En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2004 » Grand Prix d'Italie » Qualifications 2

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats des qualifications 2

Samedi 11 Septembre 2004
14h00 - 15h00
Pos Pilote Voiture Moteur Temps Ecart Moyenne Tours
1 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 1'20"089 260,395 km/h 3
2 3 Juan Pablo Montoya Williams BMW 1'20"620 + 0'00"531 258,680 km/h 3
3 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 1'20"637 + 0'00"548 258,626 km/h 3
4 8 Fernando Alonso Renault Renault 1'20"645 + 0'00"556 258,600 km/h 3
5 10 Takuma Sato BAR Honda 1'20"715 + 0'00"626 258,376 km/h 3
6 9 Jenson Button BAR Honda 1'20"786 + 0'00"697 258,149 km/h 3
7 6 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 1'20"877 + 0'00"788 257,858 km/h 3
8 4 Antonio Pizzonia Williams BMW 1'20"888 + 0'00"799 257,823 km/h 3
9 7 Jarno Trulli Renault Renault 1'21"027 + 0'00"938 257,381 km/h 3
10 5 David Coulthard McLaren Mercedes 1'21"049 + 0'00"960 257,311 km/h 3
11 16 Ricardo Zonta Toyota Toyota 1'21"520 + 0'01"431 255,824 km/h 3
12 14 Mark Webber Jaguar Ford Cosworth 1'21"602 + 0'01"513 255,567 km/h 3
13 17 Olivier Panis Toyota Toyota 1'21"841 + 0'01"752 254,821 km/h 3
14 15 Christian Klien Jaguar Ford Cosworth 1'21"989 + 0'01"900 254,361 km/h 3
15 11 Giancarlo Fisichella Sauber Petronas 1'22"239 + 0'02"150 253,588 km/h 3
16 12 Felipe Massa Sauber Petronas 1'22"287 + 0'02"198 253,440 km/h 3
17 18 Nick Heidfeld Jordan Ford Cosworth 1'22"301 + 0'02"212 253,397 km/h 3
18 19 Giorgio Pantano Jordan Ford Cosworth 1'23"239 + 0'03"150 250,541 km/h 3
19 21 Zsolt Baumgartner Minardi Ford Cosworth 1'24"808 + 0'04"719 245,906 km/h 3
20 20 Gianmaria Bruni Minardi Ford Cosworth 1'24"940 + 0'04"851 245,524 km/h 3

Un tableau de maître signé Rubens

A-
A
A+
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
Privé d'un premier assaut en raison d'un ennui mécanique, Nick Heidfeld repartait à l'attaque en premier cet après-midi. Le pilote Allemand était cette fois épargné ce qui lui permettait de boucler un tour du circuit de Monza en 1'22"301 - une performance qui allait résister au passage de la Minardi de Zsolt Baumgartner, auteur d'un petit 'tout-droit' dès la première chicane.

Gimmi Bruni engageait ensuite le bras de fer avec sa PS04B et parvenait à maîtriser les ruades parfois brutales de sa monture sans parvenir toutefois à rivaliser avec les temps de la Jordan de tête!

Giorgio Pantano s'élançait alors à l'assaut du chrono pour tenter de prendre le dessus face à Nick Heidfeld. Un pari perdu pour l'un des héros locaux - sorti trop large de la courbe Ascari.

Olivier Panis lui succédait en piste et le Français réussissait à prendre trois dixièmes d'avance par rapport à Nick Heidfeld à l'issue du deuxième partiel. La Toyota s'emparait finalement du meilleur temps - 1'21"841 - avant l'entrée en jeu de la Jaguar de Christian Klien. Prudent, le jeune Autrichien arrachait néanmoins le deuxième temps - 128 millièmes derrière Panis.

Ricardo Zonta signait des temps similaires à ceux d'Olivier et grignotait millièmes par millièmes et achevait son exercice avec la meilleure note momentanée - 1'21"520!

Mark Webber invitait sa R5 entre les deux Toyota avant de laisser la place à Jarno Trulli face au chronomètre. L'Italien établissait une nouvelle référence - 26"006 - dans le premier secteur et conservait le même tempo dans le deuxième. L'Italien s'emparait ainsi logiquement de la première place - 1'21"027 - une bonne indication de la compétitivité des R24 sur le tracé de Monza.

Felipe Massa, visiblement plus en délicatesse avec sa C23 en configuration course, se contentait du 6ème chrono sur les 10 enregistrés - la faute à un gros écart dès la première chicane.

L'entrée en piste de la Ferrari de Rubens Barrichello était saluée par une salve de klaxons dans les tribunes de Monza. Le Brésilien montait tranquillement en puissance au fil des virages et entamait son tour de qualification avec la ferme intention de s'inviter en tête de la hiérarchie provisoire.

Devancé par Trulli dans le premier secteur, Barrichello prenait un maximum de risques dans le suivant pour prendre un peu plus de 4 dixièmes d'avance. Rubens bouclait son tour juste au dessus de la barre des 1'20 et revenait prestement vers les stands pour assister à la suite des évènements.

Sous les encouragements et les cris d'une foule entièrement acquise à sa cause, Michael Schumacher ouvrait grand les gaz à la sortie de la première chicane pour prendre 90 millièmes d'avance à l'issue du premier secteur. L'Allemand perdait quelques dixièmes dans le deuxième et la dernière portion du tracé et laissait filer la 'pole' à l'avantage de Barrichello pour plus de 5 dixièmes!

Kimi Räikkönen savait avoir son mot à dire cet après-midi et le Finlandais le confirmait rapidement. Plus en difficultés sur la suite du parcours, le pilote de la McLaren-Mercedes accusait plus de 7 dixièmes de retard sur la ligne. David Coulthard offrait également une belle opposition mais l'Ecossais devait lui aussi s'incliner face aux performances de son rival Brésilien.

Giancarlo Fisichella - manifestement au volant d'une Sauber prêt à déborder d'essence - n'arrivera pas à tirer son épingle d'un jeu dont les dés étaient pipés. Seule consolation pour le futur pilote Renault: il devance son équipier de 48 millièmes!

Fernando Alonso ouvrait le bal du dernier cercle 'des poètes du volant' et catapultait sa Renault à une brillante troisième place, à quelques millièmes seulement de la Ferrari de Michael Schumacher, toujours accroché à la première ligne en compagnie de Rubens Barrichello.

Jenson Button restait en retrait sur les premiers hectomètres du circuit italien et ne parvenait pas à rester au contact des performances des Ferrari par la suite, ce qui reléguait la BAR-Honda du jeune Anglais derrière la Renault d'Alonso.

Takuma Sato entamait sa prestation avec l'intention de venger son équipier et laver l'honneur du clan anglo-japonais mais devait rapidement se rendre à l'évidence - sa quête était vaine. Le valeureux pilote nippon bouclait néanmoins son tour sans encombre, crédité d'un meilleur temps que Jenson Button.

Derniers 'clients' à pouvoir priver la Scuderia d'un doublé aux essais, Antonio Pizzonia et Juan Pablo Montoya allaient offrir une belle réplique à la performance de leur rival italien, sans toutefois pouvoir s'inviter sous les feux de la rampes. Pizzonia s'élancera ainsi de la 4ème ligne. Montoya s'approchait quant à lui à 5 dixièmes du temps de Barrichello, suffisant pour décrocher la deuxième place de la grille de départ!
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.