Brèves du paddock

Suivez l'actualité du Formula One Circus

A lire aussi :
l'Article à la une
(29/07/14) Rosberg promet de l'intensité: Nico Rosberg pense que sa bataille avec Lewis Hamilton va être aussi intense pour le reste de la saison qu'elle a pu l'être à Budapest, dimanche. Hamilton a terminé à la troisième place, juste devant Nico Rosberg alors que le Britannique était parti des stands et que son adversaire était le poleman dans cette course incroyable. Pour en arriver là, Hamilton a dû ignorer les ordres de son équipe qui lui demandait de rester derrière Rosberg. "Je pense que ça va rester très intense, mais c'est normal parce que nous voulons tous les deux gagner chaque course", a déclaré Rosberg. "Et ça va être intense, comme cela, jusqu'à la fin de la saison. J'espère que cela va vous donner du bonheur et de l'enthousiasme." Lorsqu'il lui était demandé comment il allait gérer la situation à l'avenir, Rosberg a répondu qu'il n'avait pas vraiment de plan : "Ce n'est pas quelque chose qui est déjà décidé. C'est un processus. Il n'y a pas qu'une seule chose à prendre en compte, mais la situation dans son ensemble." Alors qu'il va s'écouler quatre semaines avant la prochaine course, Rosberg admet que sa défaite va être difficile à digérer, qu'elle va se ruminer pendant cette longue période d'inaction. "Je ne suis pas très content d'entamer cette trêve estivale après ce qui s'est passé", a-t-il regretté. "J'espère retrouver de l'appétit, mais ça prend un peu de temps. Ce qui me donne plus de regrets, c'est le dernier tour où je contrôle la situation. J'avais une petite chance, j'étais très proche. Cela s'est joué à 30 cm. Cela s'est vraiment joué à peu de choses et c'est rageant." source: ESPNF1.com

(28/07/14) Mercedes réévaluera les consignes: Après avoir demandé à Lewis Hamilton de céder le passage à Nico Rosberg pendant le Grand Prix de Hongrie, ce que le Britannique a refusé de faire, les dirigeants de Mercedes vont rencontrer leurs pilotes pour réévaluer la notion des consignes d'équipe. Vers le dernier tiers de la course, Rosberg s'est rapproché de Hamilton. L'Allemand était sur une stratégie à trois arrêts, alors que son coéquipier était sur deux arrêts et roulait sur des gommes medium. Mercedes a demandé à Hamilton de laisser passer Rosberg puisque ce dernier était sur une stratégie différente de la sienne, mais Hamilton n'a pas obtempéré. "Je ne comprenais pas pourquoi l'équipe me demandait de le laisser passer puisqu'il ne s'était pas suffisamment rapproché pour me doubler, et je ne voulais pas lever le pied et perdre du terrain derrière Fernando (Alonso)", a-t-il expliqué. Sans oublier qu'il ne souhaitait pas faire de faveurs pour son rival dans la course au titre (11 points de différence à huit GP de la fin). Sur des gommes tendres pendant son dernier relais, Rosberg était clairement plus rapide que Hamilton mais il n'a pu rejoindre le podium : "J'avais une seule chance de dépasser Lewis pendant le dernier tour, mais je n'ai pas réussi. Alors c'est immensément décevant." Il faut souligner que la stratégie de Rosberg a été en partie ruinée par l'apparition de la Voiture de Sécurité, en plus de la circulation en piste puisque le Hungaroring offre peu d'opportunités de dépassement. Cependant, Mercedes croit que le leader actuel du championnat aurait néanmoins réussi à donner la victoire à l'équipe si Hamilton avait accepté de le laisser passer plus tôt dans la course. Toutefois, Mercedes comprend que dans le contexte d'une lutte pour la couronne mondiale, les intérêts de l'équipe passent parfois au second rang des priorités d'un pilote, d'autant plus lorsque l'équipe en question est quasiment assurée de remporter la couronne des constructeurs. Mais le fait demeure qu'un pilote n'a pas respecté la demande de son écurie. "Nous ne vivrons pas une telle situation à nouveau car nous allons tenter d'en tirer des leçons", a déclaré Toto Wolff, le patron de Mercedes. "Je ne veux pas jouer le rôle du méchant général et exiger qu'ils obéissent aux ordres. J'aurais pu m'emparer de la radio, ou Paddy (Lowe, le directeur technique exécutif) aurait pu le faire, mais nous ne l'avons pas fait car il était difficile de jauger la façon dont cette course allait se dérouler." "Peut-être que l'approche adoptée en début de saison ne fonctionne plus, mais en même temps, nous ne pourrions demander à l'un ou l'autre de nos pilotes de compromettre ses chances de remporter le championnat pour le bénéfice de l'équipe. Plus la saison progressera, plus cela deviendra intense", a souligné l'Autrichien. "Ils sont clairement en compétition directe pour gagner le championnat. Et lorsque vous êtes dans une telle situation, que vous avez abandonné deux fois car la voiture n'a pas été suffisamment fiable… Nous devons nous asseoir et en parler." source: ESPNF1.com

(28/07/14) Sauber reste bloquée à zéro: L'écurie Sauber a réussi son meilleur week-end de l'année en Hongrie mais cela n'a pas suffi pour inscrire ses premiers points au championnat constructeurs. Adrian Sutil et Esteban Gutierrez, le compteur reste désespérément bloqué a zéro cette saison. L'Allemand n'était pas loin dimanche sur le Hungaroing, échouant à moins d'une seconde de Jenson Button, dernier à intégrer le top 10. La qualification de Sauber était meilleure (Sutil 11e, Gutierrez 13e), le début de course aussi. Après l'accident d'un ancien de la maison, Sergio Pérez, et la seconde neutralisation de la course, Gutierrez et Sutil figuraient dans les points. Mais la course du Mexicain s'est arrêtée peu avant la mi-course, problème avec son système de récupération d'énergie. L'Allemand a terminé son 120e Grand Prix (sans le moindre podium, un record !) à la porte des points. Déçu, il avouait quand même que la journée avait été "'positive. Nous nous sommes rapprochés des équipes qui nous précèdent (Force India, Toro Rosso ou Lotus), c'est le plus important." Du mieux à Hinwil mais toujours pas de points, à huit courses de la fin de saison. L'écurie suisse figure même derrière Marussia au championnat, c'est le cas depuis la 9e place du Français Jules Bianchi à Monaco. "L'équipe a réussi une belle performance d'ensemble mais elle n'a pas été récompensée. Esteban pilotait très bien, c'est frustrant qu'il ait dû renoncer. Adrian a été très solide lui aussi mais il n'a pas pu gagner cette petite place si importante sur la piste", ajoutait la patronne Monisha Kaltenborn. source: ESPNF1.com

(28/07/14) Horner la savoure encore plus: Daniel Ricciardo s'était imposé au Canada en profitant des problèmes de fiabilité des Mercedes, les W05 ont été battues "à la régulière" en Hongrie apprécie Christian Horner. Lewis Hamilton a vu sa monoplace partir en fumée en qualification, Nico Rosberg a perdu très gros quand la Voiture de Sécurité est sortie pour la première fois, il a aussi dû se lamenter à deux reprises derrière son coéquipier mais Mercedes a placé ses deux voitures à l'arrivée, derrière Ricciardo auteur de deux superbes dépassements dans les trois derniers tours sur Hamilton puis Fernando Alonso, deuxième sur la ligne. En juin dernier, sur le circuit Gilles Villeneuve, Hamilton avait dû renoncer sur problème mécanique (moteur, freins), Rosberg laisser la victoire pour les mêmes raisons. "Nous les avons battus alors qu'ils n'ont pas eu de problème (mécanique), c'est plus satisfaisant qu'à Montréal. Nous avions la bonne stratégie, Daniel a réussi une grande performance. Les arrêts au stand étaient bons, les dépassements excellents, nous avons battu les deux Mercedes à la régulière", se délecte le patron des Taureaux. "Il (Ricciardo) pilote avec tellement de confiance en ce moment, les choses tournent en sa faveur. Il a pu rentrer au bon moment pour son premier arrêt, c'était capital dans cette course. Ensuite, nous avons eu un problème sur un cylindre du moteur au deuxième relais mais Renault a trouvé comment le résoudre. Et que dire de ses dépassements dans les derniers tours ?", a-t-il ajouté. source: ESPNF1.com

(28/07/14) Mattiacci - ''Un grand bonheur'': Ferrari et Fernando Alonso ont réussi leur meilleur résultat de la saison en Hongrie. De quoi ravir le patron Marco Mattiacci. Le pilote espagnol a longtemps cru tenir la victoire, il a manqué trois tours à ses pneus. Il a dû s'incliner face à Daniel Ricciardo mais a conservé sa deuxième place en profitant du dernier duel entre les deux Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg, 3e et 4e. La Scuderia part en vacances en ayant repris la troisième place des Constructeurs à Williams pour sept points. "C'était une course extraordinaire, c'est un grand bonheur de voir l'équipe revenir au combat après un samedi compliqué. Kimi (Raikkönen, passé de la 17e à la 6e place) et Fernando ont encore prouvé de quoi ils étaient capables", s'est réjoui Mattiacci. "Ce résultat est une étape dans notre voyage commencé il y a plusieurs mois. La deuxième place de Fernando va booster notre confiance et nous montrer que nous allons dans la bonne direction grâce à tous nos efforts. Nous devons cependant rester réalistes, la météo et les conditions de piste ont nivelé les performances." "L'équipe a montré qu'elle savait réagir extrêmement bien, je tiens à féliciter Fernando et Kimi. Ce n'était pas facile, avec la pluie au départ, la Voiture de Sécurité, le trafic mais nous avons su trouver le bon rythme et reprendre la troisième place au championnat", a ajouté Pat Fry, le directeur technique de la Scuderia. "Après la pause estivale, nous aurons deux courses (Spa et Monza) difficiles pour nous sur des pistes où il faudra saisir toutes les opportunités. Nous avions promis un retour, nous avons raison mais la route est longue, il faut continuer à travailler dur, jour après jour." source: ESPNF1.com

(28/07/14) Wolff - ''Rosberg aurait gagné'': Toto Wolff affirme que Nico Rosberg aurait remporté le Grand Prix de Hongrie si Lewis Hamilton avait écouté les consignes. L'écurie Mercedes va en discuter autour d'une table avant le Grand Prix de Belgique (22-24 août) mais cette péripétie a permis à Hamilton de reprendre trois points sur son coéquipier au championnat. Nico Rosberg revenait vite sur le Britannique à vingt tours de l'arrivée grâce à ses pneus tendres, il s'est rapproché à moins d'une seconde mais n'a jamais pu doubler. En fin de course, les deux hommes se sont retrouvés pour un nouveau duel, remporté une deuxième fois par Hamilton. "Nous sommes dans une situation difficile. Si Lewis avait laissé passer Nico, il aurait gagné la course. Nous avons dû établir plusieurs stratégies car nous ne savions pas ce qui allait se passer", a déclaré Toto Wolff. "Mais ce n'était pas évident, quand Nico est arrivé derrière, il n'a jamais été assez près pour dépasser. Il y a beaucoup de variables, ce n'est pas le seul facteur." Du côte de Lewis Hamilton, encore auteur d'une magnifique remontée jusqu'au podium en partant dans la voie des stands, il déclarait après la course qu'il "courait pour lui, pas pour Rosberg et qu'il était heureux d'avoir pris cette décision. Wolff pense que le champion 2008 va se reposer, ses premières émotions ''vont disparaître'' et la situation sera analysée quand tout le monde sera calmé. "L'équipe a vécu beaucoup de choses pendant cette course, la (1ere) Voiture de Sécurité qui a fait rétrograder les trois leaders (Rosberg, Vettel et Bottas) aux 4e, 7e et 8e places à l'arrivée. Nous avons aussi un problème de freins après la reprise. Plusieurs choses ont mal tourné, ce serait une erreur d'en pointer un du doigt et de dire 'voilà pourquoi Nico n'a pas gagné." source: ESPNF1.com

(28/07/14) Deuxième victoire aussi pour RSF1: Daniel Ricciardo s'est imposé dimanche en Hongrie, sa deuxième victoire de l'année comme pour le moteur Renault. Le Tourniquet du Hungaroring demandait moins au bloc en termes de puissance pure et a donc souri à la firme de Viry-Châtillon. L'autre pilote Red Bull, Sebastian Vettel, a pris la septième place, le Français Jean-Éric Vergne la neuvième au volant de sa Toro Rosso. Trois moteurs Renault dans le top 10 mais pas de Daniil Kvyat, 14e après avoir calé sur la grille de départ, de Lotus ou de Caterham. Accident pour Romain Grosjean derrière la Voiture de Sécurité, 13e place pour Pastor Maldonado. Rémi Taffin, directeur des activités piste chez RSF1, fait le bilan de ce qui restera un magnifique week-end. "Daniel et son écurie méritent amplement cette victoire aujourd'hui (dimanche). Nous savons que les circuits sinueux nous conviennent beaucoup mieux. L'association châssis/groupe propulseur a parfaitement fonctionné et permis à Daniel d'avoir la monoplace et la confiance nécessaires afin de lutter pour la victoire." "Nous avons véritablement amélioré les performances de notre propulseur au cours des derniers Grands Prix. Nous avons travaillé d'arrache-pied avec l'équipe pour devenir les plus compétitifs possibles. Bien sûr, il nous reste encore de la marge pour continuer de progresser, ce qui est toujours positif. Nous devons maintenant avoir pour but de nous montrer performants quelles que soient les conditions." "Cette victoire doit servir de source de motivation supplémentaire au moment d'aborder la deuxième partie de la saison. Nous nous attendons à ce que cela soit plus ardu au retour de la trêve, mais nous connaissons nos forces. Par ailleurs, nous sommes en train de travailler sur des développements intéressants. À nous de tirer profit de la moindre occasion et d'optimiser les opportunités qui se présenteront à notre retour." source: ESPNF1.com

(28/07/14) Ricciardo se prend à rêver: Daniel Ricciardo, vainqueur d'un sensationnel Grand Prix de Hongrie, commence à croire un peu plus au titre en fin de saison. Le pilote australien est le seul à avoir gagné en 2014, en dehors des pilotes Mercedes. Comme au Canada, il a attendu les tous derniers tours pour prendre définitivement la tête sur le Hungaroring. Mais le début de course l'a bien aidé à dessiner cet incroyable succès. Quand la Voiture de Sécurité est arrivée en piste pour la première fois de l'après-midi, après l'accident de Marcus Ericsson, il a récupéré les commandes du Grand Prix, les quatre leaders s'étant fait piéger et devant attendre un tour de plus avant de pouvoir rentrer au stand. Le final ne doit rien à personne, il a doublé deux champions du monde Lewis Hamilton puis Fernando Alonso. Le pilote Red Bull, désormais "le leader de cette équipe" affirmait ses deux derniers adversaires dimanche, a réduit l'écart sur Nico Rosberg au championnat. Il ne compte ''plus'' que 71 points de retard sur l'Allemand, 60 sur Hamilton. Avec une deuxième partie de saison et 50 points à Abu Dhabi, tout reste possible. "Je sais que j'ai réduit un peu l'écart mais la route est encore longue. Je ne vais pas changer mon approche des courses, je vais continuer à me battre pour la meilleure position possible. Aujourd'hui (dimanche), la victoire était possible, j'ai été la chercher. Avec le système de points pour Abu Dhabi, ce sera ouvert jusqu'à la fin. Nous allons continuer à faire ce que nous faisons, nous verrons à la fin." source: ESPNF1.com

(27/07/14) Vettel déçu après la course: Sebastian Vettel a terminé septième en Hongrie dimanche au terme d'un Grand Prix marqué pour lui par un tête-à-queue avant la mi-course. Le pilote allemand était devant Lewis Hamilton, futur troisième de la course de l'année, quand il a mis les roues sur l'astroturf à la sortie du dernier virage. Sa RB10 est partie complètement en travers, elle se dirigeait vers le mur comme la Force India de Sergio Pérez un peu plus tôt mais un miracle s'est produit. Vettel a seulement frôlé le mur avant de continuer la course. "Ce n'est pas une bonne course pour moi", regrette le coéquipier du vainqueur du jour, Daniel Ricciardo. "Le tête-à-queue, c'est ma faute. Avant cela, j'ai été malchanceux quand la Voiture de Sécurité est arrivée pour la première fois. Les quatre premiers (dont il faisait partie) ont perdu plusieurs places, à cause d'un mauvais timing. Après, je suis heureux de la victoire de Daniel, c'est génial pour lui." source: ESPNF1.com

(27/07/14) Mercedes va parler consignes: Mercedes va discuter en interne après le retour des consignes d'équipe en Hongrie. Nico Rosberg était juste derrière son coéquipier Lewis Hamilton à vingt tours de la fin, il était plus rapide. Le stand demandait alors au Britannique de laisser passer le leader du championnat, ce qui ne s'est pas passé. Hamilton a ignoré les messages, Rosberg n'a pas tout fait pour prendre l'avantage. "Nous devons nous asseoir, discuter et analyser ce moment. Nous le ferons calmement, sans confusion ni incompréhension", a promis Toto Wolff. "Beaucoup de choses peuvent influencer nos décisions, nous devons déterminer si nous avions raison ou pas." Pour Niki Lauda directeur non-exécutif de l'écurie Mercedes, c'est clair. "l faut prendre une décision à chaque minute, avec le stress, nous avons demandé à Lewis de laisser passer Nico en pneus tendres. Mais Nico n'a jamais été assez près", affirme l'Autrichien. "Je comprends Lewis quand il dit 'Je dois m'arrêter au milieu de la piste pour le laisser passer ? Il se bat pour le championnat quand même. Pour moi, il a eu raison, j'aurais fait la même chose", a-t-il poursuivi. source: ESPNF1.com

(27/07/14) Vergne - ''Ça restera un grand moment'': Jean-Éric Vergne a terminé neuvième en Hongrie, il a rétrogradé après une première moitié de course exceptionnelle. Le pilote français a occupé la deuxième position derrière Fernando Alonso avant la mi-course mais n'a pas pu conserver cette place avec la piste devenue totalement sèche. Cela restera une bonne course pour lui, il a su résister aux Mercedes et à Sebastian Vettel, il part en vacances avec deux points de plus à son compteur. "Je suis satisfait, c'était un bon week-end. L'équipe a réussi un travail fantastique après la (2e) Voiture de Sécurité, tout s'est bien passé. Je me suis bien amusé à la deuxième place pendant quelques tours", a déclaré Vergne. "Je n'étais pas dans le rythme des meilleurs à la fin mais ça restera un grand moment. J'aurais voulu finir plus haut mais nous devons encore trouver plus de performance. Cela viendra vite, je suis confiant pour la deuxième partie de saison." "JEV a réalisé une course exceptionnelle sur une piste humide (au début) mais aussi quand elle était plus sèche, quand il était deuxième derrière Alonso mais devant Rosberg, Vettel et Hamilton", a ajouté le patron de l'écurie de Faenza, Franz Tost. "Nous marquons des points, c'est positif. Merci à l'équipe pour ce week-end et félicitations à Red Bull et Daniel Ricciardo pour cette superbe victoire." Ricciardo, un ancien de la maison, a triomphé sur le Hungaroring, Vergne a pris la neuvième place, Daniil Kvyat a calé au départ du tour de formation. Le Russe s'est élancé des stands et s'est classé 14e. source: ESPNF1.com

(27/07/14) Raikkönen méritait mieux: Sixième à l'arrivée du Grand Prix de Hongrie, Kimi Räikkönen pensait "mériter mieux" à l'issue du dernier GP avant la pause estivale. Éliminé samedi dès la Q1, le Finlandais n'était pas heureux du résultat au sortir de son baquet sur le tourniquet du Hungaroring : "Je pense que nous méritions un peu plus, je suis ici pour essayer de gagner des courses. Ce sont quelques bons points mais c'est loin de ce que nous souhaitons." "La voiture s'est bien comportée tout le week-end, mais ce fut une course difficile. Comme la voiture se comporte mieux, cela rend le travail plus facile. C'était une course amusante, difficile mais amusante." "Nous aurions pu marquer plus de points, je suis heureux de cette course mais je ne le suis pas avec la première moitié de saison. Cependant, il y a des signes d'améliorations et la voiture est beaucoup mieux qu'au début de l'année, mais c'est normal." source: ESPNF1.com

(27/07/14) Horner loue la stratégie: Christian Horner, le patron de l'écurie Red Bull est revenu sur la victoire de Daniel Ricciardo à l'occasion du Grand Prix de Hongrie. "Un fantastique Grand Prix et la performance de Daniel aujourd'hui était vraiment sensationnelle", a déclaré Horner. "Il a profité d'être un peu plus loin pour ressortir avec des pneus slicks derrière la Voiture de Sécurité." "Sa stratégie a ensuite parfaitement fonctionné. Nous savions que nous aurions à faire un dernier arrêt, qui nous mettrait derrière Alonso et Hamilton", a-t-il expliqué. "Mais Daniel a rapidement réduit l'écart pour effectuer quelques manœuvres de dépassement fantastiques dans les cinq derniers tours." "L'après-midi de Sebastian (Vettel) fut beaucoup plus frustrant. Malheureusement, après un bon départ et quelques bonnes batailles, il était trop loin. Il a ensuite dû s'arrêter sous la voiture de sécurité ce qui signifie qu'il a perdu quelques places. Il faisait des progrès, avant de partir en tête-à-queue." source: ESPNF1.com

(27/07/14) Rosberg n'en voulait pas: Quatrième à l'arrivée du Grand Prix de Hongrie, Nico Rosberg n'a pu convertir sa pole position en victoire ce dimanche sur le Hungaroring. Mais plus encore, l'écurie de Brackley a demandé à son équipier de laisser passer l'Allemand dans le but de favoriser sa stratégie, avant le dernier arrêt des deux pilotes. "Je ne voulais pas de cela, c'est l'équipe qui m'a informé qu'il allait me laisser passer", a déclaré Rosberg après la course. "C'est tout. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ensuite. Nous devons en discuter." "Nous devons en discuter en interne, il ne serait pas logique pour moi de parler de ça maintenant", a-t-il poursuivi alors qu'il a finalement terminé derrière le Britannique. "Je ne veux pas parler de cette situation. C'est mieux d'en discuter avec l'équipe." "Bien sûr, je vais m'asseoir avec l'équipe, Lewis sera là aussi, et nous allons discuter de tout cela dans le but d'avancer pour la suite du Championnat, comme toujours." source: ESPNF1.com

(27/07/14) Bianchi termine sur une bonne note: Marussia a placé ses deux voitures à l'arrivée en Hongrie, Jules Bianchi prenant la 15e place juste devant son coéquipier Max Chilton. L'écurie russe part pour quatre semaines de pause à la neuvième place du championnat constructeurs, Sauber ayant encore échoué dans la quête de ses premiers points de l'année sur le tourniquet du Hungaroring. Bianchi a connu un moment difficile dans cette course quand la Lotus de Pastor Maldonado est venu l'accrocher et provoquer une crevaison. Il est revenu au stand avec des dégâts sur la carrosserie et le fond plat mais il a pu terminer la 11e manche de la saison. "C'était une course difficile pour moi, j'ai bouclé plus de 50 tours avec une monoplace endommagée handicapée par des problèmes d'équilibre. Maldonado est arrivé de nul part et m'a percuté", déclare le Français. "Cela aurait pu me mettre hors-course." "Les Caterham ne sont pas restées longtemps en course mais je ne pouvais pas me battre avec les voitures de devant, notamment les Sauber qui ont menacé notre place au championnat. Au final, nous conservons la 9e position chez les constructeurs, j'en suis très heureux. Nous avons les deux voitures à l'arrivée, c'est une bonne fin pour cette première partie de saison. Merci à toute l'équipe. Je souhaite de bonnes vacances à tout le monde, j'espère que nous reviendrons plus forts et battrons Sauber en piste." source: ESPNF1.com
Pronostics, actualité, commentaires, critiques... vous souhaitez parler de F1?
Venez participer à notre Forum!
.:: Classements 2014 ::.
>> Résultats après la 10ème manche: le GP d'Allemagne.

• Championnat Pilotes:
1. Rosberg (190 pts)
2. Hamilton (176 pts)
3. Ricciardo (106 pts)
4. Alonso (97 pts)
5. Bottas (91 pts)
6. Vettel (82 pts)

• Championnat Constructeurs:
1. Mercedes (366 pts)
2. Red Bull (188 pts)
3. Williams (121 pts)
4. Ferrari (116 pts)
5. Force India (98 pts)
6. McLaren (96 pts)
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.