En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix de Corée du Sud » Classement

Grand Prix de Corée du Sud

Yeongam - Résultats de la course

Dimanche 06 Octobre 2013
08h00 - 09h45
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Sebastian Vettel Red Bull Renault 55 1h43'13"701 179,387 km/h
2 7 Kimi Räikkönen Lotus Renault 55 1h43'17"925 + 0'04"224 179,265 km/h
3 8 Romain Grosjean Lotus Renault 55 1h43'18"628 + 0'04"927 179,244 km/h
4 11 Nico Hülkenberg Sauber Ferrari 55 1h43'37"815 + 0'24"114 178,691 km/h
5 10 Lewis Hamilton Mercedes Mercedes 55 1h43'38"956 + 0'25"255 178,658 km/h
6 3 Fernando Alonso Ferrari Ferrari 55 1h43'39"890 + 0'26"189 178,631 km/h
7 9 Nico Rosberg Mercedes Mercedes 55 1h43'40"399 + 0'26"698 178,617 km/h
8 5 Jenson Button McLaren Mercedes 55 1h43'45"963 + 0'32"262 178,457 km/h
9 4 Felipe Massa Ferrari Ferrari 55 1h43'48"091 + 0'34"390 178,396 km/h
10 6 Sergio Pérez McLaren Mercedes 55 1h43'48"856 + 0'35"155 178,374 km/h
11 12 Esteban Gutiérrez Sauber Ferrari 55 1h43'49"691 + 0'35"990 178,350 km/h
12 17 Valtteri Bottas Williams Renault 55 1h44'00"750 + 0'47"049 178,034 km/h
13 16 Pastor Maldonado Williams Renault 55 1h44'03"714 + 0'50"013 177,950 km/h
14 20 Charles Pic Caterham Renault 55 1h44'17"279 + 1'03"578 177,564 km/h
15 21 Giedo Van der Garde Caterham Renault 55 1h44'18"202 + 1'04"501 177,538 km/h
16 22 Jules Bianchi Marussia Cosworth 55 1h44'21"671 + 1'07"970 177,440 km/h
17 23 Max Chilton Marussia Cosworth 55 1h44'26"599 + 1'12"898 177,300 km/h
18 18 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Ferrari 53 1h40'53"686 + 2 tours 176,858 km/h
19 19 Daniel Ricciardo Toro Rosso Ferrari 52 1h38'36"740 + 3 tours 177,535 km/h
20 15 Adrian Sutil Force India Mercedes 50 1h36'12"893 + 5 tours 174,955 km/h
AB 2 Mark Webber Red Bull Renault 36 incendie
AB 14 Paul Di Resta Force India Mercedes 24 sortie de piste
Barême des points: 1er = 25 | 2ème = 18 | 3ème = 15 | 4ème = 12 | 5ème = 10 | 6ème = 8 | 7ème = 6 | 8ème = 4 | 9ème = 2 | 10ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Vergne (freins), Ricciardo (freins) et Sutil (accrochage) sont classés mais non arrivés

Vettel, quatre à la suite

A-
A
A+
S. Vettel (Red Bull)S. Vettel (Red Bull)
K. Räikkönen (Lotus)K. Räikkönen (Lotus)
R. Grosjean (Lotus)R. Grosjean (Lotus)
Nouvelle victoire de Sebastian Vettel devant Kimi Räikkönen et Romain Grosjean, la huitième de la saison au terme d'une course à rebondissement en Corée du Sud sauf concernant la plus haute marche sur le podium.

Intouchable: le mot n'est pas assez fort pour décrire le nouveau festival réalisé par le triple Champion du monde en titre, prochainement quadruple, et qui a encore donné une véritable leçon à l'ensemble du paddock. Dès l'extinction des feux-rouge, tout est trop simple pour le pilote Red Bull qui décolle au départ avant de creuser rapidement les écarts. La première intervention de la Voiture de Sécurité, puis la deuxième, n'y changeront rien, la partition est totalement maîtrisée pour une 34ème victoire en carrière.

Comme à Singapour, l'Allemand doit refaire son avance une fois la Voiture de Sécurité passée. Et comme à Marina Bay, Vettel se montre intraitable lors du restart pour immédiatement grappiller des secondes et sécuriser sa première place. Avec 8 victoires en 14 courses, le protégé d'Adrian Newey semble bien parti pour égaler son record de 2011, avec 11 victoires en 19 courses.

Troisième sur la grille de départ, Romain Grosjean se montre plus prompt que Lewis Hamilton pour lui subtiliser la deuxième place au premier virage. Un moment dans les temps du leader, le Français ne peut cependant suivre le rythme de la RBR avant de garder de justesse son avantage sur la MGP W04 à la sortie des stands au terme de son premier arrêt. Tranquillement installé en seconde position, Grosjean n'avait cependant certainement pas vu revenir son équipier, Kimi Räikkönen, seulement dixième de la qualification samedi mais finalement deuxième à l'arrivé, dimanche, après un retour dont lui seul a le secret.

La sensation du jour se nomme Nico Hülkenberg. Quatrième à l'arrivée au volant de la Sauber C32, son rythme a étonné, avant d'impressionner. Auteur d'une course très propre, l'ancien pilote Force India, qui vise une place chez Lotus en vue de la saison 2014, a marqué les esprits. Particulièrement celui de Fernando Alonso, bloqué derrière lui tout au long de la course, sans jamais pouvoir le passer. Au 38ème tour, moment du premier restart, Hülk passe à l'attaque sur Lewis Hamilton et le dépose sans l'aide de son DRS pour signer son meilleur résultat depuis le début de l'année.

Relégué en milieu de trafic suite à la pénalité reçue au sortir du GP de Singapour, Mark Webber entame alors sa remontée. Rapide, l'Australien se retrouve vite à la bagarre dans les points avant d'être victime de l'intervention de la Voiture de Sécurité, qui l'oblige à passer une troisième fois par son stand, un arrêt non-prévu et qui lui coûtera de précieuses secondes. Au nouveau départ, AussieGrit suit tranquillement sa trajectoire lorsqu'il est percuté par la Force India d'Adrian Sutil, sortie de nulle part et qui va ruiner sa course. La RB9 en flammes, Webber sort précipitamment de sa voiture pour terminer sa troisième course hors des points en 2013.

Jamais dans le rythme, Fernando Alonso se classe sixième. D'ordinaire abonné aux départs canons, l'Espagnol ne fait cette fois pas d'étincelles, à l'image de sa course, très compliquée. Jamais la F138 n'aura été en mesure de se battre pour quelque chose ce dimanche. Pris dans un incident avec son équipier dès le premier tour, le moral sapé, Nando peut d'ores et déjà se tourner vers 2014 et l'arrivée du moteur V6-turbo. Felipe Massa termine lui neuvième, intercalé entre les McLaren de Jenson Button et Sergio Pérez.

Vainqueur de trois des quatre derniers GP du Japon, Sebastian Vettel se rendra à Suzuka avec une avance de 77 points sur Fernando Alonso et le titre en ligne de mire. En cas de victoire et de résultats favorables, le maître actuel pourrait être sacré dès le mois d'octobre.
source: ESPNF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.