En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix du Brésil » Classement

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Classement de la course

Dimanche 01 Avril 2001
19h00 - 20h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 4 David Coulthard McLaren Mercedes 71 1h39'00"834 185,373 km/h
2 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 71 1h39'16"998 + 0'16"164 184,870 km/h
3 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 70 1h39'11"257 + 1 tour 182,442 km/h
4 9 Olivier Panis BAR Honda 70 1h39'50"736 + 1 tour 181,240 km/h
5 12 Jarno Trulli Jordan Honda 70 1h39'53"429 + 1 tour 181,158 km/h
6 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 70 1h40'05"963 + 1 tour 180,780 km/h
7 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 70 1h40'10"973 + 1 tour 180,630 km/h
8 22 Jean Alesi Prost Acer 70 1h40'14"126 + 1 tour 180,535 km/h
9 20 Tarso Marquès Minardi European 68 1h39'44"538 + 3 tours 176,243 km/h
10 8 Jenson Button Benetton Renault 64 1h40'01"018 + 7 tours 165,420 km/h
11 11 Heinz-Harald Frentzen Jordan Honda 63 1h28'46"325 + 8 tours 183,461 km/h
AB 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 55 tête-à-queue
AB 23 Gaston Mazzacane Prost Acer 54 embrayage
AB 5 Ralf Schumacher Williams BMW 54 sortie de piste
AB 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 52 tête-à-queue
AB 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 38 accrochage
AB 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 37 accrochage
AB 19 Luciano Burti Jaguar Ford Cosworth 30 moteur
AB 21 Fernando Alonso Minardi European 25 électronique
AB 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 15 hydraulique
AB 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 2 accrochage
AB 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 0 embrayage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Frentzen (moteur) est classé mais non arrivé

Coulthard gagne malgré la pluie

A-
A
A+
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
N. Heidfeld (Sauber)N. Heidfeld (Sauber)
O. Panis (BAR)O. Panis (BAR)
J. Trulli (Jordan)J. Trulli (Jordan)
G. Fisichella (Benetton)G. Fisichella (Benetton)
Le temps est au beau fixe, il fait chaud. Les voitures viennent se placer sur la grille de départ mais déjà un premier mini drame se joue. Rubens Barrichello abandonne sa F2001 sur le bord de la piste alors qu'il rejoignait son emplacement. Cette panne l'oblige à aller chercher le mulet au pas de course. Les mécaniciens ont à peine le temps de mettre la voiture de réserve à ses dimensions. Rubens quitte les stands à quelques secondes de la fermeture de ceux-ci. Le public exulte. Rubinho partira bien de la sixième position de la grille. On a frôlé le drame...

Les voitures sont sous les ordres du starter et les feus s'allument un à un... le départ est donné et si Schumacher prend un super départ, Häkkinen reste sur place. Tous les concurrents réussissent à l'éviter mais ce fut très très chaud. La voiture de Mika restant sur sa position, le safety car est comme d'habitude, mis à contribution.

Le classement à ce moment est: Schumacher devant Montoya et Coulthard. Le Safety Car s'efface aussitôt et Montoya attaque immédiatement et de manières très musclée. Il passe Schumacher alors qu'un peu plus tard, Barrichello met une nouvelle fois fin à la course de Ralf Schumacher (il repartira mais avec 4 tours de retard). Cela devient une habitude et Ralf ne va pas aimer... c'est certain!

Schumacher est dans les roues de la Williams de Montoya mais ne parvient pas à le passer, elle est bien trop rapide en ligne droite.

Le classement au 5ème tour: Montoya, Schumacher, Coulthard, Trulli, Frentzen et Villeneuve qui a pris un excellent départ. Panis est 8ème (il était 11ème au premier tour) et Alesi 10ème ce qui n'est pas mal pour ce début de course.

Montoya reste devant Schumacher mais Coulthard revient dans les roues de l'Allemand. Un beau trio. Au 11ème tour, Panis passe à la 7ème place et se retrouve avec son équipier Villeneuve devant lui. Va-t-il l'attaquer? Non, car au 12ème tour, Villeneuve rejoint son stand pour ce qui semble être un changement de pneus très prématuré. L'arrêt du Québécois fait remonter Panis en 6ème position et Alesi à la 9ème. Ca sent le point pour Prost.

Au 14ème tour, Panis avale Frentzen pour la 5ème place. Mais où va-t-il s'arrêter? Olivier est à 2,5 secondes de la 4ème position de Trulli. Les Sauber naviguent en formation aux 7ème et 8ème position. Heidfeld devance Räikkönen.

Nous sommes au 13ème tour et Ralf Schumacher est le plus rapide en piste mais avec 4 tours de retard, il n'a plus rien à espérer. Olivier Panis continue sa remontée extraordinaire et passe Trulli pour la 4ème place. Son équipier Villeneuve a des problèmes de surchauffe et bien qu'il soit encore en piste, sa course est bel et bien terminée. Jos Verstappen est 10ème et est menacé par la Jaguar de Burti. Pour Arrows, la course héroïque de Sepang n'est plus qu'un souvenir. Montoya fait une petite erreur au freinage et Schumacher se montre plus menaçant.

Nous sommes au 24ème tour et on prépare les premiers ravitaillements. Alesi rentre, Schumacher aussi. Ils ont une stratégie à deux arrêts. Qu'en est-il pour les autres? On sait que Montoya s'arrêtera au 36ème tour. Jean Alesi est malheureusement resté immobilisé 24 secondes dans les stands. Il aurait un problème avec sa pompe à essence.

Classement au 27ème tour: Montoya, Coulthard, Panis, Schumacher et Trulli qui vient de se faire passer. Au tour suivant, Olivier Panis s'arrête à son tour pour ravitailler. Au 30ème tour, Montoya signe le record du tour. Les pneus Michelin semblent bien tenir la distance et cela permettra à Montoya de ne faire qu'un ravitaillement. Si c'est le cas (Coulthard qui n'est qu'à 4 secondes de Montoya est dans la même stratégie) la victoire de Schumacher est compromise. Mais c'est sans compter sans la pluie... Quelques gouttes commencent à tomber sur le circuit.

Coup de théâtre incompréhensible au 39ème tour: Montoya dépasse Verstappen mais celui-ci oublie un peu de freiner et éperonne le leader. Les deux pilotes sont dehors et la première victoire du Colombien est remise à plus tard.

Coulthard rentre aux stands au 40ème tour pour son seul arrêt ravitaillement et il reste devant Schumacher. Coulthard est le nouveau leader devant Schumacher, Trulli, Frentzen et Olivier Panis. Ralf Schumacher est toujours le plus rapide en piste. Les deux Jordan entrent enfin pour ravitailler.

Nous sommes au 45ème tour et il pleut! Tout est à refaire. Les deux BAR entrent aux stands mais Panis doit attendre son tour derrière Villeneuve! Grosse erreur tactique chez BAR.

Alors que Schumacher rentre aux stands, Coulthard continue sur une piste détrempée. Enorme erreur tactique là aussi. Coulthard rentre et reprend la course en seconde position. Mais Schumacher fait une figure sur la piste et il réussit miraculeusement à repartir sans perdre la tête de la course.

Il reste 23 tours de pur bonheur. Au tour suivant Coulthard passe Schumacher dans une manœuvre qui ressemble à celle de Mika Häkkinen à Spa l'année dernière (Dans le rôle de Zonta, Marquès et sa Minardi). Coulthard tient la dragée haute à Schumacher et c'est une surprise. En fait il le domine clairement. D'ailleurs Schumacher sort de la piste au tour suivant mais il peut reprendre la course.

Il reste moins de 20 tours et Panis est le plus rapide en piste. Il va disputer la 6ème position à Jean Alesi. Räikkönen sort à son tour de la piste. Il y a du spectacle partout et les spectateurs en ont vraiment pour leur argent. Frentzen est 3ème et Trulli est 4ème. Panis et Alesi se touchent mais sans mal pour les voitures et Alesi garde l'avantage. Räikkönen sort à nouveau et il abandonne.

Il reste 14 tours de course. Panis passe Alesi et devient 6ème. Il ne pleut plus et la piste s'assèche. Michael Schumacher est le plus rapide en piste mais il est encore à plus de 15 secondes de l'Ecossais.

Frentzen et Trulli qui sont en pneus pluie sont en difficulté. Heidfeld passe d'ailleurs Trulli pour la 4ème position. Tous les autres concurrents sont en pneus intermédiaires, sauf certains pilotes Michelin.

Coulthard est le maître de la pluie aujourd'hui. Schumacher semble s'être fait une raison en assurant une seconde place qui lui garanti de garder la tête du championnat. Il ne reste que 6 tours lorsque Frentzen se range sur le bord de la piste. Heidfeld est sur le podium mais alors que Jean Alesi devient 6ème, il se fait passer par Fisichella et reprend sa 7ème place. Il reste 5 tours à couvrir. Panis s'attaque à la 4ème place de Trulli qui est bien mal à l'aise avec ses pneus pluie. Panis le passe sans problème en bout de ligne droite.

David Coulthard remporte un GP de toute beauté. Une victoire méritée, tellement son aisance fut magistrale sous la pluie. Schumacher sauve les meubles avec sa seconde position. Il devance l'étonnant Heidfeld et le courageux Panis. Trulli et Fisichella complète le top 6.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.