En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix d'Europe » Classement

Grand Prix d'Europe

Nürburgring - Résultats de la course

Dimanche 23 Juin 2002
14h00 - 15h40
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 60 1h35'07"426 194,742 km/h
2 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 60 1h35'07"720 + 0'00"294 194,732 km/h
3 4 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 60 1h35'53"861 + 0'46"435 193,170 km/h
4 5 Ralf Schumacher Williams BMW 60 1h36'14"389 + 1'06"963 192,484 km/h
5 15 Jenson Button Renault Renault 60 1h36'24"369 + 1'16"943 192,151 km/h
6 8 Felipe Massa Sauber Petronas 59 1h35'18"260 + 1 tour 191,133 km/h
7 7 Nick Heidfeld Sauber Petronas 59 1h35'19"191 + 1 tour 191,102 km/h
8 14 Jarno Trulli Renault Renault 59 1h35'19"925 + 1 tour 191,078 km/h
9 12 Olivier Panis BAR Honda 59 1h35'42"253 + 1 tour 190,335 km/h
10 21 Enrique Bernoldi Arrows Ford Cosworth 59 1h36'18"477 + 1 tour 189,141 km/h
11 17 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 59 1h36'19"040 + 1 tour 189,123 km/h
12 11 Jacques Villeneuve BAR Honda 59 1h36'19"748 + 1 tour 189,100 km/h
13 20 Heinz-Harald Frentzen Arrows Ford Cosworth 59 1h36'20"879 + 1 tour 189,063 km/h
14 25 Allan McNish Toyota Toyota 59 1h36'30"640 + 1 tour 188,744 km/h
15 23 Mark Webber Minardi Asiatech 58 1h35'50"903 + 2 tours 186,827 km/h
16 10 Takuma Sato Jordan Honda 58 1h36'31"886 + 2 tours 185,505 km/h
AB 24 Mika Salo Toyota Toyota 51 boîte de vitesses
AB 22 Alex Yoong Minardi Asiatech 48 hydraulique
AB 16 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 41 hydraulique
AB 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 27 accrochage
AB 3 David Coulthard McLaren Mercedes 27 accrochage
AB 9 Giancarlo Fisichella Jordan Honda 26 tenue de route
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1

Barrichello prend sa revanche

A-
A
A+
R. Barrichello (Ferrari)R. Barrichello (Ferrari)
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
J. Button (Renault)J. Button (Renault)
F. Massa (Sauber)F. Massa (Sauber)
Les 22 pilotes sont alignés sur la grille de départ du 9ème GP de la saison, celui d'Europe qui se dispute depuis quelques années sur le circuit allemand du Nürburgring. Une première ligne inhabituelle puisque ce sont les deux Williams qui sont sur la première ligne alors que les Ferrari monopolisent la seconde.

Michael et Ralf Schumacher seraient chaussés de pneus durs, au contraire de Barrichello et Montoya, équipés de tendres. Les stratégies de course seront évidement très importantes, tout comme le départ et le passage des premiers virages en peloton.

Après le tour de formation, les concurrents viennent s'aligner sous les ordres du starter. Les feux rouges s'allument les uns après les autres, s'éteignent et c'est le départ!

Incroyable duel entre Ralf Schumacher et Juan Pablo Montoya et c'est le premier qui prend l'avantage. Mais bien vite Barrichello prend l'avantage sur tout le monde et prend la tête de la course avant même la fin du premier tour. Seules les deux Jordan ont eu des problèmes dans le premier virage et rentrent toutes les deux aux stands.

Michael Schumacher attaque et passe Montoya et quelques tours plus tard et après plusieurs tentatives il prend aussi le dessus sur son frère. Les deux Ferrari sont en tête de la course!

Le classement à 14h10: Barrichello, M. Schumacher, R. Schumacher, Montoya, Coulthard, Räikkönen, Button, Trulli, Massa, Heidfeld, McNish, Salo, Panis, Bernoldi, Frentzen, Irvine, Webber, Villeneuve, De la Rosa, Yoong, Fisichella et Sato.

Michael Schumacher tourne bien plus vite que Barrichello et devrait le rejoindre en quelques tours seulement. Il y a 2"6 d'écart entre les deux Ferrari. Ralf est à 9", Montoya à 11" et les deux McLaren à 12" et il reste 55 tours sur les 60 que comptent cette course.

Au 7ème tour, Barrichello n'a plus que 1,4 secondes d'avance sur Schumi. Que va-t-il se passer entre les deux équipiers d'ici quelques tours? Consignes ou pas de consignes de la part de Jean Todt. Au 9ème tour, l'écart entre les deux leader n'est plus que d'une seconde. Ralf Schumacher et Montoya sont à 14 et 16 secondes!

Des débris jonchent la piste avant le premier virage et les pilotes ont toutes les peines du monde à ne pas rouler dessus. Au 11ème tour, l'écart entre Barrichello et Schumi est stabilisé à une seconde alors que les pilotes en pneus Michelin augmentent la cadence mais elles sont encore en retrait par rapport aux chronos des Ferrari.

Button et Räikkönen sont en bataille pour la 6ème place alors que De la Rosa vient de passer Irvine et Villeneuve a passé Bernoldi pour la 14ème position.

Les écarts sont toujours en constante progression. Au 15ème tour, Barrichello a 22" d'avance sur Ralf, 24" sur Montoya, 26" sur Coulthard et 28" sur Räikkönen. Visiblement, Michael Schumacher est dans le rythme de Barrichello mais ne semble pas prêt à le dépasser.

Räikkönen se manque au freinage du premier virage et doit céder sa 6ème place à Button. En tête les Ferrari semblent être dans une autre course. Même avec un ravitaillement de plus que les McLaren et les Williams, elles ont course gagnée. Cette démonstration est impressionnante d'efficacité et pour tout dire assez inattendue.

Le classement au tiers de la distance: Barrichello, M. Schumacher (+0"7), R. Schumacher (+26"), Montoya (+29"), Coulthard (+30"), Button (+33"), Räikkönen (+34"), suivent Trulli, Massa, Heidfeld, McNish, Panis, Villeneuve, Bernoldi, Frentzen, De la Rosa, Salo, Irvine, Webber, Yoong, Fisichella et Sato.

Quelques minutes plus tard, Michael Schumacher est en tête-à-queue dans le virage 8 mais le Champion du monde a de la chance et peut repartir sans souci mais avec 10 secondes de retard sur Barrichello. Le Champion du monde rentre aux stands dans la boucle suivante et remonte en piste en seconde place juste devant son frère Ralf. Il reste 36 tours.

Lors du tour suivant, Barrichello ravitaille à son tour sans aucun problème et reprend la course avec un peu plus de 9 secondes d'avance sur son équipier.

Coulthard attaque Montoya qui le gênait depuis de longues minutes mais c'est la catastrophe. Montoya résiste à l'attaque de Coulthard à l'extérieur du premier virage, part en tête-à queue et sa Williams percute la roue avant droite de la McLaren. C'est l'abandon pour les deux pilotes. Cela fait les affaires de Räikkönen qui gagne deux places et en quelques kilomètres, il est déjà dans les roues de Ralf Schumacher mais ce dernier rentre pour son unique ravitaillement.

Il reste 28 tours et voici le classement: Barrichello, M. Schumacher (+5"), Räikkönen (+30"), Button (+59"), R. Schumacher (+65"), Trulli (+68"), Massa (+78"), Heidfeld (+82"), De la Rosa (+86"), Panis (+93"), les autres pilotes sont à un tour.

Comme vous pouvez le constater, l'écart entre Schumacher et Barrichello diminue régulièrement. A 20 tours de l'arrivée, l'écart est même de moins de 3" et ils doivent tous les deux se présenter encore une fois aux stands pour un ravitaillement. Les deux pilotes Ferrari sont à la limite et l'écart va de 2,5 à 3 secondes. Räikkönen est troisième mais à plus d'une minute. C'est incroyable!

Alors que Barrichello revient sur un retardataire et qu'il est en tête de la course, c'est pourtant Michael Schumacher qui rentre aux stands en premier. Le Brésilien rentre deux tours plus tard mais Michael Schumacher est dans le trafic derrière une Renault et les deux Sauber et... Barrichello reprend la course en tête! Michael Schumacher n'a pas eu de chance, mais si Barrichello remporte cette course, il n'aura pas volé cette victoire. Mais attention, ce n'est pas fini car il reste 14 tours et Michael Schumacher n'est qu'à 2 secondes!

Le top 6 à 12 tours de l'arrivée: Barrichello, M. Schumacher, Räikkönen, R. Schumacher, Button et Massa.

A 11 tours de l'arrivée, Michael Schumacher est quasiment dans les roues de Barrichello. Evidement tout le monde a les yeux rivés sur Jean Todt et Ross Brawn. Schumi est très légèrement plus rapide mais certainement pas assez pour dépasser Barrichello sans prendre de gros risques. Pour tout dire il n'est pas impossible qu'une consigne soit quand même passée mais à l'avantage de Barrichello car lors des derniers tours, les deux Ferrari ont baissé leur cadence de manière assez nette.

Ross Brawn discute avec Michael Schumacher et Rubens Barrichello mais logiquement les positions ne devraient pas être inversées comme en Autriche. Jean Todt utilise aussi sa célèbre radio. Le suspens est à son comble... et c'est finalement Rubens Barrichello qui gagne! Un grand merci à Jean Todt, à Ross Brawn et à Michael Schumacher qui n'a pas tenté le diable pour arracher cette victoire à son équipier.

Un grand bravo aussi à Rubens Barrichello!
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.