En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 17 Mars 2011

Kubica "est en avance"
Opéré à quatre reprises depuis son grave accident de rallye début février en Italie, Robert Kubica a débuté sa phase de rééducation, mais aucune date de retour n'a pour le moment été annoncée. Le Polonais "est plutôt un exemple dans l'hôpital", a expliqué Eric Boullier, le directeur de Lotus Renault, jeudi à l''AFP'. "Les docteurs le soulignent. Il est extrêmement motivé. Il a le moral. Même si ce n'est pas rose tous les jours, il garde dans l'ensemble une pêche exceptionnel. Les nouvelles sont très positives. Il est en avance sur tous les pronostics, que ce soit en termes de rééducation ou de guérison."
source: L'Equipe.fr

Des museaux surbaissés à l'étude
L'Institut FIA, qui a comme mandat de rendre la course automobile plus sûre, pourrait imposer un museau surbaissé sur les monoplaces de la F1 au cours des prochaines années.

Le conseiller technique de l'institut, Andy Mellor, est d'avis que cela pourrait diminuer les risques d'envol lorsqu'une voiture frappe une autre à l'arrière. La collision spectaculaire entre Mark Webber et Heikki Kovalainen, l'an dernier lors du Grand Prix d'Europe à Valence, est un parfait exemple du phénomène.

"L'aspect primordial, c'est la hauteur du museau. C'est ce qui détermine si la voiture s'envolera ou non", explique Mellor dans la première édition du magazine de l'Institut FIA, IQ.

"La science (des impacts) museau-contre-roue est connue. Des paramètres très précis peuvent prévenir un envol lors d'un contact. Ces connaissances sont déjà acquises, alors il suffit d'éradiquer (les risques)."

Un museau plus bas pourrait faire en sorte que la voiture s'incruste dans la voiture qu'elle frappe, au lieu d'être propulsée dans les airs par la force de l'impact. Un accident n'est jamais sans risques, mais effectuer des culbutes en vol et s'écraser contre la piste en compte certainement davantage.

La modification de l'aileron avant pourrait s'avérer une solution alternative. En cas de collision avec l'arrière d'une voiture, son rôle serait de maintenir le museau de la monoplace près du sol.
source: ESPNF1.com

La stratégie, un atout maître
Christian Horner, le patron de Red Bull, s'attend à des stratégies différentes à chaque course, et compte sur l'expérience de son écurie dans ce domaine pour bien s'en sortir. "Les courses vont être très différentes selon les équipes", a expliqué le Britannique. "Elles feront plus ou moins d'arrêts, choisiront des stratégies différentes. Mais à la fin celui qui gagnera sera celui qui aura le mieux compris le fonctionnement des pneus et qui aura trouvé la meilleure stratégie. L'année dernière c'était un domaine où nous étions très fort, l'équipe était très au point."

Du côté de chez Mercedes, on annonce qu'il sera difficile de courir un Grand Prix sans faire au moins trois arrêts aux stands. "Avec ces pneus il faut être très méfiant, car ils se dégradent de manière linéaire, et puis soudainement perdent beaucoup de performances en peu de temps, ce qui peut vous faire perdre beaucoup de secondes, rappelle Ross Brawn. Dans l'idéal vous réglez la voiture et le pilote conduit de manière à faire le moins d'arrêts possible et je pense que pour chacun l'objectif sera d'en faire trois. Si vous en faites quatre, c'est que vous avez trop tiré sur les pneus. Après cela dépendra des pistes, car vous ne perdez pas le même nombre de secondes par arrêt partout. A Monaco par exemple, ça ne vous coûte pas grand chose. Donc selon les circonstances, il sera peut-être intéressant de choisir quatre arrêts." En bref, cela promet de sacrés casse-têtes pour les ingénieurs, et l'issue des courses ne se jouera sûrement pas que sur la piste.
source: L'Equipe.fr

Alonso - "Le plus rapide gagnera"
Retour du KERS, aileron arrière amovible, nouveau fournisseur de pneus. Le règlement de la F1 a été largement modifié cette saison. Mais au bout du compte, malgré ces nouvelles incertitudes, cela ne devrait pas changer grand-chose, selon Fernando Alonso. "Comme d'habitude en F1, la voiture la plus rapide sera championne à la fin", a déclaré le pilote Ferrari. "La stratégie est importante, peut-être qu'une ou deux courses se joueront sur des coups, ou bien sur une erreur d'un pilote rapide. Mais sur 19 ou 20 courses, ce n'est pas possible. Ce qu'il faut absolument, c'est donc avoir la voiture la plus rapide, et nous travaillons dur pour ça."

L'Espagnol estime également qu'avec les nouveaux pneus Pirelli, qui se dégradent rapidement, les stratégies varieront selon les pilotes: "Il y aura beaucoup de possibilités cette saison, et il faudra savoir s'adapter et réagir rapidement. Parfois il faudra accepter de sacrifier quelques tours où vous serez plus lent afin d'éviter un arrêt aux stands de plus. Ce seront des décisions difficiles à prendre. Il faudra être très ouvert et flexible à chaque course."
source: L'Equipe.fr

Trop tôt pour parler contrat avec Webber
Le patron de l'écurie Red Bull Christian Horner a déclaré qu'il était trop tôt pour entamer les discussions avec Mark Webber en vue de sa prolongation de contrat en 2012.

"Mark est à une époque différente de sa carrière comparé à Sebastian (Vettel)", a déclaré Horner à 'Press Association'. "Il a 34 ans et il a couru 160 Grands Prix. Lorsqu'il sera temps, si Mark est toujours motivé et compétitif, il sera temps d'aborder sa reconduction."

"Que ce soit pour lui ou pour nous, il est trop tôt aujourd'hui. Cela se fera en temps voulu au cours de la saison."

Vettel a été prolongé de 2011 à 2014 cette semaine mais Webber n'a que des contrats d'un an. "C'est quelque chose que nous avons décidé ensemble l'année dernière. Beaucoup va dépendre, pour la suite, de sa motivation à continuer", assure Horner. "Il ne s'agit pas seulement d'être assez rapide. Il aura 35 ans l'année prochaine. Il arrive en fin de carrière."

"Mais ce qui est important pour nous et pour lui, c'est son envie, sa motivation et sa faim de victoire. Et par-dessus tout sa compétitivité. Mark sait que cette année est une grande année pour lui. Il y aura égalité de traitement. Mais il n'est pas au début de sa carrière et il le sait très bien."

Webber a un temps hésité avant de prolonger son contrat. Beaucoup ont dit que, pour lui, 2010 était l'année ou jamais. Mais dans certaines de ses déclarations d'avant-saison il a clairement indiqué qu'il faudrait compter avec lui aussi en 2011.
source: ESPNF1.com

Un message pour le Japon sur les Sauber
De nombreux acteurs de la F1 ont exprimé leur soutien au Japon suite au tremblement de terre et au tsunami dans le pays. Kamui Kobayashi, le seul Japonais du plateau, s'est dit très attristé.

En marque de soutien à son pilote et au peuple japonais, Sauber a décidé de placer un message sur ses monoplaces pour le Grand Prix d'Australie. L'inscription "que nos prières atteignent les Japonais" sera visible sur les deux C30. Le message sera le suivant: 我々の祈り、日本に届きますように.

Sakon Yamamoto, qui roulait en F1 l'an dernier, a également souhaité que les pilotes fassent un geste, ce qui devrait être le cas par le biais de leur association, le GPDA.

Petter Sauber a été très touché par le drame au Japon: "Il est difficile de trouver les bons mots pour exprimer notre émotion", déclare le Suisse. "Nous avons du mal à croire ce que nous voyons. Nous pensons aux personnes au Japon. Nous espérons qu'elles auront la force nécessaire pour dépasser ces circonstances d'extrême adversité."
source: SportAuto.fr

Ecclestone opposé au règlement 2013
Bernie Ecclestone se positionne contre les changements drastiques de la règlementation sur les moteurs qui entrera en vigueur en 2013.

"Je suis contre, contre et encore contre le fait de passer à ce petit turbo", a déclaré le président de la Formula One Management à 'AAPL'. "Nous n'en avons pas besoin et si c'est si important, ça devrait se retrouver en course de voitures de Tourisme. Ces changements vont coûter terriblement cher à la F1. Je suis persuadé que les promoteurs vont perdre du public et je suis sûr que nous allons perdre des télés."

Ces changements qu'Ecclestone combat, au même titre que Ferrari, visent à rendre les moteurs moins gourmands en essence en abaissant leur cylindrée de 2,8 à 1,6 l et en faisant passer le nombre de cylindres de 8 à 4.

C'est un nouveau point de désaccord entre Ecclestone et le président de la FIA Jean Todt, qui porte cette réforme.

"Lui, il n'est pas un promoteur, ce n'est pas lui qui vend la F1", note Ecclestone. "Jean et moi sommes un peu en désaccord sur ce moteur. Je ne vois pas la raison de son introduction. Nous avons eu le SREC qui était censé rendre la F1 plus verte. Maintenant nous avons quelque chose de plus."

"J'ai rencontré des personnes de toutes sortes, sponsors, promoteurs et journalistes et je pense qu'il y a deux choses qui sont importantes en Formule 1", a continué Ecclestone. "L'une est Ferrari et l'autre est le bruit. Les gens aiment vibrer au son des moteurs. Les gens qui ne sont jamais allé sur un circuit, ce qu'ils en retiennent, c'est ce son." Or le son des moteurs à 4 cylindres risque de différer par rapport à celui des V8 actuels.
source: ESPNF1.com

Shell sponsor titre du GP de Belgique
Shell est déjà impliqué en F1 via Ferrari, avec un contrat qui court jusqu'à la saison 2015. Le pétrolier sera également le sponsor titre du Grand Prix de Belgique à partir de cette année. Le contrat porte sur plusieurs saisons, ce qui pourrait aider Spa à garder sa place au calendrier.

"Le Grand Prix de Belgique est l'un des moments forts du championnat", déclare John Bullock, vice-président exécutif de Shell Retail. "Shell a également été présent tout au long de l'histoire de ce sport."

Le logo de Shell sera notamment présent sur le podium. Le pétrolier poursuivra sa présence sur plusieurs autres circuits, mais pas comme sponsor principal.

Les sponsors titre des Grands Prix se sont raréfiés ces dernières années mais depuis quelques semaines, plusieurs épreuves ont trouvé des partenaires. SingTel a prolongé son accord avec Singapour et UBS est devenu le sponsor principal du GP de Chine.
source: SportAuto.fr

Ecclestone entendu en Allemagne
Le président de la FOM Bernie Ecclestone devrait collaborer avec la justice allemande sur l'affaire Gribkowsky.

Le banquier allemand Gerhard Gribkowsky est actuellement l'objet d'une enquête en Allemagne sur une somme de 50 millions de dollars non déclarée qu'il a reçue et qui pourrait être en relation avec son rôle dans la cession des parts de la F1 à CVC Capital Partners en 2006.

Gribkowsky a été incarcéré au début de l'année et Ecclestone a accepté de se rendre en Allemagne seulement s'il était assuré de ne pas subir le même sort. L'octogénaire a pour l'instant nié tout lien avec les versements effectués à l'homme qui fréquenta avec assiduité le paddock en 2005 et 2006.

"Bernie veut se battre et il veut aussi savoir ce que le procureur a l'intention de faire", affirme un proche d'Ecclestone au 'Times'. "Il estime que CVC le soutient et que la collaboration est la bonne attitude à adopter."

En prenant connaissance des faits, CVC a lancé sa propre enquête. Elle innocenterait Ecclestone mais ses résultats n'ont pas été rendus publics.
source: ESPNF1.com
Suivez l'évolution du marché des transferts du championnat 2019.

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.