En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2005 » Grand Prix d'Italie » Classement

Grand Prix d'Italie

Monza - Résultats de la course

Dimanche 04 Septembre 2005
14h00 - 15h15
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 10 Juan Pablo Montoya McLaren Mercedes 53 1h14'28"659 247,097 km/h
2 5 Fernando Alonso Renault Renault 53 1h14'31"138 + 0'02"479 246,960 km/h
3 6 Giancarlo Fisichella Renault Renault 53 1h14'46"634 + 0'17"975 246,107 km/h
4 9 Kimi Räikkönen McLaren Mercedes 53 1h14'51"434 + 0'22"775 245,844 km/h
5 16 Jarno Trulli Toyota Toyota 53 1h15'02"445 + 0'33"786 245,243 km/h
6 17 Ralf Schumacher Toyota Toyota 53 1h15'12"584 + 0'43"925 244,692 km/h
7 8 Antonio Pizzonia Williams BMW 53 1h15'13"302 + 0'44"643 244,653 km/h
8 3 Jenson Button BAR Honda 53 1h15'32"294 + 1'03"635 243,628 km/h
9 12 Felipe Massa Sauber Petronas 53 1h15'44"072 + 1'15"413 242,996 km/h
10 1 Michael Schumacher Ferrari Ferrari 53 1h16'04"729 + 1'36"070 241,897 km/h
11 11 Jacques Villeneuve Sauber Petronas 52 1h14'29"901 + 1 tour 242,363 km/h
12 2 Rubens Barrichello Ferrari Ferrari 52 1h14'33"570 + 1 tour 242,164 km/h
13 15 Christian Klien Red Bull Cosworth 52 1h14'34"359 + 1 tour 242,121 km/h
14 7 Mark Webber Williams BMW 52 1h14'35"624 + 1 tour 242,053 km/h
15 14 David Coulthard Red Bull Cosworth 52 1h14'51"151 + 1 tour 241,216 km/h
16 4 Takuma Sato BAR Honda 52 1h14'52"104 + 1 tour 241,165 km/h
17 18 Tiago Monteiro Jordan Toyota 51 1h14'42"264 + 2 tours 237,041 km/h
18 20 Robert Doornbos Minardi Cosworth 51 1h14'53"706 + 2 tours 236,438 km/h
19 21 Christijan Albers Minardi Cosworth 51 1h15'26"715 + 2 tours 234,714 km/h
20 19 Narain Karthikeyan Jordan Toyota 50 1h15'45"892 + 3 tours 229,136 km/h
FT 8 Nick Heidfeld Williams BMW malade
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1

Victoire in extremis de Montoya

A-
A
A+
J.P. Montoya (McLaren)J.P. Montoya (McLaren)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
G. Fisichella (Renault)G. Fisichella (Renault)
Le Colombien Juan Pablo Montoya (McLaren-Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Italie de Formule 1 à Monza en devançant les Renault de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella, signant ainsi sa deuxième victoire de la saison, la neuvième de sa carrière.

Sur la seconde Flèche d'Argent, Kimi Räikkönen n'a pu faire mieux que quatrième, permettant à Alonso de creuser un écart de 27 points au Championnat du monde à quatre courses de la fin. L'Espagnol pourrait ainsi être sacré dès le Grand Prix de Belgique dimanche prochain à Spa-Francorchamps.

Le Finlandais, parti de la 11ème position après avoir été rétrogradé de dix places sur la grille pour changement de moteur, a effectué une belle remontée pour parvenir jusqu'à la deuxième place, à deux secondes de son coéquipier, au 24ème passage, juste avant de ravitailler (25ème tour).

Mais alors que sa stratégie à un seul arrêt contre deux pour ses adversaires semblait payer, le Finlandais a été obligé de repasser par les stands pour vérifier l'état de ses pneumatiques au 28ème tour.

Cet arrêt imprévu a totalement ruiné ses derniers espoirs. Le Finlandais a néanmoins attaqué jusqu'au bout, comme en témoigne son meilleur tour en course, signé au 51ème des 53 tours de la course.

Sur la piste, Ice Man a même doublé son rival Espagnol au 21ème tour, alors que la Renault venait de ravitailler. Au 45ème tour, un tête-à-queue a bien failli mettre un terme à sa course. Trulli en a profité pour passer, mais Räikkönen a récupéré sa quatrième place au 47ème tour.

Montoya, déjà vainqueur du GP de Grande-Bretagne en juillet dernier, a mené de bout en bout. Mais il a lui aussi connu des problèmes de pneus en fin de course et été obligé de baisser nettement de rythme, permettant à Alonso de reprendre du terrain. Mais l'arrivée était suffisamment proche pour que le Colombien n'ait pas à défendre armes à la main sa première place.

Malgré le soutien inconditionnel du public, les Ferrari ont été bien ternes, Michael Schumacher terminant 10ème et Rubens Barrichello 12ème.

Après avoir doublé son coéquipier dès le départ, Barrichello, parti de la 7ème position, a bouclé le premier tour en 6ème position puis il a doublé Jarno Trulli (Toyota) dans le 2ème tour pour atteindre la 5ème place.

Il s'y est maintenu jusqu'à son arrêt au stand au 14ème tour, avant de glisser irrémédiablement en milieu de peloton.

Schumacher a lui aussi animé le début de course, notamment lors de son dépassement sur Trulli, dans le sillage de Barrichello, dans une manœuvre jugée trop osée par l'Italien. Ce dernier repassait l'Allemand deux tours plus tard et le septuple Champion du monde, comme son coéquipier Brésilien, retrouvait l'anonymat du ventre mou de la course.

Partis de la deuxième ligne, les prometteuses BAR-Honda de Jenson Button et Takuma Sato ont finalement été décevantes avec une 8ème place pour le Britannique et une piteuse 16ème place pour le Japonais.

Toutes les vingt monoplaces ont terminé la course, aucun pilote n'a abandonné.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.