En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mardi 31 Mai 2011

Les doutes de Briatore
Flavio Briatore commence à douter que les différents problèmes affectant Mark Webber, et non Sebastian Vettel, ne sont pas le fruit du hasard.

Le duo de pilotes Red Bull a vécu une guerre intestine l'an dernier, alors que l'équipe insistait que chacun d'eux avait droit à un traitement égal et que Vettel n'était pas favorisé. Mis à part un incident mineur à Barcelone, le calme semble en apparence revenu au sein de l'équipe cette année.

Toutefois, s'il est vrai que le SREC demeure problématique sur les deux monoplaces, Webber semble avoir vécu un plus grand nombre de soucis techniques et autres que son coéquipier. Dernier incident sur la liste, un arrêt bâclé lors du GP de Monaco qui a été plus coûteux en temps pour Webber que Vettel.

"J'espère que Red Bull est une équipe assez honnête pour garantir des voitures équivalentes à ses pilotes. Mais chaque fois que quelque chose arrive, ça arrive à Mark", a observé Briatore, le manager de l'Australien, à 'la Gazzetta dello Sport'.

"Je comprends que la chance joue son rôle, mais quand c'est toujours le même numéro qui apparaît, il faut se demander s'il y a quelque chose sous la table de roulette", a-t-il continué. "Je ne doute pas de l'honnêteté de (Christian) Horner (le patron de Red Bull), mais ce qu'il se passe est étrange."
source: ESPNF1.com

Un point décisif à Silverstone?
Le championnat est encore bien trop jeune pour dire que Ferrari ne sera pas en mesure de le remporter. Le Grand Prix de Grande-Bretagne sera déterminant pour la Scuderia, croit Fernando Alonso.

L'Espagnol compte actuellement 74 points de retard sur le leader du classement, Sebastian Vettel. Mais Alonso a su terminer juste derrière lui à la conclusion d'un GP de Monaco au cours duquel sa Ferrari s'est montrée très compétitive.

2ème dans les rues de Monte Carlo, c'est une belle opération. Toutefois, sur les tracés où l'aérodynamique prend une plus grande importance, la 150° Italia montre toujours des lacunes.

La course au Canada, dans deux semaines, pourrait donc s'avérer plus difficile. Celle de Valence devrait mieux aller. Mais c'est en Grande-Bretagne, sur le circuit de Silverstone, que Ferrari compte faire un grand pas en avant grâce à un nouvel ensemble aérodynamique qui pourrait s'avérer crucial pour la suite des choses.

"L'écart au classement grandit, les chiffres sont clairs, mais ni moi ni l'équipe allons baisser les bras", indique Alonso. "J'ai déjà parlé avec les ingénieurs au sujet des nouvelles pièces que nous aurons à Montréal, mais surtout de la progression prévue pour Silverstone."

"C'est à cet endroit que nous saurons vraiment dans quel sens notre saison va évoluer. En attendant, nous devons avons confiance en soi."
source: ESPNF1.com

Bahreïn répète qu'il est prêt
Le président du circuit de Bahreïn, Zayed Rashid Alzayani, proche du pouvoir, estime que son pays est prêt à accueillir la course qui devait ouvrir la saison. La FIA a annoncé qu'elle se prononcera vendredi, par la voix du Conseil mondial, réuni à Barcelone.

"Nous avons le sentiment de pouvoir organiser la course", a déclaré Zayed Rashid Alzayani alors que plusieurs points font débat autour de ce report comme la date qui serait choisie, et les droits de l'Homme, bien entendu, puisque les troubles sociaux qui ont conduit au report de l'épreuve sont toujours vifs dans le petit royaume du Golfe.

Selon Zayed Rashid Alzayani, "aucune personne n'a été détenue parce qu'elle était chiite mais parce qu'elles faisaient l'objet d'enquêtes qui le justifiaient. Certaines de ces personnes ont été remises en liberté. D'autres sont encore en détention."

Il est fortement question de programmer la course en décembre, ce qui rognerait sur les vacances des équipes. Bernie Ecclestone, lui, n'a pas l'intention de laisser filer les juteux droits d'organisation de la course pour 2011.

"Si le pays est en paix et qu'ils en sont contents, alors nous serons contents de trouver un compromis et de faire la course", a déclaré le Britannique de 80 ans à 'CNN' cette semaine.

"Je pense que les équipes seront contentes", a-t-il ajouté alors que le patron de Mercedes Ross Brawn a affirmé que courir à Bahreïn en décembre serait "inacceptable".
source: ESPNF1.com

Premiers points "doux-amers"
Le directeur technique de Williams Sam Michael ne savoure pas pleinement les premiers points de Williams cette saison à Monaco. L'abandon de Pastor Maldonado leur donne un goût "doux-amer".

Avec sa neuvième place en Principauté, Rubens Barrichello a rapporté ses deux premiers points de la saison à l'écurie de Grove, qui a réalisé le pire début de saison de son histoire. Pour autant, Michael regrette l'abandon de Maldonado. Le Vénézuélien était lui aussi dans les points au moment de faire les frais d'un accrochage avec Lewis Hamilton.

"C'est bien pour tout le monde de prendre des points", a déclaré celui qui devrait quitter l'écurie à la fin de la saison. "C'était un peu doux-amer toutefois parce que Pastor semblait parti pour prendre encore plus de points. Rubens aurait lui aussi pu faire mieux mais la première Voiture de Sécurité lui a fait mal."

Depuis la fin de la course, les propos de Hamilton font couler par mal d'encre. "C'était un incident de course", a déclaré Michael qui préfère s'intéresser à la FW33 "qui a bien marché". "En course, j'ai été particulièrement impressionné par le rythme que nous sommes parvenus à tenir avec des pneus aussi usés que ceux des voitures de tête. Il y a encore beaucoup de travail mais tout cela va dans la bonne direction."

Prochain rendez-vous: le Canada. "Sur chaque circuit, il y a eu des surprises cette année mais avec les nouveautés que nous apportons, on devrait être compétitifs", assure Michael.
source: ESPNF1.com

Heidfeld inquiète Boullier
Après un bon début de saison, marqué notamment par une troisième place en Malaisie, Nick Heidfeld marque le pas, et est régulièrement dominé par son coéquipier, Vitaly Petrov, en qualifications, même s'il reste tout de même devant le Russe au classement (29 points contre 21). Une baisse de performances qui n'a pas échappé au directeur de Lotus Renault, Eric Boullier.

"Je ne sais pas ce qu'il doit faire. En premier lieu, nous devons nous asseoir, discuter de la situation et essayer de comprendre avec lui ce qui ne va pas", a expliqué le Français à 'Autosport'. "Il doit être au moins au niveau de Vitaly dès les essais, ce qui n'est pas le cas. En qualifications, il faut trouver l'équilibre et la confiance nécessaires pour tout donner sur un seul tour. Pour le moment, sa saison est bonne, mais pas assez bonne. Le dimanche ça se passe bien. Mais plus vous êtes haut sur la grille, plus vous avez de chances de marquer des points."
source: L'Equipe.fr

McLaren voulait que Hamilton abandonne
Adrian Sutil a provoqué un accident en chaîne à Monaco. Lewis Hamilton a freiné pour l'éviter, Jaime Alguersuari a percuté l'Anglais, et Vitaly Petrov a choisi de percuter le rail pour ne pas toucher la Toro Rosso.

L'aileron arrière de Lewis Hamilton a été endommagé dans le contact. McLaren voulait qu'il abandonne mais il a choisi de rester en piste. L'équipe a finalement pu le réparer durant le drapeau rouge.

"J'ai été percuté à l'arrière et on m'a demandé de rentrer et d'abandonner, et j'ai refusé", a indiqué Hamilton au 'Guardian'. "Il y a eu le drapeau rouge et j'ai bien fait de ne pas abandonner parce que j'ai pu marquer quelques points, sinon ça aurait été dur au championnat."

Lewis Hamilton a été critiqué pour ses déclarations et pour son comportement en piste à Monaco. Il a présenté des excuses pour ses propos envers Felipe Massa et Pastor Maldonado, mais il restera le même pilote.

"En toute honnêteté, je n'arrêterai pas de rouler de la façon dont je le fais", précise Hamilton. "C'est comme ça que je fais. C'est pour ça que je suis là, c'est ce que je suis. Je ne veux gêner ou blesser personne. Je fais ça parce que j'aime la course."
source: SportAuto.fr

L'agent de Kubica met la pression
Daniele Morelli, l'agent de Robert Kubica, a réagi ce mardi aux propos de Gérard Lopez. Le patron de Genii Capital, propriétaire de l'écurie Lotus Renault GP, avait déclaré que le pilote polonais ne reviendrait pas avant la saison 2012. Une version démentie par ce proche de Kubica, gravement accidenté le 06 février dernier lors d'un rallye en Italie.

"Je ne parierai pas sur le fait que Robert ne sera pas de retour avant la fin de la saison", a déclaré Morelli à la 'BBC'. "Ce que Lopez a dit ne correspond pas avec les informations que nous avons. Il n'y a aucun fondement pour tenir de tels propos. Tous les médecins, pas seulement les nôtres, n'ont pas rayé Robert pour cette saison", a ajouté l'agent dans des propos repris par la presse polonaise. "Je pense que la déclaration de Lopez est incorrecte. Si Robert est suffisamment apte à conduire une Formule 1 sur un tour, il peut le faire pour tout un week-end. Il reviendra quand il portera sa combinaison."
source: Sports.fr

Hamilton s'excuse auprès de Massa
Lewis Hamilton s'est excusé auprès de Pastor Maldonado et Felipe Massa pour ses attaques verbales après le Grand Prix de Monaco.

Hamilton a terminé la course à la sixième place pour conclure un après-midi particulièrement mouvementé où il s'est accroché avec Massa et Maldonado. "Ces pilotes sont ridicules, c'est stupide", avait-il déclaré au micro de la 'BBC'.

Le Britannique, après l'avoir fait auprès des commissaires qu'il avait aussi agressés verbalement, a tenu à s'excuser vis-à-vis de ses collègues. "A Massa et Maldonado, avec mon plus grand respect, je m'excuse si je vous ai offensés", a-t-il déclaré sur Twitter.

Pour expliquer son coup de sang, Hamilton évoque Monaco où son idole Ayrton Senna est recordman absolu du nombre de succès (1987, 89, 90, 91, 92 et 93). "Au fin fond de moi-même, je crois que je peux maîtriser ce circuit", a déclaré Hamilton. "J'ai le sentiment que je peux être le plus rapide ici. Je l'ai été même si je n'avais pas la meilleure voiture."

"J'ai été touché et j'avais mon aileron arrière qui pendait. On m'a demandé d'abandonner, j'ai dit non", a déclaré le pilote McLaren, par ailleurs, dans la presse britannique. "Au premier arrêt, on m'a demandé de rentrer mais il n'y avait personne pour l'attendre. Cela a aussi fait grimper la tension."
source: ESPNF1.com

Rosberg espérait monter sur le podium
Résidant à Monaco, Nico Rosberg avait bien l'intention de briller pour son "GP à domicile". Après s'être montré à son aise en essais libres, et après avoir signé le 7ème temps des qualifications malgré un gros accident le samedi matin, le jeune Allemand espérait même être en mesure de grimper sur le podium. Las, le week-end de l'équipe Mercedes GP ne fut pas la hauteur des attentes.

"J'étais convaincu de pouvoir monter sur le podium", explique-t-il sur son blog. "Mais ça ne s'est malheureusement pas passé comme cela. J'ai pris un excellent départ, je me suis retrouvé 5ème. J'étais donc optimiste. Puis les pneus ont été fusillés, ce qui m'a fait dégringoler au classement. Quel que soit le type de gomme, cela ne changeait rien. De plus, en milieu de GP, je n'ai pas fait du très bon travail au volant. Ce n'était pas non plus mon meilleur jour. Tout cela cumulé, c'est un week-end à oublier. J'étais censé monter sur le podium, et je termine 11ème."

Nico Rosberg ne baisse pas les bras pour autant, et compte bien faire oublier son mauvais week-end monégasque dès la semaine prochaine à Montréal.
source: AUTOhebdo.fr

Stratégie "compliquée" pour Renault F1
Surfant sur la vague Red Bull, Renault F1 Sport, le motoriste de l'écurie de Milton Keynes, ne peut que se féliciter de la cinquième victoire en six courses de Red Bull, dimanche à Monaco. Même si elle a en partie reposé sur le coup de poker stratégique de Sebastian Vettel.

Le drapeau rouge en fin de course a donné raison au Champion du monde qui avait décidé, après avoir connu des soucis à son premier arrêt, de ne plus repasser par le stand. "Du point de vue stratégie, ce fut compliqué mais Sebastian a fait un bon travail pour maintenir (Fernando) Alonso à distance avant le drapeau rouge, puis le contenir ensuite lors du nouveau départ", a déclaré le responsable des activités de piste de Renault F1 Rémi Taffin.

"Gagner sur cette piste, qui exige le meilleur de nos ingénieurs pour obtenir la bonne maniabilité et les bons paramètres pour les virages lents serrés, est à mettre au crédit de tous à Viry et de la relation étroite que nous avons élaborée avec l'écurie Red Bull Racing."

Après la course, Taffin se réjouissait également que l'accident du pilote Lotus Renault Vitaly Petrov soit sans gravité: "Le plus important est de savoir Vitaly hors de danger après son accident. Il a subi un gros impact et nous avons tous été heureux d'entendre qu'il était OK."

"Mark a également été très bon durant toute la course pour finir quatrième, ce qui représente un bon résultat après les problèmes survenus lors de son arrêt. Dépasser à Monaco n'est pas facile et il a fait un excellent travail."
source: ESPNF1.com

Horner élogieux sur Vettel
Christian Horner estime que les victoires coup sur coup de Sebastian Vettel en Espagne et à Monaco sont "les deux meilleures prestations de sa carrière".

Dans les deux cas, le Champion du monde a démontré qu'il savait avoir les nerfs solides en résistant aux retours de Lewis Hamilton et de Fernando Alonso respectivement. Horner a déjà rendu hommage à son pilote après Monaco en disant que c'est lui qui a choisi sa stratégie à un arrêt qui a fait basculer la course.

"Tenir sous la pression de Fernando et Jenson (Button) de cette manière, c'était fabuleux", a ajouté le dirigeant britannique. "Ce qu'il a fait à Barcelone, qui semble maintenant bien loin, et sa performance à Monaco, c'est absolument fantastique."

"Il a accompli un nouveau pas en avant cette année, que ce soit en tant que pilote ou en tant qu'homme, il a énormément progressé et ça se voit dans la voiture. Sur les huit derniers jours, je dirais qu'il a réussi les deux meilleures prestations de sa carrière", continue Horner.

Après cinq victoires en six courses, un deuxième titre tend les bras à Vettel selon Fernando Alonso. "Il n'a laissé échappé que sept points et c'est quelque chose de phénoménal", a déclaré Horner. "Il a une belle avance mais elle ne représente qu'un peu plus de deux victoires. Il est évident qu'il est dans une bonne position mais on a vu ces deux dernières semaines, qu'il peut être mis sous pression par différents pilotes."

"Jenson a été très rapide, comme l'ont été Lewis et Fernando ici et en Turquie. Alors il est impossible de se reposer sur ses lauriers. Bien sûr, nous avons confirmé pour l'instant cette année les résultats de l'année dernière mais le chemin est terriblement long encore."
source: ESPNF1.com

Kobayashi améliore son meilleur résultat en carrière
Après la frayeur, place au bonheur: Kamui Kobayshi a donné des raisons de sourire à son écurie en terminant à la cinquième place du Grand Prix de Monaco. C'est le meilleur résultat du pilote Sauber depuis ses débuts en Formule 1 (Brésil 2009]).

Le Team logé à Hinwil a eu très peur pour son deuxième pilote, Sergio Pérez, victime d'une très violente sortie de piste samedi lors des qualifications. Le Mexicain, sorti lundi de l'hôpital, a dû apprécier devant sa télé la performance de son partenaire de garage.

"Je suis très heureux", a commenté le pilote nippon après sa prestation. "J'ai eu énormément de difficultés en qualifications, mais l'équipe a fait du très bon boulot d'un point de vue stratégie. Notre changement de pneus s'est déroulé au meilleur moment. Cela n'a pas été un problème de boucler autant de tours avec les gommes super-tendres et je crois qu'elles auraient pu durer encore plus longtemps."

"Au début, j'ai eu quelques problèmes de trafic, mais ils se sont arrêtés les uns après les autres devant moi et cela s'est amélioré pour moi. Après mon seul et unique arrêt, je suis resté coincé derrière Adrian Sutil, et je devais en même temps défendre ma position face à Mark Webber. Dans cette situation, il était assez délicat de gérer les pneumatiques."

"Sans le restart, j'aurais certainement pu terminer quatrième. Mais Mark était vraiment très proche derrière moi et je n'ai rien pu faire dans les derniers tours. Je pense malgré tout que c'est une très belle performance en conclusion de ce qui a été un week-end difficile", a-t-il ajouté.

A l'issue du Grand Prix de Monaco, Kamui Kobayashi occupe la dixième place du championnat, devant Michael Schumacher. Le Japonais a inscrit 19 des 21 points de son équipe.
source: GPUpdate.net
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.