En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix d'Allemagne » Classement

Grand Prix d'Allemagne

Nürburgring - Classement de la course

Dimanche 12 Juillet 2009
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 14 Mark Webber Red Bull Renault 60 1h36'43"310 191,599 km/h
2 15 Sebastian Vettel Red Bull Renault 60 1h36'52"562 + 0'09"252 191,294 km/h
3 3 Felipe Massa Ferrari Ferrari 60 1h36'59"216 + 0'15"906 191,075 km/h
4 16 Nico Rosberg Williams Toyota 60 1h37'04"409 + 0'21"099 190,905 km/h
5 22 Jenson Button Brawn GP Mercedes 60 1h37'06"919 + 0'23"609 190,822 km/h
6 23 Rubens Barrichello Brawn GP Mercedes 60 1h37'07"778 + 0'24"468 190,794 km/h
7 7 Fernando Alonso Renault Renault 60 1h37'08"198 + 0'24"888 190,781 km/h
8 2 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 60 1h37'42"002 + 0'58"692 189,680 km/h
9 10 Timo Glock Toyota Toyota 60 1h37'44"767 + 1'01"457 189,591 km/h
10 6 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 60 1h37'45"235 + 1'01"925 189,576 km/h
11 21 Giancarlo Fisichella Force India Mercedes 60 1h37'45"637 + 1'02"327 189,563 km/h
12 17 Kazuki Nakajima Williams Toyota 60 1h37'46"186 + 1'02"876 189,545 km/h
13 8 Nelsinho Piquet Renault Renault 60 1h37'51"638 + 1'08"328 189,369 km/h
14 5 Robert Kubica BMW Sauber BMW 60 1h37'52"865 + 1'09"555 189,330 km/h
15 20 Adrian Sutil Force India Mercedes 60 1h37'55"251 + 1'11"941 189,253 km/h
16 12 Sébastien Buemi Toro Rosso Ferrari 60 1h38'13"535 + 1'30"225 188,666 km/h
17 9 Jarno Trulli Toyota Toyota 60 1h38'14"280 + 1'30"970 188,642 km/h
18 1 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 59 1h38'07"232 + 1 tour 185,720 km/h
AB 4 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 34 radiateur
AB 11 Sébastien Bourdais Toro Rosso Ferrari 18 hydraulique

Webber s'impose avec vigueur

M. Webber (Red Bull)M. Webber (Red Bull)
S. Vettel (Red Bull)S. Vettel (Red Bull)
F. Massa (Ferrari)F. Massa (Ferrari)
N. Rosberg (Williams)N. Rosberg (Williams)
J. Button (Brawn GP)J. Button (Brawn GP)
Neuvième épreuve de la saison, le Grand Prix d'Allemagne - sur le circuit du Nürburgring - a débuté sous un ciel encore nuageux et un vent toujours soutenu (6 mètres/seconde). Quelques rayons de soleil tentaient une percée lorsque les pilotes venaient prendre place sur la grille de départ.

Du côté des températures, le thermomètre affichait 18°C dans l'air, 29°C par terre...

Relégué en dernière position après une pénalité à l'issue de la qualification, Timo Glock choisissait de partir des stands après avoir fait le plein de sa Toyota.

Revenus sous les ordres du starter après le traditionnel tour de formation, les pilotes attendaient l'extinction des feux rouges pour s'élancer vers le redoutable premier virage.

Le bras de fer - musclé - entre Webber et Barrichello à l'entrée du premier virage tournait à l'avantage de Rubens. Un léger contact entre la Brawn et la Red Bull allait provoquer une enquête des commissaires, et une sanction - drive through - pour le pilote australien!

Derrière eux, Lewis Hamilton profitait pleinement du système KERS de sa monoplace pour se faufiler vers l'avant du peloton. Trop optimiste, Lewis sortait très au large - ce qui provoquait une crevaison, et un passage prématuré au stand!

En tête de la meute, Barrichello tenait tête à Webber. Bien parti, Kovalainen se faufilait en 3ème position devant Massa, Button, Vettel, Räikkönen, Sutil, Rosberg, Kubica et Alonso (auteur d'un tête-à-queue dans le tour de formation)!

A la fin du premier tour, Jenson s'attaquait victorieusement à Felipe. Le pilote de la Brawn partait immédiatement à la chasse de Heikki.

Barrichello et Webber imprimaient un rythme effréné, ce qui leurs permettaient de rapidement compter une dizaine de secondes d'avance sur leurs poursuivants après 5 tours. Kovalainen - 3ème - retenait Button, Massa et Vettel. Un peu plus loin, Räikkönen - 7ème - faisait de même avec Sutil, Rosberg, Kubica et Alonso.

Button - en délicatesse avec ses pneus - regagnait le stand dès le 13ème tour. Barrichello l'imitait un tour plus tard - au moment où Webber s'acquittait de sa pénalité. L'arrêt de ses poursuivants permettait à Mark de ressortir en tête de la course, 10 secondes devant Massa, talonné par Barrichello.

Au 18ème tour, alors que le leader - Mark Webber - effectuait son premier ravitaillement, Sébastien Bourdais, englué en queue de peloton, renonçait discrètement, la faute à un problème hydraulique à bord de sa Toro Rosso.

Après 20 tours: Massa occupait la première place suivi de Barrichello (+ 0"4), Vettel (+ 2"3), Räikkönen (+ 3"2), Sutil (+ 4"7), Rosberg (+ 7"0), Kubica (+ 9"6), Webber (+ 11"4), Button (+ 12"2) et Heidfeld (+ 17"5).

Felipe stoppait au 25ème passage, ce qui redonnait les commandes de la course à Barrichello, devant la Force India de Sutil. Malheureusement pour Adrian, un contact brutal avec la Ferrari de Räikkönen à la sortie des stands allait ruiner la course du pilote allemand, contraint de regagner les stands changer l'aileron avant de sa Force India.

Au moment de basculer dans la seconde moitié de l'épreuve, Barrichello occupait la 1ère place suivi de Webber (+ 2"8), Button (+ 7"6), Vettel (+ 20"5), Massa (+ 21"5), Rosberg (+ 25"9), Räikkönen (+ 27"0), Kovalainen (+ 31"5), Nakajima (+ 32"0) et Fisichella (+ 33"0).

Button regagnait peu après son stand pour le deuxième de ses trois arrêts. Barrichello l'imitait un tour plus tard et cédait les commandes à Mark Webber. Un soudain ralentissement de Räikkönen dans le 34ème tour se terminait peu après dans le garage Ferrari!

Sous un ciel de plus en plus menaçant, Webber accélérerait la cadence - améliorait à deux reprises le tour le plus rapide - pour compter plus d'une trentaine de secondes d'avance sur la Brawn de Barrichello, bloqué dans le trafic en 5ème position...

Mark regagnait une dernière fois - la 3ème - le stand Red Bull pour son ultime ravitaillement à 17 tours de l'arrivée. Leader éphémère, Sebastian Vettel stoppait un tour plus tard.

En grande difficultés pour maintenir leurs gommes à températures, les pilotes des Brawn zigzaguaient dès que possible pour gagner quelques degrés. Barrichello et Button étaient néanmoins incapables de menacer la chevauchée victorieuse des pilotes Red Bull.

Rubens et Jenson devaient se résoudre à un ultime passage au stand qui offrait la troisième marche du podium à la Ferrari de Felipe Massa, traqué par la Williams de Nico Rosberg.

Dans le peloton, Fernando Alonso et sa Renault animaient les débats. L'Espagnol s'emparait du tour le plus rapide et grignotait un temps précieux sur ses adversaires.

A l'issue d'une cavalcade effrénée, Mark Webber passait la ligne d'arrivée en vainqueur pour la première fois de sa carrière, à l'occasion de sa 130ème participation en Grand Prix. Le succès est total pour le Red Bull Racing qui réalise un nouveau doublé - le troisième cette saison - grâce à la deuxième place de l'Allemand Sebastian Vettel.

Pour la première fois de la saison, un pilote Ferrari - Felipe Massa - accède au podium, sur la troisième marche.

Discret mais efficace tout au long des 60 tours de course, Nico Rosberg et sa Williams décrochent une brillante 4ème place - devant Button et Barrichello. Alonso et Kovalainen se partagent les deux dernières places dans les points.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.