En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 09 Mai 2011

La désillusion de Glock
Timo Glock se montre de plus en plus impatient à l'égard de son écurie Virgin Racing, dont la progression stagne.

L'ancien pilote Toyota a rejoint l'équipe britannique en 2010 alors qu'elle préparait sa première saison de Formule 1. Il était clair que l'apprentissage serait difficile, comme c'est le cas pour toute nouvelle écurie, mais les espoirs de meilleurs résultats en 2011 motivaient les troupes.

Les essais hivernaux n'ont pas permis de démontrer la progression souhaitée. Lors du GP de Turquie du week-end dernier, un nouveau package devait permettre à la monoplace MVR-02 d'atteindre le niveau prévu en début de saison. Glock espérait profiter d'un système d'échappement révisé pour gagner plus d'une seconde au tour.

Mais la voiture de l'Allemand a plutôt été moins véloce que celle de son coéquipier, Jérôme D'Ambrosio, qui utilisait toujours le système d'échappement précédent. Pour ajouter à sa déveine, la boîte de vitesses de Glock est tombée en panne alors qu'il se dirigeait vers la grille de départ d'Istanbul.

"On dirait que nous reprenons du début chaque week-end", a commenté Glock au journal 'Die Welt'. "J'ai le sentiment que nous pourrions laisser tomber tous les tests et simplement prendre un café."
source: ESPNF1.com

Retour en Autriche "possible"
Bernie Ecclestone a déclaré qu'il serait heureux de voir le Grand Prix d'Autriche de retour au sein du championnat F1.

Le président de la société Red Bull, Dietrich Mateschitz, a fait rénover l'ancien A1-Ring (maintenant le Red Bull Ring) aux standards de la Formule 1. Le circuit sera de nouveau en fonction cette semaine. Toutefois, le milliardaire autrichien a déjà indiqué que les chances de voir la catégorie reine courir de nouveau dans son pays natal étaient plutôt minimes.

Mais le président de Formula One Management n'est pas contre cette idée. "C'est bon de voir que le circuit est prêt", a dit Ecclestone, tel que rapporté par APA. "Nous avons toujours été très heureux de nous rendre là-bas. Nous avons toujours aimé l'Autriche."

Est-ce que la Formule 1 pourrait réellement y retourner un jour? "Tout est possible", a répondu Ecclestone. Une remarque qui vient seulement quelques jours après que les écuries aient réclamé, en marge des discussions sur la prochaine version des Accords Concorde, le retour de certains circuits européens sur le calendrier.

Le dernier Grand Prix d'Autriche a eu lieu en 2003; il a été remporté par Michael Schumacher. "Je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne pourrions retourner en Autriche", a déclaré le septuple champion le week-end dernier.

"J'aime beaucoup ce circuit", a ajouté le pilote Mercedes. "Et c'est une bonne chose qu'ils aient conservé le même tracé qu'auparavant."
source: ESPNF1.com

Ajustements prévus pour 2013
Certains aspects du règlement 2013 ont été révisés afin de réduire davantage la traînée et par conséquent la consommation de carburant.

La largeur de l'aileron avant passera de 180 à 150 cm, une dimension qui sera également imposée à l'aileron arrière dont le profil pourrait adopter une configuration 'lame de rasoir' permanente. L'importance des appendices aéro sur la carrosserie sera limité davantage. Le projet initial visant à utiliser des effets de sol, jugé trop coûteux et difficile à encadrer, sera abandonné.

En diminuant les appuis, la traînée de la monoplace sera moindre. Cela entraînera une réduction de la consommation de carburant puisque la voiture offrira moins de résistance: plus la traînée est importante, plus le moteur doit forcer. Le niveau d'appui actuel baisserait d'un tiers.

Le flux de carburant du futur moteur turbo à quatre cylindres sera limité à 100 kilos par heure. Les voitures auront donc des réservoirs plus petits, et cette diminution de poids sera lui aussi au bénéfice d'une économie de carburant. La FIA souhaite réduire la consommation de 35% dès 2013. Notons que le prochain moteur sera secondé par un bloc électrique.

Après s'être entendu sur ces questions au cours du week-end du GP de Turquie, le groupe de travail technique de la FOTA (l'association des équipes de F1) rencontrera celui de la FIA ce mercredi à Londres. Les amendements devraient alors être entérinés.

Quant à l'adoption du moteur 2013, cet important projet de la FIA est appuyé par la majorité du paddock mais certains joueurs résistent toujours. Une réunion à ce sujet est planifiée pour le week-end du GP d'Espagne.
source: ESPNF1.com

Spéculations sur l'aileron
L'accident de Sebastian Vettel survenu vendredi dernier a peut-être dévoilé quelques indices importants sur l'aileron avant de la Red Bull RB7.

Depuis l'an dernier, les écuries tentent de comprendre comment cet aileron peut se rapprocher du sol à haute vitesse mais néanmoins réussir tous les tests de flexibilité exigés par la FIA. Ces tests ont été renforcés à quelques reprises, vu la pression provenant des autres équipes, mais Red Bull obtient toujours la note de passage.

Toutefois, le doute persiste et les observateurs espèrent toujours percer le mystère. Le directeur technique de Red Bull, Adrian Newey, a récemment indiqué qu'il était fatigué par toutes ces histoires: "Ca commence à devenir ennuyeux."

Alors qu'il pleuvait pendant les essais libres, vendredi à Istanbul, Vettel a perdu le contrôle de sa monoplace et frappé un mur. L'impact a cassé l'aileron avant, et c'est alors que de petits câbles ont été aperçus. Ils pendaient sous le museau et passaient par les tiges de soutien cassées de l'aileron. Il n'en fallait pas plus pour que les photos de la voiture accidentée soient scrutées à la loupe.

Il est possible que ces câbles ne soient que des fils électriques liés à des capteurs et rien de plus intéressant. Mais alors que d'autres équipes travaillent sur leurs propres versions, la spéculation est partie de plus belle sur l'aileron avant de Red Bull.
source: ESPNF1.com

Sutil - "La vitesse n'était pas là"
Adrian Sutil s'est pourtant bien battu à Istanbul Park, le pilote Force India s'étant notamment illustré sur Rubens Barrichello (Williams) et Michael Schumacher (Mercedes). De plus, il a adopté une stratégie à 3 arrêts qui s'est révélé être souvent préférable à une course à 4 pits.

Néanmoins, le pilote Force India n'a pas réussi à inscrire le moindre point malgré tous ses efforts. "Nous espérions avoir de la chance, en profitant de quelques abandons devant nous pour rentrer dans les points. Nous n'avons pas fait d'erreurs en course et nous avons adopté la meilleure stratégie, mais la vitesse n'était pas là."

L'écurie de Vijay Mallya garde malgré tout beaucoup d'espoirs dans les évolutions qui seront ajoutées pour le GP d'Espagne. "Nous avons testé un nouvel aileron avant vendredi dernier qui devrait être installé pour Barcelone", ajoute Adrian Sutil. "Je suis assez confiant pour cette course. Cela semble prometteur. Ce sera une grande avancée pour nous si ça marche car c'est ce dont nous avons vraiment besoin en ce moment."
source: AUTOhebdo.fr

Renault plastronne, Cosworth cogite
Tandis que le motoriste Renault s'associe au doublé réalisé ce week-end par Red Bull, son concurrent Cosworth songe sérieusement à imiter Williams et à entrer en bourse.

Le 'Sunday Times' rapporte lundi que la marque de Northampton a mandaté la banque JPMorgan Cazenove pour étudier la faisabilité de l'ouverture de son capital.

Sans citer sa source, le journal britannique affirme que Cosworth, motoriste de Williams, HRT et Virgin, pourrait être valorisé à 400 millions de dollars.

Ford a vendu Cosworth à Gerald Forsythe et Kevin Kalkhoven, les anciens propriétaires du championnat ChampCar, en 2004.

L'une des autres rumeurs, dans le paddock d'Istanbul, faisait état du départ de Williams du giron de Cosworth pour rejoindre Renault qui s'est déclaré en capacité de fournir une quatrième équipe.

En Turquie, Renault a remporté sa troisième course en 2009 en tant que motoriste. "Un excellent résultat de nouveau pour l'équipe Renault Sport F1, avec toutes les voitures ralliant le drapeau à damier, un doublé et quatre RS27 dans les 10 premiers", se félicitait le responsable des activités piste de Renault Rémi Taffin.

"Nous sommes fiers que la fiabilité et les performances du moteur aient permis à nos équipes de faire de tels progrès. C'est également encourageant que les quatre voitures équipées du SREC aient été en mesure de l'utiliser efficacement, ce qui était particulièrement important ici pour doubler ou défendre sa position sur les lignes droites d'Istanbul Park."
source: ESPNF1.com

Alonso défend le DRS
Alors que certains disent que les dépassements sont devenus trop faciles en F1, Fernando Alonso s'est porté à la défense du DRS (Drag Reduction System), l'acronyme de l'aileron arrière ajustable.

Lors du Grand Prix de Turquie, un grand nombre de dépassements ont eu lieu sur la ligne droite où l'activation du système était permis. Mais Alonso affirme que la diminution de la traînée, et l'augmentation de vitesse qui s'ensuit, n'a pas autant d'effet que la dégradation rapide des pneus Pirelli.

"Les dépassements ont plus à faire avec les différences de performance au niveau des pneus qu'avec le DRS", a expliqué le pilote Ferrari à la 'BBC'. "Lorsque je suivais (Nico) Rosberg pendant les premiers tours, le doubler était impossible. Mais quand ses pneus ont commencé à se dégrader, le dépasser a été facile. C'est plus une question de pneus."

Alonso "aime bien" l'aileron arrière ajustable, qui a permis de voir le nombre de dépassements grimper en flèche cette année. Toutefois, entre la multitude d'arrêts aux stands et les stratégies flexibles, il espère que les Grands Prix ne sont pas devenus trop compliqués à suivre.

"C'est ce que les fans ont demandé", a rappelé l'Espagnol. "Plus de spectacle, plus d'arrêts, plus de dépassements. Mais ça peut être un peu confus pour le public. Vous pouvez suivre les cinq premiers pilotes mais pas celui à la 14ème place car il y a trop d'arrêts."

"Mais l'important, c'est que les gradins soient remplis et qu'il y ait beaucoup de monde devant la télévision. J'espère que c'est mieux cette année."
source: ESPNF1.com

La Turquie va se battre
Le Grand Prix de Turquie 2011 remporté par Sebastian Vettel sera-t-il le dernier de l'histoire? Les doutes continuent de subsister autour de l'évènement pour les années à venir malgré la volonté des dirigeants turcs de prolonger leur contrat.

L'avenir de la course apparaît fragilisé depuis la tentative de Bernie Ecclestone d'augmenter les frais pour figurer dans le calendrier, ce que les organisateurs ont refusé. Cela laisse augurer une longue période de négociations...

"Nous avons discuté avec M. Ecclestone et le directeur général de la jeunesse et des sports, Yunus Akgul, évoquant les plans que nous pourrions mettre en place", a révélé le Président de la Fédération Turque des Sports Automobile, Mumtaz Tahincioglu. "Les deux parties tentent de résoudre le problème."

"Nous ferons tout notre possible et nous allons parler avec Ecclestone; nous voulons que cette course perdure et nous souhaitons que le circuit reste actif, il y a d'autres catégories et nous allons également les approcher."

"Mais nous voulons évidemment conserver la Formule 1 et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir."
source: GPUpdate.net

Williams regrette sa stratégie
Williams n'est toujours pas parvenu à inscrire une monoplace dans le Top 10. Parti en 11ème et 14ème place sur la grille, Sam Michael pouvait pourtant avoir de bons espoirs pour entrer dans les points. Mais l'écurie britannique a mal géré l'usure des pneus Pirelli et termine en dehors des points.

"Nous étions assez compétitifs dans le premier relais car nous étions sur le même rythme que les Renault", commente le directeur sportif sur 'Autosport'. "Mais ils ont changé de stratégie dans le 2ème relais en passant à 4 arrêts. Réflexion faite, nous aurions dû en faire de même. Nous sommes restés sur une stratégie à 3 arrêts mais ce n'était pas la bonne solution."

Sam Michael se porte désormais sur le GP d'Espagne, où Williams place tous ses espoirs pour repartir enfin du bon pied. "Nous aurons de bonnes évolutions pour l'Espagne", ajoute le directeur sportif de Williams. "Nous aurons un aileron arrière amélioré ainsi qu'un nouveau diffuseur et ce sera intéressant de voir comment cela fonctionnera."
source: AUTOhebdo.fr

Boullier - "Travailler plus dur"
"On a fait un bon début (de saison, ndlr). Mais je ne pense plus à ça maintenant, je pense à toutes les courses qui arrivent." Directeur technique de Lotus Renault, James Allison se tourne vers l'avenir. Les troisièmes places de Vitaly Petrov en Australie et de Nick Heidfeld en Malaisie sont déjà loin. "On a besoin d'être plus rapides. Les meilleures équipes doivent jouer avec leurs performances aérodynamiques. On a besoin d'améliorer ça plus vite que nos concurrents." Allison compte grandement sur les évolutions techniques à venir et est "très confiant. On s'active beaucoup".

Le directeur Eric Boullier dresse un constat tout aussi mesuré, après les 7ème et 8ème places de ses pilotes en Turquie dimanche. "Le résultat n'est pas aussi bon qu'il aurait pu l'être", regrette-t-il. "Il nous faut travailler plus dur le vendredi pour comprendre la dégradation des pneus, ce qui nous permettra de savoir où nous sommes pour la suite du week-end." L'écurie compte sur des progrès rapides, pour viser "le Top 6" dès Barcelone, le 22 mai.
source: L'Equipe.fr

Whitmarsh avertit Hamilton
Le patron de l'équipe McLaren Martin Whitmarsh a demandé à Lewis Hamilton de piloter de manière moins agressive après qu'il a terminé à la quatrième place du Grand Prix de Turquie.

Hamilton a commis une erreur en essayant de dépasser Mark Webber au premier tour. Il s'est retrouvé à la sixième place, derrière son coéquipier Jenson Button. Le deux hommes, comme ils l'avaient fait l'an dernier, se sont battus en piste. Button, qui était sur une stratégie à trois arrêts, a terminé à la 6ème place.

"On veut que Lewis attaque mais, parfois, cela n'est pas payant", a commenté Whitmarsh. "Le rythme de Lewis a été bon pendant toute la course mais les pneus sont si sensibles que si vous êtes engagés dans une lutte, y compris contre votre coéquipier, vous risquez de les endommager. Dans une course aussi critique, vous ne pouvez pas vous le permettre." Hamilton a lui-même reconnu qu'il avait trop optimiste.

"Si je n'avais pas détruit mes pneus d'entrée on aurait été plus proches du podium", a reconnu le champion 2008. "J'ai été impatient mais ensuite je suis bien remonté."
source: ESPNF1.com

Domenicali veut poursuivre les efforts
Le directeur de l'écurie italienne est satisfait du résultat de Fernando Alonso, qui a su améliorer sa position initiale sur la ligne de départ pour accrocher le podium. "Ce que nous avons vu ce week-end confirme que nous avançons dans la bonne direction", commente Stefano Domenicali.

Néanmoins, les RB7 sont encore plus rapides que les 150° Italia et Ferrari doit poursuivre son travail pour réduire les écarts de performance. "J'attends un nouveau progrès dans ce sens car cela voudra dire que nous avons compris la situation", souligne le directeur de la Scuderia. "Je dis aux personnes de mon écurie: n'espérez pas que les autres s'endorment."

Stefano Domenicali attend désormais la course de Barcelone (22 mai) avec impatience. "Les écarts se sont réduits en qualifications et en course. L'objectif est de s'améliorer en qualifications et nous devons faire cela dès Barcelone", conclut le directeur de la Scuderia.
source: AUTOhebdo.fr

Horner - "Tout peut changer"
Vainqueur de trois des quatre premières courses de la saison, Red Bull Racing réalise un début de championnat presque parfait. L'écurie autrichienne est largement en tête des classements pilotes et constructeurs mais ce n'est pas pour autant que Christian Horner et ses troupes s'autorisent à lever le pied.

La RB7 est de loin la meilleure monoplace du plateau mais n'est à l'abri de rien, comme l'a montré Alonso (Ferrari) dimanche dernier à Istanbul ou Hamilton (McLaren) à Shanghai, le seul à lui avoir fait entendre raison. C'est ce qui pousse Horner à la prudence.

"La vérité est que les choses peuvent évoluer très rapidement", a averti le Britannique. "Fernando nous a menés la vie dure en Turquie. Il y a deux ou trois semaines, c'était McLaren et maintenant, il semble que Mercedes ait fait un pas en avant."

"Je pense que nous ne pouvons pas nous permettre de tomber dans la suffisance. Nous devons rester concentrés, continuer à optimiser et apprendre de la voiture."

"C'est incroyable de se diriger vers Barcelone avec 43 points d'avance au classement constructeurs et 34 chez les pilotes. C'est vraiment fantastique. Mais, comme nous le savons tous, cette avance peut s'envoler très rapidement."
source: GPUpdate.net

Bahreïn souhaite lever l'état d'urgence
Les autorités de Bahreïn, qui ont obtenu jusqu'au 03 juin pour se prononcer sur leur capacité d'accueillir la Formule 1 en 2011, ont annoncé dimanche que l'état d'urgence, en vigueur dans le petit royaume du Golfe depuis le 15 mars, serait levé le 1er juin.

Le roi de Bahreïn, Hamad bin Isa Al- Khalifa, a fait paraître un décret en ce sens dimanche, alors que le patron du circuit de Bahreïn était en Turquie pour clamer que la course aurait bien lieu cette année sur le circuit de Sakhir. Des affirmations que Bernie Ecclestone a nuancées.

L'instauration de l'état d'urgence avait suivi l'arrivée de troupes d'une coalition de pays du Golfe mais à majorité saoudienne pour mettre fin aux manifestations anti-gouvernementales qui ont provoqué le report du Grand Prix. Ce dernier devait ouvrir la saison le 13 mars.

L'annonce de la fin de l'état d'urgence a coïncidé avec le début de 21 procès intentés à des leaders de l'opposition interpellés par les forces militaires. Ils risquent la peine capitale pour des faits de terrorisme selon certaines associations de défense des droits de l'Homme.
source: ESPNF1.com

Le DRS sera autorisé à Monaco
La Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a mis un terme à une polémique qui n'a cessé d'enfler depuis que quelques pilotes se sont émus de la possibilité d'utiliser le DRS (aileron arrière mobile) dans les rues de Monaco. Plusieurs acteurs du championnat craignent la dangerosité du système sur un circuit dépourvu de zones de dégagement et où un apport d'une dizaine de km/h pourrait inciter les pilotes à tenter des manœuvres de dépassement déraisonnables.

"Charlie (Whiting) nous a prévenu. Certaines écuries pensent que le DRS ne serait pas une bonne chose à Monaco, mais d'autres ne sont pas d'accord avec une interdiction et ne comprennent pas sur quelle base elle se ferait", a déclaré le directeur technique de Williams, Sam Michael, à 'Autosport'. "Charlie a donc été clair et direct sur le sujet. Il nous a dit qu'il n'y avait aucun argument fort pour justifier de ne pas avoir le DRS."

A Monaco, il est probable que la zone de détection du DRS se situe entre les deux virages du Portier (le double droite qui précède le tunnel) et que son activation puisse se faire au moment de l'entrée dans le tunnel et jusqu'au freinage de la chicane du port.
source: AutoMoto365.com

Mercedes veut se recentrer sur la course
Performante en qualifications (3ème), la Mercedes W02 n'a pas été aussi tranchante en course (5ème) ce week-end en Turquie. Le Team Principal Ross Brawn estime que l'écurie allemande devra certainement revoir son approche pour éviter de retrouver une telle différence à l'avenir.

Après la 3ème place presque surprise de Nico Rosberg samedi derrière les deux Red Bull, l'équipe logée à Brackley espérait convertir cette performance en podium mais sa monoplace n'a pas montré les mêmes signes de vélocité. Un contraste qui s'explique notamment par les options plutôt qualifs' privilégiées pendant les essais libres.

"Nous savions que nous étions un peu vulnérables avec beaucoup de carburant, je pense donc que nous devrons réfléchir à la manière d'établir nos priorités au cours du week-end parce que, lors de la course, nous avons recensé quelques cloques sur les pneumatiques et cela n'avait pas été le cas pendant les essais libres", a concédé Brawn au micro de la 'BBC'.

"Puis, avec moins de carburant, ce problème s'est estompé et nous avons alors commencé à retrouver un niveau respectable."

"Nous avions roulé avec beaucoup d'essence pendant les essais libres mais nous étions évidemment un peu à court de temps à cause de la pluie, et même si nous avons roulé avec beaucoup d'essence vendredi, nous n'avions pas vu ce problème", a-t-il confié.

"Je pense qu'il est désormais clair que les qualifications sont désormais un peu moins critiques et disposer d'un bon set-up de course avec un nombre suffisant de (train de) pneumatiques sont les choses les plus importantes."
source: GPUpdate.net
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.