En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix de France » Classement

Grand Prix de France

Magny-Cours - Résultats de la course

Dimanche 21 Juillet 2002
14h00 - 15h35
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 72 1h32'09"837 199,136 km/h
2 4 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 72 1h32'10"942 + 0'01"105 199,096 km/h
3 3 David Coulthard McLaren Mercedes 72 1h32'41"813 + 0'31"976 197,991 km/h
4 6 Juan Pablo Montoya Williams BMW 72 1h32'50"513 + 0'40"676 197,682 km/h
5 5 Ralf Schumacher Williams BMW 72 1h32'51"610 + 0'41"773 197,643 km/h
6 15 Jenson Button Renault Renault 71 1h32'21"991 + 1 tour 195,938 km/h
7 7 Nick Heidfeld Sauber Petronas 71 1h33'07"050 + 1 tour 194,358 km/h
8 23 Mark Webber Minardi Asiatech 71 1h33'29"831 + 1 tour 193,568 km/h
9 17 Pedro De la Rosa Jaguar Ford Cosworth 70 1h32'27"870 + 2 tours 192,972 km/h
10 22 Alex Yoong Minardi Asiatech 68 1h32'23"782 + 4 tours 187,593 km/h
11 25 Allan McNish Toyota Toyota 65 1h25'36"853 + 7 tours 193,516 km/h
AB 16 Eddie Irvine Jaguar Ford Cosworth 52 aileron
AB 14 Jarno Trulli Renault Renault 49 moteur
AB 8 Felipe Massa Sauber Petronas 48 transmission
AB 24 Mika Salo Toyota Toyota 48 moteur
AB 11 Jacques Villeneuve BAR Honda 35 moteur
AB 12 Olivier Panis BAR Honda 29 suspension
AB 10 Takuma Sato Jordan Honda 23 sortie de piste
NP 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari électronique
FT 9 Giancarlo Fisichella Jordan Honda accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 6 | 3ème = 4 | 4ème = 3 | 5ème = 2 | 6ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
McNish (moteur) est classé mais non arrivé

M. Schumacher champion pour la 5ème fois

A-
A
A+
M. Schumacher (Ferrari)M. Schumacher (Ferrari)
K. Räikkönen (McLaren)K. Räikkönen (McLaren)
D. Coulthard (McLaren)D. Coulthard (McLaren)
J.P. Montoya (Williams)J.P. Montoya (Williams)
R.Schumacher (Williams)R.Schumacher (Williams)
J. Button (Renault)J. Button (Renault)
Il n'y aura que 18 pilotes à venir s'aligner sous les ordres du starter, étant donné que les Arrows ne se sont pas qualifiées, que Giancarlo Fisichella a déclaré forfait sur les conseils de son médecin... et que Barrichello reste collé une fois de plus sur la grille de départ lors du lancement du tour de formation. Une telle malchance est à peine croyable!

Lorsque le départ est donné, Montoya et Michael Schumacher s'élance parfaitement devant Ralf et Räikkönen. Mais le Finlandais prend immédiatement l'avantage sur la Williams de Ralf.

Le classement à la fin du premier tour: Montoya, M. Schumacher, Räikkönen, R. Schumacher, Coulthard, Button, Trulli, Massa, Trulli, Irvine, Heidfeld, Salo, McNish, Villeneuve, Webber, Yoong, De la Rosa et Sato. Panis qui a été faire un petit tour dans le gravier (grâce à ce bon Takuma Sato) juste après le départ, est dans les stands pour que les mécaniciens nettoient ses pontons.

Michael Schumacher passe à l'abordage de Montoya dès le second tour mais le Colombien ferme toutes les portes. Räikkönen profite de ce duel pour se porter à la hauteur du Champion du monde mais n'arrive pas à le passer. Les pneus de Montoya ne semble pas être déjà à la bonne température.

14h12: Montoya, M. Schumacher (+0"7), Räikkönen (+1"1), R. Schumacher (+3"0), Coulthard (+3"6), Button (+4"2), Massa (+6"5), Trulli (+7"1), Irvine (+8"5), Heidfeld (+10"3), Salo (+11"6), McNish (+"12"2), Villeneuve, Webber, De la Rosa, Sato (+18"), Yoong et Panis (1 tour).

Felipe Massa se voit infliger une pénalité pour départ anticipé... quelques tours plus tard il reçoit une autre pénalité pour avoir franchi la ligne blanche alors qu'il sortait des stands après avoir purgé sa première sanction. Plus maladroit que Massa, on ne trouve pas dans les paddocks de Magny-Cours...

14h20: Les pneus de Montoya sont maintenant à la bonne température; Michael Schumacher est à 1 seconde de Montoya alors que Räikkönen a le même écart sur le Champion du monde à la différence près que c'est lui le plus rapide en piste actuellement. En fait Michael Schumacher et Kimi Räikkönen signe tous les records du tour.

14h28: Button s'arrête pour un premier ravitaillement. Etant donné qu'il reste 52 tours, il est à prévoir que Button s'arrêtera encore deux fois. Pas sûr que cette stratégie soit la bonne. Trulli s'arrête au tour suivant. Ils ont donc la même stratégie.

Rubens Barrichello déclare à la presse que c'est la quatrième fois cette saison qu'il a des problèmes sur la grille de départ (sur 11 courses!) et il ne comprend pas...

Ralf Schumacher rentre au 23ème tour pour son premier ravitaillement. Montoya rentre au tour suivant alors que Sato va se planter dans le gravier.

David Coulthard qui n'a plus la Williams de Ralf pour le gêner est actuellement le plus rapide en piste et il ne faudra pas longtemps pour qu'il klaxonne derrière Räikkönen.

14h36: Michael Schumacher rentre pour son premier ravitaillement et reprend la course devant Montoya en mordant légèrement et des deux roues droites, sur la ligne blanche... de justesse. Räikkönen rentre à son tour et laisse David Coulthard en tête de la course. Mais logiquement, l'Ecossais rentre lui aussi et tout le monde reprend sa position du début de course, sauf Michael Schumacher qui est maintenant en tête et prend quasiment une seconde au tour sur Montoya.

Le classement au 29ème tour: M. Schumacher, Montoya (+4"), Räikkönen (+5"), R. Schumacher (+7"), Coulthard (+7"), Button (+19"), Trulli, Irvine, Heidfeld, Villeneuve (+50"), Salo, Webber, McNish, Massa, De la Rosa (+64") et Yoong (1 tour).

14h45: Michael Schumacher est logiquement pénalisé par un passage à vitesse limité par les stands. Pendant ce temps, Olivier Panis discute du comportement de Sato avec Eddie Jordan. Villeneuve explose son moteur et BAR peut commencer à faire ses bagages pour Hockenheim.

Michael Schumacher purge sa sanction mais il réussit à remonter en piste à la 3ème place, derrière Montoya et Räikkönen. Les trois pilotes de tête sont quasiment roues dans roues.

Le classement au 36ème tour: Montoya, Räikkönen (+0"8), M. Schumacher (+1"4), R. Schumacher (+2"5), Coulthard (+3"), Button (+17"6), Trulli (+22"1), Irvine (+32"1) et Heidfeld (+47"2).

C'est Montoya qui rentre en premier pour la vague des seconds ravitaillements. Un ravitaillement qui semble bien trop long: 11,6 secondes! Ralf Schumacher rentre au tour suivant et son arrêt dure 2 secondes de moins. Kimi Räikkönen est donc en tête de la course devant Michael Schumacher et David Coulthard. Ralf Schumacher est à son tour pénalisé pour la même raison que son frère un peu plus tôt dans la course.

Michael Schumacher rentre à son tour pour son second ravitaillement. Il est libéré après 8,8 secondes. Räikkönen rentre lors du passage suivant et il est libéré après 8,7 secondes et le jeune Kimi remonte en piste à la seconde place et donc devant Schumi. Le Champion du monde l'attaque à gauche et à droite mais Kimi fait de la résistance. Pendant ce temps les moteurs de Trulli et Salo lâchent leurs pilotes respectifs. Massa abandonne aussi dans son stand.

David Coulthard est actuellement le plus rapide en piste et son objectif est évidement de remonter en piste devant son équipier Räikkönen et donc en tête de la course. Va-t-il y arriver? Irvine a lui une très désagréable surprise en perdant son aileron arrière en pleine ligne droite, juste avant l'épingle d'Adelaïde.

Coulthard rentre finalement aux stands mais il ne reprend la course qu'en troisième position. Il semble que l'Ecossais ait lui aussi coupé la ligne blanche et il devrait lui aussi recevoir la pénalité d'usage. Coulthard rentre à son stand pour purger sa pénalité mais ayant 21 secondes d'avance sur Montoya, il parvient à garder sa troisième place.

En tête, Kimi s'est donné un peu d'air (+1"9) et il ne semble pas que Michael Schumacher tentera le diable pour le dépasser. D'autant plus qu'une seconde place lui garantit pratiquement le titre, pour le GP d'Allemagne. C'était son objectif et le résultat de ce GP de France, n'est pas pour lui déplaire.

Le classement à 10 tours de l'arrivée: Räikkönen, M. Schumacher (+1"6), Coulthard (+10"4), Montoya (+30"), R. Schumacher (+"34) et Button (1 tour).

Seul Montoya peut empêcher Schumacher de devenir Champion du monde. En effet, il est 4ème et Schumi 2ème. Ce n'est pas suffisant pour l'Allemand. C'est probablement la raison pour laquelle Michael Schumacher se rapproche de Kimi. Va-t-il lui disputer la victoire finalement?

Coup de théâtre à quatre tours de l'arrivée. Räikkönen se loupe à la l'épingle d'Adelaïde, à la fois probablement déconcentré par les drapeaux jaunes agîtés par les commissaires sportifs suite à l'explosion du moteur de McNish, mais aussi peut-être en manque d'adhérence du fait d'huile sur la piste. Räikkönen ayant complètement manqué son virage, Schumacher le double malgré les drapeaux jaunes. Est-ce autorisé? Difficile à dire car Räikkönen est hors piste et c'est au moment où il revient sur celle-ci que Michael Schumacher le double. Kimi doit même faire une manœuvre pour éviter la Ferrari. Les commissaires vont probablement en discuter mais logiquement le Champion du monde ne devrait pas être sanctionné suite à l'erreur de Kimi.

Michael Schumacher remporte donc sa 61ème victoire et surtout il devient Champion du monde pour la 5ème fois, égalant le record de Juan Manuel Fangio. Jamais l'histoire de la F1 n'avait vu un titre être remis aussi rapidement. Schumi devient Champion du monde après la 11ème manche sur 17 alors que Mansell était devenu Champion en 1992, après la 11ème manche sur 16. Impressionnant!
source: DailyF1.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.