En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix de Belgique » Classement

Grand Prix de Belgique

Spa-Francorchamps - Résultats de la course

Dimanche 30 Août 2009
14h00 - 15h25
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 4 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 44 1h23'50"995 220,431 km/h
2 21 Giancarlo Fisichella Force India Mercedes 44 1h23'51"934 + 0'00"939 220,390 km/h
3 15 Sebastian Vettel Red Bull Renault 44 1h23'54"870 + 0'03"875 220,261 km/h
4 5 Robert Kubica BMW Sauber BMW 44 1h24'00"961 + 0'09"966 219,995 km/h
5 6 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 44 1h24'02"271 + 0'11"276 219,938 km/h
6 2 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 44 1h24'23"758 + 0'32"763 219,005 km/h
7 23 Rubens Barrichello Brawn GP Mercedes 44 1h24'26"456 + 0'35"461 218,888 km/h
8 16 Nico Rosberg Williams Toyota 44 1h24'27"203 + 0'36"208 218,856 km/h
9 14 Mark Webber Red Bull Renault 44 1h24'27"954 + 0'36"959 218,823 km/h
10 10 Timo Glock Toyota Toyota 44 1h24'32"485 + 0'41"490 218,628 km/h
11 20 Adrian Sutil Force India Mercedes 44 1h24'33"631 + 0'42"636 218,579 km/h
12 12 Sébastien Buemi Toro Rosso Ferrari 44 1h24'37"101 + 0'46"106 218,429 km/h
13 17 Kazuki Nakajima Williams Toyota 44 1h24'45"236 + 0'54"241 218,080 km/h
14 3 Luca Badoer Ferrari Ferrari 44 1h25'33"172 + 1'42"177 216,043 km/h
AB 7 Fernando Alonso Renault Renault 26 roue
AB 9 Jarno Trulli Toyota Toyota 21 freins
AB 1 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 0 carambolage
AB 22 Jenson Button Brawn GP Mercedes 0 carambolage
AB 11 Jaime Alguersuari Toro Rosso Ferrari 0 carambolage
AB 8 Romain Grosjean Renault Renault 0 carambolage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Räikkönen s'impose devant Fisichella

A-
A
A+
K. Räikkönen (Ferrari)K. Räikkönen (Ferrari)
G.Fisichella (Force India)G.Fisichella (Force India)
S. Vettel (Red Bull)S. Vettel (Red Bull)
R. Kubica (BMW Sauber)R. Kubica (BMW Sauber)
N. Heidfeld (BMW Sauber)N. Heidfeld (BMW Sauber)
Contrairement aux prévisions les plus pessimistes, c'est un ciel bleu et quelques rayons de soleil malgré la présence de nombreux nuages - qui ont accueilli les pilotes et leurs équipes pour le départ du Grand Prix de Belgique, 12ème des 17 épreuves du Championnat du monde.

Du côté des températures, le thermomètre affichait 16°C dans l'air et 30°C par terre.

Après un traditionnel tour de formation, les 20 pilotes qualifiés revenaient se placer sur la grille, attendre le signal du départ pour les 44 tours à parcourir sur le circuit de Spa-Francorchamps, le plus long de la saison - 7,004 kilomètres!

A l'extinction des feux rouges, l'accélération jusqu'au premier virage voyait les monoplaces équipées du système KERS tenter de grignoter quelques places dans le peloton avant le redoutable freinage pour négocier La Source.

Bien parti, Fisichella réussissait à préserver sa première place malgré la pression exercée dans ses roues par Heidfeld et Räikkönen. L'empoignade entre Nick et Kimi se poursuivait jusqu'au freinage des Combes où le Finlandais parvenait à déborder son rival allemand.

Dans le peloton, une bousculade musclée entre Jenson Button et Romain Grosjean allait provoquer un carambolage dont Hamilton et Alguersuari feront également les frais. Les quatre pilotes restaient sur le carreau!

La voiture de sécurité faisait immédiatement son apparition afin de permettre aux commissaires de nettoyer la piste des nombreux débris abandonnés par la Brawn, la Renault, la McLaren et la Toro Rosso. Une intervention dont profitait Trulli, Barrichello et Sutil pour effectuer un rapide passage par les stands et repartir en queue de peloton.

Ironiquement, sous régime de safety-car, c'est Luca Badoer qui se voyait crédité du tour le plus rapide!

Après deux tours à faible allure, la course était relancée avec Fisichella aux commandes, pris en chasse par Räikkönen. Le Finlandais utilisait pleinement le KERS de sa Ferrari dans la ligne droite de Kemmel pour venir à bout de la Force India.

Au terme des dix premiers tours, Kimi Räikkönen occupait la première place, suivis par Fisichella (+ 1"8), Kubica (+ 3"6), Glock (+ 7"1), Webber (+ 8"0), Heidfeld (+ 10"1), Vettel (+ 12"7), Rosberg (+ 16"2), Alonso (+ 20"1) et Kovalainen (+ 23"2).

Robert Kubica et Timo Glock étaient les premiers à regagner leur stand pour ravitailler au 11ème passage. Un problème de remplissage en carburant coûtait un temps précieux au pilote Toyota!

Räikkönen, Fisichella, Webber et Heidfeld stoppaient un tour plus tard. Une sortie des stands inopinée de Mark devant Nick forçait le pilote BMW à lever le pied pour éviter l'accrochage. Le pilote australien allait être rapidement puni d'un stop&go suite à cette intimidation inutile.

A l'issue de la première vague d'arrêts des leaders - Räikkönen retrouvait la première place, toujours sous la menace de Fisichella. L'Italien parvenait à suivre le rythme, puis à réduire peu à peu l'écart sur la Ferrari de Kimi!

Fernando Alonso voyait ses efforts s'effondrer lors de son premier arrêt - au 25ème tour - à cause d'une roue avant gauche bloquée, la faute à un axe de roue vriller dans un accrochage au départ avec Sutil. L'Espagnol allait devoir abandonner après que l'équipe l'ait informé du problème de fixation.

A 15 tours de l'arrivée, Räikkönen devançait Fisichella (+ 1"1), Kubica (+ 6"9), Vettel (+ 10"9), Heidfeld (+ 13"8), Rosberg (+ 30"8), Glock (+ 31"8), Webber (+ 33"0), Kovalainen (+ 37"9) et Buemi (+ 38"4).

Le second ravitaillement - effectué de concert par Kimi et Giancarlo au 31ème tour - ne changeait rien à l'ordre établi entre la Ferrari et la Force India. Sebastian Vettel héritait de la première place durant quelques tours avant un dernier passage au stand dont le pilote Red Bull ressortait en 3ème position.

En fin de course, Robert Kubica - 4ème - voyait fondre sur lui la BMW rivale de Nick Heidfeld, mais le pilote polonais allait tenir en respect son adversaire allemand jusqu'au drapeau à damiers.

En tête, Räikkönen n'allait pas connaître la moindre alerte en dépit de la pression incessante de Fisichella, jamais distancé. Kimi signe ainsi sa 18ème victoire en F1 - la première depuis le Grand Prix d'Espagne, en avril 2008.

Fisichella retrouve le podium (pour la 19ème fois de sa carrière) - il n'y était plus monté depuis le Grand Prix de Chine en octobre 2006.

Sebastian Vettel - auteur du tour le plus rapide en course - grimpe sur la troisième marche du podium et récupère 6 points important dans la course au titre.

4ème et 5ème - les pilotes de l'équipe BMW Sauber empochent 9 points d'un coup.

Heikki Kovalainen - grâce à une stratégie à un seul arrêt - termine en 6ème position.

Une fuite d'huile à bord de la Brawn à 2 tours de l'arrivée allait mettre la 7ème place de Rubens Barrichello en péril - et malgré un début d'incendie, le Brésilien réussissait à sauver in extremis deux points qui lui permettent de revenir à 16 longueurs de son équipier, toujours en tête du classement du Championnat des pilotes.

Le dernier point en jeu revient à l'opiniâtre Nico Rosberg - qui termine ainsi pour la 8ème fois de suite dans le Top 8!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.