, s'attendent à une course physiquement difficile ce week-end lors du Grand Prix de Singapour. Mais de toute évidence, l'expérience n'en sera pas moins amusante.

En plus de la très forte humidité, sans oublier le décalage horaire quotidien devant être adopté pour s'ajuster aux exigences d'une course nocturne, le circuit urbain de Marina Bay complique la vie des pilotes, peu importe le moment du week-end.

"Vous ne pouvez rien changer au fait que nous roulons sur des voies publiques, avec toute la poussière et la saleté que cela comprend", a souligné Daniel Ricciardo, le potentiel outsider. "Un week-end disputé sur une surface glissante et bosselée nous attend… mais j'adore ça ! Le plus important à Singapour, c'est de ne pas obséder sur les réglages pendant les essais libres du vendredi. Le circuit va évoluer ; il faut juste être patient et laisser la situation progresser par elle-même, sans continuellement ajuster les réglages de la voiture en tentant de suivre une cible mouvante. Lors d'une course comme celle-là, vous n'êtes jamais entièrement satisfait de vos préparatifs."

"La piste est bosselée et vous êtes malmené dans le cockpit. Ce circuit est amusant, mais aussi très difficile", a ajouté Sebastian Vettel, qui sera au volant d'un nouveau châssis. "Il faut se rapprocher des limites et prendre beaucoup de risques si vous voulez maximiser le potentiel de la voiture. La chaleur et le nombre de virages (23), ce sont les plus grands défis à Singapour. Les chicanes sont très difficiles et vous avez à peine le temps de rattraper votre souffle. La course est très longue, il n'y a aucune marge de manœuvre si vous commettez une erreur, et la course semble interminable !"

"Je suis très fier de mes victoires là-bas en 2011, 2012 et 2013. C'est l'une des plus dures courses de l'année", a conclu le champion en titre, qui espère ajouter un quatrième succès à ce palmarès au terme de la manche singapourienne. source: ESPNF1.com

14/09/14Force India tient à la 5e place
Alors que le paddock entame le dernier tiers du championnat 2014, Force India va tout faire pour tenter de récupérer la 5e place dans le championnat des constructeurs. L'équipe y tient "désespérément", dit Nico Hülkenberg.

Force India, comme sa rivale directe McLaren, profite du puissant groupe propulseur Mercedes. Le premier tiers de la saison a été favorable, mais McLaren a regagné du terrain par la suite. À l'approche de la 14e des 19 manches du championnat, soit le Grand Prix de Singapour, Force India n'accuse qu'un point de retard sur McLaren.

Au sujet des écuries formant le Top 4 du classement, "Nous n'avons aucune chance de les rattraper", a commenté Hülkenberg à 'GPUpdate.net'. "McLaren est maintenant notre adversaire principal, ça va se décider entre nous."

"Nous tenons désespérément à conclure la saison à la 5e place du championnat des constructeurs", a ajouté le pilote allemand. "C'est important pour nous, c'est notre objectif (de l'année). Nous allons tenter de refaire ce que nous faisions pendant la première moitié de la saison, c'est-à-dire régulièrement marquer de bons points. (…) Il faut toujours tenter de faire le maximum avec l'équipement à votre disposition." source: ESPNF1.com

14/09/14ERS, vital pour Räikkönen
Kimi Räikkönen est persuadé que Ferrari doit se fixer pour objectif une amélioration des performances de son ERS (Energy Recovery System, système de récupération de l'énergie) en vue de la saison prochaine.

Le manque de vitesse de pointe de la Ferrari a été cruellement mis en évidence à Monza, il y a une semaine, lorsque Räikkönen a terminé à la neuvième place alors que Fernando Alonso, son coéquipier, a dû abandonner en raison de problèmes affectant justement son ERS.

"e pense qu'en conditions de course, c'est l'un des points que nous devons améliorer énormément", a déclaré le Finlandais. "Évidemment, actuellement nous sommes en pleine saison, alors ce n'est pas facile, nous le savons, mais je suis persuadé à 100 % que nous pouvons progresser pendant le cours de l'hiver."

"Sur un tour, nous ne sommes pas trop loin, mais sur la distance d'une course, nous avons vraiment des problèmes sur certains circuits comme Monza", a-t-il ajouté. "Il est difficile d'affirmer que ce sera différent à Singapour, mais nous savions que nous aurions des difficultés à Monza et à Spa-Francorchamps. À Spa, nous avons été agréablement surpris, mais les équipes de pointe ont eu des problèmes auxquels elles ne s'attendaient pas, c'est ce qui nous a aidés. Les circuits qui arrivent maintenant vont mieux nous convenir, j'en suis persuadé, ils ne sont pas aussi rapides et ne comportent pas de lignes droites aussi longues. On va voir comment cela va se passer. Mais je m'attends à ce que nous améliorions notre position." source: ESPNF1.com

12/09/14Horner voir Vettel revenir
Le patron de l'équipe Red Bull Christian Horners'attend à voirSebastian Vettel retrouver sa forme pour les dernières courses de la saison et revenir sur Daniel Ricciardo.

Champion du monde pour la quatrième fois d'affilée l'année dernière, Vettel est dominé cette saison par Ricciardo, qui effectue seulement sa première année chez Red Bull. Le week-end dernier, en Italie, Vettel s'est montré un peu plus à son aise, mais il était encore battu par son jeune coéquipier australien.

"Cette année a été difficile pour Seb", a déclaré Horner. "Daniel a piloté incroyablement bien. Bravo à lui, alors ça va être fascinant comme dernier tiers de la saison."

"Sebastian a semblé heureux de la voiture en qualification et en début de course (à Monza). Il ne manque pas de vitesse, cela s'est joué sur la stratégie."

Bien que Ricciardo ait encore une petite chance de priver Mercedes de titre, Horner n'en fera pas le pilote numéro un de l'équipe pour les six derniers Grands Prix de la saison.

"Nous allons laisser les pilotes se battre entre eux, nous leur faisons confiance. Nous savons qu'ils peuvent se livrer une bataille loyale. La différence entre Daniel et les deux Mercedes est énorme, alors pour nous, cela n'aurait pas grand sens de les priver de bataille. C'est leur responsabilité qui est engagée lorsqu'ils sont en piste l'un contre l'autre."

Horner espère que le Grand Prix de Singapour va convenir à la monoplace quadruple championne du monde.

"Il y a un peu plus de virages et un peu moins de grandes lignes droites", a-t-il déclaré. "Nous sommes pressés de nous retrouver à Singapour. C'est une piste qui nous a toujours bien convenu. Mais rien n'est garanti, nous nous attendons encore à ce que Mercedes soit très performante et que Williams ait son mot à dire pour la victoire, comme ce fut le cas pendant toute la durée de cet été. Ça va être serré, comme toujours, mais nous espérons nous rapprocher encore, nous espérons être en tout cas être plus proche du sommet que nous l'étions à Monza." source: ESPNF1.com

12/09/14Haas et Ferrari, plus que le moteur
Gene Haas, le propriétaire de la future écurie du même nom, a confirmé que l'entente récemment conclue avec Ferrari ira bien au-delà du groupe propulseur hybride.

Il y a deux semaines, comme tous s'y attendaient depuis quelques mois, l'entrepreneur américain et le Cheval cabré ont annoncé un partenariat en vue de la saison 2016, la première du Haas F1 Team. La durée de ce contrat pluriannuel n'a pas été précisée, mais il est clair que les deux entités travailleront en très étroite collaboration.

"Nous allons tentons d'obtenir autant d'éléments que la FIA (Fédération internationale de l'automobile) permettra", a expliqué Haas à 'NBCSN'. ""Le système de suspension, les roues, des portions du châssis, la transmission, le moteur. Tout, jusqu'aux modes de conduite."

"Nous espérons obtenir beaucoup d'aide de la part de Ferrari, et nous souhaitons qu'elle nous indique la voie à suivre", a-t-il ajouté. "Ensuite, d'autres personnes nous aideront à construire ces éléments. Dallara sera probablement l'un des sous-traitants. Notre objectif, du moins au début, sera de louer ou acheter tout ce qui peut l'être."

"Évidemment, Ferrari est en Italie et nous avons nos installations principales à Kannapolis (en Caroline du Nord, côte est des États-Unis). Nous allons probablement avoir besoin d'une base dans le sud de l'Angleterre, là où la majorité des écuries se trouvent. La logistique entourant tout cela, c'est notre prochain défi."

Quant aux pilotes qui pourraient se retrouver dans ses cockpits, Haas s'est contenté de dire que "les personnes à qui j'en ai parlé sont intéressées." source: ESPNF1.com

12/09/14Ross Brawn ne se voit pas revenir chez Ferrari
La Scuderia Ferrari entame un nouveau chapitre puisque Luca di Montezemolo cède sa place de Président à Sergio Marchionne après 23 ans passés à la tête du Cheval cabré. Ce remplacement a suffi à faire ressortir les spéculations sur des recrutements futurs. Parmi les noms évoqués, celui de Ross Brawn arrive logiquement aux premières places puisque l'ancien directeur technique de Maranello a participé à la "success-story" de Michael Schumacher. Ross Brawn a depuis quitté son poste de Team Principal chez Mercedes à la fin de la dernière saison et a fait savoir à plusieurs reprises qu'il ne comptait pas reprendre du service.

Mais une récente visite chez Maranello avait mis le feu aux poudres même si le Britannique s'est expliqué depuis. "Je n'ai pas de rôle chez Ferrari ou ailleurs", a commenté l'ancien ingénieur dans 'Auto Motor und Sport'. "Ma visite à Maranello en mai dernier était de nature purement privée. Nous avons un peu parlé au conditionnel, mais rien de plus. Il n'y a plus eu de discussions depuis." Toutefois, Ross Brawn laisse la porte ouverte aux rumeurs puisqu'il ne se montre pas complètement fermé à un éventuel retour. "Il ne faut jamais dire jamais car des certaines perspectives peuvent survenir, mais j'ai actuellement des intérêts extérieurs à la discipline dont je n'ai jamais pu profiter auparavant par manque de temps. J'ai une vie différente cette année et je me sens bien. Je ne compte pas retrouver un travail à temps plein." source: AUTOhebdo.fr

12/09/1420 courses sur le calendrier 2015
Suite à une réunion du Conseil mondial du sport automobile, tenue vendredi à Beijing, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a publié un calendrier de 20 courses pour le championnat de Formule 1 2015.

La saison débutera le 15 mars et se terminera tardivement, soit le 29 novembre. L'intersaison 2015-2016 sera donc une semaine plus courte pour les équipes et leur personnel.

Toutes les courses de la saison 2014 sont maintenues, le Grand Prix du Mexique étant la seule nouvelle destination ajoutée à la liste. Le pays fait son retour dans le championnat F1 pour la première fois depuis 1992.

Les GP de Malaisie et de Bahreïn sont jumelés, comme ceux de l'Allemagne et de la Hongrie, de Singapour et du Japon, ainsi que les courses aux États-Unis et au Mexique. Dans ce dernier cas, bien que le jumelage soit très pratique d'un point de vue logistique, les promoteurs de la manche américaine sont probablement inquiets de constater une chute à la billetterie puisque le tiers de leur clientèle provenait jusqu'à maintenant du pays voisin.

Une période de trois semaines sépare les GP de Chine et d'Espagne au printemps, tandis que la traditionnelle pause estivale comptera quatre semaines entre la fin juillet et la fin août.

Notons que le Grand Prix d'Amérique ne figure pas sur la liste, même à titre provisoire. Bernie Ecclestone, le grand patron de la F1, indiquait en juillet dernier que cette course en banlieue de New York ne pourrait avoir lieu avant 2016 au plus tôt, mais pour le moment, il semble improbable que ce projet soit un jour concrétisé. source: ESPNF1.com

12/09/14Wolff pas accroché à son avantage
Mercedes a un gros avantage en performance cette saison grâce à son moteur, mais selon son patron, Toto Wolff, elle ne voit pas d'inconvénient à ce que le règlement permette à ses concurrents de refaire leur retard.

Pour des raisons économiques, les équipes ont décidé de limiter à l'hiver la période au cours de laquelle elles peuvent faire évoluer leurs V6 turbo. Mais Wolff ne voit pas d'inconvénient à ce que cette période soit prolongée au cours de la saison.

"On va en discuter et se mettre d'accord", a déclaré Wolff. "nous sommes assez ouverts à tout."

Wolff n'hésite donc pas à prendre le risque de voir Renault et Ferrari revenir sur lui. Cependant, il semble plutôt sûr de sa force. "Cela ne me dérange pas (que les autres puissent travailler sur leur moteur)", a-t-il dit. "Si dans le même temps nous pouvons nous aussi travailler sur notre moteur, cela n'est pas un problème."

"Ce que nous voulons, c'est éviter de devenir comme des GP2, où vous avez un moteur standard, alors il faut continuer à ouvrir le moteur et à le développement pour tout le monde. Mais vous pouvez aussi le fermer, si tout le monde respecte cela. Aller dans l'une des directions ou bien dans l'autre, cela nous est égal." source: ESPNF1.com

11/09/14Ferrari priorise le moteur
Le nouveau président de Ferrari, Sergio Marchionne, a placé le développement du groupe propulseur au sommet de sa liste de priorités pour le programme F1 de la marque.

Le PDG de Fiat-Chrysler a ajouté la présidence de Ferrari à ses titres mercredi, lorsque Luca di Montezemolo a annoncé son départ après 23 ans à ce poste, quelques jours après avoir été critiqué par son grand patron. Ce dernier a louangé di Montezemolo pour les succès commerciaux du Cheval cabré, mais en Formule 1, la Scuderia n'a pas remporté le titre des constructeurs depuis 2008, ni celui des pilotes depuis 2007 (avec Kimi Räikkönen).

Dimanche dernier, le Grand Prix d'Italie a été très embarrassant pour l'équipe. Sur le Temple de la vitesse de Monza, qui permet de bien déterminer la hiérarchie actuelle du plateau, Räikkönen n'a pu faire mieux que la 9e place tandis que Fernando Alonso abandonnait sur un (rare) problème de fiabilité ayant affecté le système de récupération d'énergie de sa F14 T.

Le nouveau V6 turbo hybride de Ferrari ne fait pas le poids face à Mercedes, en plus d'accuser un retard sur celui développé par Renault. De plus, le motoriste Honda pense gagner des courses dès son retour au sein de la catégorie reine, l'année prochaine. Ferrari a clairement compris qu'elle devait corriger ses lacunes à ce niveau, et ce le plus rapidement possible.

"Nous avons un problème de groupe propulseur", a déclaré Marchionne. "J'ai foi en Ferrari et en sa division sportive, et j'ai foi que nous pourrons ressusciter comme nous l'avons déjà fait par le passé. La division sportive demeure un élément essentiel de Ferrari. Nous allons travailler en fonction de gagner, car cela fait partie de l'ADN de l'entreprise."

"Le plus important, c'est de retrouver la recette de la victoire ; c'est essentiel", a ajouté l'Italo-canadien. ""Il faut que Ferrari retrouve sa crédibilité en piste et qu'elle se focalise ensuite sur son retour au sommet. Gagner, c'est non négociable. Nous devons réussir et je n'ai aucun doute, nous y parviendrons." source: ESPNF1.com

11/09/14Ricciardo se positionne en outsider
Actuel 3e du classement des pilotes, Daniel Ricciardo espère tirer le maximum des courses à venir et profiter des circonstances pour maintenir ses chances, bien que faibles pour le moment, d'être couronné cette saison.

Le pilote Red Bull compte 72 points de retard sur le leader actuel du classement, Nico Rosberg, alors qu'il reste six Grands Prix à disputer cette saison. Surmonter cet écart s'annonce difficile, mais un facteur important lui permet de garder espoir, soit les points doublés de la finale à Abou Dabi. Et sachant que des tensions existent toujours entre Rosberg et Lewis Hamilton, Ricciardo peut également espérer qu'un autre incident entre les pilotes Mercedes lui permettra de gagner du terrain, comme il l'a fait en Hongrie et en Belgique.

"Quelques-uns des circuits à venir vont sûrement nous convenir et j'ai déjà gagné des courses cette année, donc j'ai de bonnes chances d'accomplir cela à nouveau si je parviens à profiter des circonstances", a déclaré l'Australien. "Tout ce que ça prendrait, ce sont quelques victoires (pour moi) et quelques malchances pour le meneur du championnat, et soudainement tout est possible. Alors nous verrons comment cela se passe."

"Idéalement, si je peux arriver à Abu Dhabi avec un déficit comptant moins de 50 points, ce qui me donnerait des chances mathématiques, je pense que ce serait un énorme accomplissement peu importe ce qui arrive ensuite", a-t-il ajouté. "Le seul fait d'arriver à cette dernière course et de toujours avoir une chance, ce serait incroyable. C'est l'objectif, mais notre approche demeure la même, soit d'aborder chaque course une à la fois."

La semaine dernière, Ricciardo a indiqué qu'il aimerait "potentiellement" voir Red Bull imposer des consignes d'équipe si la collaboration de son coéquipier Sebastian Vettel s'avère souhaitable. source: ESPNF1.com
Pronostics, actualité, commentaires, critiques... vous souhaitez parler de F1?
Venez participer à notre Forum!
.:: Classements 2014 ::.
>> Résultats après la 13ème manche: le GP d'Italie.

• Championnat Pilotes:
1. Rosberg (238 pts)
2. Hamilton (216 pts)
3. Ricciardo (166 pts)
4. Bottas (122 pts)
5. Alonso (121 pts)
6. Vettel (106 pts)

• Championnat Constructeurs:
1. Mercedes (454 pts)
2. Red Bull (272 pts)
3. Williams (177 pts)
4. Ferrari (162 pts)
5. McLaren (110 pts)
6. Force India (109 pts)
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.