En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mardi 11 Septembre 2018

Le grand huit pour Pérez à Singapour?
Racing Point Force India va recevoir de nouvelles évolutions significatives à Singapour, ce qui pourrait encore accélérer la remontée au classement des constructeurs de la "nouvelle" écurie.

Après des qualifications à oublier à Monza, Sergio Pérez avait su réagir en course pour finir juste derrière son coéquipier. A Singapour, le Mexicain espère tout naturellement confirmer la grande forme de son équipe.

"J'ai vraiment hâte de courir ce week-end. Les deux dernières courses se sont vraiment bien passées pour nous et vous pouvez ressentir une ambiance positive dans toute l'équipe. Donc nous voulons poursuivre sur cette lancée."

"Singapour est un évènement spécial et je ne pense pas qu'il y ait une autre course qui ressemble à celle-ci dans le monde. La ville est en pleine effervescence et le circuit a l'air incroyable quand toutes les lumières sont allumées. L'hôtel est très proche du paddock, au point que nous marchons pour nous rendre sur la piste; c'est une bonne manière de voir de plus près la ville, d'en ressentir l'ambiance - ce que vous ne pouvez pas vraiment faire sur les autres courses."

Plaisant sur bien des points, le Grand Prix de Singapour est pourtant une rude épreuve pour les nerfs et la condition physique des pilotes.

"La course est un test majeur pour le corps" poursuit Sergio Pérez. "Quand vous êtes dans la voiture, il est difficile de respirer et vous transpirez beaucoup. Les jours précédant la course, je m'entraîne dans les conditions les plus rudes, pour m'y habituer. La course est aussi la plus longue de l'année en termes de temps passé dans le cockpit, donc la forme physique est importante. La meilleure préparation pour le Grand Prix? Il faut bien dormir et rester hydraté. Les horaires inhabituels rendent cette semaine un peu étrange, surtout au début de la semaine, mais après quelques jours à Singapour, ce n'est plus un problème."

"Le circuit de Marina Bay est l'un de mes favoris, parce que j'y ai marqué des points lors de mes sept courses ici: sept arrivées dans les points en sept Grands Prix! Et j'ai hâte de réussir le grand huit. J'adore conduire sur des circuits urbains, parce qu'il faut être agressif et précis, et Marina Bay est le type de circuit où un pilote peut faire la différence."

"Être si proche des murs est toujours difficile, mais aussi amusant. Avec les voitures plus larges, il est plus difficile de dépasser, mais la piste n'est pas aussi étroite qu'à Monaco et il y a assez de place pour tenter quelques manœuvres de dépassement."

"Nous amenons une évolution pour cette course, donc je m'attends à ce que nous soyons compétitifs. L'an dernier, j'ai fini 8ème et après notre percée à Spa et à Monza, je m'attends définitivement à ce que nous nous battions pour une bonne quantité de points de nouveau."
source: Nextgen-Auto.com

Steiner n'est pas du tout inquiet pour Haas à Singapour
La Haas VF-18 avait réalisé une piètre performance à Monaco, mais sur un autre circuit sinueux, à Budapest, elle fut bien plus compétitive - Romain Grosjean et Kevin Magnussen avaient tous deux terminé dans le Top 10.

A Singapour, sur la base de ces progrès, Günther Steiner s'attend donc une fois encore à voir les siens lutter pour les points, voire davantage. C'est donc avec confiance que le directeur de l'équipe américaine aborde ce rendez-vous particulier.

"Comme toujours, je n'ai jamais d'excès de confiance avant le vendredi. Mais je crois avec confiance que nous obtiendrons un bon résultat. A quel point? Nous verrons. La performance de certaines F1 peut être très dissemblable selon le type de circuits. Notre voiture semble être assez bonne partout. Nous étions très bons au Red Bull Ring. Sur toutes les autres pistes, nous étions toujours là. J'ai confiance, nous aurons un bon résultat à Singapour. Je ne suis pas inquiet."

Qu'est-ce qui explique la confiance dont faire preuve aujourd'hui Günther Steiner?

"Nous comprenons bien mieux la voiture et nos ingénieurs peuvent juste mieux la régler pour chaque circuit spécifique. Nous sommes bons partout."

"Nous en apprenons à chaque course. Nous avons appris certaines leçons de la Hongrie, ce qui va nous aider, mais à Singapour, il y aura un package aérodynamique différent, donc ce sera un petit peu différent. Mais les gars savent, maintenant, quoi faire pour améliorer la performance de la voiture dans des circonstances normales."

A entendre Günther Steiner, Haas a toutes les chances de pouvoir viser une nouvelle double arrivée dans les points le week-end prochain. Pour autant, les défis techniques du tracé singapourien ne l'effraient-ils pas?

"Je ne pense pas qu'il y ait de difficultés techniques particulières sur ce circuit, par rapport aux autres pistes. Il faut bien faire fonctionner vos pneus. Ce qui est différent, c'est que les Essais Libres 1 ont lieu durant la journée le vendredi, et ensuite, les EL2 se déroulent de nuit, donc la température est différente."

"Nous savons tout cela, mais le principal, c'est de trouver un bon équilibre et de mettre les pneus dans leur bonne fenêtre de fonctionnement. Dans ces conditions, normalement, nous sommes bons."
source: Nextgen-Auto.com

Ericsson et Leclerc ne s'attendent pas à une partie facile à Singapour
A la faveur de la disqualification de Romain Grosjean, Marcus Ericsson est entré dans le Top 10 lors du dernier Grand Prix d'Italie. Le Suédois a progressé depuis les dernières courses, alors qu'il est sous pression puisqu'il ne sait toujours pas s'il pourra conserver son baquet.

A Singapour, Marcus Ericsson était parti en tête-à-queue l'an dernier en course. Toute erreur de ce genre est évidemment à proscrire cette fois-ci...

"Le Grand Prix de Singapour est l'un des moments marquants de chaque saison. C'est probablement le circuit le plus spectaculaire sur lequel conduire, puisqu'il est localisé en plein centre-ville. Et il se déroule de nuit. C'est aussi l'une des courses les plus difficiles de l'année mentalement comme physiquement, en raison de la chaleur extrême et de l'humidité, ce qui complique le pilotage."

"L'équipe a hâte de rebondir après un week-end difficile à Monza, et nous sommes déterminés à nous battre pour obtenir de nouveau un bon résultat. J'ai hâte de revenir à Singapour."

Charles Leclerc, lui non plus, ne sait pas de quoi sera fait son avenir: mais le Monégasque peut être beaucoup moins préoccupé. Il a été confirmé par la Scuderia Ferrari pour 2019 aux côtés de Sebastian Vettel.

"Le circuit de Singapour sera une expérience totalement nouvelle pour moi. J'ai travaillé dans le simulateur, mais ce sera une expérience spéciale de conduire ici pour de vrai. Ce sera aussi ma première vraie course de nuit, ce qui est excitant. J'ai vraiment hâte. C'est l'une des courses les plus renommées et les plus populaires du calendrier, et ce sera un plaisir de rencontrer les fans ici."

"La piste a l'air intéressante, et la ville animée. J'attends ce week-end de course avec une grande impatience."
source: Nextgen-Auto.com

Visiblement résigné, Ocon remercie ses soutiens
La titularisation de Charles Leclerc chez Ferrari pour 2019 et l'arrivée de Kimi Räikkönen chez Sauber dans le même temps ont mis un peu plus en lumière la grosse injustice de cette saison des transferts: Esteban Ocon ne devrait plus être en Formule 1 l'an prochain. Le Français a envoyé un mot sur les réseaux sociaux qui ne laisse guère de doute.

"Je dois remercier tout le monde pour tous les messages aimables et le soutien que je reçois chaque jour", lance-t-il. "Nous avons déjà été dans des situations difficiles et nous les avons toujours surmontées, il n'y a pas eu de chemin facile tout au long de ma carrière. Je peux vous promettre que ce n'est pas maintenant que je vais abandonner."

"La motivation est grande et mes anciens rivaux sont dans les meilleures voitures, ce qui me donne plus faim que jamais. Je rêve F1, je m'entraîne F1, je mange F1, je joue F1, je pense F1. Je suis né pour courir et mon seul but est d'être champion et ça le sera toujours."

S'il avoue ne pas se laisser distraire par les rumeurs à son sujet, voulant absolument faire le meilleur travail possible lors des dernières courses de la saison, la situation est en effet mal embarquée pour le pilote Racing Point Force India, qui doit désormais espérer un gros revirement chez Williams pour continuer à courir l'an prochain.

S'il est mis sur la touche comme ça semble malheureusement être le cas, l'aveu d'échec sera immense pour Mercedes qui devra prendre une décision, non pas en son propre intérêt, mais dans celui du pilote.
source: Nextgen-Auto.com

Claire Williams fait le point sur l'avenir de la Formule 1
Le plafonnement budgétaire va être adopté en 2021 en Formule 1 et devrait progressivement se serrer jusqu'en 2023 pour atteindre les 150 millions de dollars annuel. Une victoire selon Claire Williams, qui urge la F1 d'adopter un tel règlement depuis longtemps.

"Oui, nous l'avons toujours demandé" rappelle-t-elle. "Il est inclus dans les plans de gestion de la F1, avec une première étape en 2020, puis une réduction progressive jusqu'en 2023. Il doit aider les petites équipes à être plus compétitives en réduisant les écarts. Il ne s'agit pas seulement de Williams, mais du sport et de son avenir dans son ensemble."

Un autre point du règlement concerne les moteurs. Il est désormais acquis que la révolution prévue initialement n'aura pas lieu, mais une certaine simplification des V6 turbo hybrides actuels pourrait avoir lieu, notamment avec la standardisation de certaines pièces.

"Nous sommes pour une simplification, mais en maintenant un système hybride. Le sport doit dépeindre ce qui se passe dans le monde réel. Malheureusement, les réglementations actuelles complique une arrivée pour les nouveaux constructeurs en Formule 1. Un système hybride plus simple et des coûts de location moins élevés pour les clients aideraient considérablement les équipes indépendantes. En ce qui concerne les futures règles sur le châssis, les discussions ont également commencé."

Enfin, Claire Williams fait un bilan du travail de Liberty, qu'elle a tendance à trouver positif: "Liberty a hérité d'un travail difficile. Les expériences jusqu'ici semblent positives pour moi. Mais vous devez aussi leur donner du temps et je les mets en garde contre des décisions hâtives. Regardez de plus près et ne prenez pas de décisions trop rapides."
source: Nextgen-Auto.com

De moins en moins d'ingénieurs de talent intéressés par la F1
Susie Wolff, l'épouse du directeur de Mercedes F1 et ancienne pilote, s'occupe de l'ascension des femmes en sport automobile, que ce soit derrière un volant mais aussi dans un garage de course ou à l'usine.

Et elle admet que, même du côté masculin, trouver des mécaniciens et des ingénieurs de talent qui veulent sacrifier leur vie personnelle pour travailler en Formule 1 devient de plus en plus difficile.

"Mercedes se rend compte et est même très consciente du fait qu'il n'y a pas assez de personnes qui postulent pour les meilleures places. Le directeur des ressources humaines essaye de changer la situation", dit-elle à 'Forbes Magazine'.

Est-ce une aubaine pour les femmes, que l'on voit de plus en plus nombreuses dans les paddocks? Selon Susie Wolff, il ne faut plus raisonner comme ça. L'évolution des mentalités a été très rapide selon elle.

"Par exemple, Toto ne s'inquiète pas de savoir si c'est un homme ou une femme qui postule pour tel ou tel emploi. Il s'inquiète juste du niveau de son talent."

"Il choisira toujours le meilleur candidat pour un poste, quel que soit son sexe."
source: Nextgen-Auto.com

Un conflit de calendrier avec la NASCAR contrarie le circuit d'Austin
Depuis le retour du Grand Prix du Mexique en 2015, la course de Mexico City se déroule après celle, voisine géographiquement, d'Austin. Or en 2019, les dates des deux événements ont été échangées.

En l'état actuel du calendrier, le Grand Prix du Mexique aurait lieu le 27 octobre 2019, et celui des Etats-Unis le 3 novembre 2019.

Ce changement n'est pas du tout du goût de Bobby Epstein, le président du Circuit des Amériques (COTA). En effet, si les dates sont maintenues, le Grand Prix des Etats-Unis aura lieu en même temps que la course de NASCAR au Texas Motor Speeday. Et pour ne rien arranger, Austin est aussi situé dans l'Etat du Texas...

"Nous aimons notre date en octobre, nous en sommes heureux", avance aujourd'hui Bobby Epstein. "Notre préférence va pour octobre, mais je pense que Mexico avait un conflit de dates, donc nous avons échangé nos places."

"Ce n'est pas idéal d'aller contre la NASCAR. Le Texas est un très grand Etat et le Motor Speedway à Fort Worth a un évènement de NASCAR ce jour-là - à quatre heures de route."

"Nous ne pensons pas qu'il y ait beaucoup de fans à la fois de NASCAR et de F1. Malgré tout, vous voulez toujours accueillir le plus de fans possibles."

"Donc ce n'est pas idéal. Et je suis sûr que si la F1 avait pu faire autrement sur le plan logistique, elle l'aurait fait. Tout cela ne profite à personne. Ce n'est pas comme s'ils avaient dit 'Allez, mettons cette course le même jour que la NASCAR.' Personne ne veut faire du mal à la NASCAR, c'est juste malheureux pour les fans qui vont devoir choisir entre ces deux évènements."

"Et dans certains cas, des sponsors sont des partenaires des deux évènements, et cela les force à choisir où ils devront concentrer leurs ressources. Donc tout le monde sait que ce n'est pas l'idéal. Je suis sûr que ce qui a causé cet échange de dates, c'était l'absence de flexibilité de la part de Mexico en 2019."

L'espoir de Bobby Epstein est maintenant d'éviter un conflit de calendrier. A l'avenir, voudrait-il que son Grand Prix ait lieu encore plus tard en novembre?

"J'espère que ça n'arrivera qu'une fois! Ce n'est pas le meilleur week-end pour nous. Mais un Grand Prix plus tard en novembre serait encore beaucoup moins souhaitable."

"Pour être honnête avec les gars de Liberty Media... en 2014, nous avions eu un conflit aussi avec le Texas Motor Speedway. Et je sais que CVC (ancien propriétaire de la F1) avait essayé de faire un effort pour éviter cette date. Cela arrive parfois dans une période de transition, quand un peu de savoir-faire institutionnel se perd involontairement."
source: Nextgen-Auto.com

Leclerc - 'Les rêves peuvent se réaliser'
Charles Leclerc a donc été confirmé par Ferrari pour remplacer Kimi Räikkönen en 2019, et la Scuderia se réjouit certainement d'un tel vent de fraîcheur dans une équipe qui n'avait plus recruté de pilote si peu expérimenté depuis Jean Alesi, qui ne disposait à l'époque que d'un bagage de 23 courses, contre 21 pour le Monégasque lorsqu'il disputera son premier Grand Prix en rouge.

Leclerc a commenté sa titularisation sur les réseaux sociaux, après l'annonce de ce matin.

"Les rêves peuvent se réaliser: je piloterai pour la Scuderia Ferrari en 2019! Je leur serai toujours reconnaissant pour cette opportunité qu'elle me donne. Merci aussi à Nicolas Todt (son manager) qui me soutient 2011. Merci aussi à ma famille", déclare-t-il.

Le Monégasque a aussi une pensée particulière pour deux personnes qui ne sont malheureusement plus de ce monde.

"Je pense à mon père, à qui je dois tout ce qui m'arrive. Je pense aussi à Jules Bianchi, merci à lui pour toutes les choses qu'il m'a apprises. Nous ne t'oublierons jamais."

"Je remercie aussi toutes les personnes qui m'ont soutenu et ont cru en moi. Je travaillerai encore plus fort pour ne pas les décevoir."

"Mais il y a d'abord une saison à finir avec une équipe incroyable qui m'a donné l'opportunité de montrer mon potentiel, Sauber."
source: Nextgen-Auto.com

Sauber remercie Leclerc et lui souhaite le meilleur
Ferrari et Sauber ont confirmé ce jour l'échange de baquet entre Kimi Räikkönen et Charles Leclerc pour 2019. Si la Scuderia n'a pas communiqué outre mesure au sujet de son nouveau pilote, Sauber a tenu à féliciter Leclerc par les mots de Fred Vasseur.

"C'était un grand plaisir de soutenir Charles Leclerc lors de sa première année en Formule 1", a déclaré le Français. "Depuis son arrivée, il a donné une grande motivation à l'équipe. Nous avons progressé sans cesse et nous travaillerons dur jusqu'à la fin de saison pour signer les meilleurs résultats possibles."

Sauber fait la bonne opération en gardant un leader l'an prochain avec Räikkönen, et Vasseur avait besoin d'un tel remplacement, ce qu'il explique en jugeant l'apport de Leclerc à son équipe cette année: "Nous sommes conscients du talent de Charles et nous sommes confiants quant à son avenir, que nous voyons brillants. Nous continuerons à le suivre de près et nous lui souhaitons le meilleur."
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Leclerc remplace Räikkönen chez Ferrari
C'était un secret assez peu bien gardé ces derniers jours: après plusieurs mois de réflexion et d'hésitation, marqués notamment par un changement à la tête de Ferrari qui a occasionné une hésitation de dernière minute, la Scuderia a finalement décidé d'annoncer Charles Leclerc en tant que pilote titulaire pour 2019.

Le Monégasque accède au sommet du sport après une année seulement et aura fort à faire pour se hisser dès la première année au niveau attendu, d'autant que Ferrari est actuellement en position de jouer les titres mondiaux et il devra au moins rapporter régulièrement des points, viser les podiums et potentiellement la victoire.

Néanmoins, Leclerc connaît parfaitement l'équipe puisqu'il est depuis longtemps impliqué dans la Ferrari Driver Academy, dont il est le meilleur membre depuis Jules Bianchi, qui était lui aussi promis à ce poste à plus ou moins long terme avant son accident en 2014.

"La Scuderia Ferrari annonce que durant la prochaine saison de Formule 1, Charles Leclerc pilotera pour l'équipe aux côtés de Sebastian Vettel", a sobrement annoncé un communiqué, mais ni le pilote ni Maurizio Arrivabene ne se sont exprimés pour le moment.
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Kimi Räikkönen chez Sauber pour deux saisons
Comme nous vous l'annoncions hier, Kimi Räikkönen va rejoindre Sauber en 2019. Le Finlandais a vendu la mèche sur son compte Instagram avant que Sauber, dans les secondes qui ont suivi, n'officialise l'opération. Le Finlandais revient donc terminer sa carrière là où il l'a commencée en mars 2001 par une sixième place.

"Signer Kimi Räikkönen comme pilote représente un pilier de notre projet et nous rapproche de notre objectif de faire des progrès significatifs en tant qu'équipe dans un futur proche", a reconnu le Fred Vasseur, directeur de Sauber.

"Le talent indubitable de Kimi et son immense expérience de la Formule 1 ne contribuera pas seulement au développement de notre voiture, mais accélérera aussi notre croissance et le développement de toute l'équipe. Ensemble, nous débuterons la saison 2019 avec des fondations solides, poussés par la détermination de nous battre pour des résultats significatifs."

De son côté, le Finlandais s'est dit heureux de revenir chez Sauber, sur sa page Instagram personnelle: "Devinez qui est de retour?! Les deux prochaines années se feront avec Sauber! C'est bon de revenir la où tout a commencé!"
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Kimi Räikkönen quitte Ferrari en fin de saison
C'était une annonce fortement attendue, alors que les spéculations grandissaient du côté de Maranello. Ferrari a confirmé que Kimi Räikkönen quitterait l'équipe et ne serait plus pilote pour la Scuderia en 2019. Une annonce qui laisse la voie libre à Charles Leclerc.

"La Scuderia Ferrari annonce qu'en fin de saison 2018, Kimi Räikkönen quittera son rôle actuel", commence le communiqué.

"Durant ces années, la contribution de Kimi dans l'équipe, tant en qualité de pilote que pour ses qualités humaines, a été fondamentale. Il a joué un rôle décisif dans la croissance de l'équipe et il a beaucoup joué le jeu de l'équipe."

Le communiqué rend hommage et souhaite le meilleur à celui qui est encore le dernier Champion du monde en date de l'équipe.

"En tant que Champion du monde pour la Scuderia Ferrari, il fera toujours partie de l'Histoire et de la famille de l'équipe. Nous remercions Kimi et lui souhaitons, ainsi qu'à sa famille, un avenir prospère."
source: Nextgen-Auto.com

Schumacher domine en F3, certains le voient rapidement en F1
Les performances récentes de Mick Schumacher en F3 Européenne ont forcément attiré les regards de nombreux observateurs, notamment suite au week-end sur le Nürburgring, où il a fait main basse sur les trois courses.

Mika Salo pense même que l'Allemand vient de faire le premier pas vers la Formule 1, mais ne sait pas quel déclic a eu Schumacher, passé de la 11ème à la deuxième place du classement en quatre week-ends de course.

"C'est difficile à dire", admet le Finlandais. "C'est sa deuxième année dans la discipline, mais quelque chose s'est produit car il est subitement plus rapide que les autres. Personne ne sait vraiment ce que c'est."

L'ancien pilote ne voit pas pourquoi il ne pourrait pas aller en Formule 1 rapidement: "Pourquoi pas? Si vous pouvez piloter comme ça dans les catégories inférieures, c'est que vous êtes un bon pilote."

L'étape suivante pour Schumacher, soutenu par l'équipe Prema, serait d'aller en Formule 2. Pour un autre ancien pilote, Gerhard Berger, le fils de son ancien rival est prêt: "Je pense qu'il a la maturité suffisante pour la Formule 2. S'il est performant là-bas, il a une bonne chance de faire carrière en F1."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso vise les points à Singapour pour McLaren
A Monza, comme prévu, McLaren a souffert sur une piste exigeant beaucoup de puissance moteur. Le problème, c'est que l'écurie de Woking dispose aussi d'un châssis indigne de son statut. Le Grand Prix de Singapour s'annonce par conséquent complexe à gérer pour Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, même si un léger mieux est attendu.

Le pilote espagnol disputera son dernier Grand Prix de Singapour; il espère en garder un bon souvenir...

"Après des courses difficiles à Spa et à Monza, nous disons au revoir à l'Europe. Nous espérions obtenir des points lors de ces deux courses, et non abandonner deux fois, mais au moins, sur un plan plus positif, nous avions réussi à trouver un peu de rythme à Monza le dimanche."

"Ce qui est important pour nous, c'est de nous concentrer sur la fiabilité, en particulier à Singapour, circuit qui devrait mieux convenir à notre package. Donc nous devons maximiser notre performance. Les points sont définitivement toujours l'objectif."

"Le peloton devient de plus en plus compétitif cette saison et nous savons que nous devrons travailler dur pour maintenir un rythme de développement supérieur à celui de nos concurrents. J'ai hâte de courir sous les projecteurs de Singapour, car c'est toujours un week-end fantastique pour les fans."

Ce week-end aura un goût amer pour Stoffel Vandoorne: le Belge sait désormais que Lando Norris le remplacera la saison prochaine. Il doit tout faire pour essayer de convaincre une écurie de sauver sa place en F1 l'an prochain.

"L'an dernier, c'était ma première expérience en course à Singapour et je l'ai vraiment appréciée. En fait, c'est là et en Malaisie que j'ai obtenu mon meilleur résultat en F1, une 7ème place. C'est une piste qui convient définitivement davantage aux forces de notre package - plus que les autres. Donc j'espère que ce week-end sera plus positif et que nous pourrons montrer que nous avons progressé en termes de rythme face à nos concurrents."

"Même si j'ai très hâte de me tourner vers mon futur depuis qu'il a été confirmé que je ne courrai pas pour McLaren l'an prochain, je suis aussi déterminé à 100% pour tout donner jusqu'à la fin de la saison. L'équipe comme moi-même pousserons très fort pour obtenir les meilleurs résultats possibles avec ce que nous avons. Et la saison n'est certainement pas encore finie."

"Courir à Singapour était une expérience incroyable l'an dernier et j'ai très hâte d'y courir de nouveau. Passer toute la semaine en restant aux horaires européens est l'une des choses les plus sympathiques de ce Grand Prix, et c'est une expérience totalement unique dans le calendrier. Espérons que nous aurons un week-end positif pour les fans."
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli sort ses hyper-tendres pour la 3ème fois à Singapour
Le Grand Prix de Singapour marque la troisième apparition du pneumatique P Zero Rose hypersoft (après Monaco et le Canada), et c'est la quatrième fois cette saison que l'on observe un écart entre deux mélanges.

Les hypersoft et ultrasoft sont en effet nominés à Marina Bay mais, pour la première fois de l'année, le supersoft fait place au soft. Singapour se distingue par ailleurs des autres circuits en accueillant l'unique épreuve nocturne du championnat, proposant par conséquent un challenge, mais également un spectacle, tout à fait unique.

LE CIRCUIT DU POINT DE VUE DES PNEUMATIQUES:

- La course étant nocturne, l'évolution de la piste et des températures est différente des épreuves organisées l'après-midi.
- Singapour propose le plus grand nombre de virages (23) parmi les circuits inscrits en Formule 1, ce qui signifie que les pneumatiques ne cessent d'être sollicités tout au long du tour.
- S'agissant d'un tracé urbain, le revêtement est encore très "vert" durant les premières séances d'essais, et les pilotes doivent composer avec les éléments inhérents à ce type de circuit. Le sens de roulage est par ailleurs antihoraire.
- L'an passé, pour la première fois de son Histoire, le Grand Prix de Singapour s'est disputé sur piste humide, et Lewis Hamilton s'était imposé en ne respectant qu'un arrêt aux stands, basculant de la gomme intermédiaire à l'ultrasoft au 29ème tour.
- Le Safety Car est intervenu à chaque édition du Grand Prix. Ce n'est pas sans influence sur la stratégie, et la course s'approche très régulièrement de la limite de deux heures.
- La roue arrière gauche est celle qui subit le plus de stress à Singapour, le deuxième circuit le plus lent de la saison après Monaco.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli: "Avec l'hypersoft, de nombreuses et différentes stratégies seront possibles en fonction des pneumatiques sélectionnés par chaque pilote. En proposant un "écart" entre deux mélanges, nous espérons également offrir un important écart de performances entre les différents types de gommes. Diverses tactiques de permutations sont également envisageables, en fonction de l'intervention de la voiture de sécurité ou de tout autre élément imprévisible propre aux circuits urbains. De notre point de vue, même si la vitesse moyenne au tour est peu élevée, les pneumatiques doivent composer avec des températures élevées et de l'humidité, un grand nombre de virages, ainsi que les risques caractéristiques des circuits en ville, tels que les rails ou le faible grip. Le fait que la course soit nocturne ajoute par ailleurs un élément intéressant dans le calcul des stratégies."

QUOI DE NEUF?

Le P Zero Rose hypersoft apparaît pour la première fois à Singapour, ce qui signifie que la sélection la plus "soft" est deux crans plus tendre que l'an passé (comme tous les mélanges de 2018, un cran plus tendre que leurs équivalents de 2017).
Inauguré en 2008, le Grand Prix de Singapour célèbre son 10ème anniversaire.
L'an passé, le record du tour a été battu par Sebastian Vettel en qualifications: avec l'introduction de l'hypersoft, la référence devrait de nouveau décliner.
Le programme de développement des pneumatiques Pirelli 2019 se poursuit la semaine prochaine avec Ferrari et Mercedes qui testeront des slicks, jeudi et vendredi, sur le Circuit Paul Ricard. La semaine dernière, Lando Norris (McLaren) y a bouclé 254 tours avec des gommes rainurées.
source: Nextgen-Auto.com
Suivez l'évolution du marché des transferts et découvrez le calendrier définitif du championnat 2019.

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.