En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Allemagne » Classement

Grand Prix d'Allemagne

Hockenheim - Résultats de la course

Dimanche 29 Juillet 2001
14h00 - 15h20
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 5 Ralf Schumacher Williams BMW 45 1h18'17"873 235,351 km/h
2 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 45 1h19'03"990 + 0'46"117 233,063 km/h
3 10 Jacques Villeneuve BAR Honda 45 1h19'20"679 + 1'02"806 232,246 km/h
4 7 Giancarlo Fisichella Benetton Renault 45 1h19'21"350 + 1'03"477 232,214 km/h
5 8 Jenson Button Benetton Renault 45 1h19'23"327 + 1'05"454 232,117 km/h
6 22 Jean Alesi Prost Acer 45 1h19'23"823 + 1'05"950 232,093 km/h
7 9 Olivier Panis BAR Honda 45 1h19'35"400 + 1'17"527 231,530 km/h
8 15 Enrique Bernoldi Arrows Asiatech 44 1h18'30"372 + 1 tour 229,511 km/h
9 14 Jos Verstappen Arrows Asiatech 44 1h18'30"703 + 1 tour 229,494 km/h
10 21 Fernando Alonso Minardi European 44 1h19'41"665 + 1 tour 226,089 km/h
AB 12 Jarno Trulli Jordan Honda 34 hydraulique
AB 4 David Coulthard McLaren Mercedes 27 moteur
AB 20 Tarso Marquès Minardi European 26 boîte de vitesses
AB 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 24 moteur
AB 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 23 pression d'essence
AB 23 Luciano Burti Prost Acer 23 accident
AB 17 Kimi Räikkönen Sauber Petronas 16 transmission
AB 18 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 16 pression d'essence
AB 3 Mika Häkkinen McLaren Mercedes 13 moteur
AB 11 Ricardo Zonta Jordan Honda 7 accident
AB 16 Nick Heidfeld Sauber Petronas 0 accrochage
AB 19 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 0 accrochage
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Chronique d'une victoire annoncée

A-
A
A+
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
J. Villeneuve (BAR)J. Villeneuve (BAR)
G. Fisichella (Benetton)G. Fisichella (Benetton)
J. Button (Benetton)J. Button (Benetton)
L'avant-départ est catastrophique pour Minardi. Un début d'incendie a d'abord lieu sur la monoplace d'Alonso, obligeant le pilote Minardi à s'élancer des stands sur le mulet. Mais quelques instants plus tard, Marquès connait lui aussi un incident et l'on emmène à son tour sa monoplace dans les stands. Heureusement pour l'écurie désormais italo-britannique, les deux pilotes vont bien pouvoir prendre le départ, peu pénalisés du fait de leurs positions de grille originelle.

Montoya rassemble les monoplaces à la fin du tour de formation afin de ne pas trop attendre. Tous les pilotes s'alignent. A l'extinction des feux, Michael Schumacher semble au point mort après s'être bien envolé sur les premier rapports. Toutes les monoplaces arrivent à l'éviter. Malheureusement, Burti n'y parvient pas, les deux Jordan l'entourant, et part en tonneau sur la Ferrari n°1. Il retombe légèrement sur le ponton droit de l'Arrows de Bernoldi, sans trop de dommage semble-t-il pour Enrique. Bien heureusement, tant Burti que Schumacher se sortent indemne de l'accident. La course est d'abord neutralisée sous voiture de sécurité. Pourtant les pilotes s'attaquent, n'ayant sans doute pas été mis au courant de la situation. Au passage sur la ligne, les pilotes essaient tant bien que mal d'éviter les débris, certains s'arrêtent quasiment sur la piste, montrant qu'il est inconcevable de continuer la course. La direction de course estime alors enfin que le drapeau rouge doit être montré, annonçant donc une nouvelle procédure de départ.

Schumacher qui jusque là avait réconforté Burti, et revenait au stand, dépité, refusant de répondre aux journalistes, se rend au pas de course dans le garage Ferrari, en quelques toutes petites minutes, le mulet étant prêt, il reprend sa place sur la grille. Pour Burti, la situation est plus compliquée: le mulet est réglé pour Jean Alesi, et c'est à quelques secondes de justesse que Burti va pouvoir rejoindre avec l'autorisation de la direction de course la grille. La nouvelle procédure de départ est annoncée pour 14h25. Une ambulance emmène toutefois un blessé, un homme de Jaguar qui a semble-t-il reçu quelques débris. Les Minardi sont repêchées, malgré les incidents de la première procédure de départ, et exceptionnellement, les deux monoplaces sont autorisées à prendre le départ sur la grille alors que le règlement ne le permet pas à ce délai du départ.

Le tour de formation est relancée. Quelques minutes plus tard, les pilotes s'alignent sur la grille de départ. Le départ est donnée sans incident. Au fond toutefois, il semblent qu'une Prost aient eu beaucoup de mal à s'élancer. A la première chicane, De la Rosa ne parvient pas à freiner et heurte Heidfeld, lui arrachant son aileron et enlevant une roue à la monoplace verte. Michael Schumacher a réussi à passer à cette chicane Mika Häkkinen.

A l'issue des 2 premiers tour, Montoya mène devant R. Schumacher, M. Schumacher, Häkkinen, Barrichello, Coulthard, Räikkönen, Irvine, Trulli, Villeneuve, Verstappen, Zonta, Panis, Button, Bernoldi, Fisichella, Burti, Alesi, Alonso et Marquès. Montoya attaque fort, alignant record sur record sur les 2ème et 3ème tour. Il possède 2.9s d'avance après 3 tours, et Ralf Schumacher 3.5s sur son frère. Au 5ème tour, il est déjà hors de vue de son équipier.

Pendant ce temps, Zonta accroche une Arrows (Verstappen) et perd son aileron avant, alors que Barrichello passe Michael Schumacher pour la troisième place. Le Brésilien semble être dans une stratégie à deux arrêts alors que le Champion du monde ne devrait en faire qu'un seul. Ricardo Zonta abandonnera quelques minutes plus tard.

Trulli, Villeneuve et Panis se battent pour la 9ème place mais les deux pilotes BAR échangent leurs positions. Le classement après 10 tours: Montoya mène devant R. Schumacher (-6.1), Barrichello (-9.4), M. Schumacher (-14.4), Häkkinen (-18.9), Coulthard (-21.9), Räikkönen (-27.2), Irvine (-28.2), Trulli (-34.8) et Panis (-35.2).

Panis s'attaque à Trulli et le passe mais l'Italien ne l'entend pas de cette oreille et essaye de repasser le Français à la chicane suivante mais il est trop optimiste et part en tête-à-queue, ce qui laisse le passage libre aux deux BAR. Le week-end de Jordan est catastrophique, il n'y a pas d'autres mots.

Mika Häkkinen reprend ses mauvaises habitudes au 14ème tour, puisqu'il est obligé de ranger sa voiture dans le Stadium. Barrichello est le premier des favoris à s'arrêter aux stands pour un premier ravitaillement. Il remonte en piste dans les roues de David Coulthard. Panis s'arrête à son tour. Il semble qu'il doive faire un arrêt de plus que Villeneuve. Dans le même tour, Räikkönen et Irvine s'arrêtent aux stands et leur course est terminée.

Barrichello s'en prend à nouveau à Coulthard. Le duel est grandiose. Barrichello est bien plus rapide mais la McLaren est très très large et le Brésilien arrive finalement à ses fins en passant à l'extérieur, dans le virage à l'entrée du Stadium. Magnifique passe d'arme.

Montoya s'arrête pour son ravitaillement mais le préposé au tuyau de ravitaillement en essence se rend compte... qu'il n'y a pas d'essence. Il change de machine à ravitailler, mais cet arrêt lui coûte 30 seconde, autant dire que sa victoire est fortement compromise. Quelques minutes plus tard, Michael Schumacher range sa Ferrari sur les bas-côtés, alors que Luciano Burti sort de la piste et écrase sa Prost contre les protections. Il se passe toujours quelque chose à Hockenheim. La preuve? Montoya abandonne un peu plus tard alors qu'il ne reste que 20 tours de course. Alesi est 5ème derrière Fisichella et devant Villeneuve! Incroyable!

Classement alors qu'il reste 19 tours: R. Schumacher, Barrichello, Coulthard, Fisichella, Alesi, Villeneuve, Trulli, Panis, Button, Bernoldi. Mais il faut retirer Coulthard de ce classement car au tour suivant il range sa voiture fumante dans l'herbe. C'est une course incroyable.

A 16 tours de l'arrivée voici le classement des seuls pilotes qui sont encore en course: R. Schumacher, Barrichello, Villeneuve, Fisichella, Panis, Button, Alesi, Bernoldi, Trulli, Verstappen et Marquès.

Barrichello a lui aussi de gros ennuis lors du ravitaillement mais malgré ses 20 secondes d'arrêt, sa seconde place n'est pas menacée car lorsqu'il reprend la piste, il a encore 56 secondes d'avance.

Dans les derniers tours, Jean Alesi revient sur Button alors que Villeneuve reste en vue de Fisichella. Si Jean revient dans l'aspiration de Button il y a fort à parier qu'il ne se contentera pas de rester derrière le britannique. Alain Prost doit commencer à avoir des palpitations. Il ne reste qu'un tour lorsque Fisichella part en travers dans le Stadium et les deux Benetton devancent de peu la Prost d'Alesi pour le dernier tour.

Ralf Schumacher remporte donc son 3ème GP de la saison devant Barrichello alors que Villeneuve, en grande difficulté passe la ligne d'arrivée en troisième position, juste devant Fisichella, Button et Alesi. Un très beau GP et un très beau vainqueur qui aura peut-être une petite pensée pour Montoya.
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.