En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus Accepter
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2008 » Grand Prix de Singapour » Classement

Grand Prix de Singapour

Marina Bay - Résultats de la course

Dimanche 28 Septembre 2008
14h00 - 16h00
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 5 Fernando Alonso Renault Renault 61 1h57'16"304 158,069 km/h
2 7 Nico Rosberg Williams Toyota 61 1h57'19"261 + 0'02"957 158,002 km/h
3 22 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 61 1h57'22"221 + 0'05"917 157,936 km/h
4 12 Timo Glock Toyota Toyota 61 1h57'24"459 + 0'08"155 157,886 km/h
5 15 Sebastian Vettel Toro Rosso Ferrari 61 1h57'26"572 + 0'10"268 157,838 km/h
6 3 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 61 1h57'27"405 + 0'11"101 157,820 km/h
7 9 David Coulthard Red Bull Renault 61 1h57'32"691 + 0'16"387 157,702 km/h
8 8 Kazuki Nakajima Williams Toyota 61 1h57'34"793 + 0'18"489 157,655 km/h
9 16 Jenson Button Honda Honda 61 1h57'36"189 + 0'19"885 157,623 km/h
10 23 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 61 1h57'43"206 + 0'26"902 157,467 km/h
11 4 Robert Kubica BMW Sauber BMW 61 1h57'44"279 + 0'27"975 157,443 km/h
12 14 Sébastien Bourdais Toro Rosso Ferrari 61 1h57'45"736 + 0'29"432 157,410 km/h
13 2 Felipe Massa Ferrari Ferrari 61 1h57'51"474 + 0'35"170 157,283 km/h
14 21 Giancarlo Fisichella Force India Ferrari 61 1h57'59"875 + 0'43"571 157,096 km/h
15 1 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 57 1h50'11"975 + 4 tours 157,178 km/h
AB 11 Jarno Trulli Toyota Toyota 50 hydraulique
AB 20 Adrian Sutil Force India Ferrari 49 accident
AB 10 Mark Webber Red Bull Renault 29 transmission
AB 17 Rubens Barrichello Honda Honda 14 moteur
AB 6 Nelsinho Piquet Renault Renault 13 accident
Barême des points: 1er = 10 | 2ème = 8 | 3ème = 6 | 4ème = 5 | 5ème = 4 | 6ème = 3 | 7ème = 2 | 8ème = 1
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Räikkönen (accident) est classé mais non arrivé

Alonso et Renault retrouvent la lumière

A-
A
A+
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
N. Rosberg (Williams)N. Rosberg (Williams)
L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
T. Glock (Toyota)T. Glock (Toyota)
S. Vettel (Toro Rosso)S. Vettel (Toro Rosso)
N. Heidfeld (BMW Sauber)N. Heidfeld (BMW Sauber)
La lumière du jour avait fait place à celle des milliers de projecteurs érigés aux abords du circuit de Singapour lorsque les pilotes sont venus se ranger sur la grille de départ. Le thermomètre affichait 29°C dans l'air et 31°C au sol. Le vent avoisinait les 2 mètres/seconde.

Côte à côte sur la première ligne, Felipe Massa et Lewis Hamilton savaient jouer "gros" à l'extinction des feux rouges. Le pilote de la Ferrari virait logiquement en tête suivi de la McLaren-Mercedes.

Derrière eux, Räikkönen conservait l'avantage sur Kubica, Vettel, Glock, Kovalainen, Heidfeld, Trulli et Rosberg.

Massa comptait déjà plus d'une seconde d'avance sur Hamilton à la fin du premier tour - mais Lewis ne laissait pas Felipe s'échapper!

Dans le peloton, Trulli défendait bec et ongle sa 9ème place sous la pression de Rosberg. Nico réussissait à dépasser l'Italien dans le 6ème tour. Un peu plus loin, Alonso cherchait l'ouverture dans le sillage de Nakajima pour le gain de la 11ème place. Le Japonais, puis l'Espagnol viendront également à bout de la Toyota...

Après 10 tours, Massa devançait Hamilton (+ 3"3), Räikkönen (+ 7"3), Kubica (+ 14"9), Vettel (+ 21"9), Glock (+ 23"6), Kovalainen (+ 25"8), Heidfeld (+ 27"3), Rosberg (+ 38"0) et Nakajima (+ 47"8).

Alonso - dès la fin du 12ème tour - était le premier à faire un arrêt au stand. Parti tout-droit au freinage au 14ème tour, Bourdais parvenait à remettre sa Toro Rosso dans le sens de la marche.

A l'entame du 15ème tour, une intervention du "safety-car" était nécessaire pour dégager la Renault de Nelsinho Piquet, parti à la faute dans le virage n°17. Le Brésilien s'en tirait fort heureusement sans mal.

Pendant l'intervention de la voiture de sécurité, Rubens Barrichello immobilisait sa Honda en piste alors qu'il venait de ressortir des stands.

L'arrêt au stand de Felipe Massa tournait à la catastrophe lorsque le Brésilien se voyait intimé l'ordre de repartir alors que le tuyau de la machine de ravitaillement était encore solidement attaché à sa Ferrari. Il faudra une longue intervention des mécaniciens pour arracher le tuyau. Un incident qui retardait également Räikkönen...

Massa allait être plus tard pénalisé d'un passage obligatoire par les stands pour avoir causé ce désordre.

Passé au stand au moment de l'intervention du "safety-car", Nico Rosberg se retrouvait en tête, suivi de Trulli et Fisichella - les seuls à ne pas s'être arrêtés lorsque la course était relancée.

Malheureusement pour le pilote Williams, il sera puni d'un "stop & go" de 10 secondes. Une sanction qui frappait également Robert Kubica.

A la fin du 30ème des 61 tours à parcourir, Jarno et sa Toyota - toujours pas passés au stand - occupaient les commandes de la course, devant Alonso (+ 10"6), Rosberg (+ 14"1), Coulthard (+ 17"7), Hamilton (+ 18"5), Glock (+ 20"8), Vettel (+ 22"4), Heidfeld (+ 23"1), Nakajima (+ 24"3) et Button (+ 27"8).

Jarno Trulli effectuait son unique passage à la pompe au début du 33ème tour, laissant les commandes à Fernando Alonso, leader avec près de 5 secondes sur Rosberg. Au 40ème tour, la Renault comptait un peu plus de 8 secondes sur la Williams - au moment où Nico effectuait son deuxième ravitaillement. Le leader espagnol stoppait un tour plus tard.

Dans le peloton, Hamilton - blotti dans le sillage de la Red Bull de Coulthard depuis un long moment - venait finalement à bout de la résistance de l'Ecossais juste avant leur deuxième arrêt.

A 15 tours de l'arrivée, Fernando Alonso devançait Rosberg (+ 16"3), Räikkönen (+ 17"8), Hamilton (+ 25"8), Glock (+ 32"9), Trulli (+ 39"3), Vettel (+ 40"5), Heidfeld (+ 41"3), Coulthard + (46"1) et Nakajima (+ 52"7).

Victime d'un problème technique, Trulli regagnait le stand Toyota au ralenti à 10 tours du drapeau à damiers. Dans la foulée, un tête-à-queue de Massa - surpris par la monoplace de Jarno à faible allure - obligeait la Force India de Sutil à tirer droit dans le décor! Un incident qui provoquait une nouvelle intervention du "safety-car"...

La course était relancée à 8 tours de l'arrivée - Fernando Alonso devançait Rosberg, Hamilton, Glock, Räikkönen, Vettel, Heidfeld, Coulthard, Nakajima et Button.

Le pilote de la Renault maîtrisait parfaitement le redémarrage - et filait sans se retourner vers son premier succès en Grand Prix depuis Monza... en 2007 - sa 20ème victoire en F1. L'équipe Renault renoue ainsi avec la victoire, la première depuis le Grand Prix du Japon 2006, avec Alonso!

Nico Rosberg accède à la deuxième marche du podium - le deuxième de sa carrière. Le pilote de l'équipe Williams signe là son meilleur résultat en Grand Prix.

3ème - Lewis Hamilton réalise la bonne opération au classement du championnat et profite des déboires de Felipe Massa - seulement 13ème - pour reprendre 7 points d'avance avant les trois dernières courses de la saison.

Côté classement constructeurs, McLaren-Mercedes prend la tête pour 1 point devant Ferrari!

Pour la 4ème fois consécutive, Kimi Räikkönen ne marquera pas de point: la faute à une sortie de piste à 4 tours du drapeau à damiers dans le virage n°10! Le Finlandais se consolera une nouvelle fois avec le tour le plus rapide en course, le 10ème...

Vainqueur surprise à Monza, Sebastian Vettel a brillamment défendu sa place dans le peloton et décroche la 5ème place, dans le sillage de la Toyota de son compatriote Timo Glock. Nick Heidfeld, David Coulthard et Kazuki Nakajima se partagent les dernières places dans le Top 8.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.