En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix du Brésil » Classement

Grand Prix du Brésil

Interlagos - Résultats de la course

Dimanche 24 Octobre 2004
19h00 - 20h30
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 71 1h28'01"451 208,517 km/h
2 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 71 1h28'02"473 + 0'01"022 208,477 km/h
3 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 71 1h28'25"550 + 0'24"099 207,570 km/h
4 8 Fernando Alonso Renault Renault 71 1h28'50"359 + 0'48"908 206,604 km/h
5 4 Ralf Schumacher Williams BMW 71 1h28'51"191 + 0'49"740 206,572 km/h
6 10 Takuma Sato BAR Honda 71 1h28'51"699 + 0'50"248 206,552 km/h
7 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 71 1h28'52"077 + 0'50"626 206,537 km/h
8 12 Felipe Massa Sauber Petronas 71 1h29'03"761 + 1'02"310 206,086 km/h
9 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 71 1h29'05"293 + 1'03"842 206,027 km/h
10 7 Jacques Villeneuve Renault Renault 70 1h28'04"721 + 1 tour 205,453 km/h
11 5 David Coulthard McLaren Mercedes 70 1h28'18"905 + 1 tour 204,903 km/h
12 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 70 1h28'32"201 + 1 tour 204,390 km/h
13 17 Ricardo Zonta Toyota Toyota 70 1h28'56"280 + 1 tour 203,468 km/h
14 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 69 1h28'12"131 + 2 tours 202,234 km/h
15 19 Timo Glock Jordan Ford Cosworth 69 1h29'03"524 + 2 tours 200,289 km/h
16 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 67 1h28'02"126 + 4 tours 196,743 km/h
17 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 67 1h28'18"523 + 4 tours 196,134 km/h
AB 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 23 accrochage
AB 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 15 embrayage
AB 9 Jenson Button BAR Honda 3 moteur
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Beau cadeau d'adieu de Montoya à Williams

A-
A
A+
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
Le public brésilien est venu en nombre pour acclamer Rubens Barrichello, avec l'espoir légitime d'assister à sa victoire. Malheureusement pour lui, le public local a assisté aujourd'hui à l'une des rares courses de l'année durant laquelle les Ferrari ont été largement dominées. Rubens Barrichello se hissera finalement sur le podium mais pas sur la marche qu'il visait...

C'est en effet Juan Pablo Montoya (Williams-BMW) et Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes) qui ont dominé cette course et qui se sont disputés la victoire jusqu'au drapeau à damier. C'est finalement le Colombien qui a eu le dernier mot... mais de justesse.

Une pluie légère s'étant invité à Interlagos, une demi-heure avant le départ, c'est en pneus pluie que la plupart des 19 pilotes (Gianmaria Bruni a décidé de s'élancer depuis les stands) viennent s'aligner sur la grille de départ. Les deux Renault d'Alonso et de Villeneuve, ainsi que la McLaren de Coulthard ont chaussé des pneus pour piste sèche.

Dès l'extinction des feux, Barrichello prend la tête mais est bien vite débordé par Kimi Räikkönen. Derrière ces deux-là: Massa, Montoya, Button, Trulli, Sato, Ralf Schumacher, Fisichella, Michael Schumacher, Zonta, etc...

A l'issue du premier tour, Alonso, Villeneuve et Coulthard, les pilotes en pneus pour piste sèche, sont 15ème, 16ème et 17ème mais tous à plus de 15 secondes. Pendant que Massa et Button se livrent un très beau duel, Fisichella et ensuite Michael Schumacher partent à la faute. Mais le public ne s'intéresse que très peu à tout cela car il n'a d'yeux que pour Barrichello qui reprend la tête de la course dès le début du troisième tour.

Jenson Button ne finira pas ce troisième tour, son moteur Honda partant en fumée...

Au quatrième tour, la piste est quasiment sèche et Ralf Schumacher passe à son stand pour chausser des pneus adaptés. Räikkönen, Montoya, Sato, Trulli et Michael Schumacher en font de même dès la boucle suivante. Barrichello, Klien, Webber, Zonta, Glock et Baumgartner rentrent pour changer leurs pneus au sixième tour. Massa qui était en tête, rentre enfin au septième tour. C'est Alonso qui fait la bonne affaire de ce début de course puisqu'il est tout simplement en tête!

Le classement au 11ème tour: Fernando Alonso, Juan Pablo Montoya (+8"4), Kimi Räikkönen (+10"), Ralf Schumacher (+14"8), Takuma Sato (+15"8), Rubens Barrichello (+23"9), Jacques Villeneuve (+25"), David Coulthard (+29"5), Michael Schumacher (+31"5), Felipe Massa (+33"5), Ricardo Zonta (+34"8), Jarno Trulli (+35"4), Christian Klien (+36"4), Mark Webber (+39"8), Giancarlo Fisichella (+49"2), Timo Glock (+54"3), Nick Heidfeld (+55"4), Zsolt Baumgartner (+1 tour) et Gianmaria Bruni (+1 tour).

David Coulthard est le premier à rentrer pour ravitailler, au 14ème tour. Alonso imite l'Ecossais au 18ème tour, Villeneuve au 20ème passage, Zonta au 23ème (pendant que les deux Jaguar s'accrochent en fin de ligne droite, ce qui provoque l'abandon de Webber), Ralf Schumacher au 26ème, Sato et Barrichello au 27ème, Montoya, Michael Schumacher et Trulli au 28ème et Räikkönen au 29ème.

Le Top 12 au 31ème tour: Juan Pablo Montoya, Kimi Räikkönen (+7"1), Fernando Alonso (+15"2), Ralf Schumacher (+15"8), Takuma Sato (+20"4), Rubens Barrichello (+20"8), Felipe Massa (+25"1), Giancarlo Fisichella (+30"6), Michael Schumacher (+36"1), Jacques Villeneuve (+47"), David Coulthard (+47"3) et Jarno Trulli (+60"5).

Mais il était dit que la pluie n'avait pas dit son dernier mot dans cette course puisqu'elle a recommencé à arroser légèrement la piste au 31ème tour. Takuma Sato est surpris par cette petite averse et part à la faute sans gravité sauf que Barrichello en profite pour le doubler. Cette petite averse ne durera que quelques minutes et elle n'obligera pas les pilotes à chausser des pneus sculptés.

David Coulthard qui était dans le sillage de Villeneuve depuis plusieurs tours est le premier à rentrer aux stands pour son second ravitaillement au 42ème passage. Jarno Trulli rentre au 45ème tour, Villeneuve au 46ème, Alonso au 47ème, Ralf Schumacher et Baumgartner au 48ème, Barrichello au 49ème, Montoya, Michael Schumacher et Zonta au 50ème, Klien au 52ème, Massa au 53ème, Sato et Fisichella au 54ème, Räikkönen au 55ème et Glock au 56ème.

A l'issue de ces derniers ravitaillements, Juan Pablo réussit à se maintenir en tête de la course avec un peu plus d'une seconde d'avance sur Räikkönen au 57ème passage. Ce duo devance très largement Barrichello, Alonso, Sato, Ralf Schumacher, Michael Schumacher, Massa, Fisichella, Villeneuve, Coulthard et Trulli.

En fin de course, Räikkönen arrive à se maintenir continuellement à moins d'une seconde de Montoya mais sans vraiment parvenir à l'attaquer. C'est donc le Colombien qui s'impose et offre à son équipe une victoire. Une sorte de cadeau d'adieu puisque c'était la dernière course de Juan Pablo Montoya pour Williams-BMW.

Cette saison 2004 s'achève sur une défaite de la Scuderia, la troisième. Seuls Trulli (Monaco), Räikkönen (Spa-Francorchamps) et aujourd'hui Montoya ont réussi à ébrécher cette domination quasi totale de l'écurie italienne. Il est temps maintenant pour tous les acteurs de la F1 de prendre quelques semaines de vacances puisque les essais "hivernaux" ne reprendront qu'à la fin du mois de novembre...
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.