En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix d'Australie » Classement

Grand Prix d'Australie

Albert Park - Résultats de la course

Dimanche 29 Mars 2009
08h00 - 09h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 22 Jenson Button Brawn GP Mercedes 58 1h34'15"784 195,776 km/h
2 23 Rubens Barrichello Brawn GP Mercedes 58 1h34'16"591 + 0'00"807 195,748 km/h
3 9 Jarno Trulli Toyota Toyota 58 1h34'17"388 + 0'01"604 195,720 km/h
DQ 1 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 58 1h34'18"698 + 0'02"914 195,675 km/h
4 10 Timo Glock Toyota Toyota 58 1h34'20"219 + 0'04"435 195,623 km/h
5 7 Fernando Alonso Renault Renault 58 1h34'20"663 + 0'04"879 195,607 km/h
6 16 Nico Rosberg Williams Toyota 58 1h34'21"506 + 0'05"722 195,578 km/h
7 12 Sébastien Buemi Toro Rosso Ferrari 58 1h34'21"788 + 0'06"004 195,568 km/h
8 11 Sébastien Bourdais Toro Rosso Ferrari 58 1h34'22"082 + 0'06"298 195,558 km/h
9 20 Adrian Sutil Force India Mercedes 58 1h34'22"119 + 0'06"335 195,557 km/h
10 6 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 58 1h34'22"869 + 0'07"085 195,531 km/h
11 21 Giancarlo Fisichella Force India Mercedes 58 1h34'23"158 + 0'07"374 195,521 km/h
12 14 Mark Webber Red Bull Renault 57 1h34'16"197 + 1 tour 192,386 km/h
13 15 Sebastian Vettel Red Bull Renault 56 1h29'54"225 + 2 tours 198,191 km/h
14 5 Robert Kubica BMW Sauber BMW 55 1h27'13"838 + 3 tours 200,616 km/h
15 4 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 55 1h28'59"301 + 3 tours 196,654 km/h
AB 3 Felipe Massa Ferrari Ferrari 45 suspension
AB 8 Nelsinho Piquet Renault Renault 24 tête-à-queue
AB 17 Kazuki Nakajima Williams Toyota 17 accident
AB 2 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Hamilton a été promu 3ème après une pénalité de 25" donnée à Trulli pour l'avoir dépassé sous drapeau jaune mais après l'analyse de nouveaux éléments, les commissaires ont disqualifié Hamilton pour manœuvre trompeuse à l'encontre de Trulli. La pénalité de ce dernier est annulée et retrouve sa 3ème place
Vettel (accrochage), Kubica (accrochage) et Räikkönen (différentiel) sont classés mais non arrivés

Button et Brawn GP de bout en bout

A-
A
A+
J. Button (Brawn GP)J. Button (Brawn GP)
R.Barrichello (Brawn GP)R.Barrichello (Brawn GP)
J. Trulli (Toyota)J. Trulli (Toyota)
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
T. Glock (Toyota)T. Glock (Toyota)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
Un ciel azur et un soleil radieux ont accueilli les concurrents du Championnat du monde de F1 à Melbourne, théâtre du premier Grand Prix de la saison 2009. Au départ, donné à 17h - heure locale - le thermomètre affichait 21°C dans l'air et 32°C sur la piste de l'Albert Park!

Sanctionnés à l'issue de la qualification, les deux Toyota s'élançaient des stands, laissant ainsi la dernière place de la grille de départ au Champion du monde en titre, Lewis Hamilton.

A l'extinction des feux rouges, alors que Button jaillissait en tête devant Vettel et Massa, Barrichello manquait son envol et bouclait les premiers hectomètres en 7ème position.

Dans le peloton, une bousculade dans le premier virage impliquait la Red Bull de Mark Webber (aileron avant cassé), la BMW Sauber de Nick Heidfeld (crevaison), la Force India d'Adrian Sutil (crevaison) et la McLaren-Mercedes de Heikki Kovalainen (train avant ouvert) - seul le Finlandais sera contraint à l'abandon.

A l'issue du premier tour, la Brawn de Jenson comptait près de 4 secondes d'avance sur Vettel. Massa - 3ème - devançait Kubica, Räikkönen, Rosberg, Barrichello, Nakajima, Piquet et Buemi.

Lewis Hamilton entamait une remontée qui le voyait accéder à la 9ème place au 6ème tour après s'être débarrassé de la Renault de Nelsinho Piquet. Au début du 9ème tour, Rosberg prenait l'avantage sur Räikkönen, imité dans la foulée par Barrichello. Kimi choisissait alors d'effectuer son premier arrêt au stand. Le Finlandais allait être imité par Massa dès le tour suivant.

Au 15ème des 58 tours à parcourir, Button occupait toujours la première place, 4"1 devant Vettel. Derrière, on retrouvait Rosberg (+ 31"7), Barrichello (+ 40"1), Nakajima (+ 41"1), Piquet (+ 50"2), Buemi (+ 51"0), Fisichella (+ 53"1), Alonso (+ 53"6) et Glock (+ 57"4).

Au 16ème tour, Sebastian Vettel et Nico Rosberg effectuaient leur premier arrêt ravitaillement. Tout se déroulait sans encombre dans le stand Red Bull, pas chez Williams - ce qui coûtait de précieuses secondes à Nico, dépassé par la Ferrari de Kimi Räikkönen.

Dans le 18ème tour, Kazuki Nakajima perdait le contrôle de sa Williams et tapait le mur après plusieurs pirouettes. Les leaders en profitaient pour retourner illico aux stands effectuer leur ravitaillement. La voiture de sécurité intervenait dans le tour suivant pour permettre aux commissaires d'intervenir sur la piste, jonchée des débris de la FW31. Le jeune japonais sortait fort heureusement indemne de son embardée.

Giancarlo Fisichella perdait un temps précieux dans les stands après que l'Italien manqué son emplacement - obligeant ses mécaniciens à effectuer une manœuvre supplémentaire pour remettre la Force India sur ses marques.

La neutralisation prenait fin au début du 24ème tour - et voyait la Renault de Nelsinho Piquet partir en tête-à-queue et terminer son embardée dans les graviers. Devant, Jenson Button reprenait sa chevauchée à la première place, toujours suivi de Vettel, Massa, Kubica, Räikkönen, Trulli, Barrichello, Buemi, Rosberg et Hamilton.

Au début de la deuxième moitié de l'épreuve - au 30ème tour - Button devançait Vettel (+ 3"9), Massa (+ 6"2), Kubica (+ 7"3), Räikkönen (+ 8"7), Trulli (+ 9"4), Barrichello (+ 12"0), Buemi (+ 15"8), Rosberg (+ 16"4) et Hamilton (+ 17"6).

Peu après son deuxième passage au stand, Kimi Räikkönen voyait sa F60 lui échapper et partir en toupie. La voiture frôlait le mur, mais le Finlandais réussissait à en reprendre le contrôle in-extremis. Il devra toutefois effectuer un arrêt supplémentaire au garage Ferrari.

A 12 tours de l'arrivée, la monoplace de Massa donnait des signes de faiblesses, contraignant le Brésilien à regagner les stands à vitesse réduite.

A l'issue de la deuxième et dernière vague de ravitaillement des principaux animateurs de l'épreuve, Jenson Button et sa Brawn-Mercedes possédaient 1"5 d'avance sur la Red Bull de Sebastian Vettel. Rubens Barrichello - 3ème à 3 secondes de Button - était pris en chasse par Robert Kubica. Dans le peloton Alonso - 5ème - résistait à Glock, Rosberg, Trulli et Hamilton.

A 7 tours du drapeau à damiers, Rubens Barrichello effectuait son dernier passage à la pompe - imité par Alonso.

En délicatesse avec ses pneus, Rosberg allait voir ses pneus s'écrouler dans les derniers tours et céder beaucoup de terrain à ses adversaires.

Un problème qui affectait également Vettel à quelques encablures de l'arrivée. Sebastian tentait malgré cela de résister à Kubica.

Leur explication musclée à trois tours de l'arrivée allait tourner à la catastrophe. Sebastian parvenait à continuer sa route sur trois roues, mais la BMW Sauber de Robert heurtait violemment le mur - ce qui provoquait la sortie immédiate de la voiture de sécurité qui restera en piste jusqu'au drapeau à damiers.

Jenson Button décroche en Australie sa deuxième victoire en F1 après celle obtenue lors du Grand Prix de Hongrie 2006. Après la pole position, le Britannique offre à l'équipe Brawn GP sa première victoire en F1 dès sa première course dans la catégorie reine - chose qui n'était plus survenue dans l'histoire du Formula One Circus depuis 1977 et la victoire de Jody Scheckter en Argentine au volant d'une Wolf équipée d'un Ford Cosworth.

Le succès de l'équipe Brawn GP est total puisque le vétéran Brésilien hérite de la 2ème place sur le podium. Parti des stands, Jarno Trulli et sa Toyota se sont brillamment faufilés jusqu'au 3ème rang.

Dernier sur la grille de départ, Lewis Hamilton est remarquablement remonté à la 4ème place finale (il sera exclu du classement quelques jours plus tard) devant Timo Glock, Fernando Alonso, Nico Rosberg et le débutant suisse - Sébastien Buemi qui inscrit son premier point dès sa première course en F1!

Brillant lors des essais libres, seulement 7ème à l'issue d'une fin de course désastreuse, Nico Rosberg et l'équipe Williams se consolent cependant avec le meilleur tour en course.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.