En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix des Etats-Unis » Conférence de presse

Grand Prix des Etats-Unis

Indianapolis - Conférence de presse

Dimanche 30 Septembre 2001
22h35
M. Häkkinen (McLaren)
1 Mika Häkkinen
(McLaren MP4/16-Mercedes)
en 1h32'42"840
M. Schumacher (Ferrari)
2 Michael Schumacher
(Ferrari F2001)
à 0'11"046
D. Coulthard (McLaren)
3 David Coulthard
(McLaren MP4/16-Mercedes)
à 0'12"043

Les interviews d'après course

A-
A
A+
Question: Beau travail Mika
Mika Häkkinen: Merci.

Q: J'ai entendu, soit de vous soit de quelqu'un d'autre, que vous étiez tous les deux très détendus, concentrés et motivés ce week-end. Comment a fonctionné l'équilibre? Cela a paru très efficace.
MH: A coup sûr 'relax' est le bon mot. Et je pense que je l'ai probablement expliqué à la plupart d'entre vous dans les interviews que j'ai donné, j'ai expliqué cet état. Après Monza, évidement, après ça j'étais relax. J'ai été capable de dire à tout le monde ce que j'ai prévu de faire dans le futur, et je n'avais plus du tout à choisir mes mots. Je peux donc maintenant me concentrer à 100% sur mon pilotage, et prendre tout ce qui est possible lors des ces deux derniers Grand Prix. Et cela fut fantastique. J'avais le sourire, et j'étais capable d'être vraiment concentré à 100%.

Q: A quel point avez-vous été affecté par le fait qu'ils vous ont pris votre place sur la grille?
MH: J'en ai eu ras le bol (rires)!!! J'étais très ennuyé. Parce que, en réalité, bien sûr ce n'est pas une excuse mais après tout, il y avait 5 voitures alignées à cet endroit, et comme elles étaient placées, il était impossible de voir le feu. J'ai été très déçu d'avoir l'information des officiels quand ils m'ont donné cette pénalité. Les règles sont les règles, mais vous devez utiliser votre bon sens et comprendre que si vous ne pouvez pas voir, vous ne pouvez pas voir. Sur le podium, j'étais vraiment en train de regarder, pour voir certains officiels (rires). Vous pouvez imaginer ce qui aurait pu se passer.
David Coulthard: Le mot-clé est "bon sens"
MH: Oui oui

Q: A la 5ème place très tôt, avez-vous pensé que vous pouviez le faire? Pensiez-vous que vous aviez une chance quand vous étiez cinquième?
MH: Pardon?

Q: Quand vous étiez cinquième au début, pensiez-vous pouvoir gagner?
MH: Je n'ai pas vraiment pensé beaucoup à ce moment de la course. J'étais concentré sur mes temps au tour, rester constant, ne pas faire d'erreur et conduire ma course, et essayer de rester tout le temps sur la bonne trajectoire. Je n'ai donc pas pensé à ça lorsque j'étais 5ème.

Q: Votre stratégie était à un arrêt, alors que c'était deux pour Rubens, pensez vous que deux arrêt c'était trop?
MH: Il y avait differents calculs et differentes options. Nous avons choisi cette option. C'était la plus logique et nous étions confiants dans la voiture, qui pouvait embarquer beaucoup d'essence. Nous étions confiants dans le fait que les pneus pouvaient tenir. Et cela à superbement fonctionné.

Q: Vous étiez sur la voiture de réserve, je pense?
MH: non

Q: Merci Mika. Bien joué. Michael, aujourd'hui il semble que vous n'avez pas eu la voiture pour gagner? Qu'est-ce qui vous a manqué aujourd'hui?
Michael Schumacher: Bien, Je pense que je doit dire que le choix des pneus ne semble pas avoir été le bon pour nous, parce que l'avantage que nous avons constamment eu, nous ne l'avions plus. Mais ça arrive parfois qu'un point sur lequel vous travaillez le vendredi ne se passe pas bien le dimanche, et les températures étaient un peu différentes. Je pensais que nous avions pris la bonne décision, mais comme parfois, ce n'est pas le cas. Je dis ça sans connaître tous les facteurs. Peut-être qu'après tout, nous trouverons d'autres causes. Mais pour le moment, c'est ce qu'il me semble.

Q: Quelle était la raison de vos deux strategies differentes, vous et Rubens?
MS: Evidement, d'où partait Rubens, il n'avait pas la possibilité de dépasser avec une stratégie à un arrêt, et il a donc choisi une stratégie agressive afin de pouvoir dépasser, ce qui a fonctionné.

Q: Vous étiez évidement heureux de le laisser passer quand il est arrivé derrière vous?
MS: Oui, c'est comme ça que fonctionne le travail d'équipe.

Q: Oui. Donc deuxième, êtes-vous heureux d'être deuxième aujourd'hui?
MS: Après la façon dont la course c'est déroulée, vous ne devez pas être heureux avec une seconde place. En effet, je dois dire que nous avons été un peu chanceux, Montoya a abandonné. Je ne sais pas si j'aurai pu être devant lui après l'arrêt aux stands. Il n'aurait pas dû se retirer, ni Rubens évidement, qui était très déçu.

Q: Merci Michael. David, vous n'avez pas été très heureux de votre voiture plus tôt dans le week-end. Comment cela s'est-il passé durant la course?
David Coulthard: Bien, j'ai encore eu pas mal de survirage, je ne mérite pas vraiment d'être troisième, mais c'est parfois comme ça que se passe une course. Je pense que je vous l'ai peut-être déjà dit, j'ai aussi eu mon lot de problèmes mécaniques. Donc je prends les points et je dis merci.

Q: C'était dur d'avoir Nick Heidfeld qui poussait derrière vous durant la course?
DC: Pas vraiment, car il n'a jamais été suffisamment proche au dernier virage. Vous savez, ce n'est pas important qu'il soit très près dans l'infield. il n'y a pas grand chose à faire, à moins que l'autre pilote ne se montre agressif. Pour être honnête, je ne lui ai pas porté une grande attention. J'étais concentré sur ma propre course, en essayant de garder la voiture sur le circuit, et d'être constant. Vous savez, nous n'avons fait qu'une seule erreur durant la course, à la fin de la grande ligne droite, et j'en suis très heureux, vu comment la voiture était difficile à conduire. Et, vous savez, c'était juste une bataille personnelle, moi et la voiture.

Q: Avec 4 points à la fin.
DC: Oui. C'est donc une bonne journée pour toute l'équipe.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.